Toilet-Bound Hanako-Kun T.3, 4 et 5 de Aida Iro

Toilet Bound

Après deux premiers tomes excellents (voir mon avis ICI) qui introduisaient un très bel univers fantastique et des personnages bien campés, l’intrigue s’étoffe et des enjeux plus importants se font jour, notamment au fil des révélations révélations Hanako et l’arrivée de ce qui semble être la principale figure antagoniste, un esprit qui fonctionne en miroir par rapport à Hanako et qui apporte beaucoup de noirceur à l’histoire.

Car ce qui est le plus saisissant est l’arrivée de choses bien plus sombres, qu’on anticipait déjà compte tenu du ton global du récit, mais que je n’imaginais pas arriver aussi vite. Ainsi, un esprit va être victime du sadisme du nouvel antagoniste, permettant d’apporter beaucoup d’émotions et de reliefs à l’ambiance. Si le titre reste grand public, il y a des petites touches horrifiques particulièrement bien dosées qui contribuent à rendre le tour particulièrement prenant. En tant qu’adulte, j’ai plaisir à y voir des éléments un peu durs et un gros travail pour transmettre des frissons, et je pense que cela peut également pas mal parler à un lectorat plus jeune.

HanakoJ’avais déjà fait une comparaison avec le cinéma de Tim Burton, qui est assez facile, j’en conviens, mais qui me semble malgré tout pertinente vis à vis du fait qu’on retrouve cette même aisance dans le fait de créer une ambiance à la fois glauque et émotionnellement forte (même si Tim Burton a depuis longtemps perdu le feu sacré selon moi). Et c’est vraiment dans ce ton particulier que le titre arrive à trouver son style propre et sa singularité. Que ce soit par l’écriture ou le dessin, le duo de mangaka arrive parfaitement à nous immerger dans son univers qui dégage une forme de poésie malsaine vraiment saisissante.

Ainsi, c’est à la fois par le biais de son ambiance, de ses personnages et de son univers que le titre accroche tout particulièrement, et s’impose déjà comme une valeur sure après seulement 5 tomes. En reprenant à son compte des éléments classiques d’une certaine littérature (ou du cinéma) fantastique, le titre arrive à se démarquer de ses concurrents, et a selon moi tous les atouts pour conquérir un très large lectorat, des plus jeunes aux adultes. Typiquement le genre de titre fédérateur que j’apprécie de voir de mon côté.

Le titre ayant déjà 16 tomes de parus au Japon, nul doute que les auteurs ont encore de nombreux éléments de leur univers à développer, mais en l’état, ils partent sur de tellement bons rails qu’il serait compliqué de ne pas recommander les yeux fermés cette série, dont j’attend désormais chaque nouveau tome avec une grande impatience !

7 commentaires

    • Tu t’inquiètes dans le sens où ça te semble un peu long ?
      J’avoue que je suis tellement habitué aux séries très longues que pour le moment, je me dis qu’il y a encore de la marge. Mais si la série doit faire plus de 20 tomes, peut être que ça pourrait devenir trop étalé.

      J’aime

      • Oui c’est ça, tenir une série intéressante sur autant de tomes ce n’est pas facile. Peu d’auteurices y parviennent. Certes on a Black Butler, Beastars et Noragami qui font des sans fautes dans le domaine mais bon 🤷 on verra bien, il y aura peut être effectivement de belles surprises !

        Aimé par 1 personne

      • Au début, je me disais même que ça allait drôlement vite sur le premiers tomes, mais là ça se pose un peu et se densifie, donc si les mangakas ont la matière à développer, why not.
        Mais c’est vrai que c’est rare de pas sentir une étirement pour faire faire chapitre.

        Aimé par 1 personne

    • Ça se sentirait sinon. Je suis à jour sur le manga en parution japonaise, et il n’y a rien de superflu. C’est pas comme nombre de mangas dont la Shueisha a forcé la suite, rendant ces œuvres assez fades et qui devenaient de moins en moins intéressantes.
      Square Enix a tendance à privilégier la qualité à la place de la quantité, et c’est exactement ce qu’ils font pour Tbhk. Le scénario, l’univers et les personnages sont toujours aussi bons, ont toujours du sens, et l’histoire a toujours un intérêt à continuer.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.