Les reco’ manga du papa : Mon amie des ténèbres de Taku Kawamura

Nous avons tous des sujets qui nous tiennent à cœur, dont certains pouvant devenir des « combats », des choses qui nous importent, que l’on voudrait voir changer pour le mieux. Me concernant, le harcèlement sous toutes ses formes, mais notamment scolaire, me tient à cœur. Parce qu’il est perpétré sur des enfants, par des enfants, il me touche énormément. Et s’il est un problème global, certains pays semblent encore plus touchés que d’autre, notamment le Japon. De ce fait, il n’est pas rare de trouver des mangas abordant cette thématique. Mon Amie des ténèbres est une nouvelle série proposant d’aborder cette question, à hauteur d’enfant, et ainsi, pourrait permettre d’ouvrir le dialogue avec les principaux concernés sur la question.

Un grand merci à Nobi Nobi pour l’envoi de ce volume.

Taiyô Takada vient d’arriver dans sa nouvelle école. Il découvre que dans sa classe se trouve une fille étrange, Akane Nishimura, que tous les élèves surnomment « la sorcière des ténèbres » : on raconte que si on la touche, on est maudit ! Alors qu’en fait, elle a simplement peur de sortir de sa coquille… Mais toutes ces rumeurs autour d’elle sont loin d’effrayer Takada. D’une franchise et d’une naïveté à toute épreuve, le jeune garçon désarme non seulement les harceleurs mais aussi Nishimura elle-même, avec sa logique d’une simplicité imparable. Bref, il la trouve vraiment cool et compte bien s’en faire une amie !

Mon amie des ténèbres est un manga de Taku Kawamura, en cours depuis 2018 au Japon dans le Gangan Joker de Square Enix, et comptant déjà 9 tomes dans son pays d’origine. Chez nous, il sort le 8 septembre dans la collection Shonen Kids de Nobi Nobi.

mon-amie-des-tenebres

Nous suivons donc le duo formé par Taiyo Takada, à la naïveté désarmante, et Akane Nishimura, jeune  écolière mise à l’écart et moquée par ses camarades. Au contact de Takada, elle va trouver un soutien sans faille, le jeune garçon ne pouvant même pas imaginer qu’on puisse être méchant ou moqueur avec un autre enfant.

Ce premier volume, assez court, s’organise autour de petits chapitres, parfois de moins de 10 pages, qui développent une situation spécifique dans laquelle Nishimura est mise en difficulté, mais où Takada arrive toujours à la rescousse, avec son honnêteté et sa bienveillance naturelle. Un schéma répétitif qui fonctionne cependant très bien, car chaque situation prête à sourire et la relation entre les deux enfants évolue petit à petit pour notre plus grand plaisir. Alors que Nishimura est présentée comme une sorcière, Takada trouve ça super cool car ça veut dire qu’elle a des pouvoirs. Il est tellement incapable de la moindre méchanceté qu’il prend tout au pied de la lettre, et est enthousiasmé par tout ce qu’on lui dit au sujet de sa camarade, si bien qu’il désamorce toutes les situations potentiellement humiliantes sans même en avoir conscience.

Reste à voir cependant si un fil conducteur va s’installer, car j’ai du mal à imaginer la série se tenir sur la durée de cette façon, d’autant plus qu’elle compte déjà neuf volumes. Mais sur ce premier volume, l’ambiance fonctionne vraiment bien, et permet surtout de mettre l’accent sur la question du harcèlement scolaire. Avec son personnage principal qui n’imagine pas un seul instant qu’on puisse se moquer, il pointe du doigt le côté anormal de ces comportements, avec humour et bienveillance.

De là découle un discours qui passe tout naturellement sur le rapport à l’autre, et qui invite à l’ouverture, à la tolérance et à la gentillesse. Si cela peut apparaitre un peu idéalisé et simpliste pour un lectorat adulte, le titre peut faire office d’objet pédagogique pour aborder la question avec les plus jeunes, d’autant plus qu’il est surtout et avant tout une lecture vraiment agréable. D’une certaine façon dans la veine de Quand Takagi me taquine chez le même éditeur, j’ai préféré l’approche de Mon amie des ténèbres. Ainsi, la série se profile comme une lecture jeunesse riche de sens, chose qui est toujours bonne à prendre !

10 commentaires

  1. Voila un titre qui me parle bien dans cette rubrique les reco’manga du papa! Même si tu dis que le titre est très jeunesse, j’avais été plutôt attiré par le synopsis et la couverture. Et puis le sujet abordé me parle beaucoup et s’il est traité correctement et en douceur c’est parfait! Merci pour le retour!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.