L’édito de la semaine #12

Bonjour tout le monde !

Pour ce nouvel édito, on va faire un deux en un et aborder deux notions. Tout d’abord, la question des FUCKING SPOIL CHAQUE SEMAINE avec le cas de My Hero Academia. Et ensuite, on viendra sur quelque chose en lien, qui est les fameux auteurs « qui avaient tout prévu depuis le début », car en ce moment, c’est un peu la fête à ça avec le manga de Horikoshi chaque semaine également.

Et le plus beau, c’est que je vais aborder ces deux sujets sans le moindre spoil (et je n’ai pas non plus fait de foreshadowing parce que ça n’aurait aucun intérêt dans le cadre d’une modeste activité de blogging, à moins qu’on ait la fibre créative et qu’on y intègre de la narration mais ce n’est pas mon cas).

Au commencement, il était un monde sans Internet, où on ne se faisait pas spoiler la gueule à tout bout de champ. Les rares spoils que je me prenais, c’était quand mon père, voulant faire son malin lorsqu’on a regardé 6e sens, m’a dit au début « en fait là il est mort ». Ou encore au lycée, le fait qu’un professeur qui boitait était surnommé Kaizer Sauze, ce qui m’a spoilé Usual Suspect avant que je ne le voit. Deux films à twist, c’est bien con tout ça ! (on m’a aussi spoil Seven, mais l’histoire est moins drôle puisqu’on m’a juste dit la fin sans que je ne le demande)

Et si je ne suis pas un anti-spoil vénère, n’étant pas franchement gêné quand on me révèle ce qui se passe dans les histoires (le cherchant parfois moi-même), j’aime bien qu’on me laisse le choix. Or, avec twitter, le choix, tu ne l’a pas ! Pendant des mois, j’achetais chaque chapitre de L’Attaque des Titans day one sur Izneo, mais rien n’y faisait, je me prenais des images leakées dans la tronche quand même. Maintenant, c’est chaque semaine des images de My Hero Academia !

Ce qui n’est pas très grave en soi, car je dois le confesser, je vais chaque semaine sur Mangaplus feuilleter numériquement les quelques séries du Jump que je lis encore, justement pour me spoiler un peu et voir ce qui nous attend. Du coup, sans avoir lu les chapitres à venir de My Hero Academia, je sais déjà ce qui va se passer. Donc ce n’est pas bien grave, mais quand même, ça devient fou cette impossibilité d’aller sur les réseaux sans se prendre les planches les plus significatives dans la gueule chaque semaine (heureusement que je ne lis pas One Piece d’ailleurs, mais j’ai vu le dernier truc en date avec Nico Robin).

J’ai totalement conscience que ça fait partie du jeu des réseaux sociaux, et que si on entre dedans on a ce plaisir de vibrer à l’unisson avec les autres fans, mais ça fait aussi le jeu du scan (car clairement, le dimanche, quand les chapitres arrivent de façon légale, j’ai déjà vu les planches passer depuis plusieurs jours sur twitter, on pourrait presque lire des intégrales de manga juste avec ce réseau). Mais en même temps, ça fait surtout le jeu du monde du manga en général, créant cette obsession pour l’instantanéité, qui est présente dans de nombreux médias (cf les gens qui deviennent littéralement tarés quand ils reçoivent pas leur jeu vidéo day one, car au day two, c’est déjà fini la hype).

Il n’y a pas de critique là-dessous, juste une réflexion qui n’en est pas vraiment une car pas grand chose de probant n’a émergé de là. Par contre, le second sujet qui est lié au premier, lui, est plus fertile !

En effet, avec le chapitre qui arrive chaque semaine de My Hero Academia, arrive chaque semaine depuis déjà quelques temps les dithyrambes habituelles. Si les enthousiastes « classique du nekketsu », « Shigaraki best méchant ever » et autres ne m’intéressent pas des masses, non pas que je veuille contredire ces avis (je ne les partage pas, mais ça on s’en fout), c’est surtout le fameux « Horikoshi avait tout prévu depuis le début » et autres « foreshadowing de génie » qui m’intéressent.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas la notion (chanceux.ses que vous êtes !), le foreshadowing, ou « effet d’annonce » (car il existe un terme français) est une technique d’écriture qui vise à donner des indices sur un événement qui arrivera plus tard dans l’histoire. Cela peut être plus ou moins perceptible, les récits à twists aimant particulièrement en intégrer qui ne sont finalement compréhensibles comme tels qu’à posteriori, créant un plaisir de la relecture.

