Les mots d’auteur #17

Nouvelle salve de mots d’auteurs !

Ça faisait longtemps, mais ne vous en faites pas, j’ai déjà de la matière pour le prochain qui arrivera début juillet, sauf bien sur si j’oublie. Pour ce numéro, je remercie mes camarades Koda, Marty et OmbreBones qui m’ont proposé des petits mots de qualité !

C’est parti !


Hitsuji Gondaira

Hitsuji Gondaira, dans Mission Yozakura Family
Proposé par Koda

Je trouve le dessin très rigolo, ainsi que l’explication, même si le végétarien que je suis ne valide pas sa remarque sur la viande de moutons… Encore que j’ai souvenir de méchouis dans mon enfance où en effet, c’était on ne peut plus succulent. Mais le tofu c’est bon aussi !


Atsushi Ohkubo

Atsuhi Ohkubo, dans Fire Force
Proposé par Marty

Mot qui est fort à propos avec les journées de fournaise que l’on vit actuellement !
Ohkubo est vraiment un petit rigolo dans ses mots, et c’est toujours un plaisir de les découvrir (ainsi que le Atsushi Bar).
Je n’ai pas encore lu les tomes 18 et 19 de Fire Force, mais je n’ai aucun doute sur leur qualité, et vous invite à donner sa chance à la série qui est pour moi dans ce qui se fait de mieux en shonen de bagarre actuellement.
D’ailleurs, avez-vous lu mon formidable article sur la série ? Si ce n’est pas le cas, cliquez ici ! (suis-je le seul à toujours penser à Morsay quand j’écris « cliquez » ?)


Makoto Morishita dans Im (Proposé par OmbreBones)

Avant tout, je vous invite à lire l’article de ma camarade sur la série, qui est très bien et donne très envie de s’y intéresser (à la série, hein !)

Ces mots sont très intéressants dans le sens où j’ai l’impression qu’ils sont à l’opposé de ma façon d’être. Je n’ai aucun ami que je vois comme un frère d’arme (je dois avouer être tellement solitaire que je n’accorde pas une importance énorme à mes amis, je préférerai toujours mon chien !), et je suis plutôt dans le genre à ne pas faire de choix et prendre de décision… Sinon j’aurai déjà essayé de changer de voie je pense… Pour travailler dans un domaine qui permet d’aider les animaux ! On en revient toujours au même point, les gens me soûlent mais les animaux c’est l’amour infini.


Boichi, dans Sun-Ken Rock

J’aime beaucoup les mots de Boichi, car les enchaîner permet de capter totalement l’essence de ses œuvres. C’est quelque chose que l’on retrouve souvent dans les mots d’auteurs, le sentiment que la pensée du mangaka est en phase avec ce qu’il met dans son titre. Chose logique vous me direz. Dans le cas de Boichi, tout cela épouse le paradoxe total qu’est cet auteur, qui nous rappelle qu’une personne peut être érudite, talentueuse, passionnante… tout en étant un énorme beauf ! Ces mots évoquent le versant humaniste et passionnant de l’auteur, alors qu’un que j’avais précédemment mis en avant était à fond dans la beauferie. Et ses mangas sont dans cette idée, faisant le balancier constant entre érudition, talent, idées passionnantes, et beauferie intense en particulier dans le rapport aux femmes (parce que l’obsession pour le caca, ça c’est rigolo par contre). Un homme plein de paradoxes.


C’en est fini pour aujourd’hui, j’espère que ce numéro vous a plu et un peu amusé ! Encore une fois, rendez-vous très bientôt pour le prochain !

