L’édito de la semaine #11

KaamelottBonjour tout le monde !

Comme vous l’aurez deviné, on ne va pas parler manga aujourd’hui. Le but de l’édito étant de parler des sujets dont j’ai envie, en lien ou non avec l’actu, et en lien ou non avec le manga, on peut tout se permettre. Nous allons donc parler de mon premier cinéma depuis un an !

Il y a quelques semaines, ma femme me dit : « tiens mon chérie, si tel lundi on refilait la gosse à la nounou et qu’on allait voir Kaamelott au cinéma ? » Pas spécialement emballé par l’idée, n’ayant pas regardé la série, j’accepte pour lui faire plaisir, et on s’organise, je prends des tickets de ciné au travail (4€ le ticket ma gueule !), et le lundi venu, on largue la gosse, et on part au cinéma. J’achète même le gros pot de pop corn à 5€20 pour l’occasion. J’étais tenté par le « ultimate » à 6€20 mais il aurait fallu sortir un billet car en monnaie je n’avais que les 5€20 tout pile. Tant pis pour cette fois, le plus important est que dans le noir, on s’en met des miettes partout qu’on peut récupérer pour manger pendant la séance. Par contre le petit morceau coincé entre les dents qu’on essaie de retirer avec la langue pendant toute la séance, c’est chiant ! Et surtout, quelle honte une fois les lumières rallumées de voir qu’on en a quand même foutu un peu partout au sol. Je ne vous dit pas le stress : on restait pour la scène postgénérique mais en même temps je serrais les fesses en voyant la madame arriver pour faire le ménage derrière, le déshonneur aurait été total si elle était arrivée à notre rangée avant qu’on parte. Fort heureusement, la séquence en question arrive vite (merci de faire des génériques qui ne durent pas 20 minutes !), et on a pu se carapater impunément.

Quoi qu’il en soit, les conditions de la projection sont posées, précisons également que c’était une séance sans Pass Sanitaire, non par choix mais simplement parce que l’horaire qui nous convenait était comme ça. Et la salle était pas des masses remplie, mais plus que celle de Space Jam, j’ose en tout cas l’espérer. Nous étions donc bien installés, plutôt enthousiastes, et dans des dispositions optimales pour profiter du spectacle. Les bande-annonce pour des films sans doute très nuls (la dernière saloperie avec Ryan Reynolds notamment) passés, le noir total se fait, et on entend le fameux son de cor retentir. Même moi qui n’ait vu que le livre I a compris que les choses sérieuses commençaient !

Car il faut le dire, le film a été pensé pour un large public. J’imagine que les fans hardcore de Kaamelott y prendront le plus grand des plaisirs, mais les béotiens tels que moi pourront également profiter d’un film qui ne nécessite pas de réel bagage pour être vu. C’est quand même mieux de connaitre les bases de la légende Arthurienne, mais il me semble que c’est des choses qu’on voit un minimum à l’école, partons donc du principe qu’on sait tous un peu de quoi il en retourne.

Alexandre Astier nous fait donc très rapidement rentrer dans son univers, on comprend qu’Arthur a disparu et qu’il est très recherché par Lancelot qui a règne en tyran sur le royaume de Logres. Une intrigue de base simple, qui convient tout à fait pour nous raconter une belle histoire.

D’emblée, les beaux décors, les beaux costumes et la belle musique suffisent à se sentir investi, mais très rapidement, on aura aussi des petites idées de mise en scène qui vont bien. Je pense à un personnage introduit avec une aura de mystère qu’on imagine être Arthur (interprété par Astier), et PAF ! En fait c’était Guillaume Gallienne, qui interprète fort bien un chasseur de prime recherchant l’ancien roi.

Très vite Clovis Cornillac, marchant d’esclave, rejoint la partie, et le premier éclat de rire arrive au détour d’une nage on ne peut plus originale. Dans le même temps, Arthur entre en scène et le récit se lance pour de bon. Des personnages connus des fans sont remis en avant, mais encore une fois, inutile d’avoir vu la série pour s’y retrouver. Et tout cela est particulièrement efficace d’un point de vue narratif et rythmique, et bien servi par des visuels de toute beauté, notamment dans les décors naturels. Un élément d’autant plus saisissant que le film, plutôt ambitieux, n’a pas eu un budget extravagant, avec ses 15 petits millions d’euros (pour donner une idée, les derniers films de Dany Boon ont tous coûté plus de 30 millions).

