Bilan de Janvier 2021

Premier bilan mensuel de 2021, l’occasion comme toujours de faire le point sur les sorties qui m’ont le plus marqué, sur l’activité du blog, etc… l’occasion aussi de se poser un peu en ce mois particulier, où on a vu des annonces fleurir. Entre nouvel éditeur sur le marché du manga, séries annoncées par-ci par-là et les sempiternels mouvements de foules virtuels nous assurant que décidément « on est pas prêt ! ». Prêt à quoi ? On ne sait pas. Ce qui compte, c’est d’user et abuser des mêmes formules toutes faites quelles que soient les annonces. 

Vous le sentez peut-être à mes mots, il y a une petite lassitude vis-à-vis de certaines choses, en même temps que des remises en question de ma part. Alors que je disais que je voulais limiter les SP, le hasard a fait que Ki-oon et Panini se sont manifestés en janvier, créant de nouveaux liens… qui sont autant de source de pression et de stress pour moi. Aucunement de la part des éditeurs ou des interlocuteurs que j’ai eu, qui sont toujours très agréables et bienveillants (la seule fois où un contact n’a pas été de cet ordre avec un éditeur, j’ai coupé court, mais n’en parlons pas…). Mais étant une personne stressée de base, à la sensibilité à fleur de peau, je me mets de la pression vis-à-vis de ces rapports, ainsi que vis-à-vis du blog en lui-même. Quelque chose que je souhaite changer, sans pour autant abandonner ces SP qui me font du bien aussi. Je pense surtout essayer de limiter et me focaliser sur les titres majeurs. En découlera surement dans les 3 mois à venir un écrémage concernant certains titres, mais vous aurez l’occasion de le constater au fil des articles.

Toujours est-il que malgré mes complaintes, le blog se porte comme un charme, avec encore un mois au-dessus des 10000 visiteurs pour plus de 20000 pages lues. Des statistiques que je trouve personnellement très élevées par rapport à mes standards. Cet article bilan est le 27e et dernier article du mois. Je me fixe vraiment comme objectif de diminuer mon nombre de publications, afin de proposer « moins mais mieux » ai-je envie de dire. L’idéal serait d’arriver à un équilibre avec 20 à 25 articles maximum sur le mois. On verra si j’y arrive, tout ça ne se fera pas en un jour, ni en un mois. Ce qui est sur c’est qu’il faut que je lève un peu le pied pour rester dans quelque chose de positif pour moi, pour le blog, et par voie de conséquence, pour les personnes qui le lisent.

Ceci étant dit, passons au bilan proprement dit.

Les gros articles du mois

Ma Mangathèque idéale #8 – Dragon Ball
Berserk – L’Arc du Guerrier Noir
Mon avis sur… Blue Period T.1
Space Brothers – Une aventure humaine
My Hero Academia T.24 à 27 – De l’errance à la relance
Ma Mangathèque Idéale #9 – Animal Kingdom
Figures de l’enfance et parentalité dans Pluto
Solitude d’un autre genre et Journal de ma solitude – Mettre son mal-être en images
Analyse de séquence #5 : Le gag du lait dans Fullmetal Alchemist

Les coups de cœur du mois

Un mois vraiment sympa en terme de lectures vient de s’écouler, et plusieurs nouveautés se sont invitées à la fête, dont 3 qui m’ont particulièrement plu.

Aozora Yell

Commençons donc avec le petit dernier du podium, qui est une très belle entrée en matière pour un shojo qui transpire la bienveillance et la douceur avec Aozora Yell, de Kazune Kawahara. S’il ne s’agit pas d’une nouveauté à proprement parler puisque Panini avait débuté la série il y a quelques années avant de l’interrompre, la ressortie qui s’inscrit dans la politique de relance de l’éditeur fait qu’il mérite d’être traité comme une nouveauté selon moi. Je vous renvoie à mon article dédié, où j’explique du mieux que je peux comment ce titre a su se démarquer et me charmer.

Blue PeriodMon second coup de cœur de janvier est un manga qu’en réalité, j’ai eu la chance de pouvoir lire en décembre via le très beau kit presse de Pika. Il s’agit du premier tome de Blue Period, de Tsubasa Yamaguchi. J’attendais beaucoup ce titre car la thématique des arts me parle tout particulièrement, et je n’ai clairement pas été déçu.
On sent que Pika croit au potentiel du titre, et à raison à en juger par ce premier tome. De plus, la sortie fut concomitante à l’annonce d’une adaptation animée, qui ne peut qu’avoir un effet positif sur l’aura du titre.
Pour ma part, je vous renvoie à mon article sur ce premier tome, plus conséquent qu’à l’accoutumée où je vous détaille les raisons pour lesquelles ce premier volume est un beau coup de cœur… qui jusqu’à la toute fin du mois aurait pu être premier, jusqu’à ce qu’arrive…

