Mon avis sur… Corps Solitaires T.4 de Haru Haruno

Corps Solitaires 4

Au fil des tomes, Corps Solitaires devient petit à petit la série la plus passionnante de la collection Life à mes yeux. Peut-être pas la plus accessible, bien qu’elle reste très facile à lire, mais celle dont la thématique et le ton sont pour moi les plus intéressants. Et surtout, en évitant toujours de tomber dans la facilité, mais au contraire en développant intelligemment de nombreux éléments périphériques à son sujet de base, le titre s’enrichit constamment et pousse à la réflexion et la compréhension.

Un grand merci à Kana pour l’envoi de ce volume.


Mon avis sur les tomes précédents : Tome 1Tome 2Tome 3


Petit rappel à toutes fin utiles sur ce que raconte cette série. Nous suivons Michi, 32 ans, qui n’a plus de rapports sexuels avec son mari depuis déjà un certain temps. Elle souffre de cette situation et finit par se confier à son collègue Makoto, qui rencontre le même problème. Chacun aime son conjoint et n’envisage pas la séparation, cependant, l’un comme l’autre ne sont plus heureux dans leur relation et trouvent dans ce lien de confident une forme de proximité qui leur fait du bien.

Et partant de ce point de départ, vous imaginez bien que la question de l’adultère a de bonnes chances d’arriver sur le tapis. Mais peut-être pas du côté d’où l’on pense. Reste que le tome 3 s’achevait sur une situation qui laissait augurer d’un rapprochement physique attendu entre Michi et Makoto… qui n’arrive finalement pas.

La mangaka montre en quoi la tentation du passage à l’acte est quelque chose de compliqué à gérer, et j’aime beaucoup le fait qu’elle prenne le temps de développer chaque personnage. Si Michi reste le cœur du récit, Makoto est densément caractériser, et les conjoints respectifs de chacun également. Cela permet de bien capter la complexité des relations et des sentiments, et comment il est possible d’être tenté par l’adultère sans être une personne mauvaise.

Je trouve cette façon très nuancée d’aborder la question vraiment pertinente, jamais culpabilisante pour Michi ou Makoto (qui au final ne font rien dans ce volume), et montre bien que les choses sont plus complexes que simplement se contrôler ou non. De la même façon, le reste du volume développe les relations entre chaque couple, voyant comment chacun tente de raccrocher les wagons, en espérant que ça ne soit pas trop tard. Chacun est suffisamment bien écrit, y compris des personnages secondaires gravitant autour, pour capturer avec profondeur et densité toute la complexité des relations adultes.

En cela, Corps Solitaires est une véritable réussite, qui prouve à chaque tome la maitrise narrative de la mangaka. En écrivant des personnages riches et authentiques et en évitant les écueils d’un récit cousu de fil blanc, elle proposer des questionnements réellement pertinents et adultes sur les relations humaines. Si Cigarette & Cherry et Love Fragrance me semblent les deux romances les plus fun de la collection, Corps Solitaires est clairement la plus dense et riche à mes yeux, et surement celle que je recommanderai le plus à ce jour.

6 commentaires

  1. Cette série est très bien écrite, au final non seulement de parler de l’héroïne elle montre aussi petit à petit les autres persos mais explique aussi pour quoi ils sont ainsi et agissent comme cela. Petit à petit on s’immisce dans ce couple (mais aussi les autres), on les comprend mieux, même si quelques questions restent en suspens.
    J’avouerai aussi que cette histoire me touche énormément car je l’ai vécu, je tenais le rôle de Michi.

    Aimé par 1 personne

    • Je pense que c’est quelque chose qui doit être relativement fréquent, mais dont on parle assez peu. La sexualité dans les couples est encore relativement taboue, et on préfère ne pas parler de ce genre de problème.

      Du coup, un manga qui traite de la question avec autant d’intelligence fait vraiment plaisir.

      J’aime

      • Je confirme que c’est un sujet tabou, bon en occident on est sûrement moins « fermé » j’ai donc pu évoquer le sujet auprès de mes amis, mais beaucoup ne pensaient pas que je vivais cela.
        Je me reconnais dans ce manga, car ma compagne (qui jouerai le rôle de Yöichi, le mari de Michi) m’a sorti les mêmes excuses (fatigue, boulot, stresse, émission tv à voir, pas d’envie, pour quoi faire l’amour, tu me mets la pression) sans jamais se mettre de mon point de vue.
        Ce dilemme n’a jamais pu être résolu car elle refusait d’en parler, petit à petit, comme Michi, j’ai rencontré quelqu’un vivant la même chose avec son mari, et un rapprochement a opéré.

        Les 2 premiers tomes m’avaient sidérés, j’avais l’impression de revivre ce que j’avais vécu en tout point.

        (Quand je dis que je tenais le rôle de Michi, j’entends par-là que comme elle j’assurais le boulot, le ménage du foyer, le repas, mais aussi l’éducation des enfants et que je m’en occupais en permanence).

        J’aime

  2. Oui, ça va mieux mais je comprends Michi quand à sa décision, céder ou ne pas céder (bref, réaliser un adultère), on ne le fait pas par plaisir, mais pour combler un manque ; voir qu’on plait à une autre personne, qu’on s’intéresse à nous, ce sont des choses magnifiques quand on ne reçoit pas ses choses-là chez nous.
    Avant ma situation, je me disais que tous ceux qui pratiquaient l’adultère était des gros *****, certes, certains le font par pur plaisir sexuel, mais d’autres car ils ont trouvé dans leur amant un manque, ce qu’il n’avait pas.
    Je paraphraserai avec cela par un texte entendu dans un film « que je ressente un manque, jette-moi un regard, et ma vie sera à toi ».

    J’ai lut le tome 5, et c’est encore une fois sublime.

    Aimé par 1 personne

    • Je n’ai pas encore lu le tome 5, mais j’ai hâte.
      Et en effet, la question de l’adultère est souvent plus compliquée je pense que simplement ne pas se retenir et est liée à un contexte compliqué dans une vie de couple. En tout cas j’évite de porter des jugements sur ces questions.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.