Pas de potiron mon garçon ! Quand Nintendo cédait la licence Mario à n’importe qui…

Super Mario Bros

Si la réplique « Pâte feuilletée, pâte brisée, pâtes en tous genres, donne moi les pouvoirs super-pâte et pas de potiron mon garçon ! » vous dit quelque chose, vous avez comme moi eu la chance de connaitre le dessin animé adapté de Super Mario Bros. Et on peut dire que c’est une chance en effet, car il s’agit là d’une véritable relique d’une époque où Nintendo n’était pas forcément regardant sur l’exploitation de ses licences. Cette même époque où on avait droit à un film Super Mario Bros de sinistre mémoire, devenu culte de par sa nullité, ou encore une émission DK TV avec le fameux Donkey Kong en images de synthèse malaisant à souhait ! Une époque que Nintendo aimerait qu’on oublie je pense, mais il n’y a pas de raison qu’on reste focalisé sur le positif et qu’on mette de côté les casseroles ! Ainsi, on va revenir sur ce dessin animé dont on parle trop peu à mon goût, dans la joie et la bonne humeur.

Resituons un peu la série

Tout d’abord, il convient de resituer un peu les choses, car tout le monde n’a pas eu la chance de connaitre cette série. D’ailleurs il y a eu plusieurs séries adaptées de Mario, mais je vais parler uniquement de celle qui se nomme Super Mario Bros, tout simplement car c’est la seule que j’ai vu. Mais j’ai fait les choses bien, car j’ai regardé l’intégralité des 52 épisodes (tous nullissimes), et c’était il y a quelques années, avec un regard d’adulte beaucoup moins bienveillant que celui que j’avais dans ma jeunesse.

Il faut savoir que cet anime est disponible en intégrale en DVD, dans un coffret de piètre qualité, pour s’accorder à la qualité globale de la série. On peut le trouver pour une bouchée de pain pour la simple et bonne raison que personne ne veut de cette horreur !

DVD

Comme je l’ai expliqué, il s’agit du premier dessin animé Mario, qui date de 1989 et adapte assez librement Super Mario Bros 2, avec ses souris, ses bombes, Birdo (dans une version moche, mais moche !), etc…
Il y a également eu l’année suivante une adaptation de Super Mario Bros 3, suivi par Super Mario World l’année encore après. Ensuite on nous a épargné de nouvelles infamies, et on ne remerciera jamais assez Nintendo pour ça. Enfin, il semblerait quand même qu’il y a eu une série King Koopa Cartoon mais ça ne me dit absolument rien. Mais ce qui est bien, c’est qu’en parlant du premier anime, on parle aussi un peu des autres tant toutes les tares de celui-ci se retrouvent par la suite. Voyons donc en quoi c’était vraiment abject.

Y a-t-il quelque chose à sauver ?

Commençons par ce qui saute directement aux yeux : c’est vraiment très très moche ! Les couleurs sont super ternes (un comble pour Mario), les proportions des personnages sont vraiment hasardeuses, la transposition du character design et de l’univers global n’est pas très heureuse… Mention spéciale pour Bowser, qui est vraiment super laid ! Et quand c’est en mouvement, c’est encore pire ! Mais si c’est très vilain à regarder, peut-être que la qualité de l’écriture rattrape ça (vous savez très bien que non…).

Mario

Car en terme d’écriture, il y en a des choses à dire. Tout d’abord, comme on peut s’y attendre dans le cadre d’un dessin animé pour enfants un peu pourri, les épisodes sont tous autonomes, avec toujours un peu la même structure : Mario, Luigi, Toad et Peach font leur life, et Bowser et ses laquais viennent les embêter. Mais pour rendre ça plus fun (lol), les créateurs ont eu la brillante idée de faire de chaque épisode une adaptation à la Mario d’une histoire connue. On a donc droit à l’épisode Aladdin, l’épisode Star Wars, l’épisode Mad Max, l’épisode Indiana Jones (chelou d’ailleurs, Indiana n’a pas de visage dans cet épisode…), l’épisode Godzilla, l’épisode James Brown (WTF ?!). Le problème avec cette idée (de merde) vient surtout du fait que rien de tout ça ne se marie avec l’esprit de Mario !

À la limite, l’épisode Aladdin reprend les tapis volants que l’on trouve dans Super Mario Bros 2, et a une intégration de la musique pas trop mal trouvée… Car oui, en dehors du fait que le dessin animé reprenne en boucle deux ou trois musiques du jeu original histoire de s’assurer que vous allez en être totalement dégoutté, les créateurs ont eu une autre idée brillante : mettre une séquence musicale avec une chanson connue dans CHAQUE ÉPISODE ! Et donc, comme j’en ai parlé, dans l’épisode Aladdin, ça passe à peu près parce qu’on a Magic Carpet Ride durant une séquence en tapis volant. Enfin, je dis que ça passe mais ça dénature quand même considérablement l’esprit de Mario.

