Destination Terra – Ça a beau être un classique, j’ai pas aimé…

Destination Terra

Un des événements du mois de juillet dans la sphère manga était sans conteste la sortie de Destination Terra chez naBan, premier manga de Keiko Takemiya à nous arriver en France, contribuant à laver un affront éditorial de longue date. La mangaka, figure de proue du Groupe de l’An 24, peut enfin être découverte en français, avec une oeuvre de SF vendue comme étant riche, ambitieuse, et toujours pertinente après 45 ans ! Que pouvait-il donc se passer de mal pour un fin lettré tel que moi, friand d’expérience marquantes et de chefs d’oeuvre à l’intelligence évidente ? Rien bien entendu, je ne pouvais qu’accueillir ce magnum opus comme il se devait… Hé bien une fois n’est pas coutume, en matière de SF spatiale, je prends plus de plaisir avec Edens Zero qu’avec ce vieux machin !

Mais vous me connaissez, je ne suis pas genre à me payer gratuitement un manga, et si je n’ai à aucun moment goûté à la proposition de Destination Terra (mais vraiment à aucun moment, pas une seule page ne m’a libéré de mon calvaire !), le but ici ne va pas être de défoncer le titre, qui ne le mérite de toute façon pas, mais simplement de proposer un petit retour très personnel dessus, en espérant que le ton volontiers humoristique aidera à faire passer la pilule. Et que, qui sait, une ou deux réflexions vaguement pertinentes émergeront. Un programme bien ambitieux ma foi !

En guise de préambule…

Je ne vais pas faire semblant parce que le titre est un grand classique. Comme je l’ai dit, je n’ai absolument rien aimé dans ce manga. Même si l’esthétique est somptueuse et m’a parlé de prime abord, je me suis tellement ennuyé tout du long que ça n’a pas suffit à me faire sortir de ma torpeur, mais tant qu’à faire, soulignons quand même cet élément.

Mais je l’ai dit et je le répète, le but n’est pas de me payer gratuitement le titre, qui suis-je de toute façon pour ça ? Et que j’ai aimé ou non (visiblement c’est non, vous l’aurez remarqué), je tiens quand même à saluer l’initiative de naBan, qui a eu l’audace de réparer un affront éditorial de longue date. Je trouve même fou que ce soit un si petit éditeur qui se lance dans ce genre de chantier. Qu’est-ce que vous foutez les gros ? Bon, je dis ça mais comme je vais clairement pas acheter les tomes 2 et 3, je salue l’initiative mais je ne la goûte pas pour cette fois…

Car il faut savoir que le Groupe de l’An 24, mouvement informel de mangakas femmes reconnu comme majeur dans l’histoire du médium, trouve un écho dramatiquement faible chez nous. Moto Hagio a quelques rares œuvres éditées, on trouve aussi La Rose de Versailles de je ne sais plus qui (je n’ai pas été rechercher, comme dans un mouvement de protestation contre quelque chose que je vais évoquer juste en dessous, patience, vous allez voir, ce sera fameux !), mais c’est à peu près tout. Vous vous demandez pourquoi, j’en suis sur ! Hé bien parce que le monde ! Hé oui, c’est comme ça partout et depuis toujours (toujours commençant le jour de ma naissance), si tu es une femme et que tu t’inscris dans ce qu’on considère comme des codes « féminins », c’est foutu pour toi.

Tu pourras au mieux t’estimer heureuse qu’on cite ton manga qu’on n’a pas lu sur twitter pour dire « ouais, regardez comme les shojos/mangas écrits par des femmes c’est trop bien aussi, même que je les ai pas lus mais je sais que c’est bien ! » (vous comprenez le lien avec La Rose de Versailles désormais ? C’est pas très clair mais je fais de mon mieux). La question n’est pas de dire si c’est bien ou si c’est pas bien, mais simplement de faire le constat que oui, la culture au féminin, ben les messieurs ils s’en foutent.

Sauf que moi, je suis un pur esprit, tout à fait ouvert à tous les pans du monde culturel, dans une vision éclairée et englobante… C’est pour ça que j’achète que des shonen et des seinen d’ailleurs. Plus sérieusement, j’accueille quand même avec enthousiasme et bienveillance les œuvres qui ont fait l’histoire du manga, et qui peuvent proposer des visions et points de vue un peu différents.

Bienveillance qui a malgré tout ses limites ! Nous allons le voir.

