L’édito de la semaine #7

Cette semaine, un petit événement dans la sphère manga sur twitter a eu son petit effet et a amené des questionnements que je trouve très intéressants. Tout a débuté alors que des « influenceurs » (je déteste ce mot personnellement) ont dévoilé un kit presse One Piece reçu pour une occasion que j’ignore, ne suivant pas du tout l’actualité de ce manga. Certains esprits se sont échauffés, car de nombreux fans trouvaient dommage de ne pas pouvoir trouver les goodies inclus dans le kit presse dans le commerce, ce que je peux comprendre, quand bien même ce genre de bonus ne m’intéresse pas à titre personnel.

Et de là à découlé de nombreuses conversations au sujet de la pratique du kit presse, et de l’influencing sur les réseaux en général. Un sujet que je trouve très intéressant, et qui me concerne directement, recevant de temps en temps des kit presse parfois luxueux. Je vais donc proposer une petite réflexion personnelle vis-à-vis de ce que j’ai pu lire, sachant que je vais quand même garder pour moi pas mal de choses auxquelles je pense à ce sujet. La raison en est simple, j’aurai plutôt tendance à défendre les lecteurs qui sont mécontents, mais aussi les éditeurs qui font simplement leur travail de communication, en accord avec l’air du temps. Et par contre, si je devais me lâcher totalement, je risquerai de tirer à balles réelles sur certaines personnes vis-à-vis de certains comportements, chose que je préfère éviter de faire, souhaitant rester dans la bienveillance.

De ce fait je ne vais pas m’étendre longtemps, et je reviendrai seulement sur deux points principaux dans cette affaire. Le premier : c’est parfaitement normal de ne pas apprécier que des gens, qui n’ont parfois aucun intérêt pour le manga ou pour les licences mises en avant, aient droit à des largesses, quand les fans ne demandent pas mieux que de pouvoir avoir accès à ces bonus en payant. J’ai vu à ce titre pas mal de gens feindre l’incompréhension vis-à-vis de cet état de fait, mais aussi certains dire avec un ton légèrement méprisant « non mais franchement, ça vous intéresse vraiment d’avoir juste une boite ? ». Déjà, dans un milieu de fans où oui, les belles boites sont prisées, ces remarques sont un peu agaçantes, mais en plus, éluder les autres goodies exclusifs présents à l’intérieur est aussi d’une certaine mauvaise foi.

Mais l’élément qui m’a vraiment énervé, ce sont certaines réactions, qu’on a notamment trouvé suite au premier tweet à avoir mis le feu aux poudres. J’ai vu passer plusieurs messages disant en substance « si vous voulez avoir ces beaux kit presse, vous avez qu’à faire un effort et créer du contenu bande de feignasses ! ». Et je vais être honnête, en dehors du fait que, mauvaise nouvelle, vous êtes de droite si vous dites ça, ce ton plein de mépris est absolument inacceptable pour moi. Et je peux le dire d’autant plus sereinement que je fais partie des privilégiés.

Dire « vous avez qu’à faire pareil, sauf que vous y arriverez pas parce que moi je bosse et pas vous », c’est intolérable, mais c’est en plus nier totalement certaines réalités. Je passe du temps sur mon blog car l’organisation de ma vie me le permet, d’où le fait qu’il marche bien et que j’ai gagné quelques privilèges. La chance et le hasard jouent aussi, il ne faut pas le nier. Alors venir dire « si vous faisiez des efforts, vous y auriez droit aussi » en sachant parfaitement que ça ne fonctionne pas – ou pas totalement – comme ça me titille quelque peu. Surtout que j’ai vu cette remarque de la part de personnes qui « ne pèsent pas » pour utiliser des termes qui viennent de ce milieu (et qui ont aussi un bon parfum de droite…), et qui semblent pourtant être convaincus de faire énormément de choses pour mériter leurs privilèges (encore une fois, la notion même de mérite est problématique).

C’est toute une rhétorique basée sur le mérite qui se met en place, sur le fait de travailler plus que les autres, qui m’énerve profondément. Et quand je me suis permis d’intervenir sur des tweets sur la question, trop titillé pour ne rien dire, quelqu’un, pensant aller dans mon sens, a parlé du fait que c’était « beaucoup de boulot » pour avoir ces privilèges. Et ça m’énerve tellement ! Personnellement, j’ai beaucoup de partenariats, je passe énormément de temps sur mon blog pour publier beaucoup, je pense que ça se ressent (si ce n’est pas le cas, c’est que ce que je propose est vraiment nul…), mais cela ne me demande aucun travail. C’est un LOISIR ! Cela me demande du temps, certes, mais du temps de loisir, pour une activité que j’associe à un plaisir. Le jour où je considèrerai que mon activité de blogueur représente « du travail », je pense que j’arrêterai. Tout simplement car j’ai déjà un travail, et surtout je suis une feignasse qui aspire à bosser le moins possible et à profiter de la vie (en gros, Yoh de Shaman King est clairement mon idéal, même si je trouve qu’il en fait beaucoup par rapport à moi).

Pour résumer l’idée : ne jamais penser que les privilèges que l’on a vont de soi ou sont la norme (et par corollaire, éviter de prendre les éditeurs pour des cons en ponctionnant un max d’ouvrages sans jamais en parler, car ça se fait beaucoup). Et ne jamais traiter avec mépris les gens qui voient ça d’un mauvais oeil.

