Mon avis sur… The Promised Neverland T.10 de Kaiu Shirai et Posuka Demizu

The Promised Neverland

Je suis un peu en retard du fait que j’emprunte la série en médiathèque, mais j’ai enfin pu mettre la main sur le tome 10 de The Promised Neverland, à l’heure où tout le monde a déjà lu le onzième… Mais ce retard ne va pas m’empêcher de vous livrer mon avis sur ce nouveau tome, toujours aussi convaincant bien que moins riche narrativement que les précédents.

Au cœur de Goldy Pond, les chasseurs sont devenus des proies ! Menés par Emma et Lucas, les enfants traquent désormais les démons sur leurs terres… Luce et Nouma éliminés, il reste encore trois braconniers à abattre, et pas des moindres : Nouth, enragé par la mort de sa compagne, lord Bayon, le maître des lieux… et le plus terrifiant de tous, le grand-duc Leuvis ! Emma parviendra-t-elle à retenir ce dernier jusqu’à l’arrivée de ses camarades ?

En effet, on reprend directement dans l’action, alors qu’Emma avance vers son face à face avec Leuvis, pendant que ses camarades ont fort à faire face à Lord Bayon d’un côté, et Nouth de l’autre. Ce tome est donc entièrement dédié à ces trois affrontements en parallèle, d’où le fait que la narration soit moins dense et moins riche en révélations que ce à quoi la série nous avait habitués.

Mais les mangakas compensent cette absence de révélation majeure par un volume tout en intensité, du fait des affrontements qui se déroulent en parallèle, et qui, on pouvait s’en douter, ne se passent pas tout à fait comme prévu. Ainsi, on craint pour la vie des enfants, et on n’est pas certain que tout le monde en ressortira indemne. Pour ma part, j’aime comme la série arrive à maintenir la tension, alors qu’on croyait ici que les rôles allaient s’inverser entre les chasseurs et les proies, on se rend finalement compte que ce n’est pas aussi simple pour nos héros.

De plus, ces confrontations sont également l’occasion de développer davantage Leuvis et sa rivalité avec Lucas, mais surtout lord Bayon, qui est particulièrement bien écrit selon moi. En effet, on a l’occasion de voir l’évolution de son rapport au gibier, et comment il a finit par être accro à la chasse et au frisson que cette activité procure. Cela permet encore une fois de voir que la thématique de la consommation de viande et du rapport à l’abattage n’est pas mise de côté, avec le développement toujours aussi réussi de la question de la chasse en tant que loisir, au cœur de cet arc.

Pour finir, le tome s’achève sur un petit cliffhanger, nous maintenant dans l’action et donnant envie d’avoir vite le volume suivant entre les mains afin d’assister à la fin de cette confrontation, d’autant plus qu’un certain nombre de choses sont laissées en suspens.

En résumé, ce dixième volume entièrement dédié à l’action est tout à fait réussi selon moi, puisqu’il arrive à maintenir un niveau de tension élevé en nous faisant craindre pour la vie de nos héros. De plus, le développement des antagonistes, en particulier lord Bayon, est très réussi. La série ne faiblit donc pas ici, et donne toujours autant envie d’en découvrir davantage.

12 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.