Mon avis sur… Alpi the Soul Sender T.1 de Rona

Alpi

Il arrive qu’on attende parfois trop d’un manga sur la base de quelques visuels et d’un synopsis qui nous parlent tout particulièrement. On s’emballe, on se voit déjà adorer le titre, et finalement on en ressort peut-être plus déçu que de raison, car on voulait tellement aimer le manga que le fait d’avoir simplement passé un bon moment de lecture est insuffisant. C’est clairement mon cas avec Alpi the Soul Sender, dont je vais vous dire du bien, mais qui m’a malgré tout laissé sur ma faim.

Les esprits divins sont source de vie. Des communautés se forment sous leur protection, jouissant des bienfaits de leur énergie. Cependant, leur mort enclenche une malédiction qui détruit tout ce qui les entoure… C’est là qu’interviennent les soul senders ! Ces rares élus sont capables d’absorber la pollution maléfique et de délivrer l’âme des esprits qui, une fois apaisés, ne constituent plus une menace.
Malgré son jeune âge, Alpi fait partie de ces mages d’élite. Aidée de son fidèle serviteur Pelenai, elle fait de son mieux pour remplir sa tâche, en dépit des souffrances extrêmes provoquées par le contact avec les ténèbres divines. La fillette s’est lancée dans une odyssée à travers le monde sur les traces de ses parents, eux-mêmes soul senders et disparus au cours d’une mission…

Si vous êtes habitués au blog, vous devez savoir que les histoires mettant en avant la nature et des figures proche des animaux me parlent particulièrement. Dans Alpi, on parle de divinités, mais au fond, elles ont une apparence assimilables à celles d’animaux fantastiques, de ce fait la comparaison, même si elle n’est pas totalement exacte, reste pertinente. Ces esprits sont de plus totalement connectés à la nature, assurant par leur présence des bienfaits pour la nature ainsi que pour les humains qui en tirent profit.

Cependant, les esprits, comme une forme de ressource, se trouvent épuisés au fil du temps et en meurent. C’est là que les Soul Sender interviennent, afin de leur permettre de quitter se monde, perpétuant un cycle immuable puisque leur départ permettra à un autre esprit de venir, assurant une forme constante de prospérité… tant que les humains ne font pas n’importe quoi, comme toujours.

Rituel

Un pitch de départ qui me parlait beaucoup, dans un univers de fantasy du plus bel effet, soutenu par un graphisme vraiment réussi bien que manquant d’originalité quand on commence à être habitué au genre. Cependant, si l’esthétique du titre m’a bien plu, je dois reconnaître que le reste m’a laissé sur ma faim.

Le principe des Soul Sender, qui prennent sur eux une partie de la souffrance des divinités (représentée par des miasmes qui les agressent) est très intéressant, et le fait que l’héroïne soit une enfant renforce la dureté de cette vie. D’ailleurs la relation entre Alpi et Pelenai, son majordome, est clairement le gros point fort de ce premier tome. Sur tous ces éléments, on est dans quelque chose de vraiment réussi, mais malheureusement, je trouve que les événements ont du mal à m’emporter.

Car les premiers chapitres racontent chacun une petite histoire autonome, sympathique à suivre, mais qui manque de force. Les deux derniers chapitres du volume proposent une vraie continuité (qui devra d’ailleurs s’achever dans le tome suivant, car on finit la lecture en pleine action), mais ça ne change pas grand chose au sentiment de manque d’émotions et d’investissement dans le titre. Si Alpi m’a un peu fait penser à Créatures Fantastiques, j’ai trouvé le titre de Kaziya bien plus engageant et convainquant.

Ainsi, si la lecture est rythmée et agréable, elle manque pour le moment d’émotions pour vraiment me convaincre. J’en suis d’autant plus désolé que j’attendais vraiment beaucoup ce titre, et que j’étais convaincu qu’il arriverait à me toucher. Malheureusement, j’ai trouvé que ça manquait d’originalité et de la petite étincelle qui aurait pu faire passer cette lecture au niveau supérieur. À voir si l’étincelle arrivera par la suite, car la série fait déjà 4 tomes au Japon et est toujours en cours. Chez nous, le tome 2 arrivera le 5 novembre et me permettra de savoir où je vais avec ce titre. Pour l’heure, j’aurai du mal à le recommander même s’il y a un potentiel à exploiter.