De la même façon, je ne pourrai pas reprocher aux gens de considérer que ce que j’écris n’est pas légitime ou et sujet au doute car j’ai eu les ouvrages gratuitement. J’essaie d’être nuancé, de bien mettre en perspective le fait que je ne paye pas les titres dans de nombreux cas, et surtout, j’essaie de proposer des écrits suffisamment détaillés pour qu’on puisse se faire une idée précise des œuvres au-delà de mon avis qui m’est personnel. De même, je pense qu’on arrive en me lisant à distinguer un titre qui m’a plu, un peu ou beaucoup, et un titre qui m’a enthousiasmé ou profondément touché. Et si on remet mon honnêteté en question vis-à-vis de tout ça, j’estime que c’est moi qui ait mal fait les choses, mais je ne viendrai pas blâmer les autres en disant qu’ils sont jaloux. Car ça aussi, ça m’agace parfois. La plupart du temps, les gens qui se plaignent des kit presse voudraient simplement pouvoir en acheter le contenu, pas qu’on leur envoie gratuitement.

Je n’irai pas plus loin, et n’irai pas dans certains sujets qui sont liés, car comme je l’ai dit, ça finirait par déraper et devenir un peu sulfureux. Me concernant, je sais ce qu’on peut penser de moi vis-à-vis des privilèges que j’ai, et je ne jetterai la pierre à personne. J’espère simplement que les gens qui me lisent y trouve un intérêt et du plaisir, et j’essaie de tirer le parti le plus positif de mes privilèges, à la fois pour moi, pour les éditeurs qui me font confiance, mais aussi pour les gens qui me lisent. Si j’y arrive, ce n’est certainement pas à moi de le dire.


J’ai mis une photo du dernier kit presse reçu, qui tombait le lendemain de cette affaire sur les réseaux, si bien que je n’ai pas trop osé la mettre sur twitter, et j’ai vu que je n’étais pas le seul. C’est surtout pour illustrer l’article, car je ne me voyais pas piquer les photos prises par les gens qui ont reçu le fameux kit presse One Piece.

47 commentaires

  1. Je n’avais pas vu passer la polémique. Je reconnais qu’elle est légitime et je trouve ton argumentation parfaitement légitime également.
    effectivement c’est nul de mépriser les gens qui n’ont pas de kit presse, surtout que comme tu l’expliques c’est à la fois des opportunités, du temps passé, et tout le monde ne peut pas se le permettre.
    Après en ce qui concerne les kits en eux-mêmes, parfois qu’il y a des éléments dont les influenceurs pourraient tout à fait se passer pour parler d’un titre. avoir juste le livre devrait suffire pour en parler et pas besoin de rajouter tous les petits objets qu’on trouve avec.
    En ce qui concerne ceux qui voudraient les acheter, il est vrai aussi que les editeurs peuvent se permettre de les mettre dans les kits, mais je crois, n’ont pas forcément l’autorisation ou les moyens financiers pour les produire à grande échelle pour qu’on puisse les acheter. C’est donc un sujet assez compliqué.

    Aimé par 3 personnes

    • Oui, je sais que le contenu des kit presse ne serait pas rentable à grande échelle. La conversation avait souvent dévié sur les collectors, que certains éditeurs font de plus en plus, qui peut être un palliatif… quand des gens n’en achètent pas 15 exemplaires d’un coup pour les revendre 5 fois leur prix 😅

      Personnellement, je trouve aussi le sujet compliqué, et je ne suis pas entré dans le détail de tous les aspects qui y sont liés, comme le fait de considérer ça comme un moyen de se mettre les gens dans la poche. Car sur ce point, c’est à l’appréciation et la conviction de chacun.

      Mais c’était surtout le comportement de certains qui ont ces privilèges et qui méprisent les autres qui m’avait un peu énervé.

      Tres très vaste sujet que celui des partenariats et de l’ « influencing ». J’ai le sentiment qu’on constate tous de certains abus aussi, qu’on sait qui est concerné, mais qu’on ose pas trop en parler, moi le premier.
      Ce qui est sur c’est que si un jour je fais preuve du même mépris et d’aussi peu de respect, j’espère qu’on viendra me recadrer 😅

      Aimé par 2 personnes

  2. Les collectors comme palliatif ça me fait doucement rire… ou rire jaune au choix…
    Je pense aussi qu’on est pas mal à prendre sur nous pour rester dans la bienveillance mais en off c’est pas forcément le cas heureusement 😉
    Et t’inquiète je suis sûre que certains seraient là pour te le dire si ça arrivait lol 🤣