Petit aparté à ce sujet. Si il est prévu que l’on ait une trilogie, rien n’est encore acté et le succès du film sera un élément déterminant. Il effectue un très beau démarrage compte tenu de la période particulière dans laquelle il sort, avec plus d’un million d’entrées en une semaine. Et avec un budget relativement modeste, la rentabilité de l’entreprise sera facilitée, et, vous l’aurez compris, la possibilité d’une suite. Car la fin est tout à fait ouverte, quand bien même le film est parfaitement satisfaisant en tant qu’œuvre autonome.

Je ne vais pas revenir en détails sur le film, car ce serait un peu chiant, et surtout car en un visionnage, je ne connais pas tout par cœur. Sachez simplement que c’est un très beau film, avec un très beau personnage principal, qui ne supportait plus la vie qu’il était contraint de mener, qui a quelques pulsions morbides, mais qui essaie de faire ce qu’il doit faire, plus pour les autres que pour lui j’ai l’impression. C’est véritablement Arthur qui porte le film, même si les autres personnages sont aussi particulièrement réussi.

Je pense surtout à Guenièvre, très bien interprétée par Anne Girouard, qui est un personnage vraiment compliqué à jouer. Il faut une forme d’exagération dans la façon de parler, tout en restant crédible. Le talent de dialoguiste d’Alexandre Astier permet de lui donner de très belles répliques qu’elle joue vraiment à la perfection, et étoffe les rapports entre elle et Arthur, jusqu’à ce qui est le point culminant du film au niveau émotionnel, que je vous laisse le plaisir de découvrir.

Guenièvre

On pourrait d’ailleurs décortiquer tout le film, et je ne doute pas que les fans le feront et que ce sera réellement passionnant, mais ce qui m’intéresse le plus, c’est surtout qu’on ressent tout le travail derrière, toute l’érudition et l’intelligence qui ont permit au film de se faire, et d’être à l’arrivée si brillant. Car non seulement le film est beau, drôle, épique, émouvant, mais il est en plus une vraie porte ouverte vers un imaginaire dense et travaillé, qui croit en l’intelligence du spectateur et la récompense.

Car le film est riche, très riche ! Il y a évidemment la légende arthurienne au cœur de tout, mais on y retrouve du Star Wars, des influences rôlistes, du théâtre, un vrai sens de l’écriture et du dialogue qui, j’imagine, sont déjà bien connus des fans de la série, mais que les profanes peuvent également découvrir ici au détour d’un film ultra accessible tout en conservant une vraie exigence dans la fabrication.

Et ce que j’aime avec ce genre de projet, c’est qu’ils charrient tellement de choses en eux qu’on a naturellement envie d’aller vers les différentes sources. Comme si l’œuvre réussissait à susciter notre soif de connaissance et notre curiosité. Et c’est quelque chose que personnellement, j’adore. Un certain nombre d’œuvres m’ont invité à m’intéresser à des domaines que je ne connaissais absolument pas, et m’ont permit de me découvrir de nouveaux centres d’intérêt. Dans mon cas personnel, il y a bien évidemment la trilogie Matrix, qui m’a fait découvrir une telle quantité de choses que j’ai le sentiment que mon imaginaire global a été pour moitié nourri par ces films. Mais il y a d’autres œuvres, dans lesquelles on ressent un investissement tout personnel de leur créateur, qui arrivent à créer cette forme de fourmillement culturel et intellectuel. Hideaki Anno avait aussi réussi cela avec Evangelion.

Et aujourd’hui, j’ai le sentiment qu’avec son premier volet de Kaamelott, Alexandre Astier a fait de même à sa façon. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si je me suis déjà jeté sur l’intégrale de la série, espérant qu’elle contribuera à m’apporter ma dose de connaissance et d’ouverture culturelle, dont j’ai cruellement besoin de façon constante.

Car je l’ai déjà dit et je le redirai encore à l’avenir, je pense qu’il est important d’aller puiser la connaissance dans une multiplicité de sources, dans la mesure de nos possibilités. C’est comme ça qu’on peut appréhender de façon plus globale la notion de « culture » selon moi, même si c’est un sacré chantier, je vous l’accorde !

Merdier

30 commentaires

  1. bonjour, comment vas tu? je ne suis pas allé voir ce film, justement à cause des problèmes de pass (mais pas que) j’ai vu les premières saisons de la série et j’avais bien accroché. j’ai arreté par manque de temps. pour une fois que les français font quelque chose de bien à la télé… par bien j’entends drole, travaillé et intelligent, sans être pompeux. je susi contente du succès qu’il rencontre car je pense que c’est mérité. je me pencherai sur ce film tot ou tard.
    ma dernière visite au ciné fut pour cruella. là encore sans regret.
    passe un bon lundi et à bientôt!