« Je vois en quoi c’est un chef-d’oeuvre, mais… »

Au cours d’une vie, on entend, on voit, on pense des choses, jusqu’au moment où on y réfléchit posément et où on se rend compte que c’est complètement con ! En l’occurrence, j’ai souvent entendu, et réutilisé cette fameuse formule « je vois en quoi c’est un chef-d’oeuvre, mais moi j’aime pas/je me suis ennuyé, etc… » Mais à bien y réfléchir, est-ce qu’on voit réellement en quoi une oeuvre est formidable si au fond de nous on trouve que c’est quand même un peu de la merde ?

Bien entendu, je n’irai pas jusqu’à dire que Destination Terra c’est de la merde. Non non non ! Mais quand même, c’est chiant, mais chiant ! Et ça a tellement vieilli après 45 ans de SF qui sont passés par là. Désolé à la mangaka, mais en même temps, ce n’est pas un reproche (à part pour le « c’est chiant », mais c’est un point de vue totalement perso, le prends pas mal). On peut pas dire à une oeuvre des années 70 « dis donc, tu fais un peu trop années 70 là quand même ! Fais un effort ! ». Mais, vous en conviendrez, on peut quand même trouver que ça a perdu de sa force après 45 ans.

Toujours est-il que pour la question du « c’est un chef-d’oeuvre, mais… » j’y vois plus le signe d’une forme de prudence liée au fait qu’on sait qu’au fond, on a pas trop le droit d’en dire du mal. C’est un passe droit acquis par les œuvres qui ont fait leurs preuves, ont marqué d’une façon ou d’une autre, et si je trouve intéressant de se demander le pourquoi du comment tel titre est devenu légendaire, rien n’empêche pour autant de ne pas accrocher.

Je le précise car (procès d’intention), je reste intimement convaincu que de nombreux titres qui entrent dans cette catégorie sont « aimés d’avance », consciemment ou non. Ils sont précédés d’une telle réputation, d’une telle aura, que l’on peut se retrouver un peu intimités devant, et ne pas oser dire qu’en fait, ben on trouve quand même ça un peu chiant.

Akira

Sauf que moi j’ai peur de rien, vous pouvez venir avec vos Destination Terra, vos Akira, vos FMA même ! Moi je les prends, je les défonce avec plus ou moins de violence, parce que c’est bien gentil vos mangas poussiéreux et chiants, moi si je lis des mangas, c’est pour avoir du sang et du sexe, le reste, je m’en tape !

Plus sérieusement, j’aime bien Akira mais sans m’en relever la nuit (expression débile, je me relève la nuit seulement si le bébé hurle perso… encore que je dois confesser que FFXV et Zelda Breath of the Wild m’avaient tellement calmé que sans le vouloir, je me réveillais la nuit et ils étaient tellement ancrés dans mon esprit que j’arrivais pas à me rendormir… du coup je me levais et j’allais jouer !), FMA, je suis super déçu par le manga par rapport à l’anime. Et Destination Terra… ben c’est le sujet de l’article.

L’idée est simplement de dire que oui, c’est sans doute un manga formidable, mais pour moi il a juste été une souffrance de A à U… Parce que j’ai pas fini le tome, et en faisant une estimation du nombre de pages qu’il restait, j’arrive à peu près à U. Et est-ce vraiment grave fondamentalement ? Je pense que non. Ceci étant dit, voyons donc rapidement pourquoi je n’ai pas du tout accroché.

Mon avis, enfin !

Parce que c’est chiant ! Argument imparable ma foi. Plus précisément, je ne suis entré dans ce manga à aucun moment, pour deux raisons je pense. La première, j’ai trouvé le storytelling indécemment confus. Du début à la fin de ma lecture, je n’ai rien compris aux enjeux, aux personnages, à l’univers global. Je lisais en mode automatique sans rien comprendre. J’ai rapidement remarqué que je n’arrivais pas du tout à me projeter dans cet univers, et je pense que ça a grandement contribué au fait que je ne comprenne rien.

Destination TerraSecond problème : ils ne la ferment jamais ! Ça ne fait vraiment que parler, parler, parler pour ne rien dire. On se croirait dans One Piece ! Les mecs te racontent leur life pendant 20 ans, et ça me soûle tellement ! J’ai coutume à dire que si je lis des mangas de gogole, c’est pas pour avoir au final un roman. Parlez un peu si vous voulez, mais à un moment on se tait et on se fout sur la gueule bon sang (ou on baise, si c’est une romance) !

