Mon avis sur… Mochi et compagnie T.1 de Hiromu Shinozuka

Mochi et compagnie

Un des petits plaisirs à être partenaire d’un éditeur vient du fait qu’on peut découvrir ainsi des titres vers lesquels on ne serait pas allé de prime abord, parce qu’on ne se sent pas le public cible, mais qui pourtant, ont un petit quelque chose qui nous intéresse. C’est le cas avec Mochi et compagnie, petite série en 7 tomes qualifiée de « Kawai » par Nobi Nobi, l’éditeur français, que je remercie pour l’envoi.

Mochi, petit être tout rond qui vient du sous-sol de la Terre, est sauvé par Yûka, une jeune collégienne à la gentillesse débordante. Touché par son geste, Mochi décide de rester à ses côtés. Il s’installe alors dans le grenier, où il va cohabiter avec Al, une extraterrestre ingénieuse qui vit aussi ici en attendant de finir de réparer son vaisseau spatial. Commence alors leur rocambolesque vie quotidienne, où Mochi découvre le monde de la surface, entre petites aventures chaotiques et nouvelles grandes amitiés !

On le voit au pitch de base, on est dans l’histoire classique de l’enfant qui découvre une créature singulière et qui va la cacher chez lui/elle, et vivre des petites aventures riches en humour et en quiproquo. Et ce n’est pas le genre d’histoire réservée au manga, le plus célèbre représentant du genre étant un certain E.T. de Steven Spielberg. Cependant, ici, nous ne sommes pas dans une oeuvre qui va chercher à développer un discours sur le père absent, ou faire de la créature une figure messianique. Non, ici on est dans un manga 100% détente, même si je ne suis pas fan du terme car ça semble toujours un peu péjoratif, ce qui n’est pas le cas.

Je veux simplement dire par là que le titre n’a pas d’ambition autre que nous faire passer un bon moment, avec Mochi, Yuka et Al. On les suit au quotidien, dans des chapitres courts qui sont autant de petits moments de vie, avec malgré tout quelques fils conducteurs, comme l’évolution des rapports entre Yuka et un camarade de classe qui pourrait être plus qu’un ami, ou le fait qu’Al veuille réparer sa soucoupe volante (même si elle semble fréquemment oublier cet objectif pour s’amuser).

De ce fait, de situations cocasses en situations cocasses, on apprend à connaître les différents personnages et on s’attache facilement à eux, car ils sont plutôt mignons et amusants. Leur aspect est simple mais efficace, mais je dois cependant noter que les illustrations, si elles sont tout à fait convenables, ne vont pas non plus être l’élément que l’on retiendra (la mangaka semblant d’ailleurs avoir plus de facilités à dessiner les créatures que les humains).

À la merEn soi, je n’aurai pas grand chose de plus à dire, on retrouve dans ce manga exactement ce à quoi on peut s’attendre en voyant la couverture. Reste à savoir si vous êtes le public visé, car c’est fait avec soin et donc, tout est là pour passer un bon moment SI on aime ce genre de lecture. En tant qu’adulte, le titre me fait passer un bon moment. Mais c’est clairement un public enfantin qui est visé. L’éditeur indique 8+ sur la jaquette et son site, je dirai même que si on lit correctement, ça passe sans soucis à partir de 6 ans.

Et pour le coup, c’est très bien pour des enfants. Je pense que les situations les amuseront beaucoup et leur parleront. On évite l’humour « bêbête » tout en restant très accessible, et c’est finalement ça le plus important. Car en le mettant dans la collection Kawai, Nobi Nobi cherche bien à cibler les plus jeunes, qui trouveront là un premier tome vraiment agréable à lire, et qui leur donnera sans nul doute envie de poursuivre la lecture.

15 commentaires

  1. Effectivement, ça à l’air très mignon et ciblé pour les plus jeunes. Les dessins sont simples, mais efficaces et ça marchera parfaitement pour un enfant (on a envie de tirer sur les joues des créatures pour voir si elles rebondissent en faisant « boing.boing » XD )

    Aimé par 1 personne

  2. On revient à ce qu’on disait il y a quelques temps, c’est cool de pouvoir découvrir des œuvres dont je n’ai vraiment jamais entendu parler chez toi.
    Merci le partenariat 😌
    Comparé à d’autres que j’aurais possiblement pu lire un jour, je ne suis pas sûr d’essayer de m’attaquer à celle-ci. Quand bien même il ne serait pas trop bébête.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.