Les mots d’auteur #1

Je ne sais pas pour vous, mais quand je lis des mangas, j’aime beaucoup quand il y a à l’intérieur de la jaquette un mot d’auteur. Vous savez, ce court texte dans lequel le/les auteur(s) se laisse aller à quelques petites anecdotes, à des remerciements ou tout autre type de remarque en lien ou non avec le manga. C’est parfois drôle, d’autres fois touchant ou intéressant. En bref, j’aime beaucoup ce petit rituel qui permet de bien commencer la lecture, et j’avoue même être frustré quand il n’y en a pas. Il m’arrive même d’en retenir certains, ou de les trouver remarquables pour une raison ou une autre. De ce fait, j’ai eu l’idée de cette chronique qui sera amenée à être régulière (une fois par mois je pense, peut-être plus en fonction des mots d’auteurs que je verrai et qui me toucheront). Le principe est simple, avec l’aide de ma femme et de son smartphone (que je remercie au passage… ma femme, pas le smartphone. Même si lui aussi le mérite.), nous photographions quelques mots d’auteur qui me semblent intéressants, et je vous les propose assortis d’un petit commentaire. Commençons donc tout de suite avec un qui aura marqué je pense pas mal de monde rétrospectivement :

HxH 1

 

Yoshihiro Togashi, Hunter X Hunter (T.1)
J’ai choisi ce mot d’auteur pour bien commencer, non pas pour la photo et son commentaire, bien qu’ils soient amusants, mais pour le fait que l’auteur explique qu’il ne disparaîtra plus et qu’il fera une dizaine voire une vingtaine de tomes.
En effet, c’est assez ironique et amusant quand on sait qu’on en est aujourd’hui à 36 tomes parus, mais surtout, que Togashi n’aura finalement pas tenu sa promesse puisque le rythme de parution du manga contribue à son caractère culte, du fait qu’il parte en pause régulièrement, au point où l’on s’est retrouvé avec 4 ans d’écart entre les tomes 32 et 33.
Le tout donne lieu à des explications différentes, parfois on dit qu’il s’agit de soucis de santé, d’autre fois que sa passion pour le jeu vidéo Dragon Quest est plus forte que le travail…

Phantom Blood 1

Hirohiko Araki, Jojo’s Bizarre Adventure – Phantom Blood (T.1)
Je ne sais pas pourquoi, mais la façon dont Araki décrit sa série ici me parle, et a influencé la façon dont j’ai lu les deux premiers tomes (qui m’ont bien calmé, j’ai hâte de lire les suivants).
C’est d’autant plus intéressant quand on a lu le premier volume qui montre déjà l’opposition assez radicale entre Jojo et Dio, et cela retranscrit parfaitement la richesse implicite de ce début d’histoire.
Ainsi, ce mot d’auteur montre comment on peut en quelques mots créer une attente particulière chez les lecteurs et lectrices selon moi.

 

 

Félin pour l'autre 2

Wataru Nadatani, Félin pour l’autre (T.2)
Si vous me lisez régulièrement, vous aurez compris que j’aime les animaux plus que tout. De ce fait, je ne peux pas m’empêcher de partager cette assertion qui est totalement vraie me concernant.
Mais je dois avouer que mon psychopathe de chat ne se lasse pas trop faire, du coup c’est plus mon chien qui remplit le rôle d’anti-stress pour moi.

Petite information complémentaire : pour le moment, chaque tome paru du manga a droit à une photo d’un des chats vivant chez les parents de l’auteur (on en est donc à 3 chats, à voir s’ils en accueillent assez pour qu’il y ait un chat par volume sachant que la série fera 6 tomes).