    Aimé par 2 personnes

      • Je t’en parlerai en off mon cher ne t’en fais pas!
        Pour ton article et ce sujet tu connais mon avis puisqu’on en a discuté en off justement. Pour revenir à ce que tu dis tampopo j’adhère totalement à te propos qui sont : Est ce qu’on a besoin d’autres choses que le livre pour en parler?
        Le KP est une opération de comm’ et c’est le boulot des éditeurs de bien communiquer sur un titre qui va sortir pour éviter un bide à la sortie. Du coup le KP me semble être une pratique normale. Un beau KP avec des personnes ayant de la visibilité pour le relayer c’est juste du marketing. Par contre un KP pour une personne sans visibilité je m’interroge du coup sur la pertinence du partenariat et comment un éditeur peut « investir » là dessus. Est ce que les gens ont raison de raler, je dirais oui pour cette fois puisque le point de départ est une demande de commercialisation de ces KP. Perso je ne trouve pas que ce soit risqué pour un éditeur tout simplement car même si on parle du lancement d’une série pour un KP (mis à part le cas OP) les gens sont de plus en plus au courant des titres japonais, les ayant lu légalement ou pas ou ayant vu les animes légalement ou pas. Du coup il y a bien souvent une « hype » autour des titres avant même qu’ils arrivent et on connait le gout prononcé pour les goodies d’une partie des acheteurs. Pour revenir à la question ce qui me pose problèmes c’est quand des « influenceurs » râlent en disant « je m’attendais par contre à recevoir le tome collector »…. Là on est plus sur du marketing la série est déjà connue, je ne vois pas pourquoi une personne qui doit communiquer (enfin peut être) sur ses lectures devraient recevoir gratuitement un tome collector et d’ailleurs je n’ai pas pu m’empêcher ce jour là de rétorquer que la meilleure façon d’avoir son collector c’est d’aller se le chercher.
        Bref comme vous y a pas mal de choses qui m’énerve. Dire qu’il suffit de créer pour avoir c’est du pipeau et on le sait très bien quand on voit certains (tout) petit compte récupérer des partenariats, il y a autre chose que simplement de la création de contenus, de la chance pour tomber au bon moment, des contacts aussi peut être, des mensonges tellement énormes qu’on se demande tous comment ça marche auprès des éditeurs, bref c’est méprisant car encore une fois il y a des créateurs de contenus qui n’ont pas de partenariats et surtout le débat premier était sur l’achat de goodies des KP.
        On est tous au courant des pratiques de certains et oui personne n’en parle…

        Aimé par 1 personne

      • Amen !
        Je rebondis juste sur le fait de se plaindre de pas avoir reçu un collector, ou autres choses du genre.
        Je crois que chez certains, il y a au bout d’un certain temps un côté décomplexé dans l’idée que ça leur est dû, chose que je n’arrive pas à comprendre.
        Personnellement, j’estime que c’est donnant-donnant et jamais je ne me dirai que c’est « normal » qu’on m’envoie tous ces ouvrages. J’estime que c’est un privilège que j’ai, et par essence, un privilège c’est pas quelque chose qu’on mérite forcément. Parfois, ça me fait plus que tiquer aussi.

        Aimé par 1 personne

      • On partage cette vision de la chose du « donnant-donnant » et on voit bien que ce n’est pas le cas chez certains. Mais pour le coup du collector je ne comprends même pas que ça soit dans les listes des éditeurs, à l’heure où en plus les fans des séries n’arrivent parfois même pas à se le procurer malgré des réservations faites plusieurs mois à l’avance…
        Mais quand en plus tu reçois le tome de la série « gratuitement » mais que tu râles parce que c’est pas le collector bah là pour moi il y a un problème sans parler du fait que certains ne chroniquent même pas sur ce qu’ils reçoivent…. Mais je m’emporte et dérive du sujet initial ^^

        Aimé par 1 personne

      • On dérive mais en même temps tout est lié.
        Je pense que proposer le collector est aussi fait dans un but que les photos du contenu circule, mais en effet, ce n’est pas franchement nécessaire quand à côté les acheteurs n’arrivent pas à se le procurer.
        J’en ai déjà vu demander l’édition collector et la standard d’un manga, et recevoir les deux… abus quand tu nous tiens.
        D’ailleurs certains se demandaient pourquoi les éditeurs envoyaient pas simplement des copies numériques. Certains pensent que c’est à cause du risque que ça filtre, mais pour moi la seule raison est qu’ils savent qu’au fond, si ils proposent des copies numériques, les 3/4 des partenaires ne les liront pas.

        J'aime

  3. Comme je ne suis plus trop sur internet, je n’ai pas vu passer cette polémique, cependant, ce genre de comportement ne date pas d’aujourd’hui ou que dans le milieu du manga. Je valide et plussoie tout ton article, car je pense pareil que toi.

    Quoiqu’on puisse en dire, le blogging doit rester un plaisir/loisir et non business pour avoir des bouquin gratos ou des kit press ou encore je ne sais quel passe-droit.

    Bref. Et sinon, je te souhaite une belle semaine avec de belles lectures et des trucs chouettes ^^

    Aimé par 2 personnes

  4. Ah c’était donc ça l’article qui à fait couler beaucoup d’encre. Tu as bien fait de te retenir car sinon il y aurais eu des balles qui se serais perdu x)

    Concernant le kit presse One pièce, je t’avoue que même en suivant l’actualité de ce manga je n’ai pas compris pourquoi Glénat à décider de sortir un coffret à ce moment (à part pousser les gens à acheter le tome 99 et 100, mais bon vue comme le tome 98 est partie vite je pense qu’ils n’ont pas de soucis à ce faire)..

    Je suis d’accord avec toi sur le fait que celui qui est dit « vous avez qu’a faire des efforts et proposer du contenu » est une personne complétement (excuse moi du terme) débile. Déjà si c’était si simple ça se serais, et si tu commence à parler de manga juste dans le but de recevoir des kits presse de la part des éditeurs ça va clairement ce voir. Et tu risque d’être rapidement déçu en voyant que les kits presse ne sont pas toujours comme ceux des gros hit tel One pièce ou Blue Lock par exemple.

    Sinon ce qui me gène le plus personnellement avec les kits presse, outre le fait que parfois ce sont des personnes qui ne s’intéresse pas ou peu au manga qui sont souvent le plus gâté (après ça fait partie d’une stratégie de communication pour faire découvrir le titre à un plus large public). C’est que généralement ceux qui l’ont mette plus en avant le contenu du kit presse que le manga en lui même. Ce qui provoque parfois de la frustration, car j’ai souvent l’impression que c’est plus une présentation du kit presse, que du manga en lui même.
    Après heureusement tout le monde n’est pas dans le même panier.