Dans le domaine du manga, le foreshadowing est devenu un terme très usité pour louer le génie d’écriture d’Hajime Isayama sur L’Attaque des Titans et de Eiichiro Oda sur One Piece. Je ne sais pas comment cela a commencé, mais le fait est que déceler du foreshadowing dans un manga devient le top de l’analyse narrative d’une œuvre, et démontre sans possibilité de critique la maitrise d’un mangaka. Et donc, comme je l’ai dit, Horikoshi a rejoint le rang des maitres du foreshadowing depuis quelques temps.

SAUF QUE !

Le rapport entre foreshadowing et écriture de qualité reste à démontrer. Je serai tenté de dire qu’on peut écrire une purge abjecte tout en y intégrant quelques effets d’annonce assez astucieux, qui ne viendraient en aucun cas améliorer la chose. D’autant plus quand n’importe quelle astuce d’écriture finit par être identifiée en tant que foreshadowing.

Récemment, sans rien en dévoiler, un personnage de My Hero Academia ressort à Izuku Midoriya une phrase que ce dernier lui avait dit il y a de ça plus de 25 tomes. Et là, on a crié au génie, au foreshadowing de fou, au mangaka qui avait tout prévu. Mais en l’occurrence, un renvoi à une séquence qui a eu lieu même longtemps avant est une technique absolument banale qui a été faite dans environ 95% des nekketsu. Naruto l’a d’ailleurs fait de nombreuses fois pour tout un tas de choses.

Et là où cela devient intéressant, c’est que dire qu’il s’agit d’un foreshadowing ne serait pas prendre les choses à l’envers ? Car pour moi, l’idée du foreshadowing c’est de mettre en place un élément qui trouvera une utilité plus tard. Or, le fait de renvoyer à une réplique dite il y a longtemps me semble simplement être un élément amené à posteriori, et non pas quelque chose construit de longue date.

Je veux dire par là que bien souvent, on prête à mon avis des plans sur des années aux mangakas alors qu’ils ont simplement astucieusement réutilisé un détail mis en avant auparavant. Car il ne faut pas oublier que le manga se fait sur la durée, durant des années bien souvent, avec des idées et des plans qui peuvent évoluer de façon constante, d’autant plus que de nombreuses forces extérieures viennent impacter l’évolution du récit (éditeur, magazine, fans, etc…). De ce fait, je pense vraiment que globalement, ce qui est vu comme du foreshadowing est bien souvent des petits renvois astucieux, des opportunités saisies sur l’instant en repensant à certains détails. Mais pas quelque chose pensé de longue date.

Surtout que la puissance du foreshadowing de certains de ces auteurs peut tout à fait être mise à mal. Un exemple tout bête : je trouve qu’il y a plusieurs personnages qui sont clairement laissés en plan en cours de route, ou dont l’utilité en définitive est assez discutable. Et ce n’est qu’un exemple, car en fin de parcours, beaucoup d’éléments du récit se délitent un peu dans L’Attaque des Titans et viennent remettre en question cette construction prétendument millimétrée d’Isayama.

Et ici, le but n’est pas de critiquer ce que font ces auteurs, mais de plutôt se demander si parler tout le temps de foreshadowing est pertinent, et si c’est obligatoirement un critère de qualité. Me concernant, je remets énormément en question l’idée selon laquelle les mangakas auraient une maitrise absolue de l’évolution de leur récit et sauraient d’emblée où ils vont.

Mais, d’une façon comme d’une autre, ce qui compte à l’arrivée, c’est qu’avec ou sans foreshadowing, on ait une histoire de qualité.

