Mon avis sur… Tokyo Revengers T.7 de Ken Wakui

Tokyo Revengers

Avec Tokyo Revengers, je me retrouve depuis 3 tomes dans une situation problématique, où l’intensité et l’impact émotionnel des premiers volumes s’est considérablement atténué. Et si la lecture reste de qualité du fait d’un travail soigné, j’ai du mal à rester totalement dedans. Je pense que cela vient aussi du rythme de publication avec lequel j’ai du mal. Certaines séries en souffrent plus que d’autres et je crois que c’est clairement le cas avec celle-ci. Ainsi, je vais revenir dans cet article sur cette lecture rythmée, plaisante, mais néanmoins compliquée. Sans le moindre spoil, donc même si vous n’avez pas débuté la série, vous pouvez y aller. Je mets le lien vers l’article sur le premier tome au passage ici.

Sitôt commencé, le combat entre le Toman et le Valhalla dégénère instantanément, et Takemichi est de nouveau dépassé par les événements. Comment protéger Baji alors que celui-ci s’obstine à faire cavalier seul, que Mikey est lui-même en très mauvaise posture face à Kazutora, que Kisaki continue à avancer ses pions au milieu du chaos, et que les membres du Toman sont deux fois moins nombreux que ceux du Valhalla ?

Ce tome peut se résumer très simplement : c’est la grosse baston et les enjeux personnels rejoignent l’enjeu global de la série, qui est de sauver la vie de Hinata (et d’autres au passage). Ainsi, on a un tome 100% action, qui fait quand même avancer l’intrigue, avec des antagonismes qui s’affirment et des destins qui se jouent ici. C’est intense, très bien mené, et pourtant depuis 3 tomes désormais, j’ai un soucis avec cette série, que je continue malgré tout de recommander.

Mon premier soucis vient du fait qu’on suive en direct la parution de la série, et j’avoue qu’en gros lecteur de manga, j’ai énormément de mal avec le rythme haché de publication. J’aime pouvoir enchaîner les tomes, ça permet de garder tous les enjeux en tête, et de vraiment avoir un rythme soutenu dans l’avancée de l’histoire. Ici, ce n’est pas le cas et le plaisir de lecture en pâtit. Évidemment, personne n’est responsable de la situation, si ce n’est moi, qui pourrait relire les tomes entre temps (sauf que le temps justement, est dur à trouver…).

Et comme il y a beaucoup de personnages, de luttes intestines et d’enjeux, c’est compliqué de garder les choses en tête en une seule lecture, ce qui peut évidemment influer sur l’engagement émotionnel dedans. Encore une fois, ce n’est pas de la faute du titre, mais je pense qu’il gagnera à être relu pour ma part.

Par contre ce qui est certain, c’est que depuis 3 tomes ça manque de ce que j’aimais. On voit trop peu de retours entre présent et passé, qui contribuaient beaucoup à l’ambiance selon moi. Il n’y a pas assez de séquences entre Takemichi et Hinata non plus, alors que c’est le cœur émotionnel du récit. Je le comprends, car il faut faire avancer l’intrigue et les jeux de pouvoir entre les différents gangs, mais du coup je ressens un petit manque. J’espère donc que la suite va revenir un peu sur la relation entre le couple principal.

Car malgré mes réserves, je continuerai avec plaisir cette série, car les furyo ne courent pas les rues en ce moment, et parce que ça reste très bon, très bien dessiné, très bien écrit et très efficace dans l’action à en juger par ce tome. Je reste donc satisfait par la série globalement, mais j’espère qu’elle reviendra vers les éléments qui ont fait qu’elle était un coup de cœur dans ses premiers tomes. On verra ce qu’il en est en septembre !

19 commentaires

  1. Je n’ai jamais lu la série, mais je vois ce que tu veux dire avec le rythme de publication haché couplé avec un grand nombre de personnages et de multiples enjeux puisque ce que c’est une situation qu’on peut retrouver dans des romans…
    J’espère que les tomes suivants se recentreront un peu plus sur ce qui te plaît dans la série !

    Aimé par 1 personne

  2. Comme Light and Smell je n’ai pas du tout lu cette série encore mais je suis de plus en plus intrigué par cette série qui attire sur elle les regards en ce moment. Si ma mediatheque les fait rentrer ça sera la bonne occaz !

    Aimé par 1 personne

    • Je te le souhaite du coup. Je pense que le titre attire pas mal car les furyo sont rares, et la question temporelle de celui ci lui ajoute un peu d’originalité.
      Et surtout, c’est très maîtrisé dans l’écriture et l’esthétique globale.

      Comme je l’ai dit, depuis quelques tomes ça me touche moins mais ça reste une série qui vaut le coup d’oeil !

      Aimé par 1 personne

  3. J’ai la même peur avec Noragami maintenant que j’ai rattrapé la parution. Y’a peu de mangas que j’arrive à continuer sans me lasser justement à cause du rythme de parution. En fait y’a reine d’Égypte et Black Butler pour qui ça fonctionne au delà de 5 tomes. Alors oui on pourrait relire les tomes entre mais comme tu le soulignes ça prend quand même beaucoup de temps :/ je voulais parler de ça après avoir lu Noragami 21 ça attendra du coup xD

    Aimé par 1 personne

      • Y’en a plusieurs dans le cas, le dernier GTO Paradise Lost par exemple le tome 11 date du 29 août 2018 et le 12 vient de paraître ici au 1er juillet :/ Pourtant j’adore et je sais que je vais l’acheter mais je me rappelle à peine le contenu du dernier volume quoi x)

        Aimé par 1 personne

      • Il me semble que pour Paradise Lost, Fujisawa avait fait une pause parce qu’il était perdu et ne savait plus trop où aller dans son récit (en tout cas c’est ce que j’ai lu).

        Pense à moi, fan de Hunter x Hunter qui va être à jour dans 2 tomes et qui ne sait pas quand le prochain arrive (Togashi n’a pas publié de chapitre depuis genre un an et demie), et c’est pareil pour Berserk. Je suis à jour mais je ne sais pas si on aura un tome cette année…

        Aimé par 1 personne

  4. Je n’ai pas lu ce manga mais, comme toi, je n’aime pas des masses qu’il s’écoule trop de temps entre deux volumes (en manga comme en roman). Ce doit être aussi pour ça que je n’ai pas encore ouvert Reine d’Égypte 7. Sans m’obliger à le relire, je sais que les premières pages seront difficiles à assimiler et à apprécier, n’étant plus dans le délire et ayant (comme déjà dit) une mémoire affreuse.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.