Deep Sea Aquarium Magmell – un manga qui pourrait plaire à James Cameron ?

Deep Sea Aquarium Magmell

À l’origine, j’étais vraiment parti dans l’idée d’écrire un avis classique, en faisant quand même mention du travail de James Cameron, auquel j’ai clairement pensé en lisant les 3 premiers tomes de Deep Sea Aquarium Magmell – qui sont par ailleurs excellents, et à seulement 3 € le tome provisoirement, profites-en ! – mais le fait est que ma passion pour le cinéaste a pris le dessus, et plutôt qu’alourdir l’article en essayant de me rattraper aux branches, assumons totalement le partage en cacahuète, car c’est aussi ça le plaisir du blogging. Et ça vous permettra de ce fait de connaitre un peu mieux certaines tendances inavouables de votre serviteur… Celui-là même qui est allé voir Avatar 19 fois au cinéma !

Dans la baie de Tokyo a été construit un super-aquarium à plus de 200 mètres de profondeur. Le Deep Sea Aquarium Magmell est le seul au monde qui peut observer de près la vie sous-marine sauvage de ces profondeurs. L’occasion de découvrir mystères de la nature et créatures improbables. Kaitaro Amagi, a décidé de travailler comme nettoyeur à l’Aquarium Magmell. En fait, il adore les étranges créatures des profondeurs et est fasciné par ce monde encore inconnu. Un jour, une rencontre avec le directeur Otosezaki Minato va bouleverser sa vie, et le mener sur les chemins aventureux de la recherche.

La série de Kiyomi Sugishita est au croisement de plusieurs choses qui m’intéressent tout particulièrement, se focalisant en grande partie sur la question du rapport de l’homme à la nature, et comment concilier sa préservation et son exploitation par le biais de cet aquarium. Mais en plus, ce n’est pas de n’importe quelle nature dont il est question, puisque l’on parle des créatures des abysses, des animaux vivant au plus profond des océans, parfois même dans des endroits où l’homme n’est pas allé.

Tu as affaire à des êtres vivants

Et cet aspect me passionne tout particulièrement, pour l’avoir un peu étudié de façon détournée durant mes études en cinéma. Quel est le lien me direz-vous ? Hé bien il vient tout simplement du fait que j’ai passé des mois à étudier le cinéma de James Cameron dans le cadre de la rédaction d’un mémoire de recherche, et il s’avère que la question de l’exploration des profondeurs sous marines est au centre du travail de Cameron à la fois en tant que cinéaste, mais aussi qu’ingénieur aéronautique et explorateur des profondeurs !

Car oui, même si cela a été très médiatisé ces 20 dernières années, on n’a pas forcément conscience d’à quel point James Cameron est effectivement une personnalité importante dans le domaine de la recherche scientifique et l’exploration des fonds marins. Il y a plusieurs raisons à ça, la première étant que le succès exceptionnel de plusieurs de ses films (Titanic et Avatar en tête) l’ont rendu tellement blindé qu’il peut tout simplement se payer pour son plaisir des équipements à la pointe. Mais aussi, il faut savoir qu’un de ses frères est ingénieur aéronautique, avec qui il a travaillé sur un certain nombre d’expéditions. Enfin, ses recherches poussées, déjà à l’époque de Abyss (1989) et de Titanic (1997) l’ont amené à développer un grand niveau d’expertise sur les fonds marins et sur les moyens techniques de les explorer (les images prises à l’intérieur du Titanic au début du film sont authentiques)… qui trouvent également écho dans l’exploration spatiale, d’où le fait que Cameron travaille depuis 20 ans avec le SAT et la NASA.

Mais quel rapport avec le manga dont il est question aujourd’hui me direz-vous ? Hé bien tout simplement car Deep Sea Aquarium Magmell, de la même façon que James Cameron avec ses films (dont Avatar !), cherche les moyens de faire la médiation entre son sujet, les créatures des fonds marins, et les lecteurs et lectrices. Cela passe notamment par son personnage principal, Kaitaro, embauché dans un premier temps comme nettoyeur, mais qui va vite montrer des compétences en tant que soigneur et surtout, en tant que médiateur pour apporter la connaissance de ces créatures au public.

Et c’est selon moi la première très grande force du manga. Je pense vraiment que quelqu’un qui ne s’est jamais intéressé aux créatures des abysses ne pourra que ressentir une fascination très grande vis-à-vis de ces bestioles qui suscitent un mélange de fascination et répulsion. Et pour bien retranscrire cet aspect, Kiyomi Sugishita a particulièrement travaillé son esthétique, afin de rendre cet aspect « waouh » dans son visuel, et cela fonctionne fort bien, notamment grâce à l’importance accordée au regard des personnages, et aux créatures représentées avec de nombreux détails.

