Mon avis sur… Clevatess T.2 de Yuji Iwahara

Clevatess

Après un premier tome qui m’avait très positivement surpris, de par sa thématique autour de la parentalité que je n’attendais pas, et un ton le rapprochant du conte philosophique à la Candide, j’avais hâte de découvrir un peu plus l’univers de Clevatess, afin de voir dans quelle direction son auteur souhaitait nous emmener. Son second tome arrive donc pour donner quelques éléments de réponse, proposant un déroulement bien plus classique où il est question d’acquisition d’armes magiques, de rencontre avec des potentiels alliés, et de développement de cet univers de fantasy en proie aux conflits militaires. Une recette déjà vue donc, mais qui fonctionne fort bien, comme nous allons le voir.


Un grand merci à Ki-oon pour l’envoi de ce volume.


Clevatess et Alicia ont été capturés puis séparés par des bandits. Alors que ses ravisseurs la conduisent sur un pont suspendu, l’héroïne joue le tout pour le tout et se jette dans le vide afin de leur échapper… L’expérience est douloureuse, mais le sang de son maître la ramène à la vie prête à en découdre !

De son côté, le roi-démon a décidé d’engager une nourrice et n’apprécie pas de la voir engloutie par un troll sur les ordres du chef de la bande. Pourquoi cette puissante créature obéit-elle à un humain ? Voilà une énigme que le seigneur des bêtes démoniaques a bien l’intention de résoudre…

Comme précisé en introduction, ce second tome de Clevatess est d’une structure plus classique que le premier bien que la thématique parentale reste présente, notamment en fin de tome où un pseudo-noyau familial est formé. La mise en scène s’attardant juste ce qu’il faut sur cette dimension, notamment via quelques planches d’allaitement. J’insiste sur cet aspect car cela me semble d’une part un élément important pour l’identité du titre, mais aussi car cela apporte beaucoup en terme d’ambiance.

Clevatess

Mais l’heure est surtout à la bagarre, voire à la guerre ! On en apprend pas mal sur ce monde, notamment les conflits qui le gangrènent, et sur ce qui est nommé les « arts obscurs ». On comprend qu’il y a une forme de magie négative dans ce monde et qui est liée aux conflits qui s’y déroulent. Alicia l’héroïne a notamment un passif vis-à-vis de tout cela que l’on va découvrir dans ce volume.

Car loin d’être un personnage secondaire, elle s’affirme dans ce volume comme centrale à l’histoire, d’où sa présence sur la jaquette. Elle est sans doute celle qui est la plus mise en avant, via ses péripéties ou des flashbacks permettant d’en savoir plus sur elle. De même, c’est le personnage le plus développé jusqu’à présent en terme de caractérisation et d’objectif, car le fait qu’elle soit qualifiée d’ « héroïne » est loin d’être anodin dans ce monde.

Ainsi, bien qu’étant au service de Clevatess qui l’a ramenée à la vie, elle garde une forme de volonté propre et sa volonté d’être une héroïne ne va pas forcément à l’encontre des objectifs du Roi des Démons. De ce fait, les différents éléments de l’intrigue s’imbriquent étonnamment bien, pour offrir un récit très solide, bien que relativement classique, qui arrive par petites touches à se trouver une identité propre.

De ce fait, après deux tomes, on comprend mieux la promesse de la série de Yuji Iwahara. Partant de tropes classiques de la fantasy, avec des conflits de royaumes, de la magie et de l’héroïsme individuel, l’auteur propose quelques éléments plus originaux qui font corps avec le reste du récit, pour délivrer une aventure épique et solide sur ces premiers volumes. De quoi rendre enthousiaste pour la suite si elle s’avère aussi soignée que cette entrée en matière.

4 commentaires

  1. Un second tome qui donne envie de connaître la suite.
    Avec le destin qui semble se tracé pour ce bébé, j’ai hâte de voir à l’avenir comment son environnement et la façon d’on l’élève Clevatess va influencer son évolution pour un faire sois un méchant sois un gentil

    J’aime

    • Deso, c’était la folie au boulot du coup j’ai zappé ton commentaire. J’espère que tu trouveras le pardon en toi.

      Pour ce qui en est se ce tome, comme toi, je suis curieux de voir comment les choses vont s’imbriquer, comment Clevatess va influer sur le monde mais aussi comment les autres personnages vont faire évoluer Clevatess, car ça me semble évident que ça arrivera.

      Aimé par 1 personne

  2. J’ai bien aimé ce 2nd tome.
    Graphiquement, c’est toujours beau, et au niveau du scénario effectivement plusieurs éléments s’imbriquent et on commence à voir émerger plusieurs personnages, et on se doute déjà un peu dans quel camp seront ces derniers.

    Seul bémol, une petite carte du royaume avec le nom des villes et factions combattantes, serait un gros plus.

    Aimé par 1 personne

    • J’avoue, une carte pour se répéter c’est toujours un plus, même si ici j’aurai surtout besoin qu’on développe un peu les différents camps et conflits pour ancrer un peu ça dans mon esprit… même si ce genre de récit géopolitique me pers toujours un peu 😅

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.