11 commentaires

      • Pas vraiment mais je suis proche du végétarisme on va dire puisque je mange encore du poisson et quelques fruits de mer (et encore… c’est trèèèèèès rare maintenant alors que j’étais une grosse bouffeuse de poisson !). Par contre, j’ai banni la viande depuis quelques années, le lait de vache (je ne le tolère plus, la dernière fois, j’ai été malade pendant deux jours) et tout ce qui est charcut (en fait, j’ai arrêté parce que je voulais perdre du poids et merde c’est archi gras et c’est pas ouf la charcut’).
        Quand je fais à manger, c’est essentiellement des plats végétaliens (si je ne rajoute pas d’oeufs ou de fromage) ou végétarien.
        En fait, cette remarque m’a faite tiquée car j’ai jamais aimé qu’on réduise les animaux à de la nourriture.

        Aimé par 1 personne

      • Je t’avoue que de mon côté je ne m’étais jamais intéressé aux animaux ni jamais posé la question avant d’avoir un chien, il y a quelques années, et ça a totalement bouleversé ma vision des choses, ce qui a entraîné mon choix de devenir végétarien.

        (Du coup j’ai souvent eu droit à la remarque « mais quel rapport, tu mange pas du chien de toute façon, hahaha ». J’ai heureusement cette capacité à pas écouter quand on me dit des débilités, histoire d’être tranquille. Je n’impose rien à personne, mais on aime bien me soûler pour un truc qui ne regarde que moi…)

        Pour les fruits de mer, je déteste ça donc la question est réglée 🤣

        Aimé par 1 personne

      • Ouais comme quoi tout peut changer. De mon côté, je suis née en étant entourée d’animaux… enfin en ayant une chienne à mes côté (c’était la première fille de ma mère comme elle nous le dit) et j’ai grandi avec ayant des animaux (et en les perdant malheureusement). En fait, le bien être animal m’a fait tilt alors que j’étais encore haute comme trois pommes. Au Portugal, il y a beaucoup d’hommes qui tuent des cochons ou des sangliers afin qu’on puisse les manger. Et une fois, mon père a fait ça avec un ami. Pour expliquer le contexte, il avait percuté un sanglier sur la route… Je ne sais pas quelle était l’idée de le ramener afin mais si c’était pour abroger les souffrances de la pauvre bête, c’était loupé. En effet, j’entendais les bruits que faisait le sanglier quand il le tuait… en gros, c’était une torture ce qu’il subissait. Ca m’a tellement marqué que à l’instant rien que d’y penser ça me fait mal encore au coeur. Je sais pas, si on veut abroger ses souffrances, autant l’égorger comme le font les musulmans pour la viande halal (j’ai apprit que l’animal ne devrait en aucun souffrir lors du rituel contrairement aux idées reçues que j’avais concernant) mais nan… bref !

        Ah nan mais les remarques de ce genre, casses couilles… Alors franchement, j’admire le fait que tu les « mute » x). Je suis plutôt impulsive et des fois, je me mets un peu sur la défensive parfois quand on me fait des remarque de ce genre ou encore « bonjours les carences » ou je ne sais quoi… FOUTEZ-MOI LA PAIX PUTAIN !

        J’ai remarqué que les fruits de mer ne faisaient pas l’unanimité ahah

        Aimé par 1 personne

      • En fait ma façon de penser est simple concernant les remarques à la con. Je me dis que si la personne me fait ce genre de remarque, essayer d’expliquer mon point de vue ne changera rien, et ne me fera que dépenser de l’énergie et pourrait me frustrer et m’énerver. Donc j’écoute pas, je dis « oui oui », et c’est réglé ^^’

        Même si parfois, ça démange.

        Je veux bien te croire que ça t’ait marqué l’histoire du sanglier. J’ai une ou deux choses avec des animaux qui m’ont marqué, mais rien de semblable je pense.

        Aimé par 1 personne

      • C’est tellement simple en fait ! En fait, au début, j’arrive mais quand la personne insiste c’est là que je m’énerve un peu. Ca m’énerve quand les gens pousse un peu le bouchon alors qu’on en pas besoin.
        Tu es bien plus sage que moi en fait aha !

        En fait, on a tous été marqué par quelque chose concernant les animaux je pense.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.