    Je te souhaite une bonne semaine livresque.

    Aimé par 1 personne

    • On est d’accord globalement.

      Je pense que le but même d’un kit presse est justement tous ces à-côtés qui doivent contribuer à mettre en avant le titre.

      De mon côté je mets des photos sur les réseaux car c’est quand même le principe du kit presse, mais j’évite de le mettre en avant dans l’article pour la simple et bonne raison que c’est pas top de mettre en avant des choses auxquels les lecteurs ont pas accès.

      Aimé par 1 personne

  5. bonjour, comment vas tu? je partage tout à fait ton avis. je t’avouerai que je ne reçois aucun sp donc aucun kit presse, alors que je m’intéresse depuis très longtemps aux mangas, que j’en achète pas mal et que je crée du contenu sur mon temps libre et avec mes propres fonds.
    Je crois que c’est un peu le souci de tous les influenceurs (peut etre pas tous, je suis pas sympa de dire ça 😉 ) quelque soit le milieu. par exemple, dans le monde de la beauté (je connais bien donc je me permets) ils reçoivent des produits gratuits, voire de l’argent et des sponsors pour les plus cotés, et certains ne prennent même pas le temps de tester honnetement le produit mais en vantent les mérites sur tous les réseaux. et les pigeons consomment 😉
    passe un bon lundi et à bientôt!

    Aimé par 1 personne

    • Tiens, ta remarque sur les produits de beauté me fait penser que ma femme m’a signalé suite à cette polémique sur les kit presse que justement, dans le monde de la beauté, ils ont fini par commercialiser les contenus des kit presse car ils savent qu’il y a une partie du publique friande de ce genre de chose. Je pense que c’est une bonne démarche pour les consommateurs qui peuvent aussi avoir le contenu si ça les intéresse.

      Pour le fait que tu n’aies pas de SP, c’est justement ce que je soulignais, je ne pense pas qu’on puisse dire « si on est productif on en aura », car beaucoup de gens proposent du contenu sans rien en retour. Je ne crois pas que tout ça soit fondamentalement juste, et je n’apprécie pas du coup qu’on soit méprisant avec les gens en faisant des remarques de ce genre.

      Excellente journée à toi aussi.

      Aimé par 1 personne

  6. Je n’ai pas vu passer cette polémique (et heureusement car ça aurait été dur de se taire…) mais je te rejoins dans ce que tu dis et je vais même ajouter quelque chose : même si c’est le jeu de la communication à l’ère 2.0, je trouve ça très dommage que les éditeurs ne prennent pas autant soin des lecteurices « lambdas » qui paient chaque titre à sa sortie et offrent tant de cadeaux à des personnes qui n’ont peut être jamais acheté un manga de chez eux avant le partenariat… Je serais curieuse d’avoir des chiffres concrets sur l’influence réelle d’un article de blog sur un achat (oula attention la pente glissante :D). Donc je comprends ces lecteurices qui sont frustré/es. Cela n’excuse pas pour autant les comportements dont tu parles. Il est en effet honteux de la part de certain/es blogueur/euses de dire « vous n’avez qu’à faire pareil ». C’est condescendant vis à vis des lecteurices mais aussi des éditeurices, c’est montrer un mépris si intense que si j’avais vu passer quelqu’un avec de tels propos dans ma TL, je l’aurais unfollow tout de suite (ce que j’ai déjà fait par le passé avec d’autres comportements du genre, type le grattage de sp, que je déteste).
    Bref tout ça pour dire que d’une, ton édito est très intéressant comme toujours et de deux, je suis bien d’accord avec ce que tu y dis.

    Aimé par 3 personnes

    • Merci beaucoup pour ton retour, ça me fait super plaisir d’autant plus que je trouve que tu as un rapport particulierement sain à tout ça !

      Sur la question de l’impact réel des partenariats, ça me rend aussi incroyablement curieux. Je pense sincèrement que l’impact reste limité et pour ne prendre que mon cas personnel, je ne suis pas certain que les éditeurs qui m’envoient des ouvrages aient globalement un super retour sur investissement (et il doit être encore moins important avec d’autres qui ne prennent même pas le temps de parler des ouvrages).

      J’ai pris grand soin de ne pas tomber dans la pente glissante de parler de certains cas que j’ai pu constater par moi-même. De toute façon, j’ai le sentiment que certains comportements sont tels que ce n’est pas possible de ne pas voir le souci.

      Vaste sujet, dont je parlerai peut-être davantage un jour ma foi. En fait j’aimerai qu’il soit possible d’avoir un dialogue posé sur tout ça mais je crois que ça cristallise vraiment trop de tensions. Sur le cas spécifique que j’ai abordé dans l’article, c’est vraiment parce qu’il y a eu des réactions de privilégiés qui m’ont hérissé le poil 😅

      Aimé par 1 personne

      • Je ne sais pas si j’ai un rapport sain à tout ça, en tout cas je fais en sorte d’y travailler et ma décision d’arrêter les SP a bien aidé.
        J’ai souvent voulu écrire sur le sujet et je me suis toujours dégonflée parce que je ne me sens pas capable d’encaisser la mauvaise foi, les justifications boiteuses, les gens qui n’ont pas envie de réfléchir ou de se remettre en question, préférant leur petite hypocrisie. T’as bien du courage d’avoir publié cet édito et j’espère que tu pourras avoir des débats posés et intéressants autour de ces questions 🙂

        Aimé par 2 personnes

      • Hé bien en tout cas les retours que j’en ai sont bons et intéressants. Apres, je sais aussi que les personnes qui pourraient mal le prendre ont ce point commun de ne jamais s’intéresser à ce qu’ecrivent les autres (je me demande même parfois s’ils s’intéressent à ce qu’ils reçoivent des éditeurs ou si c’est pas juste un rapport maladif à la possession, et je me pose vraiment très sérieusement la question pour certains).