Je m’en fous que pendant 200 pages tu m’explique ce qui se passe dans la tête de Jomy, je m’en fous de ce mec ! Et les autres dont j’ai oublié le nom, c’est pareil ! Ça manque cruellement d’efficacité narrative tout ça. C’est poussif as fuck et moi je n’en pouvais plus avant même de finir le chapitre d’introduction (c’est pas paginé, mais je pense qu’il devait faire au moins 20000 pages tellement c’était long !).

Et étonnamment, alors que j’ai rien, mais alors rien compris à l’intrigue, l’intégralité du sous-texte asséné à la bourrine m’est apparu dans toute sa limpidité… d’autant plus qu’en 45 ans, ce genre de thématique a été vue et revue un milliard de fois, et en plus poussé (et aussi avec du Kung-fu pour faire passer la pilule rouge).

pilule

Et pour le coup, si on peut saluer la pertinence du propos encore aujourd’hui, j’en viens à me demander à force de lire et voir des œuvres plus anciennes qui abordent des sujets encore dramatiquement d’actualité si ça ne souligne pas simplement le fait que nous, humains, sommes toujours aussi cons aujourd’hui qu’il y a 50 ans (voire plus). Ça me donne pas franchement envie de sauter au plafond, moi je lis des mangas pour me détendre ou pour qu’on flatte mon intellect en me donnant l’impression d’être intelligent, pas pour me sentir con de rien comprendre à ton histoire, et me sentir encore plus con d’appartenir à une espèce qui en 45 ans a toujours pas appris de ses erreurs ! Franchement, merci manga ! Ma vie était déjà nulle, elle l’est encore plus maintenant que je t’ai lu (pas en entier) !

En conclusion

En conclusion, vous ne serez pas étonné si je vous dit que je n’ai pas, mais alors pas du tout apprécié ce moment de lecture. Pour être parfaitement honnête, je regrette presque mes 12 euros qui m’auraient permis à la place d’acheter des tomes de Fairy Tail, une série qui elle, me fait me sentir bien et intelligent !

BichonMalgré tout, le regret n’est pas total non plus, car en tant que vieux classique poussiéreux, le titre a ce double plaisir lié au plaisir de lecture (absent durant toute la lecture, je le rappelle, à l’exception notable de la petite référence à Dora L’exploratrice que j’ai trouvé rigolote, mais involontaire je crois, puisque ce dessin animé n’existait pas à l’époque), mais aussi au plaisir de se plonger dans l’histoire du médium.

Le plaisir dans la souffrance dans ce cas de figure…

XDDL

46 commentaires

  1. Et bien on dirait presque que c’est quelqu’un d’autre qui a écrit ce billet tant on ne t’y reconnaît pas du tout. Ça sent le gros craquage mental ! Le manga en est il seul en cause ? En tout cas, le titre ne m’attirait pas, je crois que je vais continuer à passer à côté 😅

    Aimé par 2 personnes

  2. Superbe article ! Et j’ai aimé que tu soulignes un point particulier qui sont ces titres dont « il ne faut pas dire du mal. » Ces titres encensés par la twittosphère dont j’ai parfois honte d’être totalement passé à côté. Je ne tenterai pas Destination Terra parce que je ne suis pas très branché SF et ce que tu en dis, confirme mon ressenti. Mais je ne peux m’empêcher de faire un parallèle avec le one shot de Fujimoto qui a bénéficié d’une émulation générale vis à vis de ses qualités… qui ne m’ont pas du tout atteint et je m’en veux presque… (alors que pour le coup, je suis très client de l’auteur.)

    Donc merci pour cet article et merci d’avoir abordé ce point en particulier 🙂 Ces fameuses oeuvres « intouchables » sous peine de condamnation absolue !

    P.S : je n’ai pas accroché à FMA non plus 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Que dire de cet article si ce n’est somptueux! Il est certain que c’est la première fois que je me marre autant à la lecture d’un avis sur un titre! Bref mon reuf tu m’as régalé! Et puis est ce vraiment anormal de ne pas goûter à certains styles ou certaines oeuvres? Ma foi je ne pense pas! Et oui l’humain est vraiment con mais on peut se dire que la génération future fera mieux ? Non parce que c’est ce que chaque génération se dit. En tout cas je remercie les gens qui jettent tout et n’importe quoi par terre dont leur mégots que mon fils de 2 ans ramasse à l’aire de jeux pour les mettre à la poubelle, il comprend pas tout mais apparemment plus que certains adultes ^^. En tout cas, très drôle mais ça ne m’empêchera pas de découvrir le titre!!

