Découverte de Mangas.io, site et application de lecture de manga par abonnement

Accueil mangas.io

Depuis quelques temps, on assiste à une vraie réflexion sur le numérique et le manga. Alors que les chiffres semblent nous dire que la moitié des lectures de mangas se font de façon illégale via le scantrad, les acteurs du secteur se penchent depuis un moment sur ces usages, afin de proposer des offres légales qui viendraient répondre à une demande réelle. Si les enjeux de la lecture de scan me dépassent clairement, ne connaissant pas grand chose au sujet, il me semble cependant évident que trouver des alternatives viables aussi bien pour le lectorat que pour les ayants-droits est nécessaire.

Ainsi, le petit monde du manga avance dans cette direction, on peut notamment penser à MangaPlus qui a fini par arriver en Français, permettant de faire un pas de géant sur ce point. Mais avant cela, on a déjà eu droit à une initiative qui a intéressé beaucoup de monde, dont moi, avec l’arrivée de Mangas.io mi-2020, présentée comme le site/appli ultime de lecture de mangas en ligne. C’est en tout cas l’ambition de l’équipe, qui vient ici répondre à une demande de plus en plus forte, via une proposition légale par abonnement.

Et, alors que je me disais qu’il faudrait que je prenne le temps de me pencher dessus, ce sont eux qui sont venus à moi, me demandant si j’étais intéressé par tester l’appli, afin d’en faire un petit retour. J’ai donc saisi cette opportunité pour voir ce qu’il en est de mon côté, d’autant plus que l’on est dans une période importante pour Mangas.io, comme nous allons le voir.

Faisons donc le tour de ce que ce site a à nous offrir, avec une présentation rapide de la chose, saupoudrée de réflexions personnelles sur la question du manga numérique !


Comment ça fonctionne ?

Mangas.io est donc un site avec application dédiée, permettant de lire en illimité des mangas, moyennant un abonnement, avec une formule mensuelle à 6€90 ou annuelle à 69€90. Il est également possible de se payer l’abonnement via le pass Culture, et depuis peu, des cartes d’abonnement collector sont achetables, soit pour les collectionner, soit pour les offrir. Une bonne idée qui me fait penser aux cartes pour les eshop des consoles.

Tarifs

Un tarif qui me semble très compétitif, puisque pour le prix d’un tome au format poche, on a un mois de lecture en illimité. Et compte tenu des tarifs assez élevés des volumes numériques à l’unité (je vois rarement des tomes en dessous de 4€50), ce genre de principe me semble assez séduisant d’un point de vue financier.

D’un point de vue strictement personnel, l’idée d’un système d’abonnement pour la lecture en numérique me plait bien. Je pense que c’est lié à mes habitudes de lecture, car environ la moitié des mangas que je lis sont des emprunts en médiathèque, et sur ce que j’achète ou reçoit des éditeurs, je fais régulièrement le tri. Si je comprends qu’on apprécie le fait de collectionner, pour ma part, le manque de place et de moyens fait que je donne ou revend régulièrement, pour ne garder que les titres que j’aime le plus et que je pense relire. Or, la majorité des mangas n’entrent pas dans cette catégorie.

De plus, si j’achète de temps en temps des mangas en numérique sur Izneo, l’absence de matérialité de ce format fait que je n’ai aucun sentiment de possession pour ces ouvrages. Ainsi, pour ce qui est du numérique, l’idée d’un abonnement qui donne un côté « location » me parle bien plus que le fait d’avoir une bibliothèque virtuelle de titres que je ne relirai probablement pas.

