Mon avis sur… Corps Solitaires T.1 de Haru Haruno

Corps Solitaires

La collection Life de Kana accueille une nouvelle série qui apporte encore plus de cohérence à l’ensemble, avec Corps Solitaires de Haru Haruno. Ce seinen en cours au Japon avec déjà 5 tomes parus se propose d’explorer la thématique de la sexualité dans un couple, ou plutôt son absence. Un sujet très intéressant, qui est une fois de plus traité d’un point de vue adulte, comme tous les titres de la collection jusqu’à présent.

J’en profites avant de commencer pour remercier Kana qui m’a fait parvenir une version numérique de ce premier tome. Je vous invite à faire un tour sur la page dédiée à la série pour lire le premier chapitre de ce premier tome sur le site de l’éditeur.


Mon avis sur les autres titres de la collection :
Cigarette and Cherry : Tome 1&2 –
Just Not Married : Tome 1 – Tome 2


Michi a 32 ans. Sa relation avec son mari n’est pas mauvaise mais une seule chose fait défaut : cela fait 2 ans qu’ils n’ont plus de relations sexuelles.
Lors d’une soirée entre collègues, elle se confie à l’un deux. Makoto a le même problème mais c’est sa femme qui ne semble plus avoir de désir pour lui… Pouvoir en parler permet à Michi de reprendre espoir et de se lancer dans la reconquête de son mari…

La question de la sexualité dans les couples semble à la fois tabou et entourée d’une forme de fascination. On se demande souvent comment les choses évoluent, au bout de combien de temps on passe de la fougue des débuts à quelque chose de plus « routinier », qui est souvent perçu négativement. En tout cas, il semblerait que ce soit une question récurrente que celle de la sexualité des couples et comment vivre une sexualité épanouie (ce qui n’est pas forcément facile). La question a d’ailleurs été intelligemment traitée dans le tome 2 de Just Not Married dans la même collection, et voir un titre centré sur celle-ci est très intéressant car cela permet de dégager des thématiques récurrentes, et qui collent de façon évidente au positionnement éditorial de Kana avec Life (des récits adultes sur des problématiques adultes).

Ici, nous sommes face à un titre où la sexualité, ou plutôt l’absence de sexualité dans le couple pose problème. Nous partageons le point de vue de Michi, jeune femme de 32 ans qui n’a plus de rapport sexuel avec son conjoint depuis plusieurs années. Leurs relations se passent relativement bien cependant (jusqu’à un certain point, car je serai tenté de qualifier son conjoint de grosse merde), mais on constate que cette absence pèse à Michi, alors que l’homme qui partage sa vie semble très bien s’en accommoder. Ainsi, on comprend facilement que c’est le déséquilibre entre le désir de chacun qui va cristalliser des tensions.

Je suis fatigué

D’emblée, on sent que la situation ne convient pas à Michi, et en plus de ça, la pauvre doit prendre sur elle et culpabilise de ressentir un tel manque. Et son conjoint ne fait rien pour l’aider puisqu’au contraire, il lui fait comprendre que ce serait sa faute. Tu n'es pas sexyUne fois c’est parce qu’elle n’est pas assez sexy, une autre parce qu’elle aurait une libido trop prononcée. Les rares fois où il ne cherche pas à la faire culpabiliser, c’est lorsqu’il dit tout simplement qu’il a trop de travail et est fatigué. Ainsi, la pauvre se retrouve à s’enfermer dans un cercle vicieux où chaque tentative de rapprochement devient de plus en plus compliquée, et où sa frustration et sa culpabilité vont grandissantes.

Et au milieu de tout ça, elle se rapproche d’un de ses collègues, du même âge qu’elle et qui va se confier, lui expliquant qu’avec sa femme, ils n’ont plus de rapports sexuels depuis longtemps. La similitude entre leurs deux situations va naturellement les amener à se confier l’un à l’autre, et on peut imaginer que la relation entre eux va surement évoluer par la suite.

Ainsi, ce premier tome pose vraiment avec soin le cadre de son récit, et nous fait parfaitement comprendre l’état émotionnel de Michi. On ressent à quel point sa situation la pèse et comment elle se torture avec des sentiments contradictoires, entre l’affection qu’elle porte pour son conjoint vraisemblablement à l’aise avec l’idée de ne jamais faire l’amour, et son besoin de tendresse. Car elle le dit très bien, ce n’est pas qu’une question de sexe, mais aussi d’amour et de se sentir aimée. Tout ceci est parfaitement retranscrit, et finit donc par nous toucher énormément, la détresse de Michi étant palpable.