32 commentaires

  1. Je veux nuancer un truc.
    Meme en lisant certains chapitres chaque semaine et en allant regarder volontairement les commentaires ou les tweets les concernant, je ne vibre jamais avec les fans. Parfois même bien le contraire.

    Je n’arrive plus du tout à être aussi hype, comme ils disent, avec un seul chapitre.

    Aimé par 2 personnes

  2. Sincèrement je pense que le spoil deviendra un sport olympique dans 10 ans. J’ai vraiment l’impression que c’est une façon d’apparaitre dans les top-tendance ou de vivre sur les réseaux sociaux. Voir une façon de communiquer pour forcer les gens à consommer vite sans se poser de question (MCU ndlr)

    Perso, je n’ai vu aucun spoil sur « noix de macadamia » mais sans doute parce que je trouve cet anime d’un ennuis sans nom (je n’ai pas réussi à finir le tome 1 et quand je vois un épisode sur Toonami, je trouve que Dragon Ball super n’est pas du tout le plus mauvais anime de la chaine) et donc Twitter doit comprendre mon inintérêt, mais j’ai vu apparaitre dans les tendances les mot clefs « one piece ». J’ai donc été spontanément me faire spoiler. En vrai, je trouve ça marrant de voir ces « fans » au bord de l’orgasme pour une scène ponctuelle. Comme si un manga peut se résumer à 2-3 gros events.

    Mon caractère est assez patient, et j’aime attendre d’avoir du papier en main, je ne suis pas du genre à vouloir voir tout, tout de suite. Et vu la façon dont ils se pressent et dont ils parlent de leur chapitre toute les semaines, je me demande si ils ne serait pas un peu « éjaculateur précoce » dans la vie de tous les jours.

    Bref, ce n’est pas le but qui est l’important, mais le chemin pour l’atteindre, dés lors, le spoil ne me touche pas trop

    Le foreshadowing je pense est une façon d’utiliser l’orgasme des éjaculateur précoce (enfin je veux dire, le spoil des fans de scans) comme moyen de communication. Un peu c’est bien pensé, trop c’est de la communication orientée.

    Aimé par 1 personne

    • Je trouve ça intéressant ce que tu dis sur l’orgasme sur quelques scènes ponctuelles, notamment avec MHA, qui semble justement bénéficier de cet enthousiasme ponctuel qui, selon moi, fait oublier les carences narratives parfois importantes !

      J’aime

  3. « on pourrait presque lire des intégrales de manga juste avec ce réseau » réel, et c’est la même choses pour les séries ou animé.
    Encore un édito très intéressant qui parle d’un sujet d’actualité.
    Je n’était pas au courant du foreshadowing récent qu’il y a eu sur MHA (pourtant je lis le manga), mais si c’est juste la phrase qu’un perso dit en fessant référence à ce qu’il avais dit dans le passé, c’est juste un construction narrative qu’on retrouve comme tu la dit dans absolument tout les nekketsu. Bref comme toujours les réseaux sociaux exagère à foison la réalité

    De mon point de vue le foreshadowing n’est pas pertinent pour faire une bonne œuvre, c’est sur que ça fait un choc quand on se rend compte qu’un élément qui à était mise en place il y a longtemps à finalement une place central dans le récit des années après. Mais une bonne structure narrative ou un bon développement de personnage peut surprendre tout autant.
    Bonne semaine à toi

    Aimé par 1 personne

    • Pour le foreshadowing de MHA, c’est justement ce genre de phrase où le retour de certains élèves, ça a en effet été porté aux nues comme le signe d’un auteur qui avait tout prévu depuis le début (le fameux) alors que encore une fois, tu lis Naruto, tu retrouve plein d’astuces du même ordre dans la construction. La différence est l’importance des réseaux sociaux je pense.

      J’aime

  4. Je passe aisément entre les mailles du spoil mais il faut dire aussi que je contrôle strictement mes réseaux pour en faire des espaces safes au maximum.. Et ça m’énerve les gens qui n’ont pas de respect pour celleux qui ne peuvent pas lire quelque chose tout de suite 🙄
    Quant à la notion que tu développes, je ne sais pas trop quoi en penser. Je rejoins surtout ta conclusion, et en tant qu’autrice je me sens obligée de dire que la moitié des bonnes idées sont souvent des accidents qu’on relie au reste comme on peut XD

    Aimé par 1 personne

    • Ben c’est très bien d’avoir le point de vue de quelqu’un de directement concerné.