        Mais du coup, de mon point de vue, ton rapport a tout ça est effectivement sain. Moi j’y travaille et je ne suis pas forcément un exemple, mais je fais quelques efforts. Je suis déjà content de moi d’avoir lu le PDF éditeur de quelques titres pour m’assurer que ce n’est pas utile de leur demander, surtout que dans le lot il y a Undead Unluck, gros titre du Jump, qui aura sûrement un fameux kit presse bien garni, que je ne demanderai pas de ce fait.

        Aimé par 2 personnes

      • Je me souviens d’une blogueuse il y a deux ou trois ans d’ici qui avait l’équivalent d’une bibliothèque billy de chez ikéa, remplie de SP. Elle avait 4 ans de retard dans le traitement et elle continuait à en demander (et à en RECEVOIR !) en disant qu’elle ne pouvait pas lire en numérique parce qu’elle avait un souci aux yeux ^^’ Donc je crois qu’à ce stade, oui, y’a un vrai souci…

        L’important, je trouve, c’est d’être capable de réfléchir sur ce qu’on fait et d’être en paix avec soi même. À mes yeux ta démarche est hyper positive !

        Aimé par 2 personnes

      • Ah oui, j’ai déjà vu des gens prendre en photo leurs « bibliothèques à lire » de SP. Du coup j’en déduis qu’il n’y a aucun sentiment de honte… ca me rend fou.

        Mais tu sais, quand j’en vois qui reçoivent 20 ouvrages par semaine en moyenne, et n’en traitent que 2 ou 3 (maximum) et que ça ne leur pose aucun souci, je me dis qu’il y a un énorme problème. Et on ne va pas évoquer le fait que parfois, ils demandent des mangas qu’ils n’aiment pas, on se demande pourquoi😅

        Je pense que pour certains c’est maladif, voire qu’il y a du traffic (oui tu pouvais trouver Beast Complex sur Vinted en comme neuf il y a 10 jours, inutile de se demander comment la personne l’a eu….)

        Aimé par 2 personnes

      • C’est ça et je pense que ces gens là prennent les mangas qu’ils n’aiment pas ou pour les revendre ou pour les donner à leurs potes qui aiment va savoir..
        Beast complex a eu un succès de dingue à ma librairie ils étaient en rupture et de Toilet Bound aussi ils ont du recommander en urgence tellement les gens se les sont arrachés. J’ai eu le dernier tome 1 de Toilet Bound d’ailleurs et heureusement j’avais fait mette de côté le BC xD

        Aimé par 1 personne

      • Ah ben j’en suis ravi ! Je ne suis pas très étonné pour ces deux succès, Ki-oon a vraiment réussi un gros coup avec Beastars, et pour le coup là je pense que l’immense qualité de la série n’y est pas pour rien. J’en suis très heureux.
        Maintenant ils ont intérêt de continuer à editeur Itagaki 😅

        Aimé par 1 personne

  7. Je n’ai pas grand chose à ajouter par rapport à ce qui a été dit. Juste que je trouve ça très malaisant de dire « vous n’avez qu’à bosser pour » ; tenir un blog ou une chaîne YouTube, ce n’est mine de rien pas à la portée de tout le monde – ouvrir un blog, c’est facile, l’alimenter et faire un travail de qualité (quoique la qualité ne semble pas toujours prise en compte par les ME), c’est compliqué – notamment parce que la vie pro et privée peuvent impacter sacrément la gestion d’un blog (ou chaîne YT). Je trouve donc ça aberrant de tenir de tels propos.
    Et en effet, à part le livre, de quoi avons-nous besoin pour parler d’un livre ? Rien. Les cadeaux, ça fait toujours plaisir, mais autant en faire aussi aux fans des séries – enfin je veux dire pourquoi pas, hein ? Ca leur ferait hyper plaisir – plus qu’à des « influenceur.ses » en tout cas.
    En tout cas, je plussoies les commentaires précédents.

    Aimé par 1 personne

    • On se rejoint sur la remarque « vous avez qu’à bosser » tu l’as compris, puisque c’est vraiment ce qui m’a particulièrement énervé et donné envie d’en parler dans cet edito. Je ne supporte pas le mépris gratuit, surtout dans des cas qui sont quand même assez éloignés des réalités je pense.

      Aimé par 1 personne

      • C’est ça ; ce genre de propos, ce sont des gens qui ne voient pas plus loin que leur nombril (ou c’est l’impression que ça donne). C’est un peu comme dire qu’il n’y a qu’à traverser la rue pour trouver du boulot (si seulement!), c’est loin des réalités.

        Aimé par 1 personne

  8. Coucou ^^ Sujet très intéressant une nouvelle fois ! Je me demandais si tu allais l’évoquer dans ton édito de cette semaine car c’est quelque chose d’assez casse gueule et comme tu l’as bien dit il est assez délicat de ne pas tomber sur la pente glissante.