Cependant, j’admets que c’est une vision très personnelle liée à mes habitudes de consommation, ainsi, il faut surtout se demander si cela cadre avec votre vision des choses. Je pense dans tous les cas que ce genre de service d’abonnement se pose plus en complément des achats physiques qu’en remplacement (il y a d’ailleurs un lien pour l’achat des tomes papiers avec le tarif indiqué pour chaque titre). Mais, de mon point de vue, la viabilité de l’offre numérique de manga passera par un système d’abonnement de ce type, plus que par l’achat au volume, qui à mes yeux n’est pas très pertinent financièrement parlant en tant qu’acheteur.

seconnecter mangas.ioQuoi qu’il en soit, une fois acquitté de son abonnement, on a accès à l’intégralité du catalogue de Mangas.io sur le site et l’appli, via la création d’un compte (j’aime beaucoup l’idée du mail pré-rempli qui fait référence à des personnages de manga, voir image à droite). Exactement à la manière de Netflix, on a une mise en avant des dernières nouveautés, des sélections thématiques, et exactement comme sur Netflix, j’ai du mal à m’y retrouver. Est-ce un trait propre à moi ? Je ne sais pas. Ce qui est certain, c’est que j’ai toujours du mal à choisir mes lectures quand on me laisse plein de choix (vous aussi, sur Netflix ou autre, vous pouvez passer 15 minutes à regarder les listes de films, pour au final ne rien trouver à regarder sur le moment ?). Et j’ai aussi ce souci quand je vais faire des achats, plus il y a de titres en rayon, moins j’achète bizarrement.

Et le catalogue, parlons-en ! C’est quand même un élément fondamental pour ce genre de service !

Le catalogue et les éditeurs partenaires

Lorsque Mangas.io a été lancé, il y avait fort logiquement assez peu d’éditeurs partenaires. Ils ont commencé avec Black Box en Mai 2020, avant que NaBan rejoigne l’aventure le mois suivant, suivis par Nazca en octobre 2020. Je me souviens de commentaires moqueurs sur les réseaux, indiquant que ça faisait cher pour si peu de mangas, des tacles que je trouve un peu injustifiés car il faut bien commencer petit avant de grandir. Et pour le coup, on peut dire que Mangas.io grandit.

Partenaires mangas.io

Un des premiers partenaires de taille est selon moi Ki-oon, qui a rejoint le catalogue en juillet 2021, suivi par Akata en octobre 2021. Soit un des cinq plus gros éditeurs français, et un autre éditeur plus modeste, mais incontournable dans le paysage manga en France. De quoi étoffer le catalogue de Mangas.io et proposer plus de diversité, avec des survival qui ont fait la renommée de Ki-oon à ses débuts, et du shojo ou du seinen à fortes thématiques avec Akata.

Enfin, Kana est le dernier éditeur en date à avoir rejoint le train, et devrait permettre à Mangas.io d’encore faire un gros pas en avant en terme de richesse de contenu. Il a été annoncé que plusieurs grosses séries actuelles et récentes seront proposées à partir du 27 janvier, notamment quelques titres du Jump (Bakuman, Assassination Classroom, Undead Unluck, Samurai 8, Mission Yozakura Family) et d’autres titres en cours dont les chouchous Kowloon Generic Romance et Corps Solitaires. De quoi rendre l’abonnement encore plus attractif, sachant que le rythme de parution vient d’être confirmé sur les réseaux sociaux (et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela fera beaucoup de lecture en perspective).

Mais aussi, les quatre créations originales Kana annoncées pour 2022 auront droit à une prépublication numérique en exclusivité sur Mangas.io. J’ai personnellement un œil sur Talento Seven, de Guillaume Dorison et Kalon, qui va traiter du youtube jeu vidéo et qui m’intrigue pas mal.

Ainsi, si au début le contenu pouvait sembler trop niche, et trop peu conséquent, cet écueil ne me semble plus tenir aujourd’hui, car on trouve déjà une très belle diversité par rapport au prix de l’abonnement, et que cela ne va aller qu’en s’étoffant avec le poids lourd qu’est Kana. Si j’ai évoqué l’arrivée de séries du Jump, qui me semble un beau symbole tant le magazine est abonné au succès, il ne faut pas non plus négliger les autres titres de qualité qui sont de plus en plus nombreux. L’occasion de faire le point sur les lectures qui me semblent les plus intéressantes dans l’offre actuelle !

