Mon avis sur… En Garde ! T.1 de Tokihiko Tamaru

En Garde

À peine Swimming Ace terminé, Pika lance une nouvelle série courte dans son label Sport Addict avec En Garde !, qui cette fois met l’escrime à l’honneur. Prenant énormément de plaisir à découvrir le genre du manga sportif, j’avais hâte de voir ce que ce nouveau titre en trois tomes avait à nous proposer. 


Un grand merci à Pika pour l’envoi de ce premier tome, je vous invite à aller voir la fiche de ce volume sur le site de l’éditeur, qui vous permettra de lire le premier chapitre d’une cinquantaine de pages


En Garde ! est donc une série courte de seulement 3 tomes, prépubliée dans le Comic Newtype en 2017 au Japon, que l’on doit à Tokihiko Tamaru, dont c’est la première série à nous arriver en France. Si l’on jette un œil à ce qu’il a publié au Japon, il semblerait qu’il soit habitué aux séries courtes dans le milieu sportif scolaire.

Et après le rugby (Full Drum), le judo (Uchikomi) et la natation (Swimming Ace), une nouvelle discipline vient étoffer le label Sport Addict de Pika, avec l’escrime, sport ô combien français dans l’esprit. Après avoir fait quelques recherches rapides, j’ai noté que la discipline rencontrait un grand succès auprès des pratiquantes féminines depuis le début du 20e siècle, ce qui explique que la quasi-totalité des personnages de la série soient des jeunes filles, ce qui est un point vraiment plaisant à noter !

Chika est une fille au caractère bien trempé qui n’hésite pas à répliquer si on lui cherche des noises. Elle passe son temps entre les couloirs de son lycée et les salles d’arcades à battre des records aux jeux vidéo. Un jour, elle assiste par hasard à un entraînement d’escrime qui provoque chez elle un véritable électrochoc ! Surprise par la sensation de nostalgie qu’elle éprouve pour ce sport, Chika est loin de se douter que le destin lui réserve des retrouvailles plutôt agitées…

Le manga sportif est un genre qui me rappelle souvent que la fiction a ce pouvoir de rentre n’importe quel sujet intéressant, si tant est qu’on ait l’esprit enclin à accueillir le sujet, et qu’il soit bien traité. Je n’ai absolument aucun intérêt pour le sport, je n’en pratique quasiment pas, et je déteste au plus haut point en regarder, je trouve ça d’un ennui total. Et pourtant, le manga sportif est vraiment un genre dans lequel je rentre super facilement ! De ce fait, la collection Sport Addict de Pika me fait bien plaisir, proposant des séries courtes qui se focalisent à chaque fois sur une discipline.

J’attendais donc avec une certaine impatience En Garde, série en trois tomes centrée sur l’escrime. Et sans aller jusqu’à parler de déception, je préfère dire d’emblée que le titre, bien que solide, a un petit quelque chose qui manque, la petite étincelle qui le rendrait vraiment passionnant.

Mais commençons par parler de tout ce que le titre fait de bien, car il ne manque pas de qualités. Pour commencer, je trouve l’esthétique des plus soignée, et les personnages sont très bien dessinés, le trait est dynamique et le peu d’escrime que l’on peut voir est donc retranscrit avec un certain talent, d’autant plus que les postures sont travaillées. Je ne connais rien à ce sport, mais il me semble que les passes d’armes sont plutôt courtes, et de ce fait, je trouve que le mangaka arrive bien à retranscrire cet aspect en montrant bien l’importance du positionnement, et le côté rapide et vif des échanges.

Cependant, le sport n’est pas le seul élément du titre, qui se focalise aussi beaucoup sur l’aspect scolaire. Et sur ce point, je trouve qu’il y a également du très bon, à commencer par le personnage principal qu’est Chika. J’ai grandement apprécié que cette jeune fille soit si « nature » pourrait-on dire. Elle est plutôt grossière comme peut l’être un adolescent ou une adolescente, elle ne se laisse pas faire et n’hésite pas à se rebeller contre la petite diva, fille du directeur, qui profites de sa position pour jouer les chef de bande. J’ai trouvé cet aspect particulièrement réussi, et même la grande force du titre.

Chika Kuwahara

De même, le fait de suivre un groupe quasi-exclusivement féminin (un seul personnage masculin parmi elles) fait du bien car c’est loin d’être la norme dans le manga sportif. Et ici, c’est cohérent par rapport à la discipline investie puis que comme je l’ai dit en introduction, l’escrime est un sport extrêmement pratiqué par les femmes.

Et en bon représentant du genre, En Garde respecte certains codes, notamment dans la diversité des personnages principaux, plutôt bien esquissés en dehors de Chika que nous avons déjà évoqué. Elle est donc accompagnée de deux autres filles, ainsi qu’un garçon dans ce premier tome. Une de ses camarades est une grosse bosseuse, s’entrainant dans le dojo familial après les cours, en plus de s’occuper de ses frères et sœurs et… de son grand-père. Pourquoi je parle du grand-père ? Au-delà que s’occuper des ainés et les inviter à vivre avec le reste de la famille soit une chose normale au Japon contrairement à chez nous, ce personnage est surtout celui qui m’a fait grincer des dents.