    Je dois reconnaître – pour rester polie – que certaines réactions m’ont laissée circonspecte. J’avais tellement envie de répondre quelque chose, mais je me suis retenue. Je vise notamment celles sur le fait de ne pas comprendre que ce n’est pas aussi simple que de monter une chaîne YouTube ou ouvrir un blog. Il y a le hasard et la chance c’est sûr mais aussi beaucoup d’investissement (ça demande du temps et de l’énergie disponible) pour finalement parfois pas grand chose en retour : on est donc clairement sur du hobby (un truc qui fait que le rapport coût / avantages est déficitaire, je n’en veux pas comme boulot XD). Comme il y a de plus en plus de gens – et c’est chouette d’ailleurs – qui se lancent dans le « game », percer est parfois difficile même si le contenu est bon et pertinent.

    Finalement, comme tu le dis, ce concept de « moi, je mérite de recevoir un kit presse parce que j’ai bossé pour, alors si t’as le seum bah t’as qu’as (el famoso y a qu’à faut qu’on) te lever et te bouger le derch » ça me dérange profondément. Ça donne l’impression que c’est un salaire en rétribution d’un avis… Pigiste c’est un métier quand même.

    Et pire, dire que si on veut recevoir des SP/Kits presse, il faut ouvrir sa chaîne/son blog, c’est assez triste. Ça fait assez intéressé et on perd le côté passion. Je me souviens, quand j’avais commencé à prendre part à Club Shôjo mon but était juste de parler de ce que j’aime avec d’autres fans, discuter avec eux et échanger. Les partenariats sont venus clairement après (et je m’estime super chanceuse de recevoir des SP). Là, sur mon autre blog, je n’y songe même pas et dans un sens, ça me permet de faire vraiment ce que je veux. XD

    Très bonne semaine ! 😀

    Aimé par 1 personne

    • On est bien d’accord. Moi je me suis retenu sur les réseaux, encore que j’ai quand même répondu à une personne, et j’ai profité de cet article pour exorciser.

      J’ai l’impression qu’il y en a qui rapidement n’ont plus les pieds sur Terre, et traitent les gens avec mépris tout en se moquant éperdument des éditeurs (que dire de ceux qui reçoivent 20 ouvrages par semaine et ne produisent absolument rien ?).

      Enfin bref, on ne refera pas le monde. De mon côté, ça me fait une source de stimulation pour faire de mon mieux car j’essaie autant que possible de traiter avec respect les oeuvres, les gens qui me lisent, et les éditeurs qui m’envoient des ouvrages.

      Aimé par 2 personnes

      • Oui, en parler et le poser à l’écrit ça fait du bien ^^ Et puis le faire dans le cadre d’un article permet de poser plus sereinement ses propos.

        Je me fais la même réflexion que toi à ce sujet.

        Malheureusement non, mais si ça permet au moins de prendre le contre-pied et d’en faire une motivation pour garder le feu sacré et son intention première, c’est finalement pas si mal 😀

        Aimé par 1 personne

  9. Encore une polémique à côté de laquelle je suis passée mais je ne vais pas m’en plaindre.
    Et j’approuve à 100% ta remarque sur la condescendance de la réponse selon laquelle il faut se bouger pour avoir ces fameux kits… D’autant qu’apparemment, si j’ai bien compris ton édito, les gens aimeraient avant tout pouvoir en acheter. Ce qui me semble légitime. Du coup, pour moi, le problème vient quand même en grande partie des éditeurs, car si je comprends leur souhait de remercier leurs partenaires, il est quand même maladroit de faire miroiter aux acheteurs des choses auxquelles ils n’ont pas accès… Et quand on sait qu’au final, le pouvoir est quand même aux mains des consommateurs, les agacer ne me semble pas être la stratégie commerciale la plus avisée.

    Aimé par 2 personnes

  10. Je passe une tête (c’est cool tes Lundi ça devient le café des blogueurs, une bonne adresse ;)…
    Pas vu passer la polémique mais elle ne m’étonne pas. Il y a bien entendu une dimension ambiguë à être « influenceur »: à la fois on recherche la liberté à donner son avis indépendamment de toute influence des éditeurs et en même temps (détrompez-moi) je pense qu’on subit malgré tout une plus ou moins grande influence par le simple fait de recevoir des albums gratuitement. Je dirais, surtout lorsque ce n’est pas bon, on tempère. De la même manière, comme une très jolie édition/couverture va nous mettre dans de bonnes dispositions de lecteur, un joli kit joue probablement au moment d’écrire le billet. Je pense par exemple à My Broken Mariko que j’ai trouvé très bon et qui, doté d’un fort joli kit m’a peut-être incité à passer ma note de 4/5 à 5/5. C’est une hypothèse… Je suis assez tranquille avec ça comme blogueur car je pense qu’on passe quand-même pas mal de temps et d’énergie (avec chacun des motivations diverses) et perso je considère que c’est un boulot, comme le fait de peaufiner son jardin est un boulot. Les activités semi-pro s’assimilent à un travail dans le sens que le coût des SP pour les éditeurs (parfois conséquents) équivaut à des dépenses de com qui pourraient payer des community managers ou attachés de presse. Je trouve ça plus problématique avec les journalistes professionnels qui reçoivent des tonnes de SP sans souvent avoir même le temps de les lire et parfois (j’ai déjà expérimenté en tant que lecteur) tu retrouve le kit presse dans l’article sur certains grande journaux (Telerama pour ne pas le citer). A ce stade c’est malhonnête car le lecteur du journal/blog te fait confiance. C’est donc un équilibre pas toujours évident de correction vis à vis des auteurs, de l’éditeur qui te permet de lire à l’oeil énormément d’albums et tes lecteurs qui veulent tout de même savoir ce qui vaut le coup d’acheter pour 7€ ou 15€ selon qu’on est en manga ou BD.
    Pour revenir aux kits, je pense effectivement que ce serait plus profitable de les proposer dans des coffrets un peu plus chers à des mangavores fana et on éviterait de retrouver ces goodies honteusement vendus sur Vinted ou le bon coin. Après le sujet touche aussi au consumérisme de pas mal de lecteurs de BD dont j’ai déjà parlé et que j’essaye de questionner en rappelant qu’on parle d’art avec des gens derrière. Quand un Boichi pond 5 volumes par ans je suis pas sur qu’il soit conscient du mal qu’il fait à ses camarades mangaka qui parfois peinent à finir un volume par an, en donnant une très mauvaise habitude aux lecteurs-
    consommateurs… (bon j’arrête mon pavé j’ai déjà perdu tout le monde…)?