My_Broken_Mariko_1_ki-oon

My Broken Mariko de Waka Hirako, clairement LE manga du mois pour moi. Et quelque part ça tombe plutôt bien que ce soit celui-ci qui m’ait le plus touché. Nous sommes face à un one shot, ce qui évite de devoir se lancer dans une nouvelle suite. Pour seulement 9€95, Ki-oon nous propose une très beau volume en grand format, avec une impression de qualité et surtout un contenu généreux, un peu plus de 200 pages, avec évidemment My Broken Mariko, mais aussi une interview de la jeune mangaka ainsi que sa première histoire courte publiée, de plusieurs dizaines de pages. Une bien belle façon de lancer en France la carrière d’une artiste que j’ai bien envie de suivre dans la suite de ses aventures éditoriales. Pour plus de détails, je vous renvoie à mon article où j’ai essayé de mettre des mots sur cette expérience littéraire intense, bouleversante et magnifique.

Petit point sur Space Brothers

Une petite sous partie plus originale et liée au contexte, que j’avais envie de proposer ici. En effet, grâce aux médiathèques et à Pika qui m’a envoyé la bagatelle de 14 tomes (!!) de Space Brothers, j’ai pu enfin me mettre à jour sur ce titre. Rattraper plus de 30 tomes d’une série en cours n’est pas rien, mais enchaîner les volumes reste définitivement ma façon préférée de profiter d’une série. Ainsi, je vais désormais connaitre cette exquise souffrance d’attendre chaque nouveau tome de Space Brothers durant trois mois (il me semble).

Mais si je voulais en parler un peu, c’est surtout parce que ce manga fait désormais partie de mes séries marquantes, de ces titres d’exception qui arrivent à transmettre beaucoup plus qu’un simple plaisir de lecture éphémère, pour rester ancré en nous. Je ne saurai exactement dire où se situe la série dans mon panthéon, mais il n’est pas impossible que je la compte désormais dans mes 10 séries préférées (ce qui ne veut pas forcément dire grand chose, je n’ai pas lu des milliers de mangas dans ma vie…).

De ce fait, je voulais profiter de ce petit espace pour en parler, pour mettre de nouveau ce titre en avant. J’ai déjà écrit un article « premier contact » avec la série, ainsi qu’un article plus récent sur l’aspect humain de la série et son travail sur les personnages. J’ai conscience que c’est compliqué de se lancer comme ça dans une série en cours qui compte déjà plus de 30 tomes, mais je sais aussi que Space Brothers a du mal à trouver son public en France, et j’en suis un peu triste car il s’agit d’une série ultra accessible, et pourtant dense et passionnante. Et si j’ai créé un blog, c’est aussi pour mettre en avant des titres qui ont plus de mal, car si j’aborde quand même essentiellement des mangas mainstream et très connus, je trouve aussi important de soutenir les titres qui n’ont pas le public qu’ils méritent. Et c’est clairement le cas avec Space Brothers. Alors oui, ça fait un investissement conséquent, mais je suis convaincu que la série gagnerait beaucoup à être connue, et en tant que lecteurs et lectrices, vous serez celles et ceux qui y gagneraient le plus !

Le Prisonnier Riku nouveau est arrivé !

prisonnier-riku-36De la même façon qu’avec Space Brothers, j’avais envie de faire un petit aparté sur Prisonnier Riku. Je pense qu’avec le temps vous savez ce que je pense de ce manga formidable (sinon, n’hésitez pas à lire cet article), qui est devenu depuis un moment mon manga préféré.
On approche de la conclusion de l’histoire et je n’en peux plus d’attendre. Dans deux tomes, et donc dans six mois, on pourra enfin avoir le fin mot, et j’ai tellement hâte !
J’avais d’ailleurs prévu un article à la sortie de chaque tome jusqu’au dernier, mais je ne l’ai toujours pas fait. Il va falloir que je rattrape ça en février, avec un article thématique et un autre un peu plus spécial, en espérant que ça prenne…
Bref, quoi qu’il en soit, si je trouve dommage que Space Brothers ne rencontre pas le succès qu’il mérite, c’est rien en comparaison avec Prisonnier Riku qui à mes yeux devrait être au firmament ! Et quand je vois que Shinobu Seguchi, son auteur, n’est suivi que par 6500 personnes sur twitter, ça me fait halluciner. Des blogueurs et youtubers ont bien plus d’abonnés qu’un artiste de sa trempe ! Je vous invite à jeter à œil à son compte twitter, surtout qu’il partage plein de contenu en lien avec les pandas !

