My Hero Academia T.23 : Moment de bascule de la série ?

My Hero Academia

En tant que fan de shonen nekketsu, il y a des codes dans la construction des récits que j’apprécie de voir, des moments de j’anticipe et que j’attends. Et dans le genre, il y a souvent un moment de bascule, ou plusieurs, pour faire passer de l’insouciance des débuts à quelque chose de plus grand, de plus important.

Dans le cas de My Hero Academia, le premier moment de bascule a déjà eu lieu assez tôt, dans le tome 11 où All Might mène son dernier combat en tant que numéro 1, laissant sa place à la jeune génération (et à Endeavor, sûrement un de mes personnages préférés de la série). Cependant, je n’ai pas senti de vrai bouleversement après ceci, plutôt une évolution normale de la série. Or, avec le tome 23 qui vient de sortir, j’ai le sentiment que le moment de bascule de la série arrive. Bien entendu, il faudra voir ce qu’il en est par la suite pour en avoir la confirmation, mais ce volume qui se déroule en deux temps laisse à penser que le plan des vilains va se lancer, et qu’après cela, les choses risquent de ne plus être les mêmes. Voyons ensemble de quoi il en retourne avec ce tome 23 qui m’aura très positivement surpris.

Lors de son match, Katsuki a su exploiter les faiblesses de ses adversaires… tout en protégeant ses camarades ! Un véritable progrès pour l’adolescent, jusque-là incapable de travailler en équipe. La barre est désormais placée très haut pour Izuku, qui va devoir se surpasser s’il veut pouvoir rivaliser…
Mais, en plein combat, voilà que son pouvoir lui échappe à nouveau ! Alors qu’une masse sombre enveloppe notre apprenti héros, il se retrouve face à un ancien détenteur du One for All… Et ses révélations risquent de changer la donne !

Comme je l’ai dit, ce tome est divisé en deux parties, la première permettant de terminer l’arc de transition sur les affrontements entre les élèves de seconde. L’occasion de voir que Izuku en apprend davantage sur le One for All, et va acquérir un nouveau pouvoir hérité d’un ancien détenteur. Un élément très intéressant qui permettra à notre héros de monter encore en gamme, tout en rappelant la forte charge symbolique de son alter.

OchacoMais dans cette partie, c’est surtout Ochaco qui se révèle à mes yeux. C’est peut être aussi parce que c’est un personnage que j’aime beaucoup, mais je trouve qu’elle est très bien mise en avant ici, montrant sa volonté d’être plus proactive et de sauver des gens. Elle prend les choses en mains et s’affirme durant l’affrontement en équipe, et ça fait vraiment plaisir à voir. Et pour avoir regardé quelques pages de la suite par-ci par-là sur mangaplus, il semblerait qu’elle finisse par avoir enfin la mise en avant qu’elle mérite.

Ainsi, ce dernier affrontement permet de réellement ressentir une évolution chez deux des personnages principaux, chose qui manquait un peu dans les autres selon moi, et qui pénalisait un peu cet arc de transition. Horikoshi finit donc cette partie récréative très proprement (rappelons d’ailleurs que l’auteur a vraiment un talent dingue pour ce qui est de mettre en scène l’action, avec des compositions, des découpages et un travail sur les postures à mettre dans le haut du panier des nekketsu), en mettant en place de nouveaux éléments intéressants. Mais c’est surtout la seconde partie du tome qui vaut son pesant d’or…

My Villain Academia

My Villain AcademiaLe chapitre 220, et l’arc My Villain Academia s’ouvrent sur cette page que j’ai trouvée géniale, dont l’idée est toute bête mais à laquelle il fallait penser : Tomura Shigaraki brisant le logo de la série dans un mouvement de main qui va vers le lecteur.

Cette première page annonce la couleur d’un arc centré sur l’antagoniste principal de la série, très souvent critiqué pour être trop absent du récit (ce qui est vrai, sans que ce soit forcément un point négatif en ce qui me concerne). On aura donc déjà l’occasion d’avoir droit à davantage d’informations le concernant, et on rencontrera plusieurs nouveaux villains qui risquent d’avoir une grande importance par la suite, tous n’étant pas dans le camp de Shigaraki. C’est également l’occasion de revoir Giganto Machia, qui nous avait été présenté très rapidement mais sans qu’il ne soit exploité, et on comprend ici pourquoi.

Ce monstre gigantesque (d’où son nom) qui a juré allégeance à All for One refuse d’obéir à Shigaraki, pourtant le protégé de ce dernier, car il ne reconnaît pas sa valeur. On comprend qu’un des enjeux du personnage sera donc de le dompter, mais il y a aussi d’autres clans de villains, potentiellement bien plus dangereux que le sien d’ailleurs, qui rôdent.

Ainsi, cette nouvelle partie donne la part belle aux méchants, et relance habilement les enjeux vers quelque chose de plus important. On comprend mieux pourquoi Horikoshi a mis certains éléments en avant et raccroche plutôt bien les wagons de son récit. De plus, mettre à ce point l’accent sur les méchants permet de prendre conscience que les menaces sont bien plus diverses et sérieuses que ce que l’on pensait de prime abord. Et ayant eu déjà des échos sur cet arc qui semble très apprécié, j’ai vraiment hâte de voir où Horikoshi va nous amener. Car on n’en est qu’au début de My Villain Academia, et il semblerait vraiment qu’on assiste à un moment de bascule, où les menaces vont se faire plus pressantes.

Encore une fois, pour avoir regardé quelques pages récentes sur Mangaplus, les affrontements à venir risquent d’être colossaux et vraiment importants. Les théories sur Internet vont d’ailleurs bon train concernant d’éventuelles morts du côté des héros, et même de la possibilité de l’arrivée de la classique ellipse qu’on trouve souvent dans le nekketsu après une victoire écrasante des méchants. Évidemment, à ce stade je ne peux rien en dire, n’ayant moi-même aucune idée de ce qui va advenir, mais une chose est certaine, Horikoshi est en train de préparer quelque chose de vraiment impactant dans son univers ! On se donne donc rendez-vous pour les prochains tomes afin de voir de quoi il en retourne. Quoi qu’il en soit, ce tome 23 est pour moi un des plus inspirés de la série, et peut sans soucis prétendre figurer dans les 5 ou 6 plus importants pour moi.

7 commentaires

  1. J’ai de grands espoirs en ce tome. Il devrait faire guise de pardon suite au tome 22 que j’ai trouvé bien ennuyant et nous lancer vers les arcs donnant justification à tous les précédents. Horikoshi sait où il va et il a préparé chaque petit arc pour ça.
    J’ai hâte de lire ce tome et la suite !

    Aimé par 1 personne

  2. Je partage ton appréciation de la partie sur les vilains qui vient tout bousculer. C’est très bien vu et assez inattendu mais surtout j’ai aimé l’élargissement de l’univers avec l’arrivée de Destro et le récit des réactions diverses de la société aux Alters.
    Alors que j’avais du mal depuis quelques temps, j’ai hâte de lire la suite 😀

    Aimé par 1 personne

  3. C’était le tome m’avait réconcilié avec la série. Je ne l’ai lu que ce soir mdrr, donc j’ai débarqué sur ton blog. Vraiment Tomura evolue à bons pas et par ce que l’auteur a posé comme fondement pour les trucs serieux, je suis quasi sereine pour la suite !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.