Mon avis sur… Beastars T.11 de Paru Itagaki

Beastars 11

Ça commence à devenir compliqué d’écrire sur Beastars, puisque j’ai l’impression qu’à chaque volume je pourrai lancer la même pluie de dithyrambes sur les mêmes éléments, tant Itagaki est constante dans la virtuosité. Tant mieux en soi, ça nous permet de profiter d’une série d’exception, pour laquelle on est arrivé environ à la moitié. Car rares sont les mangas de cet acabit selon moi, et je savoure donc chaque tome comme il se doit.

Mais comme je suis un petit blogueur, il faut aussi que je trouve des moyens d’en parler, en m’adressant à la fois aux personnes qui lisent la série, qui voudraient peut-être simplement trouver des avis en plus du leur, mais j’ai aussi envie de partager ce qui me semble être une lecture indispensable, et de ce fait, même après 11 tomes, il faut trouver des moyens d’en parler sans trop en dire, pour donner envie de se lancer.

De ce fait, pour les personnes ne connaissant pas encore vraiment la série, je renvoie à mon article sur les deux premiers tomes, tout en vous invitant à commencer ce manga, qui s’illustre par son originalité, que ce soit dans l’écriture ou le dessin, et qui impose un personnage principal, Legoshi, de toute beauté tant la mangaka arrive à le caractériser avec finesse et intelligence. Ce tome 11 ne fait pas exception, et comme dans le reste du manga vous y trouverez une galerie de personnages très bien développés, un discours sur notre société très pertinent et des séquences à la fois très touchantes en même temps que d’autres qui vous feront frissonner. En bref, Beastars est depuis 11 tomes un chef d’œuvre, et je n’ai aucun doute sur le fait que la série maintiendra ce niveau jusqu’à la fin. Vous pouvez aussi tenter l’anime disponible sur Netflix, qui est une adaptation d’excellente facture (j’en parlais ici).

Ceci étant dit, j’invite les personnes qui ne sont pas arrivés au moins au tome 9 de détourner le regard, car après deux articles où j’ai tu l’identité de l’assassin de Tem, je ne peux plus faire autrement désormais que d’en parler. Vous risquez donc de vous faire spoiler si vous n’êtes pas à jour !

La tension monte au club de théâtre… Depuis que Legoshi sait que XXX est un assassin, il ne le supporte plus. La situation explose dans les vestiaires, et les deux carnivores en viennent aux mains… Le combat est interrompu, mais le loup n’a pas dit son dernier mot : le duel final aura lieu le 31 décembre.
Il ne lui reste plus qu’à convaincre Louis d’y assister… Un déguisement incongru lui permet heureusement d’approcher le cerf ! Plus que trois jours avant la date fatidique… Face à un adversaire aussi redoutable que le sien, Legoshi a-t-il une chance de l’emporter ?

Je pars désormais du principe que vous avez au moins lu le tome 9, et on va pouvoir tranquillement aborder la nouvelle donne, maintenant que l’on sait que Rizu est l’assassin de Tem. Je n’en avais pas parlé dans mes précédents articles et je pense que ça vaut le coup qu’on s’attarde un peu là-dessus. On apprend effectivement que Rizu et Tem étaient très proches, et que l’ours voulait se montrer tel qu’il était à son ami. Il a donc décidé d’arrêter de prendre son traitement qui inhibe ses instincts carnivores. Au final, ce n’était pas la meilleure des idées puisqu’on a terminé dans un bain de sang. C’était à la fois inattendu et très pertinent, d’autant plus que ça rejoint clairement la métaphore sexuelle que je vois dans la série depuis le début, le procédé m’évoquant clairement la castration chimique.

Legoshi arrive à le confondre, et comme à son habitude, il tient à résoudre le problème seul. Après une première confrontation, notre héros et Rizu décident de régler leurs comptes le 31 décembre. Cela nous amène donc à ce onzième volume, presque intégralement dédié à la confrontation. L’occasion pour Itagaki de nous montrer une fois de plus toute la mesure de son talent visuel, avec des planches très impressionnantes pour un combat réellement intense. J’ai été d’autant plus étonné que la série semble doucement intégrer des éléments d’action classique à son récit, de façon très harmonieuse. Après l’entraînement physique et mental qu’il a suivi, Legoshi met son corps et sa volonté à l’épreuve face à un adversaire qui représente une vision du monde opposée à la sienne.