      Puis surtout, comme je le dis, on ne va pas me faire croire qu’en travaillant sur un titre pendant 10 ans, aucune force extérieure ne vient faire dévier la chose de ses plans initiaux.

      Pour les spoils, l’exemple de MHA est vraiment éloquent, je ne suis même pas sur que je pourrai les éviter quand même sur Twitter.

      Aimé par 1 personne

      • Je n’en vois jamais aucun moi donc c’est possible de les éviter ! 😂
        Et en effet oui, en dix ans on change, on évolue, on a d’autres perspectives et ça influence forcément son histoire. Quand je relis des romans que j’ai écrit y’a 5 ans déjà j’ai l’impression que ça vient pas de moi donc ça doit faire pareil dans le manga. Et ça rejoint ce que tu dis. Après bon, au fond l’important c’est l’œuvre en elle même 🤷‍♀️

        Aimé par 1 personne

  5. Ça s’enthousiasme vite sur Twitter et ça en fait des caisses, c’est le propre de ce réseau 😅
    Pour les spoilers, je me demande si Twitter ne pourrait pas ajouter une fonctionnalité pour les cacher à ceux qui ne veulent pas les voir. Ce serait cool, car autant comme toi ça ne me gène pas quand c’est moi qui cherche, ça me gène plus quand c’est imposé inopportunément …
    Quant au foreshadowing, je partage ton avis. Je veux bien croire que certains auteurs ait un vague plan en tête au début, voire une idée de la fin fin, mais le chemin entre évolue beaucoup je pense, surtout sur une telle longueur pour One piece et ses confrères.

    Aimé par 2 personnes

    • On est bien d’accord. Un bon exemple pour moi est Urasawa, je m’imaginais un mec qui ciselait en détails ses intrigues, et j’ai vu que finalement il était le genre à écrire un concept de base et à broder selon ses envies sans forcément savoir où allait l’intrigue. L’important est de retomber sur ses pieds.

      Aimé par 1 personne

  6. Les auteurs ne savent pas en détail où ils vont. Ce serait comme prévoir que leur manga sera de toute évidence un carton.
    Comme tu le dis, beaucoup d’éléments extérieurs à l’auteur interviennent dans une histoire au long cours. Même l’auteur peut changer de direction.
    Tout cela reste des choses de l’instant où il faut souvent parler pour ne rien dire… le but même des réseaux sociaux actuels. Faire du plein avec du vide.

    Aimé par 2 personnes

  7. Ah le spoil, vaste débat, qui enflamme internet et ses réseaux depuis longtemps 🤨 Je vois souvent des débats « À partir de quand, une ou des révélations de l’intrigue constituent un spoil », mais ça c’est une autre question. En ce qui me concerne, je ne suis pas gêné des spoils, étant donné que je m’auto spoil régulièrement 😂 Il m’arrive souvent de feuilleter des futurs tomes d’une série que je lis et tomber sur une révélation. Même si au départ, c’était dans le but de voir comment l’intrigue évolue.

    Il existe des outils pour éviter de se faire spoiler ! J’en ai appris l’existence a l’époque de Games of Thrones et son ultime saison !

    Je ne connaissais pas le terme « Foreshadowing », enfin je ne savais pas qu’on utilisait ce terme pour désigner ce genre de pratique 😂 Je pense que c’est un raccourci un peu facile pour justifier des éléments qui surgissent à un moment donné dans l’histoire, historie de pouvoir justifier la hype et trouver matière à dire pour justifier les choix scenaristiques de l’auteur. Même si certains auteurs maîtrisent leur scénario, ça m’étonnerait que tout ce qu’il se passe soit imputable à cette pratique. Sans vouloir paraître médisant sur leur travail, il y a une part de recyclage pour expliquer tel ou telle chose qui rentre en ligne de compte.

