Mon avis sur… Père et fille T.1 de Asami Sekiya

Père et fille

Si n’importe qui peut avoir un avis pertinent sur n’importe quelle œuvre, quel qu’en soit le sujet, je me dis que les concerné(e)s sont souvent plus à même de juger de l’intérêt et de la qualité de traitement de ladite œuvre sur le sujet en question. Et ça tombe bien ici, puisque je suis père de deux filles, qui sont par ailleurs ma grande passion et mon carburant, plus encore que les mangas. Mais si on peut allier deux obsessions en une, c’est encore mieux (et c’est d’ailleurs ce qui explique ma passion pour l’œuvre de Rensuke Oshikiri). Ainsi, quand un titre évoque ostensiblement mon vécu de papa poule, je ne peux qu’être à l’affût ! Voyons donc le point de vue d’un daron obsédé par la parentalité sur la façon dont Père et fille aborde ce sujet !


Un grand merci à nobi nobi ! pour l’envoi de ce tome. Rendez-vous à CE LIEN pour un extrait de 30 pages du premier tome.


Nouvelle série de la collection Genki de nobi nobi !, collection mettant en avant des séries qui s’éloignent du public spécifiquement jeunesse, pour traiter de thématiques adolescentes voire adultes, comme c’est ici le cas. La plupart des séries de la collection sont d’ailleurs plutôt destinées à un lectorat adulte selon moi, sans pour autant s’aliéner les plus jeunes, puisqu’elles restent en phase avec la politique éditoriale de l’éditeur, évitant les contenus trop violents ou sexués notamment.

Concernant Père et fille, c’est une série en 3 tomes de Asami Sekiya centré sur la relation entre un père célibataire et sa fille, qui se destine fort logiquement à un lectorat adulte en premier lieu, parent si possible, comme je l’ai précisé dans mon introduction. On se retrouve avec une structure toute simple de tranche de vie où chaque chapitre d’une quinzaine de page développe un petit moment de vie entre le père et sa fille, jeune adolescente, qui vivent des moments de complicité ou de chamaillerie. Cette absence de fil conducteur ne pose pas problème, puisque cela permet de surtout mettre en scène des instants de vie, avec un aspect réflexif intéressant.

En résultent des situations charmantes entre ce père et sa fille, où la question de la monoparentalité est centrale, tout comme celle de l’adolescence et de la distance qu’on prend à cet âge vis-à-vis de ses parents. D’autres éléments plus surprenants et inattendus, notamment au détour d’un chapitre centré sur une autre petite fille, où le regard de l’enfant sur les dissensions entre ses parents est particulièrement bien mis en scène.

Autre élément qui n’a pu que me frapper, le fait que la petite fille découvre que son père tient un blog, sur lequel il parle de sa vie de papa solo, et où il poste des photos d’elle avec le visage flouté. Le fait de découvrir ça la met en colère car elle ne tolère pas que son père parle d’elle pour un lectorat d’inconnus. Lire ça m’a amusé en tant que papa blogueur, et j’ai pu facilement me projeter dans cette idée, même si le thème de mon blog fait que je ne parle pas en détails de cet aspect de ma vie (et c’est très bien comme ça).

Ainsi, la lecture, très rapide par ailleurs, est particulièrement charmante du fait de sa thématique. Mais, car il y a un mais, j’ai trouvé le tout encore un peu léger. Peut-être du fait que le sujet m’intéresse tout particulièrement, j’ai trouvé que cela manquait un peu de substance et de profondeur. Si j’ai évoqué un chapitre vraiment intéressant sur la question du regard d’une fillette sur la relation entre ses parents, c’est un peu l’exception au sein de ce premier tome, qui reste plus en surface et dans quelque chose d’attendu pour le moment.

Ce qui n’empêche pas la lecture d’être agréable et plutôt réussie, mais la frustration est quand même bien présente me concernant. Cependant, ce que l’auteur a proposé est suffisamment intéressant pour me donner envie de lire les deux tomes qui complèteront la série, en espérant qu’il arrive à aller plus loin que son concept de base, pour proposer une réflexion plus profonde, notamment en pointant davantage des éléments de tension comme il l’a fait ici à une seule reprise. Mais cela sera à juger sur pièce avec les deux autres volumes de la série.

Publicité

6 commentaires

  1. Un titre qui était tout désigné pour toi. Une histoire entre un père et sa fille et en plus le père est blogueur. Il manquerais plus que le père sois fan de manga et que les âges des personnages correspondent avec ceux de ta famille, et on pourrait limiter à dire que c’est inspirer de fait réel.

    J’ai l’impression qu’on en a de plus en plus des séries avec des chapitres assez cours et sans réel fil conducteur et je te confirme que comme toi, je trouve qu’il faut attendre quelques tomes afin d’avoir plus de profondeur.

    Je ne sais pas si je suis le public visé par le titre, mais je trouve ça intéressant qu’il aborde le sujet de la mise en avant d’un enfant par son parent sur les réseaux sociaux (même si ça reste qu’un blog et que les photos son anonymiser ). Curieux de connaître le fin mot de cette histoire

    Aimé par 1 personne

    • Sur cet aspect du blog, j’ai peut-être un peu survendu le truc, car c’est vraiment une petite péripétie dans un chapitre, c’est pas le coeur du truc. De toute façon pour le moment il n’y a pas de réel fil conducteur, et en 3 tomes, je suis pas sur qu’il y en ait un au final.

      À voir simplement si l’auteur arrive à aller plus loin dans son concept, car pour le moment c’est charmant, mais peut mieux faire !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.