Les mots d’auteur #13

Cela faisait déjà deux mois que je n’avais pas proposé de mots d’auteur, pourtant j’avais de la matière, notamment grâce à Ly et Vagabond que je remercie d’être toujours au rendez-vous ! En fait, j’avais simplement soit la flemme de transférer les images, soit j’oubliais, et du coup, il n’y a pas eu de numéro en janvier… Honte à moi !


Jin-Hwan Park et Jeon Geuk-Jin, dans The Breaker. Proposé par Vagabond.

Je crois que le message est clair, les auteurs n’aiment pas trop les scans. Et comment pourrait-on leur en vouloir puisqu’il s’agit de voler leur gagne pain. Personnellement, je ne suis pas pour faire la morale à qui que ce soit, je ne vais pas fustiger les gens qui lisent des scans, mais un truc avec lequel par contre j’ai énormément de mal, ce sont ces personnes qui jouent sur les deux tableaux, en disant d’un côté « bouh le scan c’est mal, vous êtes vilains ceux qui en lisez »… tout en en lisant de leur côté !
Je ne vise personne, chacun et chacune fait ce qu’il veut, mais un minimum d’honnêteté vis-à-vis de soi-même ne fait pas de mal.


Unwanted Undead AdventurerHaiji Nakasone, dans The Unwanted Undead Adventure.
Proposé par Ly

On ne le dira jamais assez, les mangakas sont des gens très solitaires et ce n’est pas pour rien si bien souvent, ils se marient entre collègues… pour celles et ceux qui arrivent à trouver quelqu’un.

Je pense d’ailleurs personnellement que de nombreux auteurs, en particulier de shonen à succès, sont des gens qui ont une très faible expérience de la vie et des relations entre individus, et que ça se ressent dans leurs travaux… De quoi donner matière à un article… sur lequel j’ai commencé à écrire il y a 6 mois. On va se donner comme deadline encore 6 mois pour le mettre en ligne, ça me semble bien !


Secret Innocent World 2

Shiori Hamako, Secret Innocent World
Proposé par Ly

J’en ai parlé dans mon article sur Sailor Moon, moi aussi j’ai eu l’occasion de grandir en regardant quelques animes de Magical Girls, même si je n’en ai que très très peu de souvenirs. Mais j’ai plaisir à découvrir quelques séries du genre, notamment des CLAMP.


Boichi SKRBoichi, dans Sun-Ken Rock

Et on finit avec un peu de légèreté qui ne l’est peut-être pas tant que ça. Boichi ne peut vraiment pas se retenir, et comme s’il n’y avait pas assez de fesses et de seins dans ses mangas, il en rajoute également sur son mot d’auteur.

Je dois quand même avouer que, malgré la beauferie totale de ce mot, je le trouve plutôt amusant. Cependant, il ne faut pas nier qu’il y a quelques soucis avec le rapport au corps féminin dans les mangas de Boichi, et je ne suis pas certain qu’il plaisante totalement quand il parle de dessiner des popotins pur faire plaisir aux lecteurs (évidemment tous mâles ou presque). À mon avis il y a un côté « je cherche à me dédouaner », qui n’est pas tenable selon moi.

Et malgré tout le respect et l’affection que j’ai pour le travail de Boichi, je continue de me questionner sur tous ces points dans ses œuvres. Il faudrait d’ailleurs que j’aborde les chapitres dédiés aux missions d’infiltration de Yumin dans Sun-Ken Rock, véritables concentrés de mauvais goût à l’humour on ne peut plus douteux et à la sexualisation outrancière.

Et au-delà de tout ça, je trouve que sa façon de dessiner des corps de femmes toujours strictement identiques est un peu triste… Mais malgré tout ça, je ne peux pas nier que j’aime énormément les œuvres de cet auteur. Mais bon, quand même, hein !


C’est fini pour aujourd’hui ! J’espère que ça vous a plu ! Je vous donnerai bien rendez-vous en mars pour le prochain, mais j’ai peur d’être encore atteint de flemmingite aiguë !

19 commentaires

  1. Arf, la sexualisation des femmes dans les manga… un classique… Au moins y a du recul de tapart malgré que l’affection de ses œuvres ^^

    Quand je lis un manga, j’aime toujours lire les petits mots d’auteurs et d’autrices. J’ai l’impressions qu’ils me parlent 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne m’étais jamais questionnée sur la vie des mangakas, mais j’imagine que vu les cadences imposées, ça ne doit pas être simple de vivre à côté de ce métier passion !
    Tu me rassures sur le fait d’avoir grandi en regardant des Magical Girls, mais de ne pas en garder beaucoup de souvenirs. Je me sens moins seule 🙂
    Quant au côté, « ce n’est pas moi, mais c’est à cause de mes lecteurs » du dernier mot, je préfère passer sur ce que j’en pense…

    Aimé par 2 personnes

    • Boichi est clairement un mec qui veut le beurre et l’argent du beurre, et même si son mot est surtout humoristique, je pense qu’il a parfaitement conscience des soucis que soulèvent sa façon de représenter les femmes dans ses mangas.

      Sinon, pour ce qui est du métier de mangaka, en effet, ça doit être compliqué. Je pense d’ailleurs que c’est pour ça que ceux bossant dans les grands hebdomadaires sont majoritairement jeunes et, à mon avis ont une très faible expérience de la vraie vie, chose qui se ressent dans leurs mangas.

      Aimé par 1 personne

  3. Ah bah on parlait de Boichi justement toi et moi, ce mot d’auteur n’aide pas du tout à le défendre 🤦‍♀️ franchement c’est tellement beauf je suis contente de ne pas avoir lu plus d’un tome de ce mangaka. On n’a pas le même humour lui et moi on va dire 😅

    Aimé par 1 personne

    • Pourtant il est parfois très drôle en mode humour pipo caca, quand il n’y a pas de nudité dans l’affaire…
      Je pense qu’en effet, le mec est un gros beauf, tout en étant très talentueux et plutôt érudit dans certains domaines notamment la SF.
      Un homme complexe !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.