 

Bakuman 17

Tsugumi Ohba, Bakuman (T.17)
On reste dans les photos animalières. Cela ne se voit pas très bien sur la photo que je vous ai mise, mais dites vous qu’il m’a aussi fallu pas mal de concentration pour identifier ce qu’il y avait avec l’image sous les yeux. C’est en fait les coussinets de la patte d’un chien.
Mais c’est surtout le commentaire qui est amusant, car effectivement, les trois mots d’auteurs précédents étaient assortis de photos de chien, donc la précision m’a fait rire.
De plus, cela permet d’évoquer le fait qu’un chien a un rôle très important pour un des personnages de ce manga Oh combien exceptionnel !
Et j’avoue, je voulais aussi mettre du Bakuman dans cet article…

 

Origin 4

Boichi, Origin (T.4)
On termine avec un auteur et une série que je tenais à citer, d’autant plus que dans ce cadre, il est très intéressant.
En effet, je trouve les mots d’auteur de Boichi pour Origin vraiment particuliers, en ce sens où ils sont étonnamment longs (la police d’écriture est petite, et parfois ils prennent vraiment toute la place disponible).
Et pour cause, l’auteur aborde parfois des notions complexes comme c’est le cas ici où il parle du courant cyberpunk. Ainsi, ces mots d’auteur sont l’occasion de constater l’érudition dont fait preuve Boichi et le sérieux avec lequel il traite sa série et son univers. Des éléments qui selon moi forcent vraiment le respect.

 

C’est fini pour ce premier numéro, j’espère que vous aurez pris plaisir à lire ces mots d’auteur et les petites explications qui y sont assorties. J’ai déjà quelques autres mots de côté à vous faire partager, mais quelque chose qui me ferait très plaisir, ce serait que vous me partagiez aussi les mots d’auteur qui vous ont marqué, quelle qu’en soit la raison. Sachant que je ne sais pas si on peut intégrer des images aux commentaires, il est tout à fait possible de me les faire parvenir sur twitter. Idéalement, j’aimerai même partager les mots d’auteur que vous aurez sélectionné ainsi que les commentaires que vous ferez. Donc n’hésitez pas à me faire parvenir tout ça ! Merci d’avance !

27 commentaires

      • Maintenant on se demande s’il va le finir un jour, parce qu’il a beau dire qu’il a encore plein d’idées le rythme n’accélère pas (0 chapitres en 2019 actuellement) et il n’est plus tout jeune (la cinquantaine je crois). Je m’inquiète bien plus pour lui que pour Berserk dont c’est une certitude qu’on aura la fin un jour.

        Aimé par 1 personne

      • Ouais, j’en suis encore très tôt dans le manga donc je ne saurai dire si au stade où on en est on pourrait envisager une conclusion rapide ou pas.
        Pareil pour Berserk que j’ai tout juste commencé d’ailleurs (mais comme j’ai trouvé une médiathèque qui les a, je pourrai y remédier).

        Aimé par 1 personne

      • Holà non, pas du tout. Vu comme c’est parti Hunter x Hunter pourrait passer les 50 voire 60 tomes sans problème (mais Togashi deviendra trop vieux avant …).
        Pour Berserk on sent que l’intrigue approche de son terme, il reste une dizaine de tomes je pense.

        Aimé par 1 personne

  1. Je ne lis pas assez de manga pour faire une compilation de mots d’auteur, sinon j’aurai rejoins le club ! J’adore lire les petits mots glissés dans un manga. Pour moi, c’est comme si l’auteur avait eu une pensée soudaine et s’était dit : tiens, je vais partager ça avec mes lecteurs. Je trouve ça marrant et ça permet de mieux les cerner.

    PS : Merci de ton commentaire sur mon blog, repasse quand tu veux ! Je continuerai à te faire un peu de pub !

    Aimé par 1 personne

    • De rien, merci à toi d’avoir parlé du mien, c’est ce qui m’a permit de découvrir ton blog d’ailleurs.
      Je ressens exactement la même chose concernant les mots d’auteur, c’est pour ça que j’ai eu envie d’en partager quelques uns. J’ai déjà un peu de matière pour un autre article, mais je vais attendre la semaine prochaine je pense.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.