Au programme pour Février

Franchement, je me laisse porter par le courant actuellement. Le programme sera lié aux sorties du mois évidemment. Mais j’ai aussi plusieurs articles en retard sur des titres dont je dois parler, et il faut que je le comble pour avoir un peu plus les idées au clair. Ce qui est sur c’est qu’on parlera rapidement du tome 3 de Hitman (article déjà écrit), du premier tome de la réédition de Dragon Head et du premier de Sarissa, deux titres que j’ai lus mais pour lesquels je n’ai pas encore pris le temps d’écrire.

Et concernant les sorties de février, ce sera essentiellement des suites de séries en cours. Cela m’aidera peut-être à y voir plus clair et à réussir à suivre, chose qui n’est clairement pas simple en ce moment. Il y a quand même une nouveauté à côté de laquelle je ne compte pas passer : Love FragranceLove Fragrance dans la collection Life de Kana. Le titre fait déjà parler, et à juste titre je pense, à cause d’un côté un peu malsain dans le pitch de base. Mais après avoir lu le premier chapitre en ligne, il y a plusieurs choses qui m’ont particulièrement plu. On en reparlera en détails, j’ai prévu quelque chose de plus travaillé sur ce titre en particulier, ayant notamment déjà contacté une camarade pour en parler, mais je n’en dirai pas plus !Black jack
Enfin, je pense aussi acheter le premier tome de Give My Regards to Black Jack en nouveauté qui n’en est pas vraiment une. Ce sera mon premier manga chez Naban, mais surtout, ce titre dans le milieu hospitalier m’intéresse tout particulièrement et j’ai hâte de le lire, et de vous en parler !

Entre ces quelques titres et toutes les suites, j’aurai largement de quoi m’occuper je pense. J’espère surtout me dégager un peu de temps pour faire quelques articles plus denses, qui je l’espère vous intéresseront. Quoi qu’il en soit, je veux surtout continuer à me faire plaisir et essayer de sortir de ce sentiment d’urgence que j’ai et cette pression que je me mets. Après, je me plains mais c’est ma faute à moi, donc je devrais peut-être simplement me taire !

Sur ces réflexions, je vous souhaite un excellent mois de février. La situation sanitaire fait qu’on se demande toujours un peu sur quel pied on danse. J’espère que de votre côté vous trouvez le plaisir où il est, et que vous arrivez à profiter de la vie à votre façon ! Merci encore à vous de passer par ici, ça me touche et me motive, malgré les difficultés !

 

 

22 commentaires

  1. Ravie que ça continue à marcher du tonnerre pour toi, bravo!
    Tu as fait de belles découvertes. Je me suis procurée Aozora grâce à toi. Je teste bientôt, je te dirai. J’ai été moins emballée que toi par Blue Period mais je le trouve prometteur. Et j’attends Mariko de pied ferme, en espérant le recevoir cette semaine ><
    Alors je te souhaite un très bon mois de février avec encore plein de belles découvertes !

    Aimé par 1 personne

  2. On a déjà pu discuter à plusieurs reprises de ton rapport au sp et de ton trop plein donc je ne vais pas revenir dessus pour ce bilan. J’espère que tu vas réussir à trouver le bon équilibre et que tout se passera bien pour toi en février 😘

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai ressenti l’année dernière ta lassitude et ta pression mais le fait de limiter les SP m’a bien aidée. J’espère qu’il en sera de même pour toi !
    C’est vrai que je vois peu passer Space Brothers sur la blogosphère… Je t’avouerai que ce n’est pas vraiment mon style de lecture, mais je te fais confiance et si je le trouve en emprunt, je tenterai au moins le premier tome… Après la longueur de la série peut quand même poser un sacré problème sauf s’il y a une offre numérique accessible derrière.
    Et félicitations pour le succès de ton blog qui ne se dément pas 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Oui, pour Space Brothers c’est le soucis avec les séries qui ont déjà beaucoup de tomes, c’est plus compliqué de se lancer en terme de budget. Moi-même sans les médiathèques et le partenariat avec Pika, j’en serai sûrement à même pas 10 tomes.
      C’est pareil avec Chihayafuru que j’ai commencé il y a bien 6 mois, et je n’ai que les 8 premiers tomes et les 8 derniers sortis. J’ai un trou de 14 volumes…

      Merci beaucoup pour ton commentaire, ça me touche, d’autant plus pour la question des SP. On va essayer de travailler sur ça même si l’équilibre est dur à trouver.

      J'aime

  4. Quand je te lis, je comprends pourquoi tu passes bien 🙂
     » « on est pas prêt ! ». Prêt à quoi ? On ne sait pas. Ce qui compte, c’est d’user et abuser des mêmes formules toutes faites quelles que soient les annonces.  » Excellent
     » Et si j’ai créé un blog, c’est aussi pour mettre en avant des titres qui ont plus de mal, car si j’aborde quand même essentiellement des mangas mainstream et très connus, je trouve aussi important de soutenir les titres qui n’ont pas le public qu’ils méritent.  » +1
    Love Flagrance m’intrigue

    Bon mois de février
    ++

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.