    Aimé par 1 personne

  2. Bel édito. Entièrement d’accord avec toi pour dire qu’on peut puiser de la culture partout (ou presque) et qu’il faut juste être ouvert et curieux.
    Tu vois j’étais réticente vis à vis de ce film parce que j’ai jamais été attirée par l’humour con con (j’ai l’impression) de Kaamelott, mais tu le vends super bien rien qu’en parlant du casting et du réal. Je pense donc sortir de ma zone de confort et lui donner sa chance quand il sera dispo en DVD ou avant si une occasion se propose ^^

    Aimé par 1 personne

    • Je t’y invite en effet fortement !
      Pour ce qui est de l’humour, il est vraiment bien dosé, je dirai même que c’est un film plutôt sérieux globalement.
      Ma femme m’a expliqué que la série est très axée sur l’humour avec le format très court au début mais qu’au fil des saisons, le format s’allonge et le ton devient bien plus sérieux. Et je pense que le film suit cette logique du coup.

      Moi-même, ça ne m’attirait pas spécialement et je n’y serai pas allé si ma femme n’avait pas eu envie, et au final je ne regrette pas un seul instant.

      Aimé par 1 personne

  3. Salut l’ami! Avant d’aborder ton édito, je vais commencer par te souhaiter de bonnes vacances!! Ensuite je suis content que tu aies apprécié ce film sans avoir pour autant regarder la série. Pour ma part j’adore la série, tant le ton humoristique des premiers livres que le ton beaucoup plus sérieux et sombre des derniers livres. Je pense qu’il y avait beaucoup d’attente autour de ce film, attente qu’Astier a réussi à entretenir pendant toutes ces années et heureusement. Car sans ça pas sûr qu’après tant d’années le succès (même si il est tôt pour parler de succès) aurait été au rdv. Pour ma part j’attendrai une sortie en support physique pour me lancer dans l’aventure! Ma dernière expérience cinéma commence à remonter à un moment ^^ je ne sais même plus si c’était Vaïana ou Une merveilleuse histoire du temps…. Cet édito est une suite parfaite à ton bilan du mois (que je n’ai pas encore commenté d’ailleurs!), j’espère que ce mois d’aout (et les vacances qui vont avec) te permettra de trouver un équilibre du coup et aussi de reprendre quelques points de vie ^^ Bon lundi et à la prochaine!

    Aimé par 1 personne

    • Oui, tout le temps qui a passé entre la fin de la série et l’arrivée du film n’a pas diminué les attentes des fans j’ai l’impression, au point où l’un d’eux tente de voir le film 200 fois !
      Dailleurs Astier a tenu compte du temps qui est passé entre la série et le film, et mine de rien c’est un détail qui fait mouche !

      Pour ce qui est du mois d’août, au moins je ne devrais pas avoir de lecture aussi calamiteuse que Destination Terra, c’est déjà ça 🤣

      J'aime

  4. Si je ne mourrais déjà pas d’envie de voir le film, tu m’aurais convaincue !
    Et ton avis me permet d’espérer trouver un cinéma qui organise une séance sans pass sanitaire parce que je n’ai pas encore mes deux doses et qu’on va éviter d’allonger le trou de la sécu pour aller voir un film, et que mon compagnon qui n’a pas vu les deux dernières saisons ne sera pas perdu.
    Guenièvre est l’un des personnages que j’aime le moins dans la série, mais en lisant tes propos, j’essaierai de la considérer sous une autre perspective dans le film… Quant au sens du dialogue, c’est pour moi LE truc qui me faisait enchaîner les épisodes.

    Aimé par 1 personne

    • On est en train de les enchaîner en ce moment les épisodes justement. Je dois avouer que j’ai pas attendu longtemps avant de commander l’intégrale de la série, du coup je découvre tout ça.

      J’espère que les scènes avec Guenievre te feront changer d’avis du coup. Et surtout que vous trouverez une séance et que le film vous plaira !

      Aimé par 1 personne

  5. Kaamelott, c’est la vie ! Fan depuis plusieurs années non seulement de la série mais du travail d’Astier en général (j’ai adoré ses deux spectacles) je me suis régalée avec Kaamelott le film. J’ai bien envie d’aller le revoir en salle :3

    Aimé par 1 personne

  6. Super édito concernant le film !
    De mon côté, je n’était pas hypée pour la simple raison que je ne suivais pas réellement la série (mais il m’arrivais de la regarder à l’époque des premiers livres et je passais de très bon moments devant). En revanche, je suis vraiment contente qu’Astier ai enfin pu réussi à le sortir depuis le temps qu’il en parlait de ce projet. Et en parlant du budget, si je ne dis pas de conneries, c’est grâce aux dos des fans (ou je dois confondre avec Noob) mais de savoir que malgré un budget limité, on peut casser la baraque dans le salles obscures. Quand j’ai lu le passage quand tu as comparé celui de Astier aux films de Boon… j’ai cru halluciner quoi… Bref, je préfère ne rien dire, je risque d’être injustement salée ^^’.
    Je te souhaite une très bonne semaine 😉

