Just not Married T.5 – Une très belle conclusion

Just not Married

La série qui a inauguré la collection Life de Kana vient de s’achever avec son cinquième tome. L’occasion idéale pour revenir une dernière fois sur un titre qui aura été une excellente surprise dès son premier tome, se renouvelant constamment dans ses thématiques et problématiques tout en restant centrée sur la question du couple, et de la différence de vision des choses entre l’homme et la femme. Nous allons donc revenir sur la série dans son ensemble sans la moindre révélation importante, avant d’ensuite aborder le dernier tome en particulier, ainsi que la fin de la série.


Mon avis sur les tomes précédents : Tome 1Tome 2Tome 3&4


La série dans sa globalité

Pour rappel, Just not Married est une série qui date de 2012, la première de son autrice Kinoko Higurashi, et qui se propose de nous faire partager le point de vue d’un couple de plus de 10 ans, qui n’est pas marié (comme le titre l’indique). Tout au long de ses 5 tomes, la série exploitera une idée narrative très bienvenue et surtout très bien exploitée, qui est que chaque chapitre sera divisé en 2, avec à chaque fois le point de vue du personnage masculin (surnommé Non-Chan) et celui du personnage féminin (Ritsuko). Ceci donne un aspect ludique à la série puisque bien souvent, on obtient des informations complémentaires pour une situation lorsque le deuxième point de vue nous est amené.

Et surtout, cela permet d’aborder la question de la différence de perception entre un homme et une femme, les deux ayant des éducations genrées qui font qu’ils ne vivent pas les choses et ne pensent pas de la même façon. Une idée toute simple, mais toujours traitée très astucieusement, permettant déjà de capter notre attention.

Just not married

Mais en plus, la mangaka arrive a renouveler constamment les situations, afin d’aborder toujours un aspect différent de la vie de couple, permettant d’enrichir le récit. Que ce soit la question de la cuisine, des sorties, des vacances, du mariage, ou même de la sexualité, la mangaka semble avoir à cœur d’épouser toute la complexité des relations de couples, que ce soit les aspect positifs aussi bien que négatifs. Et grâce à une écriture pleine d’authenticité, on peut très facilement s’identifier aux deux personnages, ce qui les rend très attachants, et qui offre une tonalité émotionnelle vraiment importante au titre.

En ça, c’était un excellent choix pour lancer la collection, car le titre est très accessible, et parle de thématiques adultes à même de toucher le public visé. De plus, la durée assez courte de la série permet de ne jamais ressentir la moindre lassitude. On en voudrait même un peu plus… et ça tombe bien, car il a été annoncé récemment que la série allait connaitre une suite, se déroulant quelques années plus tard. Et quand on sait comment le manga s’achève, on a d’autant plus envie de savoir de quoi il en retourne.

Mon avis (sans révélation) sur ce dernier tome

Car oui, avec ce dernier tome, la série se conclut. Si la qualité globale reste constante, il y a forcément un ton plus particulier pour ce dernier volume, qui est celui des adieux à Ritsuko et Non-Chan pour nous, lecteurs et lectrices. On continue d’aborder différentes facettes de la vie de couple, avec toujours cette structure narrative particulière qui fonctionne si bien. Je pense notamment à un chapitre sur la question des animaux de compagnie, ou la visite d’un parc aquatique (moment de souffrance pour moi qui suis contre ce genre de lieu…).

Mais évidemment, la mangaka ne pouvait pas se contenter de simplement aborder de nouvelles thématiques, quand bien même elle le fait toujours avec autant de talent, il fallait marquer le coup pour de bon avec cette conclusion. Et elle l’a très bien fait, clôturant doublement le récit avec deux éléments importants pour le couple. Si on peut très facilement deviner ce dont il s’agit, je préfère quand même vous laisser la surprise. D’autant plus qu’il y a quand même une petite surprise à la fin. Pas tant dans le déroulé que dans l’idée narrative pour conclure l’histoire, encore une fois parfaitement maitrisée !

En conclusion

Ainsi, vous l’aurez compris, le coup de cœur que j’ai eu lors de la lecture du premier tome s’est confirmée encore et encore à la lecture de chaque volume. J’espère de ce fait que Kana aura la bonne idée de nous proposer la suite de la série dans cette même collection, car après avoir développé déjà de nombreuses thématiques, je suis certain que la mangaka peut encore nous surprendre et se renouveler. D’autant plus si on suit le couple cinq ans plus tard, avec peut-être de nouvelles choses qui se sont passées dans leur vie et de nouvelles problématiques.

Car son manga a su à chaque nouveau tome m’accrocher, et surtout me rappeler des moments vécus, que ce soit des situations qui renvoient à quelque chose de personnel, des réflexions ou des bribes de conversation qui sonnent très authentiques. Tout ceci a contribué à la tonalité émotionnelle de la série, et à la rendre vraiment marquante à sa façon. De ce fait, Just not Married est clairement une série courte qui vaut vraiment le détour, et vers laquelle je pense revenir de temps en temps, le temps d’une relecture.

12 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.