Mon avis sur… Time Shadows T.1 & 2 de Yasuki Tanaka

Time Shadows

Je me répètes souvent sur le blog, et je m’en excuse, mais je pense que ça représente bien les choses qui m’obsèdent ou m’intéressent. Ici, une fois de plus, je vais rappeler l’importance qu’à un tome 1 de série selon moi, puisqu’il doit nous accrocher, nous donner envie de poursuivre la lecture, en présentant des personnages, un univers, une ambiance, des enjeux, tout en n’en dévoilant pas trop d’emblée.

Et j’ai eu la chance de recevoir les deux premiers tomes de Time Shadows de la part de l’éditeur Kana que je remercie, et je vous invite à jeter un œil à la page dédiée sur le site de l’éditeur qui vous donnera quelques informations, en plus de vous permettre de lire le premier chapitre.


Avant de commencer, resituons un peu la série. Time Shadows est un shonen fantastique de Yasuki Takana prépublié depuis 2017 avec un certain succès sur le Shônen Jump +, version online du célèbre magazine, qui a notamment vu naître des titres comme Spy x Family ou Fire Punch. Un excellent laboratoire pour des titres parfois plus radicaux que ceux publiés dans le magazine papier (encore que celui-ci essaie aussi des titres qui sortent de la zone de confort). Chez nous, la série est publiée dans la collection Dark de Kana depuis juin 2019, et compte six volumes déjà parus contre 11 au Japon, une série qui s’inscrit donc dans la durée, ce qui est signe d’un bon succès.

Ceci étant dit, voyons de quoi ça parle (sachant que c’est assez dense d’un point de vue narratif).

Shinpei est de retour sur son île natale pour assister aux funérailles de son amie d’enfance, Ushio, décédée accidentellement en mer. Il se rend vite compte que quelque chose ne tourne pas rond…
Certaines personnes agissent bizarrement. Et s’il s’agissait d’une mort accidentelle, pourquoi une autopsie du corps d’Ushio a-t-elle été ordonnée ? Mais avant de pouvoir vraiment enquêter, Shinpei est assassiné par un sosie de Mio, la sœur d’Ushio.
Et voilà qu’il se réveille sur le bateau qui le conduit à l’île pour assister à l’enterrement d’Ushio…! Il semble avoir remonté le temps… Parviendra-t-il à comprendre ce qui se passe et à l’enrayer avant qu’il ne soit trop tard ?

Comme je l’ai dit en introduction, nous sommes dans un thriller avec une bonne louche de fantastique, le premier tome mettant directement les pieds dans le plat. Le mangaka arrive très rapidement à nous immerger dans l’ambiance particulière de cette île, esquissant rapidement les personnages qui entourent Shinpei, notre héros. D’emblée, l’esthétique de l’auteur, avec une utilisation du numérique très efficace pour ce qui est des décors, a su me séduire. Je trouve que tous les personnages ont tous un petit quelque chose en terme de design, et le mélange entre quotidienneté, thriller et fantastique fonctionne très bien.

ShinpeiMais c’est surtout l’écriture qui m’a vraiment impressionné, et ce dès le premier tome. Pour dire les choses simplement, je trouve que l’auteur a réussi à parfaitement introduire la complexité de sa narration et de son univers en peu de temps, donnant déjà beaucoup d’informations tout en réussissant à nous poser de nombreuses questions sur les enjeux et les événements du récit. Car il y a plusieurs éléments fantastiques qui viennent s’ajouter les uns aux autres pour créer quelque chose d’assez dense, sans perdre pour autant le fil conducteur du récit, faisant de ces deux premiers tomes un véritable page turner que je n’ai pas réussi à lâcher avant de les avoir finis. Inutile de préciser que la frustration de ne pas avoir les volumes suivants sous la main est de taille.

Mais de quoi est-il vraiment question ? Je vais me permettre de donner des informations que l’on a à la lecture du premier tome, tout en gardant sous silence les nombreux éléments supplémentaires qu’apporte le second, afin de ne pas en dévoiler trop. Le résumé l’indique déjà, la mort d’Ushio semble étrange et tout laisse à penser qu’elle a été assassinée. Shinpei et ses amis vont donc mener l’enquête, et c’est là que certains éléments fantastiques vont apparaître. Ce dernier va être assassiné par le sosie de Mio, la sœur d’Ushio, mais va se réveiller au moment exact où le récit a commencé, créant une forme de boucle temporelle.

UshioAinsi, nous avons dès le départ des figures de doppelgängers, dont on apprendra rapidement la nature, qui sont mis en avant, ainsi qu’une boucle temporelle pour le héros en mode Un Jour sans fin, dont on ignore encore l’origine. Le but pour lui va donc de glaner des informations afin de pouvoir avancer, empêcher certains événements tragiques de survenir, et percer le mystère autour de la mort d’Ushio.

