Mon avis sur… Beastars T.5 de Paru Itagaki

Beastars

Si vous avez vu mon bilan du premier semestre 2019 (voir ici), vous aurez compris que Beastars est une série à laquelle je suis accro. À chaque nouveau tome, je me demande comment Paru Itagaki va me surprendre, dans quelle direction elle va amener son récit et les émotions que je vais ressentir. Et autant le dire tout de suite, ce cinquième volume m’a époustouflé de la première la la dernière page ! Je pense même que c’est pour le moment le meilleur tome de la série. Voyons donc pourquoi.

Bill est tombé sur une information sensible : Louis, le cerf que toute l’école admire, est en fait le rescapé d’un abominable trafic de “proies vivantes”. Mais quand le tigre tente d’utiliser ce tuyau à son avantage, il se retrouve avec un pistolet braqué sur le crâne… L’ancienne victime n’a aucune intention de reprendre le rôle, et les carnivores qui se mettront en travers de son chemin en feront les frais !

De son côté, Legoshi est toujours aux prises avec ses émotions. Incapable de s’éloigner de Haru, il finit par lui déclarer ses sentiments, seulement elle ne veut rien entendre ! Les deux lycéens ignorent encore que des fauves tapis dans l’ombre attendent justement la fin de leur conversation pour s’emparer de la petite lapine…

Si vous avez lu le tome 4, vous vous doutez donc que ce nouveau volume est centré sur le kidnapping de Haru, et sur son sauvetage. Je ne vais pas vous révéler l’identité de ses ravisseurs, mais elle nous permet de voir encore un nouvel aspect très sombre de cet univers, après son marché noir où l’on vent de la viande… De plus, personne ne semble faire réellement cas de la disparition de la lapine, ou en tout cas personne n’ose se risquer à tenter de la sauver. Personne sauf Legoshi, qui est au contraire bien décidé à lui sauver la vie et à enfin accepter ses sentiments (et son instinct, les deux semblant intimement liés). Par chance, il ne sera pas seul dans cette opération puisqu’il est rejoint par Gohin, le panda rencontré au marché noir. C’est d’ailleurs un plaisir de retrouver ce personnage vraiment charismatique, et j’espère qu’il continuera d’être développé.

Ainsi, le tome est quasiment intégralement consacré au sauvetage de Haru, qui est clairement un morceau de bravoure auquel je ne m’attendais pas dans cette série. Mais Beastars étant un manga qui ne ressemble pas aux autres, cette séquence d’action se démarque aussi à sa façon. En effet, c’est ici que plusieurs thématiques majeures de l’histoire vont se mêler. Tout d’abord, la métaphore de l’agression sexuelle que j’avais vu dans le premier tome (voir ici) semble trouver un écho ici. Sans en dévoiler trop, Haru est offerte en repas à un prédateur, qui la force à se déshabiller et souhaite l’humilier. La séquence prend ainsi les allures d’une agression sexuelle. Mais en plus, ceci est montré en parallèle avec les pensées de Haru qui revient sur sa jeunesse et le sens de la sexualité pour elle (sexualité qui semble compliquée comme on l’a constaté depuis plusieurs tomes). Ainsi, non seulement ces séquences sont absolument glaçantes et angoissantes, mais elle sont en plus très intelligemment écrites, développant une fois de plus brillamment le personnage de Haru ainsi que la thématique qui y est liée.

Et cette séquence est également charnière dans l’évolution de Legoshi. Il s’affirme réellement comme le prédateur qu’il est, et assume totalement sa condition. Son instinct prend le dessus et il n’est pas question pour lui de laisser Haru se faire dévorer. De ce fait, l’affrontement contre la bande de ravisseurs est un moment extrêmement fort, dans lequel tout le talent d’illustration et de composition de planches de la mangaka se révèle. C’est bien simple, il y a vraiment beaucoup de pages qui m’ont fait frissonner par la puissance qui se dégageait des dessins. Je ne vous les montre pas pour ne pas gâcher la découverte, mais je pense qu’on a là le moment où Itagaki se lâche le plus dans la série, et c’est un réel plaisir.

Enfin, la dernière partie du volume, une fois la menace passée, permet de profiter d’un moment de calme en compagnie des deux personnages. S’ils ont chacun beaucoup évolué à travers cette épreuve, leur relation semble aussi avoir pris un autre tournant. Nous pouvons ainsi profiter de ces retrouvailles et de la douceur qui s’en dégage, avec la perspective de changements importants à la lecture de la dernière page.

Ainsi, ce cinquième tome aura réussi à combiner toutes les qualités et tous les éléments déjà mis en place dans les volumes précédents, pour faire culminer le tout à un niveau stratosphérique selon moi. Car si Beastars est depuis son premier tome un manga brillant et puissant, on tient là un véritable accomplissement, qui donne furieusement envie de voir ce que la suite nous réserve. Personnellement, j’ai été en apnée pendant toute la lecture tant la tension et les sentiments sont forts, jusqu’à retrouver un peu de calme et de douceur en fin de volume. Une fois encore, on constate tout le talent de la mangaka dans la construction de son récit et surtout dans la richesse thématique de celui-ci. Mais elle n’en oublie pas pour autant d’offrir un divertissement de très haut niveau, qui se suffit à lui-même. En cela, on est face à un véritable travail d’orfèvre, et je l’ai déjà dit mais je le répète, c’est une série à côté de laquelle il ne faut surtout pas passer.

En résumé, ce cinquième tome confirme toutes les qualités que l’on trouve dans la série depuis son premier volume. On se retrouve avec la même richesse thématique, le même travail brillant sur les personnages et l’ambiance, la même beauté esthétique également. Le tout pour amener une réflexion toujours passionnante en accord avec la caractérisation et l’évolution de nos héros. Au risque de me répéter, Beastars est vraiment un manga immanquable selon moi !

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.