Mon avis sur… Star Wars – Étoiles Perdues T.2 de Yusaku Komiyama

Alors que la saga Star Wars est selon moi à la peine depuis le rachat par Disney, qui multiplie les projets sans réussir à vraiment susciter l’enthousiasme, transformant un univers de fiction majeur en simple pourvoyeur de contenu oubliant, je me surprends à voir mon intérêt pour cet univers titillé par une adaptation en manga modeste, mais soignée, aux idées somme toutes assez intéressantes, proposant une intrigue périphérique suffisamment bien menée pour m’investir emotionnellement. Je l’avais déjà évoqué dans un précédent article, lorsque je parlais de l’arrivée de la licence Star Wars en manga chez nobi nobi, et la bonne surprise qu’est Étoiles Perdues se confirme. Voyons donc comment un simple produit visant à exploiter la licence se révèle finalement suffisamment enthousiasmant pour éclipser des séries « évènement » faites en dépit du bon sens (oui, je pense notamment à la très médiocre Obi Wan Kenobi).

Un grand merci à nobi nobi pour l’envoi de ce volume.

Ce second tome confirme les qualités aperçues dans le premier. En se déroulant en parallèle de la première trilogie (en date de sortie, donc la seconde dans la chronologie), l’auteur peut développer rapidement une intrigue et des personnages qui permettent d’explorer un pan différent de l’univers Star Wars. Pour rappel, nous suivons deux personnages qui ont grandi ensemble avant d’être enrôlés dans l’armée impériale, et dont l’un des deux finira par déserter et rejoindre la rébellion. Ceci permettant de développer les deux camps en proposant quelques belles idées pour casser le manichéisme propre à Star Wars.

Passons vite sur les menus défauts : la série fera 3 tomes, ce qui est court surtout qu’on sent qu’il y a matière à faire quelque chose de très ample et ambitieux. Mais en l’état, ça passe bien ainsi même si les elipses sont parfois brutales, n’empechant pas un bon développement des personnages et des thématiques. Ce choix narratif s’expliquant notamment par le fait que cette intrigue se déroule en parallele de celle de la première trilogie. Cela permet au moins d’économiser du temps en exposition, puisqu’en principe tout le monde connaît le contexte global. En dehors de ce côté « rushé » de certains points et du fait de ne pas avoir une grosse fresque digne de ce nom, tout le reste est vraiment carré et soigné, grâce notamment à deux points très réussis : la volonté de ne pas être manichéen, couplé à un traitement de qualité des personnages principaux.

Si ce n’est pas forcement d’une grande originalité, ni d’une grande finesse, on ne peut qu’apprécier le fait que l’écriture donne vraiment de la voix à l’Empire et à la rébellion, montrant qu’il y a dans les deux camps des gens normaux qui pensent faire le bien, et qui se retrouvent injustement sacrifiés. En se focalisant sur deux personnages qui s’aiment mais qui sont chacun dans un camp différent, on explore les deux voies, tout en ayant une assise émotionnelle suffisamment forte pour être tout à fait investi dans le récit. Comme je l’ai dit, ce n’est pas forcement d’une grande originalité, mais ce n’est pas un souci puisque ça fonctionne très bien.

De plus, il y a ça et là des images vraiment frappantes, que ce soit dans les situations mises en scène ou simplement dans des idées visuelles assez belles. Cela permet aussi mine de rien d’éviter un côté « exploitation de licence pure », pour au contraire avoir le sentiment global d’un produit fait avec soin et competence.

Ainsi, comme je le disais en introduction, alors que Disney a toutes les peines du monde pour revitaliser Star Wars au cinéma ou en série, c’est du côté d’un manga on ne peut plus modeste, qui est en plus une adaptation d’un roman aux ambitions déjà modestes, que je trouve de vrais motifs de satisfaction. En ayant simplement à cœur de proposer une belle histoire (bien que peu originale), aux personnages bien croqués, et écrire et dessinée avec compétence, Étoiles Perdues arrive à me réinvestir dans cet univers si malmené actuellement. Au final, son plus gros défaut risque d’être sa courte durée, même si en l’état je ne doute pas que le troisième et dernier dernier arrivera à clôturer la série comme il se doit.

12 commentaires

  1. Hello, très bon article ! On me disait que du bien sur ce roman (je n’ai pas eu le courage de le lire).

    Cette adaptation est apparue et c’est une très belle réussite. Par contre, j’aime un peu moins le manga haute république 😅

    Aimé par 1 personne

      • Le vrai problème dans ce genre de situation, ce n’est pas ce que décide l’entreprise. C’est le client qui se plaint de ne pas avoir ce à quoi il s’attendait.

        Car les gens ont trop tendance à oublier que le plus important dans la vie, c’est se satisfaire de ce qu’on a.

        J’aime

      • Je ne suis pas du tout d’accord, pour moi l’idée de simplement « se satisfaire de ce qu’on a » est anormale et on est en droit d’avoir un minimum d’exigence.
        En l’occurrence ici, une des séries répond à ces exigences alors que l’auteur n’est pas à la hauteur de celles-ci.

        J’aime

  2. Je vais passer mon tour sur cette série, mais comme d’habitude très bon article 😀 Je suis loin d’être un fan de Star Wars, j’ai vu les 9 films principaux, la troisième trilogie est quand même moins bonne, mais ça reste des classiques à voir, pour sa culture cinématographique.

    Je te rejoins sur l’exploitation abusive d’une licence, ici avec Star Wars. je le vois aussi avec Marvel et toutes ses séries dérivées de super-héro, j’ai complétement laché, mais tant que ça rapporte de l’argent à Mickey, ils vont continuer de poncer le genre 😀

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.