Calmar Géant

De même, tout le cadre très particulier de l’aquarium transmet ce mélange de fascination et d’angoisse car on ressent le caractère gigantesque et particulier du lieu, en même temps qu’un côté légèrement claustrophobe qui vient du fait qu’on soit quand même à 200 mètres sous l’eau.

Mais finalement, tout ça, on s’en fout, vous l’aurez compris, ce manga est excellent, j’ai beaucoup aimé, achetez le les yeux fermés mais lisez le les yeux ouvert (ou rouge !). Finalement, je suis trop obnubilé par James Cameron et son cinéma pour ne pas revenir sur ce sujet… Et le manga m’y invite en plus car il faut savoir qu’un chapitre s’amuse à détourner quelques codes horrifiques en évoquant un film d’un certain Rodley Scott, intitulé Night of the Deep Sea.

Aliens of the DeepÉvidemment, le nom renvoie à Ridley Scott et son fameux Alien, dont la suite, AlienS (selon moi le meilleur épisode de la saga) est réalisé par nul autre que James Cameron. Mais en plus de ça, le titre Night of the Deep Sea m’évoque clairement Aliens of the Deep, documentaire de James Cameron qui nous propose d’explorer les fonds marin, afin de nous faire voir les créatures des abysses. Il faut savoir que le réalisateur a aussi fait un documentaire sur l’épave du Titanic, étonamment kitsh en terme de mise en scène, mais qui a le mérite de proposer des images inédites de l’intérieur du bateau.

Mais donc, le fameux Rodley Scott renvoie à Ridley Scott plutôt qu’à Cameron, ce qui est un peu étonnant. Et en plus, il se trouve dessiné avec un oscar dans les mains et a clairement la tronche de Guillermo Del Toro, par ailleurs grand spécialiste du film de monstre et ami intime de James Cameron (le saviez-vous ? La famille de Del Toro avait été kidnappée contre rançon alors que le cinéaste n’était clairement pas parmi les plus fortunés, et ce serait James Cameron qui aurait payé la rançon, légende ou fait avéré, je l’ignore).

Et je subodore que cette triple référence est un moyen de mettre en exergue l’importance des créatures des abysses et le côté inconnu et « autre » et son importance dans une forme d’imaginaire collectif. Car il faut savoir que Cameron ne fait pas les choses à moitié, et tire conséquemment partie de ses connaissances et découvertes dans les profondeurs dans son cinéma. On peut évoquer Abyss, qui déjà à la fin des années 1980 avait un fort degré de maniaquerie en ce qui concerne le réalisme et la crédibilité scientifique (en plus de proposer une des plus belles histoires d’amour qui soit, et un film de toute façon formidable), mais le vrai aboutissement de ce travail réside dans Pandora et sa faune et sa flore, qui ont grandement bénéficié de son travail sur les fonds marins.

Avatar

Ainsi, il a bossé avec des scientifiques afin de créer une planète dotée d’un haut niveau de crédibilité, avec des créatures largement inspirées de ce qu’il a vu durant ses expéditions. La luminescence de Pandora vient notamment de là. Ainsi, il s’est drôlement cassé la tête pour nous faire son fameux « Pocahontas chez les Schtroumfs » (si quelqu’un sort encore ça à la sortie d’Avatar 2, je sors de mes gonds !).

« Oui mais on est venu ici pour que tu parles du manga wesh ! » Je sais, je suis désolé, je me suis emporté, mais je suis tout simplement dans une situation où ce titre a réveillé la bête, celle qui a été obsédée par le cinéma de Cameron pendant des années et qui attend Avatar 2 comme le messie. Du coup, le pauvre manga trinque, mais il est clair que Deep Sea Aquarium Magmell est une très belle série, et de toute façon si vous n’avez pas acheté les tomes alors qu’ils sont à 3 €, c’est pas mon article qui y changera quoi que ce soit.

J’espère au moins que cette petite amorce de réflexion vous aura plu, et à l’avenir, qui sait, il pourrait y en avoir d’autres si certains titres m’inspirent… Et ça pourrait être le cas avec The Red Rat in Hollywood qui explore la période du MacCarthysme, ô combien importante dans l’histoire du cinéma Hollywoodien !