Ainsi, dans la grande tradition du shonen nekketsu, le combat est autant un affrontement physique qu’idéologique entre deux opposés. Et c’est vraiment inattendu de voir dans cette série si unique un élément aussi classique, mais le mariage fonctionne à la perfection. D’autant plus que l’on reste quand même dans les canons de la série, et vous vous en doutez, les choses vont être plus complexes que ce qu’on peut penser de prime abord.

Notamment via le retour de Louis dans l’intrigue, qui met un point (final ?) à toute la partie avec le gang des lions. C’est sûrement lui qui sort le grand vainqueur de ce tome, dans le sens où on sent encore une évolution notable chez lui, qui le rend encore plus charismatique et attachant, comme si Legoshi avait réussi à fendre un peu son armure. Quoi qu’il en soit, son apport dans ce volume va être encore une fois décisif, mais je ne vous dirai pas de quelle façon.

Ainsi, le sans faute d’Itagaki avec cette série continue. Ce volume est une fois de plus étonnant tout en étant parfaitement cohérent et maîtrisé. Entre les personnages qui poursuivent une évolution impeccable, une séquence très forte qui s’étend sur la quasi-totalité du tome et des retournements de situations inattendus, on a droit une nouvelle fois à un tome très riche, très intense, et finalement de toute beauté. Beastars confirme une fois de plus son statut d’incontournable à mes yeux.

 

 

29 commentaires

  1. J’ai manqué de souffle durant ce tome 11. Bordel, comme tu le dis si bien on est vraiment dans de la virtuosité là ! Et tu as également raison sur le fait que c’est de plus en plus dur de chroniquer chaque tome en essayant d’adopter un nouveau point de vue. Moi même je pense que je ne vais pas vraiment réussir l’exercice , surtout que j’essaie d’écrire un article sur les 10 premiers tomes mais je sais pas si je vais garder l’idée, sans spoiler c’est assez difficile de faire un bon résumé de l’oeuvre ^^ En tout cas, Beastars est clairement un manga d’exception et un de mes préférés !

    Aimé par 2 personnes

  2. Je n’ai toujours pas pris le temps de commencer le manga, mais rien que le fait que la qualité soit constante d’un tome à l’autre est un argument de lecture…
    La curiosité a été la plus forte, j’ai lu ton avis et je dois dire que ça donne envie. Un tome consacré entièrement à la confrontation n’est pas, a priori, ce que je préfère, mais cela a l’air d’être fait dans les règles d’art et sans perdre le charme de la série.
    Quant à Louis, je serais curieuse de découvrir son évolution parce que je t’avouerais que dans l’animé, je ne me suis guère attachée à lui même si j’ai apprécié sa complexité…

    Aimé par 2 personnes

    • Personnellement, j’avais du mal avec Louis depuis le début même si je le trouvais très bien écrit, mais dans ce tome il se révèle pour moi. Mais je n’ai pas précisé exactement de quoi il en était, donc tu risque d’avoir une sacrée surprise quand tu le saura !
      Ce qui est sur c’est que sa relation avec Legoshi a passé un nouveau cap.

      Et en effet, le fait qu’on soit dans un tome orienté combat ne l’empêche pas de rester totalement dans la tonalité du récit, et c’est aussi pour ça que la qualité reste constante.

      Aimé par 2 personnes

  3. Concernant l’aspect « nekketsu » de l’histoire, je dirais qu’il était déjà brillamment mis en place quand Legoshi dut affronter le gang des Lions pour sauver Haru.

    Ce qui permettait de montrer à quel point les sentiments peuvent être des fortifiants efficaces. Car c’est ce que représentent pour moi des expressions comme « le pouvoir de l’amitié » ou « le pouvoir de l’amour ».