    Aimé par 1 personne

    • Je trouve très intéressant tous les points que tu aborde.

      Il serait malhonnête de nier l’influence que peut avoir le contexte, quel qu’il soit. Le simple fait de ne pas avoir payé l’ouvrage fait qu’on peut, même inconsciemment, passer plus facilement sur certaines choses. Par exemple j’en avais parlé sur En Garde et Karate Heat chez Pika. J’ai passé un bon moment en les lisant, mais est-ce un bon moment qui vaut les 7 euros ? Pas certain…

      Tout ceci a un impact qui mérite d’être questionné posément je trouve, mais malheureusement on part vite au quart de tour quand ça touche à des sujets si sensibles.

      J'aime

      • Ca a été dit mais c’est toujours important de le rappeler: chaque blogueur doit trouver son équilibre honnêteté/intérêt/effort: perso j’ai commencé depuis quelques mois à me brider sur mes demandes qui devenaient un peu trop gourmandes et me mettaient dans le rouge sur le planning de publi. Je n’ai pas de mauvaise conscience à recevoir des SP car je prends ça comme un intérêt réciproque éditeur/blogueur (et non comme une rémunération même si en argent cash ça finit par être non négligeable si tu additionne). Je n’ai jamais eu de commentaire d’éditeur après une mauvaise critique et les lecteurs semblent nous faire confiance. Du coup tout le monde semble ok et on peut continuer. Mais il me semble juste évident qu’un SP implique une chronique. J’ai été surpris au début par les attachés qui demandaient le lien de la critique tellement çà me semble une évidence (mais ça illustrait certainement ce dont tu parle, de ces gens qui reçoivent sans retour)

        Aimé par 1 personne

      • Oh que oui, moi aussi, je considère qu’un ouvrage reçu nécessite une chronique en échange, et les fois où je n’en fais pas c’est vu avec l’éditeur et ça reste rare. De même qu’en j’attends que plusieurs tomes d’une série paraissent pour les traiter conjointement.
        Mais en effet, il y en a qui accumulent les ouvrages dont je doute de plus en plus qu’ils les lisent, sans la moindre contrepartie, et ça, j’ai du mal à trouver ca acceptable vis à vis des éditeurs.

        J'aime

  11. Alors je vais me permettre de te donner mon avis, et cela n’engage que moi.
    D’ailleurs je respecte le point de vue de chacun.
    Et je n’avais pas vu cette polémique…

    Personnellement des gens comme toi qui reçoivent des services presse cela ne me dérange absolument pas, au contraire.
    L’on ressent la passion, on vois que tu t’intéresse au sujet, tu approfondis les choses et c’est donnant donnant.
    Il y a de la pertinence dans tes propos, de vrais analyses, voilà.

    Maintenant, il y a des gens qui reçoivent des services presses qui n’en branlent pas une…
    Je suis désolé, mais quand tu vois des avis que tu pourrais écrire sans même avoir lu le manga, pour moi ce n’est pas une chronique .
    Par exemple, ce premier tome est une mise en place de l’histoire, les personnages sont attachant, j’ai apprécié ma lecture et j’ai hâte de lire la suite….
    Combien de fois je vois passer sur insta des post où plus de la moitié du texte est un copier collé de l’éditeur et ensuite l’avis à proprement parlé est tout simplement sans aucun intérêt.
    Je sais de source sure qu’il y a un marché du like, que des choses se font en douce….
    Certains comptes vont aussi uniquement jouer sur un joli visuel etc… ( Et je ne parle pas des Bip qui piquent les idées des autres… ).
    Des comptes anciennement beauté, effacent toutes leurs photos pour garder les abonnées et devenir des comptes mangas en faisant des demandes aux éditeurs…
    De plus cela va même à de la revente de kit sur vinted, ou sur des groupes secrets etc…
    Donc non ce n’est pas normal….
    Sans compter que souvent tu en as qui n’achètent pratiquement rien… et je suis d’accord avec un commentaire plus haut, c’est normal que l’acheteur lambda ait la rage. J’ai la rage dans ces cas là.
    Car comme tu le sais je suis une grosse acheteuse… Mais car pour mon mari et moi, les mangas c’est une partie de notre vie.

