Mon avis sur… So I’m a Spider, So What ? T.2 de Asahiro Kakashi

Spider

En ce mois de confinement, les éditeurs assurent malgré tout les sorties, au moins pour cette première semaine, c’est ainsi que l’on peut retrouver en librairie (via le click and collect) le second tome des aventures de notre lycéenne réincarnée en araignée ce mercredi 4 novembre. Je remercie Pika qui m’a envoyé le tome en avance, me permettant de le chroniquer pour la sortie.


Mon avis sur les tomes précédents : Tome 1


Poursuivie par des humains, j’ai fait une longue chute me conduisant au sous-sol du labyrinthe. Manque de bol, cet endroit grouille de créatures encore plus dangereuses ! J’ai tenté de me servir de mon fil pour tisser une immense toile me permettant de remonter, mais le monstre terrifiant qui s’est dressé devant moi en a décidé autrement…

AtterissageNous reprenons donc fort logiquement là où le premier volume nous avait laissé, alors que notre petite araignée avait chuté dans le sous-sol du labyrinthe. Suite à cela, elle va rencontrer des créatures jamais vues auparavant, y compris une menace vraiment énorme qui la fera frémir. L’occasion de mettre à contribution ses talents d’infiltration et de fuite, l’attaque n’étant vraiment pas son fort.

Comme dans le premier tome, on continue donc de suivre notre héroïne alors qu’elle vivote au jour le jour, cherchant à rester en forme et à augmenter son niveau en prenant en traître des créatures faibles. Fléau ArachnéenEt comme dans le premier tome, la montée en compétences est encore assez rapide, comme lorsque l’on commence un JRPG finalement. Ainsi, on passe la majeure partie du volume à voir notre araignée en mauvaise posture, chercher des solutions pour s’en sortir, et se faisant, elle se découvrira de nouvelles compétences.

Et si cet aspect est très agréable et ludique, le petit point noir pour le moment est le manque de développement de l’univers et des enjeux. On n’en sait toujours pas plus sur le monde dans lequel elle évolue, et surtout, les seuls enjeux sont à très courts terme, puisqu’il s’agit toujours de survivre aux menaces immédiates. Il faudra donc voir sur la durée si l’intrigue arrive à s’étoffer et se renouveler, car cela pourrait lasser à terme. Mais comme on n’en est qu’au second tome, on peut passer ce petit écueil, surtout que l’auteur sait rendre ses situations intéressantes et le tome se lit avec une grande facilité.

De ce fait, il est compliqué de réellement en dire plus sur ce second volume qui suit le chemin balisé par le premier. Il reste vraiment plaisant à lire, malgré la surprise de la découverte passée. Et l’auteur sait rendre ses séquences d’action haletantes et parfois stressantes pour la vie de notre petite araignée (quand bien même on se doute qu’elle ne va pas mourir, étant le seul personnage que l’on suit). Il faudrait juste faire rapidement avancer l’intrigue afin que l’on ait des enjeux sur le long terme, ce qui permettra de juger un peu mieux du potentiel de la série sur la durée. Pour l’heure, cela reste une très bonne lecture, même si moins surprenante que le premier tome, forcément.

5 commentaires

  1. Deja le tome 2 ?
    Je vais utiliser le click & collect pour la première fois demain, ça fait peur. Enfin, il faudrait que les tomes soient dispos dans ma librairie à un moment.
    So i’m a spider, so what ? Me fait donc penser à The unwanted undead adventurer sur le côté jeux vidéo avec un univers possiblement mis de coté. D’ailleurs, pourquoi ils ont tous des noms à rallonge ces mangas basés sur cette forme (moi quand je me réincarne en slime par exemple) ?

    Aimé par 3 personnes

  2. Déjà, c’est fait uniquement par intérêt commercial. Et ensuite, parce qu’à l’oral on peut abréger un titre très long.

    Par exemple le titre complet du « Dictionnaire infernal » de Jacques Collin de Plancy, est « Dictionnaire infernal, ou bibliothèque universelle, sur les être, les personnages, les livres les faits et les choses, qui tiennent aux apparitions, à la magie, au commerce de l’enfer, aux divinations, aux sciences secrètes, aux grimoires, aux prodiges, aux erreurs et aux préjugés, aux traditions et aux contes populaires, aux superstitions diverses, et généralement à toutes les croyances merveilleuses, surprenantes, mystérieuses et surnaturelles ».

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.