Mon avis sur… Vinland Saga T.22 de Makoto Yukimura

Vinland Saga

Ce qui devait arriver arriva ! Après avoir emprunté 21 tomes en médiathèque, je ne pouvais pas me résoudre à attendre qu’ils achètent le 22, et je l’ai pris dès sa sortie. Premier tome de la série que je possède personnellement donc, avant un achat impératif des autres au fur et à mesure, qui accompagnera une relecture de toute cette formidable saga. Tout cela pour dire que Vinland Saga est clairement une de mes plus belles découvertes de 2019, et que ce nouveau tome est toujours aussi brillant, continuant de développer son héros avec énormément de talent, faisant de Thorfinn un personnage marquant dans mon parcours de lecteur. Cette petite introduction étant terminée, nous pouvons passer au vif du sujet !

Malgré les nombreux assauts des forces alliées de Thorkell, la forteresse de Jomsborg reste imprenable. Grâce à un passage secret, Thorfinn est parvenu à s’y infiltrer pour libérer Gudrid, retenue en otage par Floki. Mais il se retrouve face à l’enthousiaste Garm, bien décidé à avoir son duel à mort. Forcé au combat, Thorfinn va-t-il devoir renoncer à son serment et tuer à nouveau, sous le regard accusateur de Hild ? De son côté, Sigurd, qui a suivi Thorfinn dans la forteresse pour récupérer sa femme, se retrouve au centre du combat lorsqu’il prend Baldur en otage en force les Jomsvikings à ouvrir la porte de la forteresse pour laisser entrer l’armée de Thorkell…

Ce tome est encore une fois très riche, centré comme d’habitude sur Thorfinn et la façon dont il arrivera à s’en sortir sans prendre les armes. Sur ce point, son duel avec Garm est d’ailleurs très intéressant et renvoie directement à ce que Thors, le père de notre héros, lui avait dit au début de la saga, lorsqu’il lui expliquait qu’il ne devait prendre l’épée contre personne. Ainsi, Thorfinn confirme ici qu’il est devenu ce guerrier que son père décrivait, celui-là même qui n’a pas besoin d’épée. Pour finir concernant cet affrontement, cela me semble inutile de le préciser à ce stade, mais il est évidemment illustré et mis en scène de main de maître, chacune des postures de Thorfinn atteignant des niveaux de classe folle.

Mais ce duel n’est qu’un petit élément dans le développement global du personnage, qui prend une nouvelle ampleur encore au terme de la bataille en mer Baltique. Bataille dans laquelle Thorkell s’illustre bien évidemment, surpuissant qu’il est. Encore une fois, Yukimura maîtrise parfaitement son humour, qui est très appuyé et pourtant très efficace avec Thorkell.

Et tout le reste du volume est du même acabit, que ce soit dans les développements de Baldur, passionnant également sur ce qu’il nous dit sur la guerre, ou encore Sigurd et Gudrid (je l’ai déjà dit, ces deux personnages sont vraiment magnifiques, et ils le confirment ici) qui vont sans nul doute avoir droit à encore davantage de mise en avant dans le tome suivant. D’ailleurs, si vous vous êtes renseignés sur la réalité historique de l’histoire, vous ne serez pas étonné par ce qui se passe en toute fin de volume, et qui risque d’apporter encore de la nouveauté et de la fraîcheur dans la série.

De ce fait, cet arc de la bataille en mer Baltique s’achève brillamment et aura permit à Thorfinn de se confronter plus directement à ses démons. Il aura trouvé en lui les ressources pour ne pas revenir vers la guerre, concluant cette bataille brillamment et le rapprochant encore un peu plus de son objectif. Évidemment, tout n’est pas rose pour autant et le mangaka n’oublie pas de nous rappeler que si Thorfinn recherche la paix, il n’est pas impossible qu’en définitive, ce ne soit qu’une chimère et que les hommes soient fait pour se battre éternellement, chose que Thorkell semble quant à lui avoir accepté, et y prenant même le plus grand des plaisirs.

En résumé, ce nouveau volume de Vinland Saga, s’il n’est pas le plus intense et le plus poignant de la série, n’en reste pas moins passionnant et vient conclure brillamment un arc encore une fois déterminant dans le parcours de notre héros. C’est donc avec plaisir que l’on va pouvoir se tourner vers l’avenir de nos personnages et voir ce que cette aventure nous réserve encore !

5 commentaires

    • Oui, c’est bien le 8 qui terminait le premier arc, de façon magistrale d’ailleurs.
      Après, comme je l’ai dit plein de fois, l’arc de la ferme de Ketil reste mon préféré pour le moment, mais ce tome 22 n’en reste pas moins magnifique et permet de prendre une nouvelle direction dans le récit.
      Par contre, Yukimura a annoncé qu’il ne lui restait plus qu’une cinquantaine de chapitres avant de finir le manga, ce qui signifie qu’il terminera aux environs de 30 tomes, et je me dis que ça va faire finalement assez court vu la densité du récit.

      (sinon rien à voir mais j’ai acheté Goodbye my Brother, il me semble que c’était toi qui en avait écrit un bel article qui m’avait donné très envie !)

      Aimé par 1 personne

      • Oui, je sais que toi tu aimes beaucoup l’arc de la Ferme, mais je ne peux pas m’empêcher d’en remettre une couche à chaque fois xD
        Effectivement, 30 tomes donc plus que 8, ça fait un peu court. Moi, je veux le voir entreprendre son voyage et mettre en place son utopie !

        Je ne sais pas si c’est moi qui t’avais donné envie mais j’ai effectivement écrit un article sur ce très beau oneshot, cette année. Alors ravie que tu l’aies acheté ❤

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.