Mon avis sur… Arslan T.10 de Hiromu Arakawa

Arslan

Comme d’habitude, l’attente est longue entre chaque tome de cette excellente série qu’est The Heroic Legend of Arslan, puisqu’on a droit qu’à deux tomes par an. Mais fort heureusement, l’attente est systématiquement récompensée, car Hiromu Arakawa, fidèle à elle-même, nous livre à chaque nouveau tome une lecture excellente ! J’avais déjà parlé du tome 9 il y a quelques temps, et je pense faire un retour sur la série d’une façon ou d’une autre car j’ai l’impression qu’on n’en parle pas tant que ça et pourtant, elle mérite vraiment qu’on en parle ! Qu’en est-il donc de ce tome 10 ?

Arslân s’installe à la forteresse et lance un appel au peuple de Parse pour qu’il se soulève contre l’envahisseur. Mais face à l’afflux de soutien, le jeune prince va devoir faire preuve de tact afin de satisfaire tout le monde. Au nord du royaume, Hilmes est toujours aux prises avec Bodin et sa troupe de fanatiques, il est bien décidé à remporter une victoire qui assiéra son autorité en tant qu’héritier légitime de la couronne.

Ce nouveau tome continue donc de faire avancer les pions sur ce grand échiquier. Nous voyons donc Arslan, bien installé désormais, fédérer autour de lui de nombreux hommes, bien aidé en cela par son fidèle Narsus. Ce dernier, toujours aussi brillant dans tout ce qui relève de la stratégie et des relations avec les autres, arrive à orienter les choses en la faveur du jeune prince afin d’étoffer son armée. Pour cela, Arslan va, sous les conseils de Narsus, donner des postes d’importance à des personnes méritantes qui vont faire passer le message autour d’eux : Arslan donne sa chance à tous, et permet à chacun d’améliorer son statut ! De ce fait, le jeune prince gagne encore en aura et nous allons avoir l’occasion de rencontrer de nouveaux héros très charismatiques à la tête d’armées plus ou moins grandes qui risquent de prendre de l’importance par la suite du récit. C’est vraiment impressionnant de voir que, alors que l’intrigue est déjà très riche en terme de personnages, de camps, et d’enjeux, la mangaka nous en rajoute encore. J’ai hâte de voir la dynamique qui va s’instaurer avec ces nouveaux éléments.

Cependant, ceci ne concerne que le début du tome puisqu’on va vite s’éloigner de notre héros pour se focaliser sur des personnages secondaires, en particulier Qbad qui décidément gagne en importance depuis le tome précédent, et également Hilmes, le principal antagoniste. Concernant le principal adversaire d’Arslan, on retrouve encore cette construction en miroir du personnage par rapport au jeune prince. Ainsi, alors qu’Arslan fédère autour de lui de nouveaux alliés, Hilmes se retrouve littéralement sur une montagne de cadavres suite à l’invasion d’une place forte. La violence et l’absence de pitié du personnage retranscrit ainsi une vision très différente de ce que doit faire un souverain. Tout se résout chez lui par l’affrontement et par la peur. Cependant, on voit émerger une évolution chez le personnage au cours de ce tome, ce qui peut expliquer qu’il soit mis en avant sur la jaquette.

Mais comme je l’ai dit, l’autre personnage vraiment mis en avant dans ce tome est Qbad, tout comme dans le tome précédent. Et je dois avouer qu’il me plait de plus en plus. Il se démarque vraiment par rapport aux autre personnages de la série qui ont choisi un côté, et y restent fidèles. Lui au contraire, est vraiment un mercenaire et se bat au gré de ses envies, sans réelle allégeance ni idéologie. Il semble avoir une vision assez triste de lui-même (il se sait alcoolique et attiré par l’appât du gain), mais on sent qu’une évolution est en cours chez lui et cela ne m’étonnerait pas qu’il finisse par gagner en importance et qu’il se trouve une cause. On verra ce qu’il en sera par la suite, mais c’est vraiment un des personnages que j’ai envie de voir évoluer.

Au-delà de tous ces éléments qui rendent déjà ce tome très riche, on avance encore concernant l’élément fantastique avec les mages de Zahâk, et la menace teasée en fin de volume 9, si elle reste toujours très nébuleuse, semble malgré tout s’approcher encore. J’ai vraiment hâte de voir de quoi il en retourne, d’autant plus que cet élément, présent depuis le début de la série, apporte un côté vraiment mystérieux et même effrayant à l’ensemble.

Pour finir, Arakawa nous gratifie encore une fois d’un travail esthétique impeccable. Les séquences d’action sont magnifiées par son trait dynamique et les nouveaux personnages ont un design qui les rend d’emblée identifiables et charismatiques. Et comme plusieurs d’entre eux risquent de prendre de l’importance, on ne peut que l’apprécier.

En résumé, ce dixième tome de The Heroic Legend of Arslan confirme encore et toujours la grande qualité de cette série, qui ne faiblit à aucun moment. Je sais qu’actuellement, si on parle de fresque historique épique avec de grandes batailles, les fans de manga pensent tout de suite à Kingdom (que je ne lis pas pour le moment), mais me concernant, c’est clairement cette série qui me viendrait en premier à l’esprit. Tous les ingrédients sont réunis pour que chaque nouveau tome soit un plaisir total, entre son esthétique, son écriture d’une grande précision, ses personnages ultra charismatiques et son élément fantastique en fond qui ajoute un quelque chose en plus. Le seul « problème » que j’ai est le rythme de parution trop espacé (deux tomes par an), alors que la série gagnerait à être lue d’une traite je pense. Dans tous les cas, ce soucis d’ordre contextuel a comme point positif d’inviter à relire régulièrement les tomes déjà sortis pour garder cette intrigue aux riches ramifications en tête. Une lecture toujours indispensable à mes yeux, dont on ne parle pas assez selon moi.

8 commentaires

  1. J’adore cette série, et Hiromu Arakawa en général, mais ça fait un petit moment que je ne suis plus, il faudrait que je m’y remette sérieusement histoire de rattraper mon retard (trois tomes il me semble).
    La seule chose que je pourrais lui repprocher, ça te fais peut-être pareil, vient des noms des personnages, j’ai du mal à identifier qui est qui quand ils ne sont pas sous mon nez !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.