Mais ça reste soft à ce stade, il faut attendre des épisodes totalement ahurissants comme celui avec James Brown (mais POURQUOI ?!) pour comprendre à quel point le manque de respect est total. D’ailleurs, j’ai vu au fil de mes recherches que cette idée pourrie avait du plaire puisque dans l’anime suivant, ils ont aussi fait un épisode avec le duo Milli Vanilli !

Mais je crois que le pompon pour moi fut l’épisode Godzilla, intitulé en France « Mario rit jaune » parce que le racisme anti-asiatique, ça passe toujours crème (surtout dans le pays de Taxi 2). Je vais être honnête, je ne me souviens plus trop de ce qui se passe dans cet épisode hormis une attaque de Bowser version Kaiju (why not, mais rassurez vous, c’est pourri, comme tout le reste). Mais on a quand même droit à des clichés sur les asiatiques (oui, pas que les japonais, car on peut supposer que pour les américains à qui on doit cette série, tous les pays d’Asie sont les mêmes), avec les Japonais qui mangent des plateaux de sushis, des déplacements en pouce-pouce (cliché sur les chinois mais ça passe). Bref, un vrai régal et comme je suis sympa je vous mets le lien vers l’épisode en qualité dégueulasse.

Et en plus de ce menu déjà fort copieux, on a droit à plein de trucs qui n’ont aucun sens venu de nulle part, comme la comptine qui introduit l’article sur les pouvoirs super-pâte… Mais d’où vient cette connerie ? Je suppose que c’est parce qu’ils sont italiens donc pâte parce que pâte à pizza, sauf que Mario est plombier ! Les italiens ne sont pas tous pizzaïolos !

Et comme si les épisodes en eux-mêmes n’étaient pas assez immondes, les créateurs ont eu la bonne idée de les introduire avec des petits sketchs où des comédiens médiocres en déguisement Gifi jouent les rôles de Mario et Luigi… Un véritable régal, et un exercice qui était relativement courant à une époque lointaine, heureusement révolue aujourd’hui. D’ailleurs les épisodes se concluent avec un générique de fin atroce, où l’interprète de Mario improvise une danse des enfers et termine en étant à deux doigts de tomber, mais pas le temps de refaire une prise donc on la garde ! Au passage, la chanson (qui reprend l’air du thème principal, c’est déjà ça) a des paroles non seulement débiles, mais qui en plus ne sont pas mélodieuses ! C’est un reproche que je fais à beaucoup de chansons françaises : si vos paroles sont pourries, faites au moins un effort pour que la sonorité soit agréable à l’oreille (Florent Mothe et Julien Clerc sont spécialistes en textes au sonorités infernales). Une belle façon de conclure des épisodes déjà franchement indigestes…

Pour résumer, techniquement et en terme d’écriture, c’est une véritable catastrophe, mais le plus embêtant est qu’on ne sent à aucun moment l’envie de bien faire. On est vraiment dans l’exploitation pure et simple d’une licence, sans le moindre respect pour ce qu’elle est. On en vient même à se demander si les gens qui ont travaillé sur ce dessin animé connaissent vraiment Mario, tant ils font du grand n’importe quoi avec la série. En bref, un naufrage absolu, totalement indigeste, qui est une honte aussi bien pour les fans que pour les gens qui veulent simplement passer un bon moment devant un dessin animé (mais évidemment, quand j’étais gosse je trouvais ça super, ce qui est normal, puisque j’étais con !).

En conclusion : heureusement que Nintendo a repris les choses en mains

Je l’avais dit en introduction, mais le cas de cette adaptation de Mario n’était pas un phénomène isolé, entre le film adapté de la même licence, la série animée Zelda ignoble et tout ce qui était fait avec Donkey Kong, les licences Nintendo ne brillaient pas franchement en dehors du monde du jeu vidéo.

Et toutes ces « œuvres » sont finalement des témoins d’une époque révolue, où ces grosses boites n’avaient pas forcément bien compris l’intérêt d’une gestion sérieuse de la cession de licence. On ne pourrait plus voir ce genre d’immondice de nos jours, alors que Nintendo verrouille tout et contrôle le processus créatif afin de s’assurer qu’on ne fasse pas n’importe quoi avec ses personnages. Que ce soit dans les collaborations avec d’autres développeurs chevronnés, ou dans la cession de licence, ils font désormais attention.

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si Mario n’est pas retourné vers le cinéma ou le dessin animé depuis. Mais vous devez surement savoir que les choses sont sur le point de changer, puisqu’ils travaillent main dans la main avec Illumination, le studio à succès derrière Les Minions, afin de faire une adaptation qualitative et qui sois respectueuse de la licence. Nintendo nous promet qu’ils contrôlent le processus créatif de A à Z et j’ai envie de leur faire confiance. Dans tous les cas, ils ne pourront jamais faire pire que ce à quoi on a eu droit durant toutes les années 1990 !

