Mon avis sur… Ariadne L’empire céleste T.2 de Norihiro Yagi

Ariadne

C’est avec grand plaisir que je retrouve l’univers d’Ariadne, nouvelle série de l’auteur de Claymore, qui nous avait fait une très belle proposition pour son premier tome, sous forme d’une invitation à l’aventure aux allures de JRPG. Me concernant, il était très difficile de résister compte tenu de mon amour pour ce genre de jeu vidéo. De plus, c’était l’occasion de découvrir un auteur somme toutes assez connu. Ainsi, le début du voyage fut des plus réussis pour moi, et c’est donc avec enthousiasme que je me suis lancé dans le second tome, qui m’a tout autant plu comme vous allez le voir. Mais d’abord, rapide rappel des événements :

Adoubé Chevalier de l’Azur, Lashil accompagne la princesse Leana dans son voyage dans l’inconnu. Mais des poursuivants les assaillent dès leur première étape et un combat entre “détenteurs de photons” s’engage…

Quand je dis « rapide », je ne mens pas. Le résumé éditeur est des plus succincts ! Je vais donc resituer aussi la série. Ariadne nous propose de suivre Lashil, jeune péquenaud et ancien soldat accessoirement, qui a subi divers expérimentations qui en font une véritable arme, alors qu’il accompagne la princesse Leana dans sa découverte du monde. Les deux ne connaissant que très peu ce fameux monde, ils découvrent en même temps que nous les différentes contrées et les espèces qui les habitent. Un moyen très simple et efficace de partager notre enthousiasme de la découverte. C’est ainsi qu’à la fin du premier tome, nos héros, à l’occasion d’une escale en ville, se retrouvent assaillis par une bande de guerriers qui souhaitent ramener Leana à Ariadne, puisque cette dernière a fui la cité pour découvrir le monde avant le mariage arrangé (et éminemment politique) qui l’attend.

Ainsi, la première partie du tome consiste en un affrontement entre Lashil et la bande, affrontement très agréablement mis en scène. J’apprécie en particulier la clarté des dessins qui font que je comprends sans soucis ce qui se passe (un élément parfois compliqué dans le genre du nekketsu pour moi). Cette séquence s’achève cependant assez rapidement, permettant à notre duo de reprendre son voyage. Le tome étant structuré d’une façon encore une fois archi classique. Mais si j’ai dit dans mon article sur le premier tome (visible à ce lien) que le classicisme de ce manga n’était pas un problème, j’irai même plus loin cette fois en disant qu’à mes yeux, c’est une de ses forces. J’ai déjà fait le parallèle entre la construction de cette jeune série et les JRPG que j’aime tant, et force est de constater que la ressemblance entre les deux est vraiment une des grandes sources de plaisir que j’ai à la lecture.

Ici, on se retrouve totalement dans les codes des Final Fantasy à l’ancienne par exemple. Nos héros arrivent dans un village, rencontre une nouvelle espèce originale peuplant ce monde, et comprennent que quelque chose se trame. Ils vont donc avoir l’occasion d’explorer des souterrains (un classique du JRPG) où ils constateront que des hommes cherchent à s’approprier les ressources naturelles des lieux, au détriment de l’espèce autochtone. Et évidemment, nos héros vont en profiter pour s’en mêler, et venir en aide aux créatures qui vivent ici. Ainsi, toute cette péripétie me rappelle énormément de souvenirs de JRPG, que ce soit dans la construction narrative où le message pacifiste à tendance écolo un peu suranné. Et je dois dire que c’est vraiment ce qui me plait. Je suis en terrain connu, j’ai déjà vu ce genre de choses des tonnes de fois, mais ici encore, cela fonctionne parfaitement et c’est ça que j’aime !

Ainsi, il y a à la fois un côté nostalgique dans la lecture, et un réel plaisir à découvrir ce monde. Car encore une fois, l’auteur prend soin de nous présenter de nouvelles créatures et de nouveaux environnements, tant et si bien que l’on ne s’ennuie vraiment pas à la lecture. De plus, la dynamique entre les deux personnages, totalement différents jusque dans leur façon de s’exprimer, fonctionne une fois de plus à merveille. Les notes d’humour liées au décalage entre les deux personnages ne manquent pas et dynamisent l’ensemble. De ce fait, la lecture est toujours aussi agréable et m’a encore une fois totalement séduit.

Mais, si j’ai pris pour ma part beaucoup de plaisir à lire ce tome, je tiens quand même à mettre en garde concernant ce manque d’originalité. Il faut je pense bien réfléchir à ce qu’on attend d’une lecture de ce genre car pour le moment, l’auteur semble réellement se conformer à des codes très classiques. C’est un point que j’aime, d’autant qu’il les applique avec talent et sérieux, mais cela pourrait rebuter certaines personnes, du fait d’une structure narrative trop classique justement. À vous de voir dans quel camp vous vous situez, mais si comme moi vous aimer l’utilisation de codes classiques dans le cadre d’une oeuvre qui développe un bel univers, je pense que cette série a de beaux atouts à faire valoir !

En résumé, ce tome 2 d’Ariadne est dans la continuité du premier, et en conserve les belles qualités, à savoir un univers au beau potentiel très bien dépeint, ainsi qu’un duo de personnages attachants qui fonctionne parfaitement. L’aspect extrêmement classique de l’ensemble doit être souligné car il pourrait rebuter certain(e)s, mais me concernant, c’est justement une des très grandes forces de ce début de série, qui me rappelle énormément de bons souvenirs de JRPG en terme de structure et d’écriture. De ce fait, c’est encore une fois une très belle lecture que je recommanderai aux amoureux du JRPG ainsi qu’à celles et ceux aimant s’évader dans des mondes fictionnels bien construits.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.