De ce fait, ce premier tome intrigue et touche par sa thématique traitée avec intelligence, maturité et réalisme. Le sujet en lui-même est déjà important et passionnant, et on ressort de la lecture avec beaucoup d’émotions entremêlées. Ce qui est certain, c’est que Michi suscite beaucoup d’empathie de par les difficultés qu’elle vit, et on a très envie de lire la suite en espérant que sa situation évolue positivement, que ce soit avec son conjoint, ou avec quelqu’un qui saura lui apporter l’amour dont elle a besoin. Un très beau premier tome.

27 commentaires

  1. C’est un sujet dont personne ne parle… exceptée Maïa Mazaurette dont je te conseille les rubriques dans le Monde.
    En tout cas moi ce qui m’intrigue vraiment c’est que nous avons là le point de vue d’une femme et rien que pour ça ce manga m’intrigue grandement !!! Parce que sincèrement en société, l’absence de sexualité est posée sur les femmes comme un fardeau comme si seulement elle pouvait avoir une libido moindre. Donc prendre comme point de vue principal une femme, c’est complètement dément !
    Après je suis un peu plus réticente sur la façon dont le sujet va évoluer. Du coup je freine un peu pour le commencer…

    Aimé par 1 personne

    • Je comprends tout à fait. Je compte dans tous les cas continuer la serie donc peut-être qu’en fonction de mes futurs avis ça te donnera envie de tenter ou non.
      Mais je suis d’accord avec toi, je trouve très bien de voir le point de vue féminin et que ce soit l’homme qui refuse d’avoir des rapports.

      Et figure toi que je connais Maia Mazaurette depuis le lycée (pas personnellement hein), un de mes amis lisait ce qu’elle écrivait à l’époque, elle devait tenir un blog. J’avoue que je n’ai pas trop suivi ce qu’elle devenait, mais je crois qu’elle intervient parfois dans Quotidien non ?

      Aimé par 1 personne

      • Oui elle avait un blog avant. Maintenant elle officie un peu partout dont Quotidien. Elle est devenue une sexpert de renom. J’aime beaucoup la façon dont elle traite les différents sujets liés à la sexualité. Et puis le fait qu’elle soit une femme donne un point de vue très différent, moins auto centré si je puis dire. Quand on la lit ou quand on l’écoute, je trouve qu’elle fait ressentir de bonnes vibrations. Moi je me sens toujours mieux. C’est une vraie personne positive, qui ne juge jamais. Mon dieu que l’on a besoin de personnes comme ça !
        Pour revenir au manga, avoir ton avis sur les prochains tomes va effectivement me permettre de me faire un avis plus complet avant de me lancer 🙂 .

        Aimé par 1 personne

      • Je ne suis pas étonné de lire tour ça la concernant, déjà quand j’étais au lycée et que mon expérience était inexistante, je trouvais sa façon d’écrire sur le sexe vraiment agréable.
        J’essaierai de trouver le temps de voir un peu ce qu’elle fait aujourd’hui du coup car ça m’intéresse.

        Aimé par 1 personne

  2. Deuxième avis positif sur ce titre qui semble aborder avec une certaine sensibilité une thématique intéressante et plutôt absente de la littérature… Je trouve le visage de l’héroïne sur la première planche que tu as insérée extrêmement expressif !

    Aimé par 1 personne

  3. Alors que le sujet m’intéressait, je ne sais pas pourquoi mais le premier chapitre que j’ai lu ne m’a pas touchée du tout. Je n’ai pas aimé le ton, ni l’ambiance, ça ne m’a pas parlé…
    C’est dommage parce que tu en parles très bien, que le sujet est original pour un manga et mature, ce qui me plait sur le papier. On verra peut-être plus tard ^^!

    Aimé par 1 personne

    • Je t’avoue ne plus me souvenir si le premier chapitre e particulier était plus faible que le reste donc je ne peux même pas te dire que si tu n’as pas été touché ça changera par la suite. En tour cas moi j’ai vraiment accroché, mais je comprends que ce soit compliqué si on est pas rentré dans le premier chapitre de passer à la caisse.

      Aimé par 1 personne

  4. D’ailleurs, la question de la place du sexe au sein de cette histoire me rappelle un commentaire que j’ai laissé sous un article d’Aurelala concernant l’implication du sexe dans une romance.

    Comme je n’ai pas envie de perdre du temps à réécrire tout le commentaire en question je vais laisser le lien de l’article pour en faciliter l’accès aux éventuels intéressés. Le voici : https://leslecturesdaurelalala.fr/2019/01/19/la-romance-lerotisme-et-moi/?wref=tp&wref=tp

    Aimé par 1 personne

  5. Encore du Life, je n’ai raté que ça ou quoi ?
    Par contre, ça a encore l’air très intéressant comme thématique. En plus ça peut être intéressant ici puisque ce sont des questions que je me suis déjà posé même si je n’ai clairement pas assez de recul pour avoir une réponse valable.
    Et c’est là que je trouve la fiction exceptionnelle, quand elle répond et se retrouve dans nos réels.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.