30 commentaires

  1. Superbe article !
    Merci beaucoup pour tout ce que tu nous apprends sur Cameron et son cinéma. J’ai beau avoir vu ses films, je ne savais pas tout ça et forcément même si j’ai ressenti certaines choses en lisant le manga, je n’avais pas toutes les références.
    En plus ta passion fait vraiment plaisir à lire ! Normal pour un type qui a vu 19 fois Avatar au cinéma ! Incroyable au passage 😆

    Aimé par 1 personne

    • Ahhh, merci beaucoup pour ton commentaire !
      Comme ça suscite vraiment aucun intérêt ni réaction depuis la mise en ligne, je me questionnais. Je n’ai pas voulu être trop pointu mais semer quelques pistes. Quand j’ai lu le manga je ne pouvais pas ne pas penser aux films de James Cameron (tu auras bien compris que son cinéma m’a marqué).

      Et du coup j’en ai profité pour me lâcher !

      Avatar est arrivé à une période compliquée, et ça me faisait énormément de bien et comme javais la carte illimité, j’y allais tout le temps. Il y avait même des séances où je n’étais pas trop concentré mais je me plongeais simplement dans l’ambiance pour passer un moment de détente.

      Aimé par 1 personne

      • C’est dommage parce ton article autant que le manga valent le détour mais j’ai l’impression que ce dernier est passé totalement inaperçu lui aussi et c’est bien triste.
        En tout cas, moi j’apprécie les dégression intelligente comme ici. Tu apportes un vrai plus à la lecture de ce titre par ton article. Même si je vais être honnête, tu m’as encore plus donné envie de replonger dans le cinéma de Cameron ><

        Vive la carte illimitée alors, tu as dû vivre de belles expériences. Je ne l'ai vu que 2 fois au cinéma et je regrette maintenant parce qu'autant l'histoire ne m'a pas marqué, autant j'aimerais revivre l'expérience de plonger dans cet univers en 3D.

        Aimé par 1 personne

      • En même temps, même si j’ai beaucoup aimé le manga, à choisir je conseillerai davantage les films de Cameron. Je crois que Abyss reste mon préféré.

        Avatar, ça a été ma première expérience en 3D comme pour beaucoup, et ça calme pas mal.
        Et visuellement ça reste une référence, d’ailleurs je pensais vraiment que le film allait tout changer au cinéma, mais finalement j’ai l’impression que depuis sa sortie on a connu une lente régression à quelques exceptions près dans le domaine du blockbuster.

        Aimé par 1 personne

      • Tu m’étonnes, les films de Cameron c’est quand même quelque chose ! J’adore aussi Abyss ainsi que les premières minutes de Titanic quand ils vont visiter l’épave *0*

        Je te rejoins. Cameron est l’un des seuls à avoir complètement réfléchi à son film avec la 3D, tandis que les autres y voient plus souvent juste un plus. Forcément le résultat n’a rien à voir…

        Aimé par 1 personne

      • Je crois qu’en 3D, en plus d’Avatar, il y a quand même Hugo Cabret et Transformers 3 qui m’avaient bien bluffé.
        D’ailleurs si Transformers avait pu s’arrêter là ça aurait pas été plus mal…

        Robert Zemeckis est aussi un pionnier de la nouvelle vague de 3d des années 2000 mais je n’ai vu aucun de ses films en 3D malheureusement.

        Aimé par 1 personne

      • Je garde aussi un très bon souvenir de l’expérience Hugo Cabret en terme de 3D par contre je n’ai pas vu le Transformer… Mais comme on voit, on peut compter les bons films en 3D sur les doigts d’une main et c’est bien triste

        Aimé par 1 personne

      • Oui, je pense d’ailleurs que c’est pour ça qu’il y a eu un essoufflement de la 3D aussi rapide que le bon que la technologie a connu avec Avatar. Ce qui est bien dommage.

        Je repense aussi au Hobbit, même si c’est pas un gain important, je trouve que ça fait son petit effet sur les immenses décors de la saga la 3D en salle. Ca me manque tiens !

        Aimé par 1 personne

  2. On sent à quel point tu as pris plaisir à lire, à ressentir et à décortiquer ce manga qui semble t’avoir permis d’allier ta passion des mangas avec celle du cinéma. D’ailleurs un grand merci pour cet éclairage cinématographique qui m’a permis de découvrir plein de choses…

    Aimé par 1 personne

    • De rien ! Ca m’a fait très plaisir d’écrire cet article donc c’est encore mieux si ça peut apporter quelques petites infos. Merci à toi !