Déjà de très belles séries à découvrir

En effet, je n’arrête pas de le répéter, mais la richesse du catalogue est le nerf de la guerre pour ce type de service. L’idée est que si on paye 6€90 par mois, on veut en avoir pour notre argent. Et en se bornant aux titres que j’ai lu, je peux déjà citer de très belles choses.

OrangeCommençons avec la très belle série courte Orange de Ichigo Takano, qui mérite clairement le détour. Le titre est d’ailleurs souvent cité comme un incontournable du shojo de romance, qui aborde la thématique difficile du suicide avec beaucoup de talent. Pour ma part, je le considère également comme un incontournable.
Par ailleurs, la nouvelle série de la mangaka, Be Yourself, inédite au format papier pour le moment, est également publiée sur Mangas.io avec déjà cinq chapitres disponibles.

Pour rester chez Akata, on retrouve également les deux séries mainstream de Gengoroh Tagame, à savoir Le Mari de mon frère et Our Colorful Days. Deux séries que j’ai déjà eu l’occasion d’aborder, et que j’aime tout particulièrement, et qui seront l’occasion de découvrir un artiste de talent, traitant avec intelligence de questions liées à l’homosexualité.

sans-aller-a-lecole-akataEnfin, dernier titre Akata que j’ai lu et que je recommande chaudement, Sans aller à l’école, je suis devenu mangaka, de Syoichi Tanazono, abordant avec intelligence et sensibilité la phobie scolaire dont le mangaka a souffert. Un récit extrêmement touchant, et qui peut faire office de très bel objet pédagogique sur la question. Le titre a d’ailleurs eu droit à une suite intitulée Sans aller à l’école, je me suis fait des amis, qui est intégralement disponible sur Mangas.io, en attendant une publication au format papier chez Akata.

Un dernier mot concernant Akata, car bien que je ne les ai pas encore lus, j’ai prévu de profiter de mon accès au site pour lire les séries de Toshifumi Sakurai, à savoir Bathtub Brothers, Ladyboy VS Yakuza, et La Métamorphose, qui m’intéressent bien dans le genre titres barrés.

Black jackJe recommande aussi chaudement la lecture chez NaBan de Give My Regards to Black Jack, la série choc de Shuho Sato qui ausculte les errances du système médical japonais. Un titre engagé qui a de quoi retourner, dont la publication chapitre par chapitre va s’achever dans quelques mois sur Mangas.io.

Chez le même éditeur, je suis aussi intrigué par Old Boy que je pense également lire via Mangas.io, et j’ai aussi pu, et c’est un des avantages de ce genre de service, avoir confirmation que la série 17 ans – Une chronique du mal, n’était pas faite pour moi. Ainsi, on peut profiter de l’abonnement pour se faire une idée de certaines séries plutôt qu’acheter un tome pour voir au risque d’être déçu.

Mais là, je ne parle que des titres que j’ai déjà lu de mon côté. Un des intérêts de ce type d’offre étant d’encourager à la découverte pour « rentabiliser » son abonnement. Ainsi, il y a un plaisir à papillonner, afin de voir ce qui peut ou non nous plaire. Et de ce côté, chez Black Box il y a plusieurs titres qui m’intriguent, notamment Noah’s Ark, une série dont la thématique de la coexistence entre les animaux et les hommes ne peut que me parler, mais que je ne peux pas me permettre au format papier (trois tomes à 15€ chacun). Globalement d’ailleurs, je n’ai jamais envisagé l’achat de mangas Black Box à cause du prix. De ce fait, l’alternative que représente Mangas.io est une aubaine pour moi.