    Aimé par 1 personne

    • Ah, le tien aussi !
      Ma fille ramasse pas encore de mégots mais les saloperies en plastique, elle les ramasse et me les donne pour que je les jette. Elle a déjà acquis le réflexe poubelle ! Et il y a quelques jours, elle a renversé de l’eau par terre et a été chercher un torchon pour essuyer ! Pour citer le père de Sigurd dans Vinland Saga : « c’est un génie comme on en voit qu’une fois par siècle ! »

      Sinon, je suis ravi de t’avoir fait rire. Je pense qu’à l’occasion, je tenterai encore de traiter des sujets ou des titres de cette façon, parce que ça m’amuse !

      Aimé par 1 personne

      • bah du coup tu vois le père de Sigurd s’est trompé puisque du coup on a au moins 2 génies pour ce siècle!! Bon si ce n’est que du coup on a l’impression des fois d’avoir créer un monstre de l’écologie! Tu fais tomber une feuille de sopalin par terre à la maison, si t’as pas fait gaffe il arrive et il fait « ohlala les gens pas attention! Sont sales, poubelle ça! »
        Pour les mégots jusqu’à présent ça allait mais là ça y est maintenant il peu plus laisser ça passer lol. Bref on envisage de lui acheter une petite pince …. il a déjà des gants parce que c’est vraiment sa passion! Il en a quasi rien à foutre du toboggan ou autre mais alors ramasser les déchets et désherber là c’est hors compet!
        Et bien hâte de lire d’autres articles comme celui ci! c’est frais frère!

        Aimé par 1 personne

      • Ça me fait trop rire. je suis pas sur que notre fille a tout à fait conscience des enjeux autour des déchets pour le moment, je crois qu’elle a juste plaisir à mettre des trucs dans les poubelles, mais c’est un bon début !

        Aimé par 1 personne

      • Oui on va pas se mentir c’est pas non plus un écologiste dans l’âme, il est loin de tout ça mais à force de lui avoir dit que les gens sont sales parce qu’ils ne mettent pas dans les poubelles leurs déchets, ça s’est ancré en lui lol. Mais oui y a aussi (et surtout) un côté jeu à mettre dans la poubelle ^^

        Aimé par 1 personne

  4. Celle qui a fait la Rose de Versailles c’est Riyoko Ikeda 🙂 (d’ailleurs, il serait temps que je mes prenne les tomes)

    Ah du sel, j’en ai eu ahah ! Et ben moi, j’aime bien le ton que tu as pris. C’est léger, frais et on sent la petite pointe agacement quant aux personnes qui encensent un truc paskecé1clasik x).

    Perso, il ne m’intéresse pas plus que ça en fait, donc je ne sais même pas si je vais le lire. Voilà, tu l’as trouvé chiant, c’est comme ça quoi ! On ne peut pas tout aimer 🙂

    Ça ne fait vraiment que parler, parler, parler pour ne rien dire. On se croirait dans One Piece !
    ____
    Haaan toi, tu vas avoir des problèmes !!!!!
    J’aime cette petite pique x)

    Aimé par 1 personne

    • J’ai l’impression que les gens qui prennent le temps de me lire ne sont pas dans la vénération de One Piece, c’est pour ça que je me suis permis. Puis je me suis dit qu’avec ce ton globalement humoristique, tout ça peut passer facilement au final !

      Bon par contre faut que je trouve le sujet du prochain édito de lundi. Au départ j’avais prévu de parler de ce manga, et j’ai finalement fait un article dédié ! Dure vie !

      Aimé par 1 personne

  5. Super article (qui ma bien fait rire je l’avoue)
    Tu n’est pas le seul à ne pas aimer certains titre assez ancien qu’on classe dans la catégories des classique. Faut pas se le cacher, même si certain aime bien car ils ont grandi avec ça, quand à découvert le manga récemment et on est habituer au manga moderne (je parle des mangas du 21ème siècle) ça fait bizarre de relire des titres qui ont bien vieillie graphiquement ou alors dont la narration prend bien son temps.
    Merci à toi pour cette article, on retrouve malheureusement encore trop peu d’avis honnête sur internet 🙂
    Par contre j’ai presque enfin d’acheter le titre juste pour voir la référence à Dora L’exploratrice xD
    PS : Vive Fairy Tail

