Switch Me On de Kujira – Une magnifique romance

Switch Me On

Si vous avez l’habitude de me lire, vous le savez, je suis particulièrement friand de romance. Et à force d’en lire, j’arrive à voir de mieux en mieux ce qui me plait dans le genre, qui est d’une grande diversité. Ainsi, je constate que je trouve davantage mon compte dans les romances adultes, qui résonnent davantage en moi, ayant un âge proche de celui des personnages que l’on y voit. C’est ainsi qu’après quelques temps à hésiter, je me suis enfin décidé à me lancer dans Switch me on de Kujira, édité par Akata, et je ne regrette pas car j’ai très rapidement enchaîné les quatre tomes déjà parus.


Switch me on est un josei écrit et dessiné par la mangaka Kujira, à qui on doit déjà Entre deux, également publié chez Akata. La série est prépubliée mensuelle en ligne dans Comic Tint, dans les pages duquel on peut aussi trouver Back to You, toujours édité par Akata. La série a déjà 6 tomes parus au Japon, contre 4 en France, sachant que les volumes sont relativement courts, de l’ordre des 160 pages.

KoyoriOn y suit le quotidien de Koyori et Hijiri, deux amis d’enfance qui finissent par coucher ensemble alors qu’ils ont un peu trop bu. Mais loin d’être une erreur, cela semble surtout le révélateur des véritables sentiments de chacun, et ils vont décider de se mettre en couple suite à cela. Le récit raconte donc l’évolution de la vie de ce couple, passant des premiers moments de gène où chacun a du mal à se débarrasser de ses habitudes de simple ami, découvrant l’autre dans l’intimité, à la présentation aux parents, la mise en ménage, et peut-être davantage par la suite.

On est clairement dans une histoire proche de la réalité, et c’est une des premières qualités du titre. Tout sonne très vrai dans le parcours amoureux de ces deux personnages, et rappellera forcément du vécu aux gens qui vivent une relation depuis déjà quelques temps. Les deux ont en plus l’avantage d’être particulièrement bien écrits, avec une caractérisation claire, réaliste et sensible qui fait mouche. Que ce soit dans les gestes du quotidien, dans le rapport aux autres ou dans l’intimité, ils se révèlent toujours passionnants et touchants à suivre.

Et surtout, ils sont très adultes dans leur relation. Ayant chacun plus de 25 ans, ils abordent forcément les problématiques relationnelles avec une certaine maturité, sans pour autant savoir toujours exactement comment réagir, comme tout jeune couple qui se découvre. Et sur ce point, le rapport au sexe est très bien traité, pour mon plus grand plaisir !

C’est un élément très important pour moi lorsque je lis de la romance, à fortiori quand elle cherche à dépeindre des relations adultes. Car je ne peux pas imaginer l’amour sans sexe, y compris dans la fiction (sauf si éventuellement le sujet est un couple asexuel, évidemment). Et sur ce point, Kujira s’en sort admirablement ! Koyori et Hijiri font très régulièrement l’amour, comme n’importe quel jeune couple, et on a droit à des séquences de galipettes deux à trois fois par tome environ.

Et la mangaka arrive à montrer juste ce qu’il faut, étant suffisamment explicite pour nous faire ressentir l’euphorie amoureuse. Sur ce point, le regard féminin de Kujira est un gros plus puisqu’on a droit à des scènes de sexe vraiment sensuelles tout en ne se focalisant pas sur le plaisir masculin. Ainsi, sans trop en montrer, on peut voir des positions différentes pratiquées, et aussi de vrais préliminaires, notamment un cunnilingus. Ce genre de chose est selon moi très important car cela apporte un traitement réaliste de la sexualité, et en phase avec la caractérisation des personnages, Hijiri ayant à cœur de mettre sa compagne à l’aise et de lui donner du plaisir.

Et que ce soit dans le sexe ou dans le reste, le trait de la mangaka me plait tout particulièrement. Si comme toujours dans ce genre d’histoire, les personnages sont tous très beaux, je trouve surtout qu’elle soigne particulièrement les expressions des visages, un point fondamental pour moi dans le genre.

Premier voyageMais il n’y a pas que le sexe dans la vie d’un couple, il y a aussi la communication, et les activités de loisir ou de tous les jours. Et sur ces points, c’est tout aussi réussi. Les deux personnages sont vraiment complémentaires et, ainsi, leur relation est très positive et bienveillante. Le fait de partager le point de vue des deux est sur ce point très important, d’autant plus que la mangaka les traite sur un pied d’égalité.