Ce sera d’ailleurs l’occasion de découvrir également Cléopâtre de Machiko Satonaka, Le Collège Fou Fou Fou, ou même des titres dont j’ignorais l’existence avant de les voir sur Mangas.io. Je pense notamment à Ma Gamine, la fac et moi, dont le titre annonce le programme. Étant toujours à la recherche de titres sur la parentalité, il semble m’appeler, d’autant plus que la mangaka qui a fait cette série s’appelle Riku Kurita ! Oui, comme le héros de Prisonnier Riku, si ce n’est pas un signe qui m’est adressé, je ne sais pas ce que c’est !

En conclusion

Vous aurez dans tous les cas compris l’idée, une des qualités de ce type de service est de proposer beaucoup de titres dans lesquels on peut aller piocher, tenter des choses en se disant qu’on ne payera pas plus, ce qui invite à la curiosité. Je n’ai évoqué qu’un petit échantillon d’un catalogue qui s’étoffe petit à petit, justifiant déjà le prix de l’abonnement me concernant.

Il faut évidemment se demander si ce mode de consommation nous correspond, sachant qu’il y a des titres que l’on peut « binger » et d’autres publiés au chapitre à la manière d’une pré-publication au Japon (personnellement, je déteste lire seulement un chapitre). Il faut savoir si on apprécie la lecture au format numérique (qui fonctionne par ailleurs fort bien ici), et se demander si le fait de ne pas posséder directement les titres pose problème.

Comme je l’ai expliqué, me concernant, c’est justement un atout, et je trouve bien plus viable économiquement en tant que lecteur le fait de payer un abonnement, même si je n’ai pas le choix des titres au catalogue, que de payer mes volumes numériques à l’unité plus de 4€. La rentabilité au vu du tarif mensuel (6€90) est rapidement atteinte par ailleurs.

Et en étoffant continuellement son offre et ses partenariats, Mangas.io me semble de plus en plus solide en tant que proposition numérique. Je l’ai dit, pour moi, la viabilité de ce mode de consommation passe par un système d’abonnement, plus en phase avec les habitudes des lecteurs et lectrices (je me trompe peut-être, mais je le vois vraiment comme ça). En arrivant en premier sur ce marché (même si d’autres offres sont en train de se monter) et en ayant déjà des éditeurs de poids à ses côtés, Mangas.io me semble partir avec de l’avance dans la course.

Ainsi, si le marché du manga numérique en France est en pleine effervescence, que ce soit avec l’arrivée de MangaPlus en Français, ou le site Glénat Manga Max, qui permet de lire gratuitement les séries du Jump en simultrad (dispos également sur MangaPlus) ainsi que quelques extraits d’autres titres Glénat.

Mangas.io, en jouant le jeu de certains codes de lecture de manga (proposant une forme de prépublication pour des titres inédits au format papier ou des sorties chapitre par chapitre de certaines séries afin de créer une actualité constante) tout en permettant la lecture intensive, semble en phase avec les différents usages du lectorat. En étoffant son catalogue et mettant en place des partenariats de poids, il me semble déjà une alternative vraiment intéressante en terme de lecture numérique. Une alternative qu’il faudra suivre avec attention, en même temps que les futures évolutions de ce segment du marché.

44 commentaires

  1. Merci pour ce retour détaillé.
    J’avoue que vu mon peu de passion pour le numérique, je ne m’étais pas penchée sur l’évolution du catalogue et l’arrivée de certains mastodontes. Maintenant qu’ils sont là ça m’intéresse un peu plus.
    Je trouve le prix et la formule effectivement bien plus attractifs que l’achat au volume ou chapitre d’izneo.
    Après à titre perso, si je n’ai pas le tome sous les yeux en physique, j’ai tendance à oublier de le lire et je n’aime pas non plus passer trop de temps devant ce genre d’écran. Mais si je change un jour, ce sera clairement ce genre de plateforme qui m’interessera.

    Aimé par 2 personnes

    • Je pense en effet que c’est une meilleure alternative que l’achat numérique par tome, en tout cas, de mon point de vue.
      Après, c’est une question à se poser en terme d’usage, je pense que typiquement, il faut apprécier la lecture sur un écran pour vraiment profiter du catalogue.

