Mon avis sur… Golden Sheep T.1 de Kaori Ozaki

Golden Sheep

J’ai enfin eu l’occasion de lire le premier tome de Golden Sheep, sorti le 10 juin chez nous. Il s’agit de la nouvelle série de Kaoru Ozaki, l’autrice de Our Summer Holiday que j’avais beaucoup apprécié. Ce nouveau titre en trois tomes, dont le second est à paraître le 23 septembre traite encore une fois de la question de l’adolescence, si chère à mon cœur. Et alors que j’avais prévu d’attendre que la série soit complète pour en parler, ce premier volume fut un coup de cœur tel que j’ai finalement décidé d’en parler dès maintenant.

Selon la légende « si vous écrivez un souhait, que vous l’enterrez sous la Tour des Moutons et que vous le déterrez au bout de 7 ans et 7 mois, votre souhait se réalisera… » Tsugu Miikura, revient dans sa ville natale et retrouve ses amis d’enfance avec lesquels elle avait enterré une capsule témoin à l’école primaire. Elle découvre alors que les liens d’amitié qu’elle pensait indestructibles se sont fissurés petit à petit.

RetrouvaillesNous suivons donc les événements du point de vue de Tsugu, après des premières pages où l’on voit un de ses amis, Sora, tenter de se suicider dans une voiture. Qu’est-ce qui l’a amené à commettre ce geste ? Nous allons le découvrir dans ce premier tome, cette séquence donnant le ton d’un récit qui sera assez difficile par moments, riche en émotions fortes, mais avec malgré tout une pointe d’espoir.

Après plusieurs années, Tsugu retourne dans sa ville natale, l’occasion de reformer son groupe d’amis de l’époque, puisque tous se retrouvent dans le même lycée. La jeune fille en est ravie mais tarde à prendre conscience que chacun a changé, et pas forcément pour le mieux. Les amis qu’elle avait laissé à l’époque ne sont plus les mêmes personnes aujourd’hui, et certains qui semblaient si bons se révèlent être passés du mauvais côté.

On comprend donc la nature du geste de Sora, son ami qui a tenté de se suicider après des années de brimades qui l’ont amené à se renfermer, au point de n’avoir plus que son chien comme source d’affection. Inutile de préciser que tous les passages avec ce petit chient sont chargés d’émotions pour un amoureux de ces animaux tel que moi. C’est d’ailleurs dans une séquence où le chien est central que j’ai ressenti les émotions les plus fortes me tirailler.

Mais tout le récit est à fleur de peau finalement, tant les bouleversements de l’adolescence sont retranscrits avec talent. Que ce soit les changements naturels de tout un chacun, ou ceux qui surviennent du fait d’éléments extérieurs, tous sont traités avec intelligence et authenticité, conférant à chaque personnage une caractérisation des plus réussie. Ce sont eux qui sont les vecteurs d’émotions du récit, et c’est par leur biais que les thématiques dures mais fondamentales sont traitées. Que ce soit le harcèlement, les figures parentales défaillantes, la jalousie et la fragilité de l’amitié, tous ces éléments sont intelligemment développés dans un premier tome qui est déjà très riche, mais d’une fluidité exemplaire.

goldensheepEt malgré la dureté globale des thématiques, le récit sait se faire lumineux, notamment grâce à l’amour de certains arts comme la musique ou le manga. Mais aussi dans une dernière partie qui offre une note d’espoir avant de clôturer ce premier volume. Et on se retrouve, une fois ce tome fermé, à s’étonner d’avoir déjà développé une telle intimité et un tel attachement vis-à-vis de ces adolescents. Tout ceci étant bien aidé par le trait de la mangaka, dans la droite lignée de ses travaux précédents, avec juste ce qu’il faut d’arrondis et de douceur pour mettre en valeur la teneur émotionnelle du récit.

En résumé, ce premier tome (sur trois) de Golden Sheep aura été au-delà de mes espérances et se révèle être un énorme coup de cœur. Je m’attendais à un récit adolescent chargé en émotions, mais il m’a touché encore plus que ce à quoi je m’attendais. Le second tome est prévu pour le 23 septembre et le dernier devrait sortir en décembre, ce qui me permettra de lire la série dans son intégralité avant la fin de l’année, ce qui permettra de confirmer qu’elle fait partie des plus belles sorties de 2020.

Tsugu

25 commentaires

  1. J’ai couru après le temps ce matin puisque je n’ai pas pris de petit-déjeuner et que je ne me suis pas coiffé alors que j’ai failli raté mon train.
    Mais je passe quand même une tête ici pour raconter mon histoire et pour t’envoyer un peu de force sur cette lecture.

    Tu enchaîne bien les tomes 1 en ce moment !

    Aimé par 1 personne

  2. Contrairement à toi, j’espère avoir la volonté d’attendre que la série soit complète pour la lire. Je ne sais pas si je vais tenir, surtout après la lecture d’un avis comme le tien ! Haha ! Je suis tentée par cette série depuis son annonce de sortie, je ne sais pas pourquoi mais en regardant les yeux du personnage féminin sur la couverture, on sait qu’on est pas prêt à ce qui nous attend et j’adore cette sensation 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Un premier tome qui semble incroyablement touchant et riche en émotions. Au-delà des thématiques dures, mais qui n’empêchent en rien un récit lumineux, j’avoue que c’est peut-être la partie où tu évoques le chien qui m’intrigue le plus. Si je n’ai, en général, aucun problème d’empathie avec les personnages, ce sont quasiment toujours les animaux qui arrivent à me faire ressentir le plus d’émotions…. On se rejoint donc sur ce point et à ce titre (mais pas que, je te rassure), je te fais confiance sur la capacité de ce manga à émouvoir.

    Aimé par 1 personne

    • Si comme moi tu as une forte empathie pour les animaux, il y a eu effet des chances que ce qui se passe avec le chien te touche. Je pense que ça ne sera pas forcément le cas pour tout le monde en fonction de la sensibilité de chacun, mais c’est clairement ces passages qui m’ont le plus retourné.

      Mais sinon, en effet, c’est une histoire riche en émotions et vraiment très belle. D’où le fait que j’ai tenu à faire un article sur ce premier tome, alors qu’au départ j’avais prévu d’attendre d’avoir tout lu pour faire un article global sur la série.

      Aimé par 1 personne

Répondre à L'Apprenti Otaku Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.