Just Not Married, premier titre de la collection Life de Kana

Just not married


Avant de commencer, je précise que j’ai reçu ce manga gratuitement dans le cadre de la Masse Critique Babelio. La seule contrainte que nous donne le site est d’écrire un article dans les 30 jours suivant la réception, en nous précisant qu’on peut être aussi négatif qu’on le souhaite tant que c’est argumenté. Mais le fait de recevoir un ouvrage gratuitement n’est pas anodin pour le contexte de lecture, c’est pourquoi je le précise. Je remercie au passage Babelio et Kana.


Lorsqu’un éditeur lance une nouvelle collection, ou même qu’un nouvel éditeur se lance, j’aime beaucoup lire le premier titre proposé car cela donne une coloration particulière à la lecture, qui est sensée (selon moi) donner le ton de la collection. Dans le cadre de Just Not Married qui inaugure la collection Life, le message est clair : Kana souhaite à travers cette collection mettre en avant des titres « qui explorent les différents aspects de la vie adulte », et donc dans ce cas spécifique, la vie de couple et la question du mariage. Je vous renvoie vers l’article sur le site de l’éditeur qui présente la collection et les différents titres qui viendront l’enrichir cette année (précisons que les dates indiquées ne sont plus bonnes compte tenu du confinement). On ne trouve que des séries courtes, à l’image de Just Not Married, terminée en 5 tomes au Japon.

Ceci étant précisé, passons donc à ce premier tome :

Ritsuko et Shûichi sont en couple depuis qu’ils étaient au lycée. 10 ans de couple, 8 ans de vie commune, inévitablement, les gens leur demandent : “Et vous êtes mariés ?” Ritsuko en a l’habitude et ne s’en inquiète plus du tout. Mais approchant de la trentaine, la pression de l’entourage ne fait qu’augmenter. De manière tacite ou explicite, LA question ne cesse de revenir : “Alors, c’est pour quand ?” Ils ne sont pas pressés de se marier, ni d’avoir des enfants. Cela viendra au moment voulu, à leur rythme et non à celui imposé par leur entourage.

Le manga est structuré d’une façon très intéressante, puisque chaque chapitre raconte un petit épisode dans la vie du couple, mais est systématiquement divisé en deux, avec un coup le point de vue de Ritsuko, et ensuite celui de Shuichi (ou vice/versa, on ne commence pas toujours avec le même personnage). Cela permet de mettre en avant de façon parfois amusante, et toujours pertinente, les différences de point de vue entre les deux, et surtout, comment chacun appréhende une situation donnée. Que ce soit un week-end en famille, une sortie pour acheter un cadeau ou encore une soirée en « célibataire », chaque chapitre explore la façon dont l’un et l’autre vivent les événements. C’est une excellente idée je trouve car cela permet de vraiment s’attacher à chaque membre du couple et à marquer leur différence de tempérament.

Mais surtout, il y a quasiment toujours des petites idées d’écriture qui font que la seconde partie du chapitre donne un éclairage nouveau à des choses que l’on voit dans la première. Un exemple tout bête : dans le premier chapitre, Non-Chan (le surnom de Shuichi) boude pour une raison qu’on ignore puisqu’on commence avec le point de vue de Ritsuko. Et on apprendra la raison de ceci lorsque l’on lira la deuxième partie du chapitre, évidemment. Ce genre de petit gimmick d’écriture est tout bête mais fonctionne vraiment très bien, que ce soit pour donner un aspect ludique à l’ensemble ou renforcer l’attachement qu’on a pour le couple.

Just not marriedCar l’autre grande force du récit vient clairement de l’écriture des personnages et des différentes situations. Cela me vient peut-être du fait que je me reconnaisse dans ces deux personnages, étant en couple depuis presque 10 ans (mais moi je suis marié contrairement à eux), mais je vois vraiment beaucoup d’authenticité dans cette relation et dans les situations abordées. Je pense en particulier au chapitre du week-end en famille pour chacun des deux personnages, où la façon dont ils ressentent les choses me fait beaucoup penser à ce que je ressens lorsque je retourne chez mes parents.

Et si l’écriture est de qualité, avec un très beau travail sur l’authenticité des personnages et de leurs questionnements, l’esthétique n’est pas en reste non plus. J’ai vraiment trouvé le trait de la mangaka très réussi, très doux. C’est d’autant plus remarquable qu’il s’agit là de son premier manga. Mention spéciale pour Ritsuko, qui est très belle sans que la mangaka n’en fasse trop au niveau de son look.

De ce fait, vous l’aurez surement compris, mais cette lecture fut un vrai petit coup de cœur pour moi. J’étais très intrigué par cette nouvelle collection dont les titres m’attiraient pas mal du fait de son positionnement thématique, mais je n’avais pas prévu d’acheter Just Not Married pour des raisons de budget. Au final, après lecture du premier tome, il est clair que je vais continuer la série, et je vais garder un œil sur les titres Life à venir, car ce premier est une belle réussite qui lance de la meilleure des façons la collection !


Et pour d’autres avis sur ce premier tome :
Les Blablas de Tachan
Lire en Bulles
Les Voyages de Ly

18 commentaires

  1. Ravie de ton coup de coeur, tu parles très joliment du titre et de la façon dont l’autrice l’a écrit.
    Je pense que si je n’avais pas été à ce point trompée par le titre vf, j’aurais bien plus apprécié ma lecture parce que tout ce que tu soulignes est juste !
    Merci pour le lien 😉

    Aimé par 1 personne

    • De rien, je me souvenais que quelques personnes l’avaient reçu avant moi donc j’avais déjà prévu de mettre un petit lien dans l’article.
      D’ailleurs c’est en lisant vos avis que je m’attendais à être déçu, du coup le fait que ce soit un coup de cœur à été une surprise encore meilleure pour moi !
      Je pense que c’est parce que je me suis beaucoup retrouvé dans le portrait des deux personnages. Et effectivement, le titre VF est un peu trompeur car je trouve qu’à part dans le premier chapitre, la question du mariage ou non est presque absente

      Aimé par 1 personne

  2. Merci d’avoir cette collection. Je n’y avais vraiment pas fait attention alors que ça pourrait être une très bonne surprise.
    Bon, je ne m’y intéresserait certainement pas maintenant, mais la connaissance est un outil que j’apprécie.

    Aimé par 1 personne

    • Tant mieux si ça t’as permis de découvrir. J’ai en effet beaucoup aimé.
      J’avais reçu un mail de babelio qui le proposait avant le confinement. Et par chance j’ai été tiré au sort pour le recevoir.
      Certains l’ont reçu dans la foulée mais pour moi, il a été envoyé après. Mais le principal c’est de le recevoir. En plus l’article a super bien marché, j’en suis étonné.

      Aimé par 1 personne

    • Oui, j’ai eu un vrai coup de coeur pour ce titre, et effectivement, le fait que chaque chapitre soit raconté du point de vue des deux en alternance fonctionne très bien et montre les différences de perception qu’ils ont, tout en apportant parfois un éclairage nouveau sur ce qu’on a vu.
      Bref, j’ai beaucoup aimé et j’espère que tu auras l’occasion de le découvrir aussi !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.