Mon avis sur… Shibuya Hell T.4 de Hiroumi Aoi

Shibuya Hell

Shibuya Hell a une qualité que j’aime beaucoup, qui est de ne pas chercher à faire compliqué et à se donner de grands airs. C’est un récit de genre, avec une structure narrative classique pour le genre zombifique, qui ne va pas par quatre chemins, mais qui est suffisamment maitrisé pour nous accrocher à chaque tome. C’est en tout ca comme ça que je le vois depuis le début, et ce troisième tome ne déroge pas à la règle, en étant tout aussi efficace que les précédents.

Avant de commencer, je remercie Pika pour l’envoi de ce tome.


Mon avis sur les tomes précédents :Tome 1&2Tome 3


Je m’appelle Hajime Tsukiyoda et il y a une semaine à peine, j’étais encore un lycéen tout ce qu’il y a de plus ordinaire… Désormais, sous les ordres du furet de Shibuya et au côté d’une dizaine de survivants, je m’apprête à pénétrer dans la tour 009, devenue le nid des poissons mangeurs d’hommes et de leur femelle alpha. Capturer celle qui domine le groupe sera peut-être la clé de notre victoire. Une chasse chaotique et impitoyable s’engage entre nous et la mystérieuse “princesse argentée”…

Resituons un peu les événements. Dans le tome précédent, on découvrait des groupes de survivants dans ce Shibuya infesté de poissons zombies dont on ignore totalement l’origine. L’occasion d’apprendre à connaitre des personnages très sympathiques, qui répondent à certains archétypes du genre, dont une femme disposant des connaissances nécessaire pour ausculter les poissons, afin de nous en apprendre davantage sur eux. Dans le même temps, nous avons découvert que certains de ces poissons ne se contentent pas de manger les gens, mais peuvent infliger au contact un mal fatale. La jeune wanabee idol qui accompagne Hajime depuis le premier tome a été victime de ce mal, et ce dernier va donc décider d’accompagner le Furet de Shibuya dans une traque à la « Princesse Argentée », un poisson doré qu’ils ont besoin de récupérer vivant pour trouver un remède.

Furet VS PrincesseSacré programme, et ce quatrième volume se propose donc d’aller à la chasse. La couverture est d’ailleurs à l’image du contenu, nos héros se jetant dans la gueule du loup dans l’espoir de capturer la Princesse. Ainsi, Hajime et le Furet sont accompagnés d’autres survivants, que l’on apprendra à connaitre rapidement. Le traitement est toujours classique, à base d’alternance entre les moments de tension, d’action pure (car ça va puncher du poisson !) et les flash-backs permettant de développer les personnages secondaires. Car soyons clairs, ça va être la boucherie, et donc, il faut bien développer un minimum les personnages pour que les morts à venir nous touchent.

Et sur ce point Hiroumi Aoi s’en sort toujours aussi bien, l’alternance entre les différentes ambiances est toujours maitrisée et le récit est toujours très rythmé. Mais un récit zombifique se juge aussi à sa capacité à nous faire frissonner. Ici, ça fonctionne très bien, avec toujours l’idée classique de l’ennemi qui a toujours des ressources inattendues. On apprend d’ailleurs que ces poissons ont une fâcheuse tendance à évoluer, et ce plutôt rapidement, ce qui pourrait par la suite permettre à l’auteur de se faire bien plaisir, on a hâte de voir ça !

Je vais tous les tuerEt comme je l’ai dit, au-delà du frisson et de l’ambiance oppressante due aux espaces confinés remplis de créatures menaçantes, on a aussi droit à une bonne dose d’action. Car nos héros savent quand même se défendre. Ça brule, ça flingue, et ça tabasse comme il se doit, si bien que la lecture est ultra rythmée et vraiment fun. Cependant, il faut reconnaitre qu’on a peu avancé dans l’intrigue, même si un événement à la fin du tome risque d’avoir son importance par rapport à l’enjeu immédiat.

Enfin, impossible de finir sans évoquer le chapitre bonus à la fin, déconnecté de l’intrigue principale comme dans chaque tome. Ces chapitres sont vraiment une bonne idée car ils ont le don de donner des petites bribes d’indices tout en épaississant encore le mystère autour de ce qui se passe. Car au final, encore énormément de questions se posent, et on en vient à se demander si l’auteur ne veut pas nous faire un peu mijoter avant d’y répondre… Ce qui n’est pas un mal, bien au contraire.

En conclusion, vous aurez compris que ce nouveau tome m’a encore une fois bien plu. Il est possible que pour des lecteurs très habitués au genre, la série ne soit pas suffisamment originale. Mais me concernant, elle reste une excellente surprise, classique mais très soignée. Et je retrouve pour le moment le même plaisir à la lecture de chaque nouveau tome, tant l’auteur sait bien mener sa barque et nous proposer une lecture fun et angoissante à la fois. Un titre solide, qui réussit ce qu’il entreprend sans se donner de grands airs, et ça fait du bien.

7 commentaires

  1. Deja 4 tomes ?! Ils grandissent tellement vite !
    La seule œuvre de zombie que j’ai lu est le fameux walking dead que je trouve absolument mortel 😌
    Sinon, j’ai regardé des œuvres parodiques comme zombieland et le dernier pub avant la fin du monde.
    Je ne sais donc vraiment pas ce que pourraient donner ces poissons rouges sur moi.

    Aimé par 1 personne

    • Tu dois confondre Le dernier pub et Shaun of the dead des mêmes mecs par contre.

      Sinon moi, les zombies ce n’est pas spécialement mon truc, je regarde quelques films par ci par là mais sans plus. Il n’y a que les jeux Resident Evil dont je suis vraiment un gros fan. Mais ce titre vaut vraiment le coup. Il est sûrement un peu classique pour le genre mais pour quelqu’un qui n’est pas trop connaisseur comme moi, c’est vraiment cool !

      Aimé par 1 personne

      • Effectivement ! Il y a trop de films dans cette trilogie Cornetto donc je confonds 😅. Bon, c’est surtout que je ne savais plus le nom de celui qui contient des zombies.

        Tant mieux si en te les faisant lire, ils ont réussi à attraper un gros poisson !

        Aimé par 1 personne

      • Oh oh !
        Je vois que le confinement ne fait pas diminuer ton humour et la qualité de tes jeux de mots, ça fait plaisir !

        D’ailleurs j’espère que ça n’aura pas un trop gros impact sur ta vie de tous les jours.

        Me concernant, au-delà du fait que je suppose une baisse voire un gel des sorties manga, je vais quand même continuer le travail, même si je pense que le rythme déjà nettement diminué en mediatheque va encore un peu plus se faire sentir.

        Aimé par 1 personne

      • Rien n’entache mes calembours voyons !
        Franchement ça va. On attend un peu plus de nouvelles mais je crois que je pourrais faire mes trois semaines de stages restantes en présentiel.
        Et après, comme on est en lycée et qu’on est étudiant, c’est un peu incertain aussi mais il y a des chances qu’on soit en présentiel.

        Pas de grands remous en perspective et donc soit on continue ce rythme ralenti que je tiens sur le blog soit je pourrais un peu accélérer.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.