    Aimé par 1 personne

    • Pour le budget, il n’est pas passé par les dons, ça doit en effet être Noob. J’ai vu une interview où il explique que ça n’a jamais été envisageable pour lui car si les fans financent le film, tu leur dois quelque chose. Alors que si tu le fais comme tu veux, ils décident ou non de payer pour.

      Concernant le budget des films de Dany Boon, faut voir qu’il a déjà des salaires hallucinants depuis Bienvenue chez les Chtis. Il y a dailleurs plusieurs films dans lesquels il a joué dont les entrées ont pas suffit à compenser son salaire seul.

      Mais il y a aussi des largesses globales pour Dany Boon. Je sais qu’il a droit à des trucs assez inédits d’un point de vue technique en France, qui font exploser les budgets pour pas grand chose.
      Alors forcément, Kaamelott avec ses comédiens de théâtre, ses décors naturels ou ses intérieurs modestes, ça coûte pas grand chose à côté, et c’est vraiment très bien comme ça.

      Bref, je te souhaite à toi aussi une excellente semaine 😉

      Aimé par 1 personne

      • Ah voilà ben ouais c’était chez Noob alors !
        Mais en revanche, il a raison en fait. Si par exemple les fans n’auraient pas été satisfaits par le film, ils auraient gueulé parce qu’ils ont payé une partie et patati et patat enfin bref ^^

        Et oui, depuis ce film il était partout et bien payé en plus de ça. Ah ouais techniquement ok mais mais quand je voyais les films dans lesquels il était à l’affiche, ça ne donnait pas franchement envie.

        Merci 😀 !

        J'aime

  7. Merci pour cet edito!
    Vu également et je partage ton enthousiasme (comme toi, je connais vaguement la série sans être un spécialiste).
    En deuxième lecture, je me demande s’il n’y a pas aussi un espèce de parallèle entre Arthur/Astier dans cette quête de lui même et de liberté quand tout et tous le rappellent inlassablement à son culte. Bref c’est peut être aller un peu loin mais pareil que toi un très bon moment et un film à recommander !

    Aimé par 1 personne

  8. J’espère que la série va te plaire autant que le film. Je garde un très bon souvenir du film et même s’il n’est pas parfait, j’y ai passé un très bon moment. Passer du format série TV à film c’est pas toujours aisé et je trouve qu’Astier s’en sort très bien. Si tu as adoré cet aspect du réalisateur d’embrasser la culture au sens large, tu vas te régaler avec la série. Il y a des épisodes clairement dédiés à d’autres oeuvres comme des références évidentes à Star Wars. C’est un aspect que j’apprécie beaucoup d’Astier de mettre toute forme de culture au même niveau : on sent que c’est quelqu’un qui se nourrit aussi bien de « classiques » que de culture pop.

    Je pense qu’on a tous été touchés par la fameuse scène de la tour. En plus j’ai une affection très particulière pour le personnage de Guenièvre. De ressort comique, elle évolue tout le long de la série et son écriture se peaufine pour la rendre plus attachante et montrer que ses maladresses sont aussi dues à ses proches. Je n’en dis pas plus pour que tu découvres ce sera plus intéressant !

    Puis ça fait du bien de lire un article comme le tien alors que sur Twitter, Kaamelott fait soit l’objet culte n’admettant aucune critique, soit est la risée de personnes voulant juste provoquer la colère de la fanbase. C’est assez désespérant (et épuisant).

    Aimé par 1 personne

    • On a déjà fini le livre 2 avec ma femme. J’aime beaucoup personnellement même si je préfère l’ambiance plus sérieuse et narrative du film.

      Mais en tout cas je vois déjà tout ce que tu veux dire dans la série. Et je dois avouer que ma nature un peu monomaniaque fait que je regarde beaucoup d’interviews et autre d’Autre, et je trouve ça passionnant !

      Aimé par 1 personne

      • Le début est très axé comédie. Mais ça commence à entrer dans une ambiance plus sérieuse à partir du livre 3 (le summum étant atteint avec le 5). J’ai regardé quelques unes de ses interviews et c’est intéressant de voir son avis sur le processus créatif. Il a aussi des spectacles de vulgarisation scientifique (qu’il faudra que je regarde un jour);

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.