      Aimé par 2 personnes

  2. J’y pensais depuis un moment quand kioon et akata ont rejoint le catalogue et ton article me rappelle que je dois m’abonner ! Tout me plaît dans la formule, la seule chose qui m’inquiète c’est est ce que je vais aimer lire sur ma tablette ? Car ce n’est pas une liseuse avec le même confort de lecture… Toutefois pour 6.90 euros au pire ce n’est pas grave si je n’accroche pas. Je tenterai pendant les congés de carnaval pour avoir du temps à y consacrer pleinement.
    Merci pour ton article du coup 😊

    Aimé par 2 personnes

    • Perso, j’ai testé sur ordinateur et sur smartphone, et je trouve que ça passe très bien sur les deux. Après, je n’ai pas l’habitude de lire sur liseuse, mais sur smartphone, donc c’est peut-être aussi l’habitude.
      Et pour le coup, c’est vrai que tenter un mois pendant des congés quand on a le temps de bien se plonger dedans, ça vaut le coup je pense !

      Aimé par 1 personne

  3. L’annonce de l’arrivée prochaine de Kana dessus m’avait fait m’intéresser à mangas.io et même si je n’ai pas encore craqué, je pense tester un de ces jours. Au delà des titres kana, il y a plusieurs mangas que j’aimerai découvrir dessus sans vouloir pour autant les acheter comme les King’s Game, les Akata WTF ou certains de chez BlackBox.

    Je suis un peu comme toi l’achat numérique et la lecture au chapitre ne me plaisent pas trop. Je préfère ce système pour lire des (quasi) intégrales et surtout pouvoir tester des titres que je ne testerai pas forcément en temps normal comme je peux le faire avec les séries sur Netflix & co.

    Aimé par 2 personnes

    • C’est exactement ça. Quand tu vois que pour 6€90 tu peux tester des titres qui pour certains sont vendus 15€ en magasin, c’est vraiment une bonne alternative je trouve.
      Et je pense que c’est un des principaux attraits de l’offre d’ailleurs, qui va en s’améliorant avec l’arrivée de Kana je pense. Je suis curieux de voir comment les séries en cours de l’éditeur vont être publiées par Mangas.io d’ailleurs.

      Aimé par 1 personne

  4. C’est très clairement une offre faite pour toi et pour ceux qui n’ont pas la place ou le budget d’acheter une flopé d série par semaine.
    Le plus important ça va surtout de voir comment sera géré le système de parution pour les prochaines séries. En tout cas même si je ne suis pas un grand lecteur de livre en ligne je trouve l’offre plus qu’intéressante

    Aimé par 1 personne

  5. Je trouve l’initiative super intéressante et si le catalogue de départ ne m’a guère enthousiasmée, il semble de plus en plus riche et varié. Je pense tenter dans les prochains mois, mais je lis peu de mangas en numérique et toujours sur ma liseuse. J’espère d’ailleurs un jour voir cette option arriver et là, j’aurais trouver mon offre numérique idéale 🙂

    Aimé par 2 personnes

    • N’ayant pas de liseuse (enfin, j’ai un kindle que je n’ai pas allumé depuis des années), j’avoue ne même pas avoir pensé à cette alternative. Je ne sais pas ce que cela demande comme travail d’adaptation, mais me concernant, lisant de temps en temps des mangas sur mon téléphone, je n’ai eu aucun souci à m’y mettre pour Mangas.io, qui fonctionne très bien sur ce support.

      Aimé par 1 personne

  6. Et bien je trouve la proposition fort intéressante ! Je suis d’accord avec toi sur l’idée de l’abonnement. C’est en fait génial ! Cela me tente beaucoup au vu du catalogue. Je dois dire que même 70€ à l’année, ce n’est vraiment pas beaucoup au vu de tous le titres proposés.
    Et puis si un titre passionne plus que d’autre, rien n’empêche de l’acheter en physique par la suite.
    Je vais aller y faire un tour. Merci pour cette mise en avant.

