Mon avis sur… Le Jour où j’ai décidé d’envahir la Terre T.1 & 2 de Maiko Ogawa

Le Jour où j'ai décidé d'envahir la Terre

Dès son annonce, j’ai été très intrigué par la série Le jour où j’ai décidé d’envahir la Terre, que ce soit par son pitch de base et aussi par l’ambiance très particulière qui se dégage des jaquettes. Par chance, suite à un contact avec l’éditeur Ototo, ils m’ont envoyé les deux premiers volumes et je les en remercie chaudement, car cela me permet de découvrir ce titre vraiment intéressant qui promet une belle aventure, par ailleurs terminée au Japon en 15 tomes.

Kôichi n’a qu’un rêve : reprendre le café de son grand-père une fois ses études terminées. Mais à peine arrivé sur le campus de son nouveau lycée, il est pourchassé et menacé par Ôtori, une drôle d’élève dotée de capacités physiques impressionnantes. Celle-ci prétend être une extraterrestre venue conquérir la Terre… D’abord incrédule, l’attaque soudaine d’une créature inconnue l’oblige à admettre qu’elle ne dit peut-être pas n’importe quoi. Si Kôichi veut sauver les siens, alors il doit promettre. Promettre qu’il conquerra la Terre à ses côtés.

Si le résumé met l’accent sur le rêve de Koichi de reprendre le café de son grand-père, ce n’est pas anodin. Car au-delà du postulat SF du titre avec cette invasion extra-terrestre, l’élément qui donne vraiment à la série son identité dans ces deux premiers tomes est l’équilibre entre le côté tranche de vie et l’aspect science-fictionnel. J’entends par là que l’on passe beaucoup de temps dans la vie quotidienne de Koichi, que ce soit au lycée ou auprès de son grand-père. Nous avons d’ailleurs droit à de très belles scènes où ils torréfient le café ensemble, sûrement les moments les plus doux et les plus agréables de ces premiers volumes pour moi.

L’idée étant que Koichi accepte d’aider Otori dans son plan de conquête de la Terre pour la préserver, car même si on ignore encore tous les tenants et aboutissants, il semblerait que notre planète fasse partie d’un tout bien plus vaste et le but n’est pas l’asservissement de la population. Et si Otori donne déjà un certain nombre d’informations dans ces deux premiers volumes, on reste un peu dans le flou sur les enjeux globaux de cette invasion. Mais c’est pour moi secondaire car c’est vraiment l’aspect tranche de vie qui prime, avec la vie quotidienne de nos personnages très bien mise en avant, qui confère au titre une ambiance toute particulière.

Koichi et Otori

Ainsi, le duo principal fonctionne très bien et j’ai vraiment eu plaisir à suivre leurs interactions. Sachant qu’un petit nombre de personnages secondaires commence déjà à graviter autour d’eux, à commencer par Nagi, le frère jumeau de Koichi, qui risque d’avoir une grande importance dans l’histoire. Mais on est quand même dans une histoire de SF, avec une invasion de la Terre, l’occasion était donc trop belle pour ne pas insuffler un peu d’action au récit. Et on y a droit dès le second tome, avec un petit affrontement. Et je dois avouer que c’est peut-être le petit défaut du titre : ce combat n’est pas des plus inspirés dans le découpage et la mise en scène si bien que j’espère que la série ne mettra pas trop l’accent sur l’action, car ça ne semble pas être son fort de prime abord.

OtoriMais cet écueil n’est pas réellement dommageable car ce qui fait la sève du titre selon moi, c’est vraiment son ambiance globale, qui vient comme je l’ai dit de ce mélange qui fonctionne parfaitement entre le côté tranche de vie et l’aspect science-fiction de l’histoire. De ce fait, l’importance accordée au café du grand-père, mais aussi de la librairie du grand-frère, n’est pas anodine à mes yeux. Je pense que ces deux lieux sont identifiés dans l’imaginaire collectif comme des lieux à l’ambiance apaisante et réconfortante, et c’est exactement le sentiment que donne la lecture de ces deux premiers tomes.