Ainsi, toute l’évolution de leur relation n’en est que plus touchante et authentique. Entre moment intimes et émotionnels, et quelques situations plus amusantes, le récit arrive à se renouveler sans cesse, réussissant à proposer une évolution naturelle de cette histoire d’amour. La temporalité n’est pas très claire, mais il s’est déjà passé quelques mois dans l’histoire sur ces quatre premiers tomes. Et j’espère suivre encore longtemps ce couple qui me touche énormément, car la série a un très fort potentiel sur la durée si elle gère toujours aussi bien l’évolution des rapports entre les deux.

Ce sera à juger sur pièce au fil de son évolution, mais en l’état, Switch me on est un très gros coup de cœur pour l’amateur de romance que je suis. Je pense que cette série a toutes les qualités pour combler les amateurs et amatrices du genre (oui, la romance n’est pas réservée au lectorat féminin). Par sa sensibilité, son intelligence dans l’écriture et son approche adulte des rapports humains, ces quatre premiers tomes m’ont déjà comblé, et j’attends désormais la suite avec impatience !

12 commentaires

  1. Tellement contente (mais pas surprise) que le titre t’ait plu.
    J’aime que tu rappelles que la romance n’est pas que pour les filles 😄 si seulement plus de lecteurs, éditeurs, libraires (choisissez) pouvaient t’écouter !
    En tout cas, tu présentes à merveille ce qui le plaît aussi dans le titre : le côté réaliste, la romance adulte, le trait doux varié et lumineux. Chaque tome fait vraiment du bien quand on le lit ☺️

    Aimé par 2 personnes

    • C’est exactement ça !

      Personnellement, j’ai toujours aimé les histoires d’amour et la romance en fiction, et du coup j’ai toujours constaté une forme de mépris autour de ça, en même temps que l’idée selon laquelle ce serait quelque chose de 100%féminin (à mon avis le mépris est lié à cette idée d’ailleurs, on aime dénigrer les choses « féminines »).

      Et du coup en manga, je suis de plus en plus friand de romance, ce qui fait que je découvre de nouvelles choses et que j’arrive de plus en plus à voir ce qui me plaît dans le genre, pour affiner mes choix…

      Je suis d’ailleurs en train d’écrire un article sur le sujet !

      Aimé par 2 personnes

      • Curieuse de lire ce futur article alors 😀
        Je pense aussi que le dénigrement est lié malheureusement à l’image que la société en général peut avoir de la femme et c’est bien triste V.V

        Aimé par 1 personne

      • Je suis tout à fait d’accord avec toi la romance ne doit pas être un genre 100% féminin l’amour c’est la vie. En tant que jeune fille j’avais honte de lire de la romance. J’ai mis beaucoup de temps à ne plus avoir honte justement. C’est fou quand même. En tout cas ce que tu en dis m’intrigue. 🙂 je le note dans un coin de ma tête.

        Aimé par 2 personnes

      • J’espère que ça te plaira si tu te lance.

        Je suis en train d’écrire un article sur la romance en manga, assez global, avec des réflexions perso, et je compte évoquer ce côté « honte de lire de la romance » mais aussi la différence entre romance au masculin et au féminin.

        J’espère le sortir prochainement, et aussi réussir à dire des choses intéressantes.

        Aimé par 1 personne

  2. Un autre détail marrant à signaler, c’est que « Kujira » est également le surnom de l’actrice japonaise Wakako Matsumoto.

    Toutefois, « Switch Me On » étant publié sous ce pseudonyme, il n’y a peut-être aucune chance que la même personne soit à l’origine de ce titre. Si tant est que le vrai nom de ladite mangaka soit différent de celui de l’actrice.

    Aimé par 1 personne

  3. Switch me on doit faire partie de mes romances adultes – en shôjo – favorites. ^^ Comme toi, j’ai bien aimé le côté sensuel (littéralement c’est ça) de certaines scènes. On en avait d’ailleurs discuté par ailleurs.

    Ce qui est intéressant et tu le dis très bien c’est le quotidien de ce couple qui se forme. Il y a pas mal d’étapes par lesquelles ils passent. En plus, ils avaient un lien particulier et cette relation amoureuse vient tout bouleverser. Pas facile de passer d’amis à amants et de voir les choses sous un angle différent, de voir l’autre sous une autre facette.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.