    Aimé par 1 personne

    • Exactement ! C’était déjà présent auparavant, mais je trouve que toute la phase entrainement enchaînée par un combat fait nekketsu.

      Et je suis également tout à fait daccord sur la deuxième partie de ton commentaire.

      J'aime

  4. Je viens de le lire aujourd’hui, c’est encore une claque ce tome.
    Bon sens quelle mise en scène du combat ! Et ce retour de Louis dans ces conditions-là ! Je n’aurais jamais deviné. J’adore ce personnage et son évolution, mais j’ai été dérangée par le choix qu’il a fait… A voir comment c’est traité par la suite tout ça.

    Aimé par 2 personnes

  5. Et sinon, comme autre article sur cette œuvre, pourquoi ne pas élaborer un lexique regroupant les expressions liées au monde animal ? Cela permettrait de montrer à quoi ces dernières correspondent d’un point de vue humain.

    Ce qui serait également utile aux néophytes.

    Aimé par 1 personne

  6. Mdrr, ça devient compliqué pour tout le monde. À force les gens vont croire qu’on forme une alliance de corrompus pour défendre ce titre.
    C’est vrai pour ton parallèle avec le nekketsu, je l’avais pas vu ainsi, mais je te rejoins, on ne s’attendait ni à une telle mise en scène, ni à un pareil déroulement. Je me demande comment elle va gérer le fait que la police soit arrivé à la suite des incidents et ce qu’il va advenir de Rizu.
    Très bonne chronique en tout cas

    Aimé par 1 personne

  7. @letempodeslivres
    Pour Rizu, j’espère qu’il écopera au moins d’une peine de prison à perpétuité vu ce qu’il a déclenché au tout début.

    J'aime

    • Alors, X (y’a que ça qui s’affiche pour te répondre)
      je ne connais pas la loi pénale de Beastars mais si Rizu était toujours mineur au moment des faits, ça m’étonnerait qu’il écope d’une peine de prison à perpétuité. Au moins 20-30 ans peut-être. À voir si les juges de Beastars caractériseront le « simple meurtre » ou l’assassinat (qui implique la préméditation).
      Mais voilà, ça suscite mon intérêt, ainsi que de voir quel ton va prendre le manga, en plus de la reinsertion de Louis.

      Aimé par 1 personne

      • Je n’avais même pas pensé à tout ça, le côté légal et tout.
        Je me suis surtout dit que ça allait mettre l’accent sur des problématiques qui étaient jusque là mises sous le tapis. A voir surtout si ça va créer des frictions entre la vie extérieure et celle au sein de l’académie également.
        Pour Rizu je verrai plus une prise en charge psychologique très lourde.

        Aimé par 1 personne

      • Déformation professionnelle de mon côté 😅 vu que je suis une pénaliste, qu’importe ce que je lis (ou quand je regarde une série), le droit pénal français me vient à l’esprit. Ça m’avait beaucoup fait ça avec l’attaque des titans, par exemple. Mais j’en parle pas forcément dans toutes mes chroniques pour pas rebuter les gens.
        À nouveau, je deforme, tout en rappelant qu’étant une fiction j’ai aucune idée de la loi qui s’appliquerait, mais selon notre droit, puisque ce qu’il a commis est un crime et pas un délit, le suivi socio judiciaire serait une peine complémentaire, après qu’il ait purgé sa peine privative de liberté. Par rapport à l’injonction de soins, il faut qu’il l’accepte pour la faire, on ne peut pas contraindre quelqu’un à se soigner.
        C’est pourquoi, à moins que son « avocat » plaide la folie et donc l’irresponsabilité pénale, il ira quand-même en prison.

        Aimé par 1 personne

      • Ouais, je le souvenais que tu étudiais le droit 😁

        J’avoue absolument rien connaitre à tout ça et prendre du coup les choses sous l’angle du storytelling pour, d’où le fait que je pense que la notion de soins psy serait plus logique pour Rizu compte tenu de sa personnalité. Et évidemment, la question des troublés mentaux serait en lien avec le mode de vie des carnivores, avec les inhibiteurs qu’ils doivent prendre et le fait qu’ils vivent avec les herbivores.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.