    Et ce qui découle souvent, trop souvent à mon goût et ça me gonfle, ce sont ces vidéos/articles de théorie avérées à deux francs six sous qu’on voit fleurir sur YouTube, FB, Twitter. Notamment avec OP et ses derniers chapitres (que je ne lis pas, mais qui inonde ma TL). Ses théories qui reviennent sur un tome X, a la page X, case X et qui démontrent que tout était écrit depuis le début et que l’auteur est un génie et celui qui a décelé cette théorie encore plus 😂

    J’espère que mon commentaire sera compréhensible 😂 je me perd s souvent dans ma manière de m’exprimer

    Aimé par 1 personne

    • Ah oui, c’est tout à fait compréhensible et pour le coup je n’y avais pas pensé à l’histoire des théories, qui fleurissent en effet en masse partout.
      Où parfois on arrive même à des choses comme « non mais ce manga il finira forcément comme ça parce que blablabla » et au final il finit pas du tout comme ça alors que la théorie avait pourtant démontré que si.

      Ca me rappelle quelqu’un qui affirmait avec une certitude absolue que dans The Last of Us 2 il se passerait forcément ci ou ça, parce que c’était la seule chose possible compte tenu de machin et truc… et finalement ça ne s’est pas passé comme ça 🤣

      Je vais être honnête pour les outils de twitter qui permettent d’éviter les spoils, je ne les ai jamais utilisés car ça me gonfle prodigieusement de devoir bannir des termes et jongler avec une liste de mots à éviter 😅

      J’aime

  8. Toujours sympa cet edito ! Pour ma part, le spoil de ces séries ne me gêne pas vraiment vu que je ne les suis pas. Après pour l’emballement à chaque chapitre et le partage d’images y a certainement d’une part un effet de groupe je pense mais je ne peux m’empêcher de penser qu’il y a aussi un effet de courses au buzz et aux like ou followers sur les réseaux. J’ai l’impression que la plupart des gens calculent tout ce qu’ils font sur les RS pour avoir leur moment de gloire…
    Pour le foreshadowing, je n’y crois pas une seule seconde dans le cadre de manga au long cours. Tout simplement car on sait très bien que les mangakas n’arrivent pas avec leur titre en disant voilà j’ai prévu une histoire en 40 tomes c’est à prendre ou à laisser. Ils sont constamment remis en question selon les résultats de leur œuvres face au public et on connaît l’impact de celui ci mais aussi du Tanto sur l’œuvre elle même. Bref les gens veulent voir des choses là où il n’y en a pas à mon avis et on en revient encore une fois à ce fameux moment de mise en lumière car c’est à chaque fois l’occasion de pondre sa petite analyse, histoire de montrer que toi t’as tout compris que t’as tout suivi et tout analysé et que putain machin c’est le GOAT et que la chaque semaine c’est masterclass sur masterclass. Tout ça avec des titres bien racoleur.

    Aimé par 1 personne

  9. Excellent comme d’habitude !
    Pour ma part, je ne suis que très peu de séries « grand public »… Aussi après m’être fais spoiler méchamment Tokyo Revengers par moult lecteurs irrespectueux, j’ai filtré mon twitter de façon à ne me prendre aucun spoil. Et c’est bien mieux maintenant car je hais le spoiler. Je ne lis quasiment aucun scans, donc j’attends patiemment les sorties physiques, d’où mon intolérance totale au divulgachis.

    Sinon, je vais revenir sur le point de la « Hype par chapitre. »
    Et bien ça me fait penser, une fois encore, à Look-back de Fujimoto. Je me demande clairement si les gens ne se stimuleraient pas entre eux pour se conditionner dans cette hype générale.
    Je suis un lecteur de One Piece et plus d’une fois, lorsque je parvenais, des mois plus tard, lors de ces fameux passages dithyrambiques, je me rendais compte que bon… c’était sympa mais pas de la à crier au génie.
    (Comme pour Look back 😉 )
    Serions-nous des moutons ? (je me met dans le lot histoire de ne pas me faire taper dessus !)