    Dire que si l’on est méritant l’on pourra avoir accès à des services presses, je sais que ce n’est pas vrai, d’ailleurs j’ai arrêter de me prendre la tête avec certains éditeurs qui ne juge que par les likes etc… Eux même sur leurs pages n’ont aucune interaction si ce n’est sur les concours, mais ils exigent certaines choses…

    Et puis il ne faut pas faire les choses pour avoir quelque chose… De base cela reste une passion que l’on transmet… si des éditeurs veulent bien nous aider, nous soutenir, nous permettre de découvrir certains titres car on ne peut pas tout acheter, là cela à un sens.
    Mais faire une chaîne youtube, un compte facebook, un blog juste pour avoir quelque chose…

    Sur le fait de pouvoir acheter les kit presses, ben je fais parti de ceux qui ne demandent que ça….
    Mais bon… vu ce qui est en train de se passer avec les collectors, cette histoire pourrait encore partie en couille.
    Franchement j’en ais vraiment marre de comment les choses évoluent dans le milieu.

    Aimé par 1 personne

    • On te sens un peu remontée là, ce que je comprends tout à fait. Comme je l’ai dit, j’ai préféré rester sur le sujet du fameux kit presse et ce qui s’est dit sur les réseaux, car sinon je risquais de tirer à balle réelles sur certains comportements.

      J’ai le sentiment au final que personne n’est vraiment dupe finalement. Quand je vois des comptes qui ont deux fois plus d’abonnés que moi, mais aucune interaction ou presque, je me dis que ça doit venir du fait que la plupart des gens aient fini par comprendre qu’il n’y avait rien de positif dans ce rapport aux ouvrages…
      En tout cas je le vois comme ca. Moi il y a quelques personnes que je suivais avant que j’ai fini par carrément ignorer tant leur comportement n’est pas du tout en phase avec ma vision des choses.

      Mais on est nombreux à se demander ce qui se passe en coulisses pour que certains, qui écrivent un article par semaine, deux max, reçoivent plus de 20 ouvrages à la semaine… il doit y avoir de beaux mensonges derrière pour que ça continue comme ça.

      Bref, je pense que certains ont un rapport malsain, voire maladif à tout ça… sans parler des SP vendus sur Vinted, comme tu l’as dit.

      J’essaie de faire abstraction de ces choses qui me gâchent un peu mon expérience de blogueur, mais c’est pas toujours facile. Mais en m’entourant bien sur wordpress et les réseaux, j’arrive à mieux profiter du positif.

      Mais clairement, il y a des choses qui ne vont pas, et certains qui ont oublié que c’est donnant donnant et qu’ils ont quand même quelque chose à proposer aux éditeurs en retour de toutes ces largesses.

      Aimé par 1 personne

  12. Il y a quelque chose de pourri au royaume des services presse… je suis étrangère à cet évènement précis mais quand je vois à quel point des acheteurs lambda qui sont supers fans font une promo de dingue sur leurs réseaux sociaux persos mais aussi sur les forums et les groupes, je trouve qu’il ne méritent pas moins de pouvoir avoir accès à ce genre de produit.
    Je trouve par contre que la faute est partagée entre les influenceurs qui croient que ça leur est du et les éditeurs qui ne surveillent pas assez les influenceurs à qui ils envoient leurs produits (et qui ne devrait pas oublier que ce sont les fans qui achètent pas les influenceurs, enfin pas tous…).
    je l’ai déjà mentionné mais dans mon domaine on a un gros soucis, les sp pleuvent tellement régulièrement et sans contrôle que tout est merveilleusement merveilleux sans même avoir été ouvert ou lu.
    je crois que les éditeurs, et je ne peux pas vraiment leur reprocher, font ce qu’ils peuvent pour suivre le mouvement d’une évolution du média qui échappe à tous et à chacun…
    Après je crois aussi qu’il y a un fanatisme grandissant à cause de la difficulté de la vie actuelle et qu’il se barre facilement en sucette et aussi qu’il est facile d’avoir ce genre d’incident sur les réseaux sociaux puisque c’est le lieu idéal pour la foire d’empoigne, il ne faut pas oublier non plus que créer le « scandal » c’est aussi une façon de faire le buzz… bref, il y a pas mal de choses qui s’entremêlent mais ton article est très intéressant et donne un bonne piste de réflexion sur tout ça…
    J’aime bien tes éditos 😉

    J'aime

  13. Dis pas que c’est une « mauvaise nouvelle » d’être de droite, pour certains, ça en est une très bonne…

    Je trouve ça assez gonflé de dire que les gens ont qu’à bosser pour avoir ces privilèges. S’il y a trop d’influenceurs, les gens vont juste regarder les meilleurs, et les ME vont juste leur envoyer des cadeaux à eux… Si on s’y perdra au début, le tri va finir par se faire. Et ça ne voudra pas dire que ceux qui n’ont pas la notoriété suffisante n’ont pas bossé, ou pas suffisamment. Je suis d’accord avec tes critiques : quand on valide la méritocratie, on ne réfléchit pas beaucoup en général (oui, je suis méchante).

    Aimé par 1 personne

    • Je ne te trouve pas méchante, je suis plutôt d’accord en tout cas (et j’aime à penser que je ne suis pas quelqu’un de méchant, seulement sévère 😅).

      Ça m’a beaucoup fait rire la partie sur le fait qu’être de droite est une bonne nouvelle pour certains 🤣

      Tout ça pour dire que ça m’avait un peu énervé tout ça, cette idée selon laquelle il suffit de faire des efforts pour avoir des privilèges. Enfin, je ne vais pas en rajouter une couche, comme le héros de Dr Stone, je vais dire que je peux aussi m’énerver mais que j’ai pas le temps de rester énervé 😆

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.