Mon avis sur… Félin pour l’autre T.3 de Wataru Nadatani

Félin

Félin pour l’autre fait partie de mes petits coups de cœur de l’année depuis que la série a commencé (pour rappel, elle ne fait que 6 tomes, on arrive donc à la moitié). Ceci grâce à un détournement humoristique très réussi des codes du nekketsu, accompagné d’un propos très intelligent sur les chats et notre rapport à eux. De ce fait, chaque tome est un petit moment de détente et de plaisir, mais également de réflexion sur cette thématique animalière qui est si importante pour moi.

Grâce aux enseignements du maître-chat déjanté Jin Nekoya, Kensuke connaît désormais parfaitement toutes les subtilités des félins. Mais quand on atteint par le virus des chats, on ne guérit pas ! Kensuke entreprend donc maintenant de créer un « cat club » au sein de son lycée, le plus difficile étant d’y intégrer de nouveaux membres. À la surprise générale, il va se tourner vers une des pires terreurs de son école : Ichijô, ancien chef d’une bande de voyous, mais surnommé par certaines personnes bien informées “le loubard à chats »…

Comme l’indique le résumé, ce tome introduit un nouveau personnage à l’occasion de la création d’un « cat club » au lycée. Ce nouveau, Ichijô, ancien chef de bande, est des plus réussis. Il est très haut en couleurs du fait que sous ses airs de voyou, il est finalement un grand amoureux des chats. Ses cicatrices viennent d’ailleurs des griffes des matous et non pas de combats de rue. Ce personnage est ainsi très représentatif du style du manga, détournant des éléments constitutifs d’un genre (ici, un personnage avec un look très furyo) pour finalement l’adapter au manga félin. Ainsi, Ichijô va se lancer dans un duel avec Kensuke pour voir s’il mérite d’être qualifié d’expert des chats, offrant un passage très amusant car très vrai concernant les éléments qui attirent ces boules de poils.

Ce tome est structuré autour de petites intrigues indépendantes à chaque chapitre, permettant systématiquement de mettre en avant le lien entre les humains et les chats, d’une façon parfois amusante, parfois touchante (voire les deux en même temps). Je retiens en particulier un chapitre centré sur une vieille commerçante qui a un chat à ses côtés dans sa boutique. Le chat est obèse et se roule par terre pour se déplacer, afin d’économiser son énergie, et il ne sort pas de la boutique pour faire plaisir à la vieille dame, qui lui a sauvé la vie lorsqu’il était chaton. Un événement va cependant le forcer à se déplacer, mais je ne vous en dirai pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise ! Mais ce chapitre est surement un des plus réussis de la série à mes yeux, à la fois drôle et émouvant lorsqu’on constate le lien qui unit cette vieille dame et son chat.

Un autre chapitre vraiment sympa est centré sur le point de vue d’un chat. De ce fait, on entend ses pensées et c’est très drôle de voir le contraste entre ce que pense le chat et la façon dont Kensuke interprète ses actions. Encore une fois, en tant qu’amoureux des animaux et papa d’un chat, je me projette très facilement dans ces situations qui ont une grande authenticité. On sent vraiment le vécu de l’auteur. Ce qui fait qu’on a un petit plus qui est qu’on réfléchit sur le comportement de nos animaux, et qu’on peut éventuellement comprendre certaines choses. Par exemple, il semblerait que les chats aiment mordre les humains en signe d’amour.

Avant de terminer, un petit mot sur les illustrations, que j’ai déjà évoqué dans mes avis sur les premiers tomes. Mais je tenais à remettre l’accent dessus, car je trouve que le mangaka fait vraiment un super travail en ce qui concerne les chats qu’il dessine. On retrouve vraiment les positions et les airs qu’adoptent nos animaux dans ces cases, et ça participe beaucoup à mes yeux à l’attachement que j’ai pour la série.

En résumé, ce troisième tome de Félin pour l’autre est aussi plaisant à suivre que les deux premiers. La recette reste la même mais est toujours aussi efficace. L’auteur détourne toujours avec talent les codes du nekketsu (avec un soupçon de furyo ici) pour l’adapter à son cadre. Il développe toujours aussi intelligemment ses thématiques félines, arrivant à me faire rire, m’émouvoir, et surtout, à me rappeler mon chat. Ainsi, on est toujours dans une réussite totale qui devrait trouver sa place chez les amoureux et amoureuses des chats !

Félin

2 commentaires

  1. Bon, avec cet avis, je ne vais plus pouvoir résister contre l’envie de m’offrir cette série😊 Nous avons 2 nouvelles petites boules de poils chez nous… qui nous en font voir (et entendre) de toutes les couleurs. Cette nuit, à 3h du matin, j’ai eu le malheur de me réveiller pour aller faire pipi (besoin commun à nous tous : humains et félins haha). Flûte, j’ai réveillé les chatons. La femelle, championne pour grimper et sauter partout a finit par faire un bruit que je redoute : grimper sur les barres latérales de l’escalier, au dernier étage ! Je l’ai vue en équilibre précaire, tout à fait raplatie sur le métal. Comme son frère est tombé du même niveau en faisant la même bêtise quelque jours plus tôt (hématome impressionnant, il a failli passer sur le billard pour cette chute), je me suis avancée les 2 bras tendus de part et d’autre de la barre pour éviter qu’elle ne tombe. Ouf ! J’ai réussi. À cet âge, ils sont inconscients des dangers, fonceurs, curieux et ils se croient immortels !
    Et dire que je travaille à mi temps et que je ne serai pas tout le temps pour leur sauver les poils ! Faut pas que j’y pense…

    Merci pour ce partage : grande amoureuse des chats, je vais adopter ces manga 😄

    Aimé par 1 personne

    • J’espère que ça te plaira autant qu’à moi dans ce cas.

      Mon chat était déjà adulte quand on l’a adopté, et il est très calme en dehors des papiers peints qu’il arrache comme un sauvage (d’ailleurs on déménage à la fin du mois, je vais bien m’amuser à tout remettre au propre…).

      On a eu des petites chattes en famille d’accueil, et une des deux aimait beaucoup vider la terre des pots de fleurs, mais seulement quand elle était seule avec moi. Avec ma femme, elle ne faisait jamais la moindre bêtise…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.