De là à dire que c’est un coup de cœur ? Pas encore me concernant. Car même si la lecture est très bonne, je pense qu’il manque encore un petit je ne sais quoi pour être totalement conquis. Mais ces deux premiers tomes m’ont déjà convaincu de continuer l’aventure, pour justement avoir, je l’espère, cette petite étincelle supplémentaire qui fera passer cette belle lecture au stade supérieur. Affaire à suivre… Quoi qu’il en soit, ces deux premiers tomes introduisent déjà avec talent un bel univers à l’ambiance travaillée, et offrent donc un beau moment d’évasion.

23 commentaires

  1. Content de voir que tu vas continuer l’aventure les 2 prochains tomes arrivent rapidement maintenant. D’ailleurs Ototo a envoyé que récemment les premiers tomes j’ai pas mal de blogueurs du coup je me dis que ça n’a pas dû si bien marcher que ça… En tout cas de mon côté comme tu le sais j’ai vraiment adoré cette lecture. Comme toi c’est l’association bien dosée entre SF et tranche de vie qui m’a conquis. Les moments tranche de vie sont vraiment exquis j’ai trouvé le passage de la torréfaction ou les moments lectures. Je ne recherchais pas un titre bourré d’action à grand coup d’aliens dans tous les sens donc c’était parfait pour moi mais si certains lecteurs s’attendent à une invasion gigantesque de la Terre ils risquent d’être grandement déçus. Bref en tout cas rendez vous pour les tomes 3 et 4 dans quelques jours 😉

    Aimé par 1 personne

    • Je suis tout à fait d’accord avec toi. C’est d’ailleurs pour ça que même si le combat ne m’a pas trop emballé, je n’en tiens pas trop compte car c’est vraiment le côté tranche de vie qui m’a plu. On a tous les deux été marqués par la torréfaction du coup 😄

      Je ne sais pas si ils les ont envoyé tôt ou pas aux blogueurs, c’est surtout qu’Ototo m’a répondu récemment et j’ai cité ce titre qui m’intéressais, et ils me l’ont envoyé dans la foulée.

      J'aime

      • Oui vraiment cette scène de la torréfaction est vraiment très belle j’ai trouvé !
        Ah ok pour l’envoi je commencais à me dire que du coup le lancement n’avait pas du être fou et que du coup ils avaient envoyé avant la sortie des tomes suivants pour essayer de rebooster un peu le titre. Dans tous les cas j’aurais été présent pour les tomes suivants 😋

        Aimé par 1 personne

  2. Ravie de voir que toi aussi tu as été conquis par ce je ne sais quoi dans l’ambiance du titre.
    Comme toi, ce n’est pas encore un coup de cœur mais tout de même une très bonne lecture où j’apprécie l’équilibre entre SF et tranche de vie surtout avec les relations qui de développent.

    Aimé par 1 personne

      • Ça arrive parfois mais c’est le jeu ! Genre sun ken rock j’ai vraiment pas accroché du tout 😅 mais Beastars est une de mes meilleures découvertes de tous les temps. Et là ce soir je viens de lire sayonara miniskirt, j’ai adoré. Donc tu vois, tu es majoritairement de bon conseil 😉

        Aimé par 1 personne

      • Ca va dans ce cas !
        Pour Sayonara Miniskirt je garde une réserve vis à vis de la fin du tome, j’espère vraiment que ça ne va pas partir dans une histoire de syndrome de Stockholm gênante. Mais je pense d’après certains indices que le personnage accusé est innocent.

        J'aime

      • Je me rappelle ta réserve en effet mais la fin du tome ne m’a pas heurtée ici car le comportement de l’héroïne a une certaine logique vu son traumatisme. Elle craque, ça se comprend. Je n’ai eu aucun souci à me mettre à sa place toutefois oui si le titre par là dessus je serais extrêmement déçue vu la force du premier tome 😅 à voir ! Mais comme toi je pense qu’il est Innocent. Ce serait trop facile sinon..

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.