Mon avis sur… Fairy Tail – City Hero T.2 de Ushio Ando

FT City Hero

Après un premier tome très réussi, offrant une belle récréation dans l’univers de Mashima en proposant un contexte différent mais traité avec sérieux, c’est un plaisir pour moi de retrouver la fameuse guilde qui troque ses atours fantasy pour un cadre plus urbain. Voyons donc ensemble en quoi ce second tome de City Hero est tout aussi réussi que le premier, voire même un peu plus !


Mais avant de commencer, je remercie les éditions Pika pour l’envoi de ce volume.


La Team Fairy Tail est en place au musée, prête à cueillir le voleur masqué, mais celui-ci a plus d’un tour dans son sac…
Les affaires s’enchaînent, comme la disparition de la princesse Jade ou un complot à l’institut Lamia Scale. Les filles s’offrent donc un jour de repos bien mérité à Palm Paradise. Mais les dix mille visiteurs sont pris en otage par le gang Grimoire Heart, qui exige la libération de son chef !

La structure narrative est toujours identique à celle du premier volume, avec des petites affaires qui se développent à chaque fois sur deux ou trois chapitres, plutôt courts par ailleurs puisqu’ils vont environ 13 pages en général. Ces petites intrigues et ce chapitrage court contribue au rythme frénétique de la série, car clairement, on a pas le temps de s’ennuyer. Et par chance, l’auteur évite la répétitivité dans les petites histoires qui nous sont racontées, mettant en avant des personnages différents à chaque fois. Il faut dire que les personnages charismatiques, ce n’est pas ce qui manque dans Fairy Tail.

Et si on retrouve vraiment les qualités du premier volume (voir mon article ici), j’ai trouvé que ce second tome avait un petit quelque chose en plus. Déjà, j’ai eu le sentiment que deux histoires en particulier étaient énormément sous influence Hojoesque, l’une m’évoquant très clairement Cat’s Eye alors que l’autre avait de forts relents de City Hunter, avec Luxus à la place de Ryo, la libido en moins. Et c’est clairement cette dernière histoire, où notre personnage très badass se retrouve à passer la journée avec une princesse incognito, qui m’a le plus plu. J’y ai retrouvé ce que j’aime dans City Hunter, sans ce que je trouve lourd, et le tout en restant totalement en accord avec le style Fairy Tail. C’était inattendu, et au final très réussi !

Je ne vais pas faire le point sur chaque intrigue, car ce serait lourd à la lecture, mais je ne peux pas passer sous silence la petite histoire mettant en scène Wendy, très drôle et qui m’a un peu rappelé Harry Potter. Lucy et MirajaneComme si Fairy Tail ne suffisait pas à Ando et qu’il voulait se faire plaisir en y ajoutant plein d’autres influences. Le tout sans jamais trahir la série d’origine. J’ai même l’impression qu’on se retrouve avec les chapitres qu’on a habituellement dans Fairy Tail entre deux arcs importants, qui viennent proposer des moments de battement bienvenue, sauf qu’ici ces chapitres composent le cœur de l’histoire. Mais comme j’adore ces moments dans la série d’origine, je suis ravi de retrouver ça dans un spin-off.

D’autant plus que cela permet de maintenir une certaine légèreté dans l’intrigue sans non plus désamorcer la tonalité plus sérieuse qu’il peut y avoir par moment. Et évidemment, Ando sait bien que Fairy Tail ne serait pas Fairy Tail sans sa dose de fan service. Et si sur ce point il est très soft par rapport à Mashima, il propose quand même quelques petits plans polissons pendant les fameuses séquences de battement.

En résulte un tome une fois de plus très fun, qui fait office de bonus vraiment agréable pour quiconque aime cet univers. Car entre l’esthétique soignée et très fidèle au style Mashima, et les personnages mis en scène dans des situations rappelant la série d’origine tout en trouvant son propre style, on ne se moque vraiment pas de nous et on n’a pas le sentiment d’un produit fait à la va-vite pour profiter de l’aura de la série principale. Le but est évidemment de vendre du manga, mais quand c’est fait avec le soucis de bien faire, et que chacun peut y trouver son compte, je dis pourquoi pas ? Me concernant, j’irai au bout de cette série courte (4 tomes) avec grand plaisir !

6 commentaires

  1. Coucou à cet article dont j’inaugure l’espace commentaire avec un peu de retour tant j’ai perdu pied côté Komorebien avec mes épreuves.

    Ce spin off ne m’intéresse pas, déjà que je ne m’intéresse pas à la suite officiel de Fairy tail 😅 mais s’il ne fait que 4 tomes et qu’il s’en sort bien, je trouve ça vraiment encourageant.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.