Mon avis sur… Beastars T.6 de Paru Itagaki

Beastars 6

Tout est parfait ! Je ne cherche même plus à le cacher, à sembler mesuré ou quoi que ce soit. Je suis totalement dingue de cette série, et à chaque tome je me demande comment Paru Itagaki va me surprendre, me proposer encore des idées neuves et des développements de personnages inattendus mais malgré tout totalement cohérents et pertinents. Et à chaque fois, elle y parvient ! Je ne sais pas comment elle fait, mais cette mangaka frappe toujours aussi fort à chaque tome, et me laisse systématiquement K.O. Vous l’aurez compris, je vous parle ici du sixième tome de Beastars que j’ai dévoré comme un carni ! Et avant même de commencer, je vous le dis clairement une fois de plus : cette série est tout simplement INDISPENSABLE !

Haru a été enlevée pour servir de repas au chef du gang des Lions ! Alors que Legoshi s’apprête à voler à son secours, Louis refuse de s’impliquer… Qu’à cela ne tienne, le carnivore ira seul. Heureusement, Gohin est là pour lui prêter main-forte, et le loup arrive à temps pour sauver celle qu’il aime !
Les deux lycéens se retrouvent seuls dans la ville nocturne, avec juste assez d’argent pour une chambre d’hôtel. Dans ce moment d’intimité suffocante, Legoshi décide de révéler à la lapine ce qui pèse sur sa conscience depuis trop longtemps : lui aussi a déjà failli la dévorer…

Comme d’habitude, le résumé rappelle succinctement ce qui s’est passé dans le volume précédent. je vous renvoie d’ailleurs à mon article (lien ici) sur le tome 5, qui est un véritable moment de bascule dans la série, en plus d’être un tour de force incroyable en terme d’écriture, puisqu’il s’agit à ce jour du meilleur tome de cette série qui ne connait que l’excellence selon moi. Ainsi, ce sixième volume se situe à la suite d’un morceau de bravoure dingue, et doit composer avec les conséquences de ce qui s’est passé.

De ce point de vue, comme je l’ai dit, c’est encore une fois une réussite. Paru Itagaki convoque avec son talent habituel les personnages principaux (Legoshi, Haru et Louis), mais également Juno, qui jusqu’à présent était beaucoup en retrait et qui ici s’impose et arrive sur le devant de la scène au sens propre comme au figuré. Car la nuit fatidique qui s’est achevée sera lourde de conséquences, et ce tome ne permet pas à lui seul d’en mesurer la portée. Malgré tout, Legoshi se retrouve dans une position qu’il n’a jamais souhaité, étant mis en avant comme un sauveteur. Comme toujours, notre héros a du mal à comprendre ce qu’il ressent et qui il est, et comme toujours, la mangaka décrit avec une justesse formidable les tourments émotionnels de ce loup que j’aime tant.

Mais comme je l’ai dit, Legoshi est loin d’être le seul personnage affecté par les conséquences de cette nuit. Haru, qui l’a vécue également semble suivre une évolution toujours aussi passionnante, et la relation entre les deux personnages évolue avec eux. La fin du précédent volume nous avait d’ailleurs laissé sur la perspective de gros chamboulements, et je dois avouer que même si la résolution est inattendue, elle frappe une fois de plus dans le mille, et en plein cœur ! J’aurai bien du mal à trouver les mots pour expliquer en quoi ces deux personnages me touchent autant, mais je ressens vraiment une empathie très forte pour eux, et leur relation m’émeut énormément.

De son côté, Juno s’impose, comme je l’ai dit. Je ne vais pas trop développer ce point, car c’est une des avancées majeures proposées par ce volume (le fait qu’elle soit en couverture n’est pas un hasard). De même, Louis a aussi pris de plein fouet les conséquences de cette nuit et son évolution, très inattendue également, est potentiellement passionnante. Enfin, le tome s’achève en prenant de la hauteur, avec la perspectives de changements à plus grande échelle encore.

Mais si des événements très durs ont eu lieu, il n’empêche que le manga a la bonne idée de revenir par petites touches vers des choses plus quotidiennes, afin de nous rappeler le cadre lycéen de l’histoire. Ainsi, les amis de Legoshi s’interrogent sur ce qu’il a pu faire durant cette nuit où il a découché, et la jalousie ne peut s’empêcher de pointer le bout de son nez à la perspective qu’il aurait éventuellement réussi à avoir un rapport sexuel avant eux. Ce genre de scène est très bien vue puisqu’elle nous rappelle qu’on a affaire à une oeuvre qui traite des comportements humains, et dans ce cadre spécifique, les comportements des adolescents vis-à-vis de la sexualité sont traités avec justesse selon moi. De même, au détour d’un flashback, un personnage secondaire se voit offrir un peu plus de consistance et permet encore une respiration bienvenue, tout en évoquant un élément de background de l’univers qui n’avait pas encore été réellement abordé. Ainsi, on se retrouve encore une fois étonné par le talent avec lequel l’autrice arrive à raccrocher tous les wagons d’une histoire pourtant très complexe et riche en symboles.

Je pense que vous l’aurez donc compris à ce stade, mais j’ai une fois de plus été totalement conquis par cette lecture. Je trouve que Beastars est un manga qui ne ressemble à aucun autre que j’ai pu lire jusqu’à présent. Que ce soit son esthétique (dont je n’ai pas parlé, mais c’est toujours aussi beau et stylé), son univers, ses thématiques ou son écriture, cette série se démarque de façon constante et arrive toujours à me toucher, m’étonner et me faire réfléchir. Pour moi, c’est la marque d’une grande oeuvre, que j’espère pouvoir suivre encore longtemps !

En résumé, ce sixième tome de Beastars revient à un rythme plus posé, mais pas moins intéressant pour autant. Après les événements marquants du volume précédent, Itagaki traite des conséquences de ceux-ci pour nos différents protagonistes. Ainsi, il semblerait que l’on aborde une période de transition, aussi bien pour les personnages que pour l’univers global de la série. Une chose est sure, c’est toujours aussi passionnant à suivre, et donc toujours aussi indispensable !

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.