18 commentaires

    • Qu début j’avais lu « qui explique pourquoi les filles ont autant de mal à me convaincre » 🤭

      Pour les fins, c’est encore plus vaste comme sujet. Mais oui, la question des attentes rentre aussi en compte, et tu as raison, c’est un sujet à creuser !

      Aimé par 1 personne

      • Je ne pense pas que ce soit à cause de mes attentes que les filles ont du mal à me convaincre actuellement 🤔 et oui, ça n’est pas parce que je ne l’ai pas écris que c’était faux 😅

        J’ai déjà un sujet sur les fins prévus depuis belle lurette et qui nattend que mon retour sur les gros articles !

        Aimé par 1 personne

      • Je le lirai avec grand plaisir. Moi plutôt que faire un gros sujet sur les fins, qui est trip copieux pour moi, j’ai préféré aborder des fins par ci par là quand je finis les séries pour en proposer des petites analyses. Peut-être qu’à terme ça contribuera à me donner de la matière pour en parler de façon plus globale dans un gros sujet.

        Aimé par 1 personne

  1. Oh ! Tu as bien mieux réussi à expliquer ton avis mitigé sur ce titre que j’ai pu le faire à ma fille. Je pensais que j’allais adorer et en réalité, je n’ai même pas eu envie de le terminer ! Arrivée à la moitié du manga, j’ai refermé le livre avec une déception non feinte. Les mimiques de la petite fille sont trop poussés à l’extrême pour moi et répétitifs. En fait, tu as tout décrit, quasi mot pour mot, de ce que j’ai ressenti à la lecture de ce livre. Et tout comme toi, j’ai préféré « Les créatures fantastiques » vu que j’ai dévoré les 4 tomes en 2 jours ha! ha!

    J’ai laissé ce manga à ma fille, mais pas sûre que j’y reviendrai personnellement.

    Merci pour ton avis bien complet. Bon week-end

    Aimé par 1 personne

  2. On est toujours durs quand on est decus. J’attendais peut etre moins Alpi que toi et avous avoir ete franchement conquis par l’univers graphique que je trouve proche de l’atelier des sorciers dans la finesse du trait et la qualite du design. L’intrigu manque de drama mais je connais peu de manga qui entrent rapidement dans le vif du sujet des le premier tome. J’espere juste que la suite developera une intrigue plus dramatique et au long court. Perso je le recommabde franchement ne serait ce que pour la qualite du travail visuel. ..

    Aimé par 1 personne

    • Oui, c’est possible que j’en attendais trop. J’ai trouvé le visuel très accrocheur, mais tout le développement vraiment trop timoré, sauf sur le majordome d’Alpi qui est clairement le personnage le plus réussi à mes yeux pour le moment.
      Et je crois aussi avoir peut-être lu un peu trop de titres similaires qui me donnent un sentiment de réchauffé.

      J'aime

    • Oui, d’ailleurs au-delà de la question des attentes je pense aussi que dans le genre, on trouve facilement plus aboutit. Meme sans en attendre beaucoup, on peut avoir une pointe de déception.

      Même si comme toujours c’est très personnel, j’ai vu plusieurs personnes plutôt emballées par ce premier tome.
      Mais entre celui-là et L’Oxalis et l’or, je me demande si je ne vais pas devoir arrêter brutalement des séries après juste un tome, parce que ça va finir par devenir coûteux si je stoppe les séries à 2 ou 3 tomes à chaque fois.

      Aimé par 1 personne

  3. Vu que tu m’avais prévenue, je n’en attendais rien et finalement j’ai passé un bon moment.
    J’ai trouvé l’univers très sympa avec son petit air de Princesse Mononoke en beaucoup plus soft.
    La variété des lieux et des créatures m’a plu, ainsi que la lente évolution du récit vers quelque chose de plus sombre, notamment à la fin 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre à Blondin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.