    Aimé par 2 personnes

  10. Aaaah les spoils… Je déteste ça XD Je pourrais écrire un article là dessus d’ailleurs…
    Quand c’est comme ça, je me coupe des réseaux sociaux un max possible. Je faisais ça tout les lundis quand il y avait GOT et TWD pour éviter la surprise. Pour le nouveau chapitre de Bleach (qui s’avère être un nouvel arc), j’ai essayé d’esquiver les leak de planches (sans succès mais c’était pas tout OUF !) avant la sortie qu’était vendredi. Même les théories, je vais commencer par les esquiver un peu je pense. Je veux avoir la surprise !
    Les gens font chier quoi … !

    Concernant le foreshadowing, des fois quand je lis ou écoute des personnes crier au génie, soit je me dit « ça doit être super » soit « oh vous en faites un peu trop, non ? » XD. Mais l’avantage du foreshadowing, comme tu l’a dit, c’est qu’on redécouvre une oeuvre qu’importe le nombre de fois qu’on la lit, écoute, regarde ou joue !

    Aimé par 1 personne

    • Ouais, avec GoT je me souviens qu’après la diffusion d’un épisode, j’allais voir les noms en TT pour essayer de deviner ce qui s’y passe 🤣

      Effectivement, on en fait souvent un peu trop sur les réseaux en criant toujours au génie, mais sans ça, ce serait moins rigolo ma foi !

      Aimé par 1 personne

  11. J’ai une chance folle avec ma TL sur Twitter : personne partage le moindre scan. Par contre rien qu’avec les tendances on sait très vite que tel chapitre est sorti ou a été déjà leaké. Mais ça me viendrait pas à l’idée de partager une planche, même un fragment, du dernier chapitre sorti parce que justement je vais spoiler des gens qui ont rien demandé (et tout le monde ne pratique pas le blocage de mots clés sur Twitter). Même concernant le film Kaamelott, j’ai veillé à ne liker aucun commentaire ou avis sur le sujet si celui-ci contenait même un micro-spoil.

    J’avais vu passer le terme de foreshadowing mais sans jamais en saisir le sens (je suis vite perdue dans tous les termes parfois techniques qui circulent). Merci pour l’éclaircissement ! Et je te rejoins sur l’idée que l’auteur utilise plus des renvois à des scènes précédentes plutôt que « oh mais j’avais fait dire ça à ce perso au tome 10 car j’avais prévu cette scène au tome 40 ». Surtout que même dans la construction de ces scènes, rien que narrativement parlant, c’est bien plus logique que d’autres personnages renvoient de telles répliques au héros comme un rappel au passé plutôt qu’une sorte de pouvoir d’auteur omnipotent. L’écriture ça ressemble plus à une recette qu’on fait sans mesureur, au jugé, qu’à un plan bien construit (dans le second cas, c’est souvent dénué de saveur).

    Je me relis et c’est peut être un peu fouillis tout ce que je dis. J’en suis désolé si c’est le cas !

    Aimé par 1 personne

    • Oh ne t’en fais pas, j’ai tout bien compris. Et on est parfaitement d’accord sur les deux points. D’une part j’évite aussi au maximum de spoiler ou de partager des spoils, ou alors je le précise et je prends un max de précautions.

      Pour le foreshadowing, on est tout à fait d’accord. Je pense qu’on idéalise beaucoup les créatifs et qu’on aime l’idée qu’ils sont des génies absolus infaillibles alors que ça reste des humains, malgré tout leur talent, et qu’en 10 ans de publication, leurs plans ne peuvent qu’évoluer et changer.
      Mais il y a aussi une partie de la faute qui vient des journalistes car souvent ils aiment raconter un peu ce côté super légende autour des auteurs. Avec la fin de L’Attaque des Titans on a encore eu ça, on nous rappelle tout le temps la legende (à laquelle je ne crois pas une seconde) selon laquelle l’éditeur d’Isayama lui a imposé d’avoir une fin en tête d’emblée et qu’il ne l’aurait pas modifié depuis 10 ans. Vu les gros gros soucis de la fin du manga, je n’y crois absolument pas.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.