Mon avis sur… Tokyo Revengers T.3 de Ken Wakui

Tokyo Revengers

Vous l’aurez compris si vous avez lu mes articles sur les précédents tomes, j’ai été conquis d’emblée par cette nouvelle série que nous a déniché Glénat. Ne connaissant pas tellement le genre du furyo, il y a ce plaisir de la découverte, allié à un travail esthétique de qualité et des personnages très bien développés, en particulier le héros Takemichi. Sur ce point, je vous renvoie à mon article sur le premier tome où j’explique en quoi il m’a directement touché. Vous ne serez donc pas étonné d’apprendre que j’attendais avec impatience ce troisième tome. Voyons ensemble s’il est au même niveau que les précédents.

Un saut temporel de 12 ans dans le passé donne au jeune Takemichi l’occasion de sauver son ex-petite amie, victime des règlements de comptes d’un gang appelé Tokyo Manjikai.
Seulement, alors qu’il tente de raisonner Mikey pour enrayer la guerre contre le clan Moebius et la scission du Tokyo Manji-kai, il tombe dans un guet-apens ! Pris de cours par les conséquences inattendues de ses interventions, parviendra-t-il à empêcher la lame du destin de s’abattre sur Draken ?!

Le résumé resitue rapidement les événements, à savoir que Tamekichi doit empêcher Draken de se faire tuer, car cela aurait des conséquences désastreuses sur le Tokyo Manjikai, provoquant à terme la mort d’Hinata. Ce tome commence directement dans l’action, suite aux événements qui ont conclu le précédent, et nous permettent ainsi d’avoir notre lot d’affrontements violents. À ce titre, l’auteur fait toujours preuve d’une sacré maitrise de la mise en scène et du travail sur les mouvements des personnages. C’est d’autant plus vrai qu’on aura en fin de volume à nouveau l’occasion de constater cela, avec une bataille épique qui sera potentiellement lourde de conséquences (mais je vais éviter d’en parler pour ne rien vous gâcher).

Ainsi, si l’action est au rendez-vous, Ken Wakui n’en oublie pas pour autant le développement de son intrigue et de ses personnages. De ce fait, le réseau relationnel complexe qui se noue autour de Takemichi (d’autant plus complexe qu’il a en tête les version des deux époques des différents personnages) continue de s’étoffer, même si ce tome reste focalisé sur les personnages que l’on connait déjà, à savoir le duo Mickey et Draken, ainsi qu’Hinata et Emma. Et de ce point de vue, le travail de l’auteur force une fois de plus le respect. Il développe avec intelligence les liens entre les différents personnages, les rendant toujours pour attachants (quand bien même pour certains il s’agit de voyous dangereux), sans oublier la cohérence globale de l’histoire et son avancée logique. De ce fait, ce tome permet encore de mettre en avant Mickey et Draken comme deux figures idéalisées de bons voyous, avec toujours l’enjeu de ne pas les voir vriller par la suite. Ainsi, l’assassinat programmé de Draken que Takemichi doit arrêter reste le pivot dramatique de ce tome, mais est loin d’être le seul élément d’importance.

En effet, la relation entre Hinata et Takemichi fait également un grand pas en avant et confirme le fait qu’elle est le cœur émotionnel de l’histoire (il s’agit quand même de sauver la vie de la jeune fille). Leur relation a réussi une fois de plus en quelques chapitres seulement à me toucher énormément, tout comme la volonté de changer les choses de Takemichi.

Car, sans vouloir en dévoiler trop, le jeune homme va comprendre qu’il ne suffit pas de vouloir changer les choses, il faut aussi avoir les moyens d’opérer ces changements. Ceci sera l’occasion pour lui de prendre conscience des difficultés d’avancer, et c’est sur ce point plus encore que sur les autres que le récit arrive selon moi à toucher à une réelle universalité, en ce sens où les tiraillements que vit notre héros trouvent facilement une résonance en nous (en tout cas c’est mon cas). Je pense qu’au-delà de l’aspect fantastique et du cadre particulier du récit, on peut très facilement comprendre ce que ressent le personnage face à ses défauts et faiblesse, et se projeter ainsi en lui. Je l’avais déjà dit concernant le premier tome, et je le répète ici, mais Takemichi et son chemin vers l’amélioration de sa personne est vraiment ce qui me plait et me touche le plus dans cette histoire.

Enfin, le tome se termine comme les précédents sur un événement qui pourrait avoir une grande importance, ce qui rend l’attente jusqu’au 2 octobre encore plus insoutenable.

Avant de conclure, je vais répéter ce que j’ai déjà dit concernant l’esthétique du titre, à savoir que les dessins sont magnifiques et mettent en valeur le super travail de character design de l’auteur. De plus, les affrontements sont l’occasion de voir une mise en scène plus épique se déployer avec talent. Mais c’est étonnamment les moments plus intimes que je retiens, y compris en matière d’illustrations. Ainsi, c’est lorsque la relation entre Takemichi et Hinata évolue que l’on a les dessin les plus amples, qui s’étendent parfois sur une page complète, et même une double page absolument magnifique, mais je vous laisse le plaisir de découvrir tout ça vous-même.

En résumé, ce troisième tome de Tokyo Revengers confirme une fois de plus ce que je pensais de cette série, à savoir qu’elle est d’ores et déjà parmi les indispensables de cette année 2019. Ken Wakui fait toujours preuve d’une grande maitrise dans la gestion de son récit et de ses enjeux, le tout servi par des dessins magnifiques. Ainsi, l’histoire avance à un excellent rythme et nous offre déjà notre lot de frissons et d’émotions fortes. Une lecture indispensable une fois de plus !

4 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.