    Aimé par 1 personne

    • Du coup pour ne pas te faire gaspiller 12 euros, c’est simplement qu’à un moment un petit singe vole un truc à un personnage, et le mec lui répond « reviens ici Chipeur ! »

      Donc je me suis demandé si c’était une petite blague du traducteur en mode « Chipeur, arrête de chiper ! »

      Sans parler de manque d’honnêteté, je pense vraiment qu’il y a aussi une part de mécanisme inconscient. Quand l’univers te dis qu’un bouquin est un classique à lire à tout prix, tu peux avoir tendance à l’aimer plus que de raison car on t’incite à cela. En tout cas c’est le sentiment que j’ai parfois.

      Aimé par 1 personne

      • hummm effectivement, peut-être une référence mise dans la traduction.

        Je pense que ça dépend des personnes, tu peut très bien te dire que si les autres on aimer tu aime aussi pour rester dans une position confortable par rapport aux autres, ou alors ça peut aussi avoir l’effet inverse, tu t’attend à quelques choses d’incroyable mais au final tu es assez déçu.

        Aimé par 1 personne

  6. Eh bien ça ne fait pas envie cette lecture !! Je ne l’acheterais pas. En même temps avec un article pareil tu risque pas de convaincre grand monde de sortir son portefeuille.
    Je vois que tu as un avis mitigé sur Akira. Moi aussi, je ne me souviens plus bien du manga, je l’ai lu quand j’étais encore jeune. Un ami me les avait prêté en me disant que c’était la meilleure oeuvre de l’univers … Il ne l’avait certainement pas dit en ces termes mais ça sonnait pareil. Ce que je me souviens le plus c’est que l’édition était très belle, de grandes pages en papier glacé et entièrement en couleur ce qui est très rare pour un manga et je crois que c’était encore plus rare à l’époque. J’avais beaucoup aimé l’histoire au début puis après dans mes souvenirs j’ai l’impression que le manga ne parlait plus que de la transformation de Tetsuo et on avait droit à des pages où on le voyait se transformer dans les moindres détails. Je ne me souviens plus du tout de la fin. Au final je retiens d’Akira que ça commence bien mais que la fin est ratée. Il faudra peut être que je retente une lecture aujourdhui, je n’aurais peut être pas le même ressentit.
    Et tu n’as pas aimé non plus FMA, pour le coup je ne te rejoint pas là dessus. J’avais vu le premier anime à sa sortie et j’avais beaucoup aimé. J’ai appris par la suite que l’histoire de l’anime s’écartait de celle du manga, j’ai donc acheté le manga et j’ai aussi beaucoup aimé. Je n’ais par contre jamais vu Brotherhood, par manque de temps, et comme il reprend l’histoire du manga j’en ai jamais senti le besoin.

    Aimé par 1 personne

    • En fait, pour Destination Terra, j’ai surtout essayé de proposer une réflexion. Il y a plein d’articles élogieux partout, de ce fait je ne me permettrait pas de dire qu’il faut forcément suivre mon avis.

      Akira c’est un peu différent car j’ai vraiment aimé, mais pas au point d’être marqué par le manga. À vrai dire, le film a beau n’adapter qu’une partie de l’histoire, il m’a bien plus marqué.

      Pour FMA, en fait j’adore les deux animes, mais la découverte du manga après est très décevante pour moi. Je trouve que tous les moments forts sont mieux gérés dans les animes, d’où ma déception.

      J'aime

  7.  » J’ai coutume à dire que si je lis des mangas de gogole, c’est pas pour avoir au final un roman. Parlez un peu si vous voulez, mais à un moment on se tait et on se fout sur la gueule bon sang  »

    Lire ça venant d’un fan de Togashi, ça me fait doucement rigoler…

    Aimé par 1 personne

  8. C’est le problème des très vieux titres. Si certains résistent au temps, ils ne sont pas très nombreux. La façon d’écrire, de raconter une histoire à changé, les codes ont changé, les lecteurs ont changé…
    Même si le sujet reste pertinent la façon de le véhiculer reste datée.
    Et puis si certaines histoires étaient presque révolutionnaires à leur époque, aujourd’hui ce n’est plus vraiment le cas. Je pense que c’est ce qui a dû arriver à ce manga.