DK TV
En bonus, une formidable image de DK TV parce qu’il n’y a pas de raison que seul Mario se tape la honte !


J’espère que cet article un peu différent de ce que j’écris d’habitude vous aura plu. J’avais envie de parler avec un peu d’humour de quelque chose de nul, car je n’avais pas encore tenté l’exercice sur le blog et varier les plaisirs ne fait jamais de mal. N’hésitez pas à me faire part de votre avis, et à me dire si vous avez connu ce formidable dessin animé, ça m’intéresse beaucoup !

34 commentaires

  1. J’ai trouvé cet article super intéressant ! Je n’avais pas du tout vu cette série dans mon enfance donc ça m’a permis de découvrir ce bijou (Ahem xD) et de voir ce que ça donne quand tu te lâches sur les critiques négatives :p et d’apprendre comment fonctionne Nintendo aujourd’hui. Vraiment passionnant, merci !

    Aimé par 2 personnes

  2. Magnifique ce premier article que je vais lire aujourd’hui. C’est un sujet surprenant mais bien intéressant.
    Ah, le fameux dessin animé où les toad retirent leur chapeau.

    Effectivement, je crois qu’il y a eu quelques erreurs autour de la licence mario à cette époque avec le dessin animé, le film, certains jeux vraiment tertiaires.

    Effectivement, ce n’est pas très beau mais ils sont compliqués à dessiner aussi (ou alors peut-être que le fait que je ne sache pas vraiment dessiner rentre en compte)

    Aimé par 2 personnes

    • Peut-être, ou peut-être à tu eu la chance de l’éviter. J’ai vu qu’il a quand même été rediffusé un peu trop de fois au fil des ans, mais je n’ai aucun souvenir de la chaine sur laquelle il passait quand j’étais petit. Surement TF1…
      Je suis content en tour cas si le ton de l’article t’as plu, c’était le but de faire quelque chose avec davantage d’humour.
      J’aimerais trouver des idées de choses à traiter sur ce mode humoristique parce que mine de rien, j’aime bien ça.

      Aimé par 2 personnes

    • Oui, DKTV m’a aussi laissé quelque sévères traumatismes.

      Je ne me souvenais pas que Le Joueur du Grenier avait fait un épisode sur l’anime Mario. Il faut dire que depuis quelques années je suis beaucoup moins assidu sur cette émission. J’aime bien mais ça tourne un peu en rond. Je reste par contre très curieux de voir leur vidéo anniversaire en deux parties qui devrait bientôt arriver.

      Aimé par 1 personne

  3. Je n’ai pas vu la série quand j’étais môme mais j’ai sûrement balancé des épisodes à mes enfants via YouTube. 😂 Par contre, je ne les ai pas regardés avec attention mais disons que c’était quand même mieux que de leur montrer des vidéos gaming (ils adorent ça à mon grand désespoir) avec des Youtubeurs qui parlent mal et des jeux vidéos ultra sanglant… Bon, aujourd’hui, ils ne demandent pas Mario…
    Si j’ai l’occasion, je lancerai un épisode par curiosité.
    Ton article est super en tout cas. 😁

    Aimé par 2 personnes

    • Merci beaucoup pour ton commentaire.

      Effectivement, je vois exactement cd que tu veux dire avec les vidéos de YouTuber gaming. A la médiathèque on a une énorme tablette tactile (genre plus grande que ma télé), choix d’élu qui a coûté un bras mais qui n’a aucun intérêt. Et sa seule utilisation, c’est les gosses qui regardent ce genre de vidéo non stop, avec moi qui finit par l’éteindre à force d’entendre les YouTubers hurler toutes sortes de noms d’oiseaux.
      Donc je te confirme, il vaut mieux encore le dessin animé Mario 😅

      Aimé par 1 personne

  4. J’ai bien rigolé en lisant ton article 😀 Le film Mario, je l’ai vu il y a des années, mais impossible de me souvenir de quelque chose, peut être que mon esprit à refouler ça au plus profond de moi

    Pour le dessin animé, j’ai appris son existence avec les nombreux « même » et gif sur internet. Je suis tombé sur quelques épisodes par hasard à la TV, mais mon dieu, quel supplice. Il n’y a vraiment à retirer, c’était moche, les dialogues et doublage horrible, l’écriture des épisodes hyper mauvais. J’ai jamais su tenir un épisode entier. Et je suis loin d’être un fan inconditionnelle de Mario donc j’ose pas imaginer le calvaire pour les fans :/

    Et ils ont sortis de DVD, mon dieu 😦

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.