      En fait j’ai appris pas mal de chose sur les créatures des profondeurs grâce à James Cameron et c’est vraiment saisissant. On dirait vraiment que c’est un autre monde mais pourtant sur notre planète. Je pense que c’est pour ça que ça a eu une si grande influence sur les cinéastes adeptes de monstres.
      Genre les bestioles luminescentes, les trucs qui ont des dents énormes et tout. Ma femme s’amuse parfois à me montrer des photos de créatures des profondeurs, ça me fait peur autant que ça me fascine 😅

      Aimé par 1 personne

      • Je suis totalement d’accord sur ce monde étrange qui fait peur autant qu’il fascine et ne doute pas que ça peut inspirer moult choses à des esprits créatifs, a fortiori si derrière ils bénéficient de moyens et d’appuis…

        Aimé par 1 personne

    • Je me suis quand même restreint car si je me lache je peux en parler très longtemps du cinéma de James Cameron, il y a tellement de choses à en dire, et rien qu’en restant dans le sujet des créatures des profondeurs, il y aurait beaucoup à raconter.
      Je trouvais ça passionnant de regarder ses documentaires, voir ce qu’il avait fait avec la NASA après Titanic… d’ailleurs si on se demande pourquoi il y a plus de 10 ans entre chacun de ses films (alors que quand tu fais des chiffres comme Titanic ou Avatar, tu peux littéralement faire ce que tu peux comme projet ensuite), c’est parce que sa carrière dépasse largement le cadre du cinéma et qu’il fait beaucoup d’autres choses à coté.

      Enfin bref, merci beaucoup pour ton passage, ça me fait toujours très plaisir et on en a besoin pour garder la motivation parfois !

      Aimé par 1 personne

      • J’étais loin de me douter qu’il avait d’autres cordes à son arc, surtout comme ça. Comme quoi !
        Ça me fait toujours plaisir de lire tes articles j’essaie de trouver quelque chose d’intéressant à dire. Les seuls que je ne lis pas ce sont les suites de saga que je ne suis pas mais outre ça j’aime bien aussi discuter et je sais que c’est important pour la motivation comme tu dis, on en avait parlé récemment. Je m’étais pris quelques jours sans trop traîner sur les blogs d’où mon retard de commentaire 🙂

        Aimé par 1 personne

      • Oui, je me souviens que les articles sur les suites de série ne t’intéressent pas forcément, et c’est normal et c’est d’ailleurs un cas répandu, d’où le fait que j’essaie petit à petit de changer un peu ma façon de faire, éventuellement en traitant plusieurs suites en même temps.

        J’essaie aussi de passer voir ce que lisent et écrivent les camarades mais en même temps j’ai tout le temps l’impression de courir après le temps…
        Dure life !

        Aimé par 1 personne

  3. Personnellement, je ne me rappelle avoir vu « Titanic » qu’une seule fois. Et à part l’intégration d’une romance fictive dans le cadre historique, j’avais trouvé tout le reste ennuyeux.

    Concernant « Avatar », je ne l’ai jamais vu. Et les suites annoncées me conforte dans l’idée d’attendre que tout le reste soit sorti afin d’éventuellement faire un marathon là-dessus.

    Aimé par 1 personne

  4. Merci pour cette article qui en plus est culturellement très instructif avec ce parallèle sur les films de James Cameron.
    Le manga à en effet l’air très chile, et même s’il pourrais me plaire, j’ai encore d’autre achat à faire avant. Mais je le note pour plus tard.

    Aimé par 1 personne

  5. Ah ah j’aime bien ce genre d’article où tu te lâche, c’est sympa…
    Suis contente de trouver un fan de Abyss (un des meilleurs films sur la mer de tous les temps, version longue bien sûr…) et de Avatar.
    Ton article me fait un peu l’effet d’une Madeleine de Proust, fut un temps, j’étais moi aussi fan de cinéma… bon entre temps, j’ai élargi mes horizons mais ça m’a replongé dans cette époque là… et puis du coup j’ai envie de lire ce manga sur lequel je ne me serai pas arrêté 5 secondes si tu n’en avais pas parlé ainsi 😉

    Aimé par 1 personne

    • Si le manga t’intéresse, sache que les 3 premiers tomes sont en promo à 3 euros chacun mais de façon provisoire, ça peut éventuellement être l’occasion de tenter le premier !

      Abyss est un de mes films préférés et je suis un peu triste de voir que Cameron ne semble pas motivé à le faire ressortir en HD pour le faire découvrir à un nouveau public. C’est une perle qui est de plus en plus méconnue alors que le film n’a que 30 ans…
      Je vois de moins en moins de film, mais le cinéma me manque beaucoup, que ce soit en salle où à la maison d’ailleurs. J’espère que quand bébé aura un peu grandi on pourra se remettre à regarder plus de films. La vie d’adulte, c’est compliqué !

      J'aime

  6. […] L’Apprenti Otaku parle avec tellement de passion du manga Deep Sea Aquarium Magmel que si je n’avais pas déjà les trois premiers tomes dans ma PAL, j’aurais foncé les acheter. En plus de nous en proposer, comme toujours, une très bonne chronique, il nous offre également une approche cinématographique passionnante en rapprochant le manga du travail de James Cameron… Un article très instructif ! […]

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.