    Aimé par 1 personne

    • C’est en tout cas exactement comme ça que je l’ai ressenti.
      Par contre je n’ai vu que des avis ultra élogieux, et c’est ce qui m’a un peu questionné. Comme je l’ai dit, je me demande si le statut de classique du titre fait que certains ne se forcent pas à aimer parce qu’il faut aimer. C’est un procès d’intention donc je ne me permettrait pas de viser qui que ce soit, mais je me pose la question au global.

      Aimé par 1 personne

      • Si, si, les gens aiment parce que c’est estampillé « classique ». Tu retrouveras cela dans tous les domaines.
        Moi pour avoir travaillé dans le commerce du vêtement, on est typiquement dans ce schéma. C’est le mode du jean taille haute et bien forcément tu vas porter un jean taille haute… même si tu ressembles à rien dedans. C’est la mode… ou du moins quelques personnes décrètent que c’est la mode.
        Les gens ont beaucoup de mal à exprimer leur propre avis, leur propre envie, leur propre plaisir.
        Je me rappelle étant ado, je regardais beaucoup Arte, ce qui à l’époque était vraiment mal vu. Je m’amusais le samedi soir devant Mister Bean. J’ai bien rigolé quand des années plus tard, on m’en parlait parce que ça passait sur France 3….
        C’est un peu ce qu’explique le livre « la psychologie des foules ». de Gustave Le Bon. On fait, on dit des choses parce que tout le monde fait et dit cela alors que dans le fond ce n’est pas ce qu’on pense.

        Aimé par 1 personne

      • Je n’ai jamais lu cet ouvrage mais il faudrait que je le fasse un jour, le sujet m’intéresse beaucoup.

        Pour avoir été étudiant en cinéma, on retrouve aussi ce schéma. On sait rapidement qu’il il y a des films qu’il « faut » apprécier, et on sent parfois un manque d’honnêteté avec soi-même vis à vis de ça.

        Aimé par 1 personne

      • Et bien concernant le cinéma, j’avoue que lorsque je revois des films que j’ai considéré comme des classiques (parce qu’on me l’avait souvent dit comme tel), je m’aperçois qu’aujourd’hui ce n’est plus le cas.
        Beaucoup on vieillit et effectivement je les ai considéré comme tel parce que partout je lisais que c’était des classiques !

        Aimé par 1 personne

  9. « Mangas poussiéreux et chiants » pour Akira et FMA, « mangas de gogole »… Mais ça suffit ! (j’avoue, j’ai ri)

    J’ai bien ri en voyant le montage avec Erza aussi x)

    Sinon, tu sais que je ne suis pas la dernière à dire quand une oeuvre encensée ne me plaît pas…

    Aimé par 1 personne

    • Je sais en effet, Destination Terra serait-il mon Guerre et Paix ? 🤣

      J’ai considérablement grossi le trait quand même, tu l’aura compris. FMA c’est pas poussiéreux, et puis chiant ce serait excessif concernant ces deux titres. Par contre pour Destination Terra, clairement, c’était l’ennui total, je n’ai pas réussi à aller jusqu’au bout et c’est clairement très très rare que je lache l’affaire.

      Aimé par 1 personne

  10. Te lire m’a fait mal au cœur ^^. Je peux comprendre que ce titre t’ai totalement passé en travers de la figure… Cependant, je crois que les goûts tout ça, finalement, chacun ses attirances. Je fais partie des personnes qui ont adoré lire ce « vieux titre poussiéreux » et dans un sens, j’ai l’impression que tu serais capable de me le reprocher. Non, je n’ai pas dit que j’aimais pour le faire mousser, je crois avoir passé l’âge pour ça 😉
    Bon, tu en joues avec humour, hein, mais quand même… il y a toujours une part de vérité au fond. Bon, tu as perdu 12 euros… soit, je compatis.

    Alors vends le, brule le, fais en un feux de joie et lis Eden Zero (moi aussi je kif ce manga même si j’ai plusieurs tomes de retard :P)

    Aimé par 1 personne

    • Ne t’en fais pas, je l’ai revendu à bas prix à un camarade, comme ça ça fait un heureux.

      Franchement, il ne faut pas du tout te sentir visée. De toute façon je ne vise personne, c’est plus un sentiment basé sur une expérience personnelle aussi. Mais je ne suis pas dans la tête des gens donc je ne vais pas faire de procès d’intention.

      J’ai effectivement voulu traiter ça avec humour tout en essayant de réfléchir un peu sur la question. J’ai fait de mon mieux pour rendre l’article fun et interesant à la fois 😆

      Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.