Mon avis sur… Asadora ! T.1 de Naoki Urasawa

Asadora

L’arrivée d’une nouvelle série de Naoki Urasawa est un petit événement en soi pour les fans de mangas. C’est donc avec grand plaisir que l’on accueille le premier tome d’Asadora ! sorti le 31 janvier chez Kana. Cette nouvelle série, prépubliée dans le Big Comic Spirits depuis 2018, va voir son troisième tome relié sortir au Japon fin février. Il faut néanmoins préciser que la publication est déjà partie en pause une fois, on espère néanmoins que cela ne va pas se reproduire trop afin que l’on n’ait pas des délais trop conséquent entre chaque tomes. Quoi qu’il en soit, voyons de quoi l’auteur souhaite nous parler dans cette nouvelle série, où l’on nous promet des personnages hauts en couleurs, un événement historique marquant et des sauts dans le temps…

2020, un monstre géant attaque Tokyo pendant les JO…1959, un typhon s’abat sur la ville de naissance d’Asa, et le monstre semble déjà y être pour quelque chose… L’épopée d’une jeune fille courageuse dont le destin semble lié à un monstre géant unique !

Comme l’indique le résumé, on est lancé dans le récit alors qu’un monstre attaque Tokyo durant les Jeux Olympiques de 2020, avant de retourner en 1959 où un typhon s’abat. Ainsi, Urasawa nous fait d’emblée la promesse d’une intrigue complexe sur une longue temporalité comme il semble en raffoler. Et le passage de l’attaque du monstre au typhon semble créer une unité d’action, ou tout du moins un lien entre les deux…

Mais la catastrophe naturelle chasse finalement le monstre de l’intrigue, tout du moins pour le moment, et l’on peut désormais suivre Asa, jeune fille issue d’une famille de dix enfants, et bientôt onze, à la recherche d’un médecin pour faire accoucher sa mère. D’emblée, Urasawa affirme le caractère de son héroïne, qui n’a pas la langue dans sa poche et ne cesse de courir.

Au milieu de ce typhon, elle fera la rencontre d’un ancien « chevalier du ciel » qui l’aidera à secourir les victimes de cette catastrophe. Ainsi, ce duo est au cœur de ce premier tome où les blessures de la guerre, la perspective des Jeux Olympiques et la place des individus dans se monde se mêlent. On comprend donc qu’il s’agit là des premières pièces d’un puzzle plus complexe qui va se former au fil du récit. 

Car ce qui caractérise ce premier tome, c’est évidemment le fait que l’on ne sache pas encore réellement de quoi il en retourne et dans quelle direction Urasawa va nous emmener. Chose habituelle pour les premiers volumes de mangas, et plus encore quand il s’agit de cet auteur, habitué aux intrigues complexes mettant en scène un grand nombre de personnages. De ce fait, d’autres protagonistes sont introduits sans que l’on puisse savoir pour le moment quelle sera leur importance dans le récit, mais plusieurs indices sont disséminés au fil de ces deux cent pages concernant une évolution probable des choses. Mais, bien évidemment, il est pour le moment bien difficile de se projeter dans le futur, quand bien même Urasawa nous offre la perspective d’un récit catastrophe à base de Kaijus dans son introduction. Sans parler d’un cliffhanger qui vient clôturer ce premier volume, apportant un élément qui sera à n’en pas doute fondamental pour la suite.

Mais cela ne m’a absolument pas empêché de prendre beaucoup de plaisir à la lecture de ce premier volume, que ce soit du fait de la caractérisation des deux personnages principaux ou du mystère qui plane. De même, Urasawa n’étant pas n’importe qui, on reconnait sans soucis son esthétique particulière (qui personnellement me plait énormément), et son sens du découpage qui fait mouche, permettant à ce premier volume de passer avec une fluidité exemplaire.

En résumé, ce premier tome d’Asadora ! met très intelligemment en place ses personnages et son récit. Et s’il est évidemment bien trop tôt pour se faire une idée réelle du potentiel de cette histoire, Urasawa a déjà réussi à capter toute mon attention et à me faire passer un excellent moment de lecture. Je lui fait entièrement confiance pour la suite des événements, et je ne doute pas qu’il va me faire Asadorer cette nouvelle série !

14 commentaires

  1. Yes, j’adore déjà le duo principal qui fonctionne bien et qui va sûrement permettre aux deux de (re)trouver leurs places. Des jeux sur le temps et sur le monstre peuvent être bien intéressants. Et je suis très intrigué par le rôle que pourra tenir le gamin qui doit participer aux Jo.
    Bref, très surpris et très intrigué par ce premier tome d’Urasawa depuis belle lurette et content de voir que nos avis convergent pour changer.
    Et surtout, content de voir que tu as bien placé ton jeu de mot 😋

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai également beaucoup aimé ce tome d’exposition où Urasawa montre encore tout son talent de conteur. Après je sens que je vais devoir ronger mon frein avec le rythme de publication qui s’annonce et je ne pas si ce sera ce qu’il y a de mieux pour un récit de cet auteur…
    Mais je suis déjà fan de l’héroïne !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.