Et il faut le dire, cette structure narrative fonctionne déjà du tonnerre dans ces deux premiers tomes. L’auteur n’abuse pas de cette règle du retour dans le temps lors de la mort du héros (qui essaie quand même d’éviter que ça lui arrive), et on sent que chaque reboot sera l’occasion pour lui de glaner de nouvelles informations. Dans cette idée, le cadre de la petite île est également très bien vu, car cela permet de fonctionner dans un environnement restreint, qu’il sera peut-être plus facile à explorer. Enfin, les autres éléments fantastiques qui fonctionnent de concert avec cette spécificité temporelle sont également parfaitement maîtrises, mais je serai bien en peine d’en parler davantage sans trop en révéler.

Quoi qu’il en soit, la composante thriller fantastique m’a tout de suite accroché, comme vous l’aurez compris, mais c’est loin d’être la seule qualité du titre. Encore une fois, le fait de se situer sur une petite île, avec cette logique de retour dans le temps, permet d’approfondir de façon bienvenue les personnages et ça fonctionne on ne peut mieux. De même, en dépit de l’enquête que les héros mènent concernant la mort d’Ushio, ils continuent aussi de vivre leur vie, et des moments de vie quotidienne adolescente se marient harmonieusement à l’ensemble, quand bien même ils se font assez rares. Cela ne m’empêche pas d’avoir beaucoup apprécié le petit moment de pause offert à l’occasion d’une fête où les personnages portent un Yukata pour aller assister à un feu d’artifice, séquence ô combien récurrente dans le manga et l’animation japonaise.

Ainsi, tous ces éléments se marient admirablement pour proposer deux premiers tomes extrêmement denses, qui m’ont d’emblée investi dans cette intrigue. Je serai même tenté de dire que le premier tome est pour moi un modèle d’écriture dont beaucoup feraient bien de s’inspirer. Yasuki Tanaka a su mettre en place avec talent son récit, ses personnages et son univers, en m’accrochant directement pour que je ne lâche à aucun moment ces volumes. De plus, il a déjà distillé beaucoup d’éléments qui rendent le récit potentiellement passionnant pour la suite. Vous l’aurez donc compris, je rejoins les nombreux lecteurs et lectrices conquis par cette entrée en matière brillante ! Un coup de cœur pour ce tour de force narratif et une très belle découverte.

22 commentaires

  1. Même si j’aime beaucoup la série et que je te rejoins quand tu dis qu’elle est très bien écrite, je ne partage pas entièrement ton avis sur le tome 1. Malgré son décor, je l’avais trouvé assez classique et c’est vraiment avec le tome 2 que j’ai senti la série décoller car elle devenait plus sombre, crue et stressante.
    Mais sans spoiler, j’aime beaucoup la suite qui sait se renouveller et surprendre pour mieux avancer. C’est un excellent thriller à huis clos sur cette île. J’adore !

    Aimé par 1 personne

    • Cool, ça me fait plaisir si ça sait se renouveler, j’ai hâte de lire la suite (Kana m’a déjà envoyé le tome 7 qi va sortir dans quelques jours, il faut que je vois si ils peuvent m’envoyer les autres sinon je les achèterai en plusieurs fois).

      En tour cas, peut-être que c’est par manque d’habitudes au genre mais dès le premier tome j’étais happé.

      Aimé par 1 personne

  2. Ah, ça j’en avais entendu parler. Mais c’est la première fois où je récupère autant d’informations et où on me le vend aussi bien.
    Ça a l’air vraiment bien construit déjà si tu n’as pas réussi à lâcher les tomes.

    Aimé par 1 personne

  3. J’avais lu les trois premiers tomes et j’avais beaucoup aimé également. J’ai toujours eu un faible pour les thrillers fantastiques, et celui-ci en est un très bon. Après ce qui m’est arrivé, j’avais décroché. Va falloir que je reprenne, j’ai vu qu’il y avait déjà 6 tomes et le 7 sort vendredi.
    Ta chronique m’a vraiment donné envie de le reprendre 🙂 Merci 🙏

    Aimé par 1 personne

    • Personnellement c’est pas loin d’être un truc que je déteste sauf rares cas, et pour le moment, je mettrai Time Shadows dans la catégorie des rares cas.

      Ca fait un peu Un Jour sans fin version thriller car ça se passe aussi dans un cadre restreint et le héros apprend à connaitre les lieux et les personnages pendant ces boucles.
      Avec beaucoup de niveaux de fantastique et de mystères qui se superposent, sans que ça fasse trop pour autant.
      Je vais essayer de continuer au plus vite, et je donnerai mon avis sur la suite des évènements en évitant de trop en dire quand même.

      Aimé par 1 personne

  4. Comme je te l’avais dit (mdrr commentaire en décalage, manque de temps hier), ça ne m’étonne pas que tu aies autant accroché, l’auteur mène bien sa barque, mais comme le dit Tachan, ça restait assez classique, c’est à la suite que ça décolle bien
    Du coup je compte le continuer quand j’en aurai la possibilité

    Aimé par 1 personne

Répondre à Les Voyages de Ly Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.