    Aimé par 1 personne

  7. N’achetant quasiment aucun manga et les empruntant presque tous en bibliothèque, je suis dans le même cas que toi vis à vis de la possession physique de tomes. Du coup, j’aime beaucoup l’idée de ce site internet, par contre jusqu’à présent je lis très peu de manga en numérique car je trouve que la vitesse de chargement des pages sur ma liseuse n’est pas tip top cacahuète :/ Mais j’ai cru comprendre, arrêtes moi si je fais fausse route, que là il s’agit de lecture en lige et non de téléchargement du coup ça peut potentiellement m’intéresser 🙂

    Aimé par 1 personne

  8. C’est sans aucun doute ce qui manquait au secteur du numérique! On en a déjà discuté ensemble donc tu sais que je suis d’accord avec toi sur le ressenti. Je pense me prendre l’abo avec l’arrivée de Kana puis avec mon budget limité pour un moment j’aurai de quoi lire pour un coût assez faible ! Super article bien complet comme d’hab

    Aimé par 1 personne

  9. Même si la lecture sur écran peut être pratique, c’est toujours plus agréable d’avoir directement un livre entre les mains. Déjà parce que le format physique donne un meilleur aperçu de l’illustration et du texte. Et surtout parce que le format physique peut être relativement facile à remplacer ou à recycler contrairement au format numérique.

    J’aime

  10. L’idée est pas mal, et les prix assez attractifs.
    Venant de me mettre à lire sur liseuse mes mangas (quand ils sont disponibles), si Manga IO venait à proposer une offre liseuse je serais des plus intéressés.

    Aimé par 1 personne

  11. Je trouve le concept génial ! Et à long terme, j’aimerais que ça remplace à jamais le scantrad, mais je pense que, malheureusement, c’est une vision utopique. C’est un tout autre débat, mais ce qui favorise cette pratique illégale, c’est la gratuité (ben oui, pourquoi payer, alors que je peux l’avoir gratis ? Les autres paieront pour moi) et tout avoir directement, sans attendre les publications officielles.

    Depuis que j’ai eu vent de l’existence de la plateforme, je me tâte pour me lancer et d’après les retours et ton article, je vais me lancer d’ici le mois prochain.

    L’alternative à l’achat de format physique est géniale et a surtout un coût bien inférieur pour un acheteur/collectionneur tel que moi. Ça permet aussi le gain de place, d’argent et dépenses inutiles pour une série que l’on apprécie pas, ou que l’on regrette. Pour 6,90€, un prix inférieur à certain manga neuf, on a un catalogue immense ! Et ça permet aussi de pouvoir se lancer dans une série, sans trop de regrets.

    J’espère qu’au fil des années les partenaires augmenteront et que le contenu proposé continuera à grandir.

    Aimé par 1 personne

    • Je pense que c’est en tout cas en bonne voie. Avec l’annonce aujourd’hui du planning pour les titres de Kana, on voit qu’on a affaire à du sérieux je trouve. Rien que Gintama, avec un chapitre par jour, ça veut dire que chaque mois tu auras l’équivalent d’au moins 3 tomes à lire, c’est quand même top. Sans parler de leurs autres grosses séries annoncées, dont certaines en cours d’ailleurs !

      Aimé par 2 personnes

  12. Honnêtement, je préfère avoir un vrai livre entre les mains maiiiiis c’est une aubaine surtout pour les budgets limités. C’est rentable pour ce qu’ils proposent en plus ! Ca nous évite d’acheter trop de trucs et de savoir les oeuvres qu’on a kiffé et à l’avenir, d’acheter les tomes.

    (j’aime beaucoup l’idée du mail pré-rempli qui fait référence à des personnages de manga, voir image à droite).
    —–
    Pourquoi je ne suis pas étonnée ? XD

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.