En effet, le vieux libidineux est un cliché de manga dont je me passerait bien, et ici, c’est malheureusement ce dont il s’agit ici. Il faut savoir que dans le groupe de Chika, une de ses camarades se démarque… par la taille de sa poitrine. Le fait qu’une fille (et une seule ici) ait une grosse poitrine n’est pas un souci, Chika est juste impressionnée la première fois, et ça s’arrête là. Sauf qu’une fois qu’on rencontre le grand-père, il y a en peu de temps deux passages « comiques » où il se jette sur les seins de cette adolescente, et je trouve ça quand même particulièrement gênant.

Mais le fait que j’insiste dessus ne doit pas vous laisser penser que l’auteur appuie sur ce point, ce n’est vraiment qu’un détail, mais un détail qui me fait tiquer, et dont je me serai bien passé (ce n’est pas drôle, en plus d’être malsain). Passé cet élément, le tout est vraiment bien traité, le fait d’avoir un groupe de fille n’est absolument pas synonyme de fan service puisqu’il n’y a pas de sexualisation des corps ou des parties de l’anatomie sur lesquelles on insiste, même concernant la jeune fille à grosse poitrine.

De ce fait, le tableau est vraiment positif, c’est indéniable. Mais comme je l’ai dit, il manque ce petit quelque chose qui ferait passer la série du statut de manga solide et soigné à vraie petite perle. Il faudrait un surplus d’émotion ou d’intensité, en tout cas quelque chose qui procure un effet supplémentaire. Or, en trois tomes, ça va peut-être être compliqué d’avoir cet élément en plus. Et si ce premier volume ouvre quelques pistes vraiment pertinentes, je ne suis pas certain qu’avec une durée si courte, la série puisse dépasser le cadre du petit titre sympa, ce qui est déjà pas mal en soi, mais pas sur que ce soit suffisant avec la féroce concurrence qu’on trouve dans le milieu du manga.

16 commentaires

  1. J’hésitais à tester, je vais m’abstenir et rester à l’escrime des romans de cape et d’épée que j’adore :3 #teammousquetaire
    J’apprécie l’honnêteté de ta chronique et ce que tu relèves sur le personnage du grand père. Même si c’est un détail c’est clairement un élément qui m’aurait saoulée et fait arrêter le manga en pleine lecture.

    Aimé par 1 personne

    • En même temps, le coup du grand-père c’est quand même fort de café. On reste dans le cliché comique du vieux pervers mais déjà c’est pas drôle du tout, et c’est quand même franchement malsain…

      Et tu as raison de t’abstenir quelque part. Comme je l’ai dit, le titre est bon et soigné, mais avec toutes les sorties, il a clairement rien pour se démarquer. Je vais continuer car j’ai le privilège des SP et que ça ne fait que 3 tomes, mais si je devais les payer, honnêtement je préférerai garder mon argent pour des séries plus fortes.

      Aimé par 2 personnes

  2. Ta remarque au sujet du grand-père me fait d’ailleurs penser que les mangas rajoutent un côté pervers à l’archétype du vieux sage pour mieux inciter le lectorat à prendre du recul concernant ce type d’individu dans la vraie vie.

    Du moins, c’est comme ça que j’interprète cette façon de faire.

    Aimé par 1 personne

    • Je pense qu’il y a de ça, d’ailleurs je suis en train d’écrire un article sur la sexualisation dans le shonen et j’aborde cet aspect.

      Je pense aussi que c’est utilisé comme un moyen bien pratique pour montrer des femmes à moitié nues regardées par ces même pervers, tout en nous disant que c’est pas bien et qu’il faut pas le faire.
      Souvent traité de façon comique d’ailleurs.

      Aimé par 1 personne

  3. Bon bah je crois que cette gamme sport addict n’est pas pour moi. Pourtant les disciplines abordées me parlent (euh l’escrime ça marche très bien chez les hommes monsieur une des disciplines que j’ai pratiqué et que j’ai adoré)!! Dommage qu’il n’y ait pas ce truc en plus, car clairement vu le flot incessant des sorties, sans ça difficile de se faire une place je pense…

    Aimé par 1 personne

    • Oui, c’est exactement ça, d’où le fait que je tienne à apporter cette nuance, le titre est soigné et efficace, mais il a clairement pas ce truc en plus qui fait qu’il peut se démarquer, et en 3 tomes seulement, peu de chances en effet que ce soit une lecture marquante.

      Par contre je ne nie pas le fait que les hommes aussi fassent de l’escrime, simplement il semblerait que ce soit une discipline qui touche beaucoup les femmes, j’y suis pour rien wesh !

      Aimé par 1 personne

  4. Je l’ai lu en début de semaine et comme toi, je trouve qu’il manque une petite touche d’émotion. En plus, même si la thématique me plaît beaucoup, j’ai eu pour ma part, du mal avec le style graphique du manga qui n’était absolument pas à mon goût. À voir ce que donnera les deux derniers tomes 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.