Mon avis sur… Origin T.9 de Boichi

Origin

Avec la sortie de ce neuvième volume, nous ne sommes plus qu’à un tome de la conclusion de l’histoire d’Origin, robot cherchant à mener une vie convenable et évoluant de plus en plus au point de développer des émotions. De ce fait, c’est l’avant dernière occasion pour moi de vous convaincre de vous lancer dans cette série qui est clairement une pépite à mes yeux.

Je vais donc dans le paragraphe qui suit donner un avis extrêmement succinct, juste pour vous donner envie de donner sa chance à la série si ce n’est pas déjà fait, sachant que le tome 1 fait partie d’une offre numérique de Pika et est gratuit jusqu’au 13 juillet (voir le site de l’éditeur), une occasion idéale pour tenter la série, sachant que le premier tome, très réussi, n’est qu’une introduction à une intrigue bien plus importante.  Je vous mets également le lien vers mon article sur le premier tome. Quoi qu’il en soit, ce neuvième tome est encore une fois brillant et donne des frissons. Le travail d’écriture du personnage principal est toujours au top et reste pour moi la plus grosses qualité du titre. Mais le visuel n’est pas en reste non plus, la virtuosité de Boichi pour les séquences d’action étant encore une fois à couper le souffle. Me concernant, ce tome 9 est encore une fois brillant, et je n’en peux plus d’attendre la conclusion de la série dans le dixième et dernier volume ! En bref, c’est pour moi une série à lire absolument. 

Maintenant, passons à l’article en lui-même, qui ne va rien spoiler sur le tome 9, mais va quand même balancer la grosse révélation du tome 8, donc ne lisez pas ce qui suit si vous n’êtes pas à jour !


Mettons tout de suite les pieds dans le plat : après la fin formidable du tome 8, je n’en pouvais plus d’attendre ce neuvième volume puisque Boichi avait fait le nécessaire pour nous faire comprendre qu’on avait atteint le point de non retour dans son histoire.

Origin - colèreEn effet, avec la mort de Mai Hirose, Origin achève son évolution pour découvrir les émotions, en particulier la rage et la haine. Je trouve très intéressant, beau mais aussi extrêmement triste que le personnage passe à ce nouveau stade de conscience par le biais d’émotions si extrêmes et négatives, et lui-même fait de ce fait le constat que le monde n’est pas beau. C’était quelque chose qu’on avait en filigrane dans l’histoire mais qui apparaît ici de façon claire : il y a une grande tristesse qui émane de toute cette série et qui contribue à sa tonalité émotionnelle selon moi, et elle a fort logiquement infusé sur le personnage d’Origin. Ainsi, on arrive quasiment au bout du parcours du personnage, géré avec une maestria qui force le respect à mes yeux, notamment dans sa relation avec Mai Hirose.

Tous ces développements parfaitement maîtrisés amenant fort logiquement vers la conclusion annoncée du récit, où Origin décide d’en découvre finalement avec tous ses frères et sœurs robots. De ce fait, comme on peut s’y attendre avec le grand final d’une série d’action, les affrontements dantesques arrivent, et on peut dire que Boichi n’y va pas de main morte une nouvelle fois. Toutes les séquences d’action de la série fonctionnent sur le même modèle, avec des visuels puissants couplés à un travail d’écriture d’une grande précision pour crédibiliser l’aspect technologique des combats. Et même si on ne comprends pas toujours toutes les explications, l’important c’est qu’on y croit et que cela renforce l’impact des combats.

Et dans ce neuvième volume, on retrouve cette même façon d’aborder l’action, au détail près que l’on est dans le sprint final, et on sent ce sentiment d’urgence dans l’enchaînement de combats grandioses qui ne laissent quasiment aucun répit, si ce n’est le temps de la préparation et d’un dernier upgrade de notre héros avant d’en découdre, l’occasion de faire le lien avec Sun-Ken Rock pour de bon.

Et c’est clairement ce côté sprint final qui ressort le plus dans ce tome, et qui fait qu’on reste le souffle court à la fin de la lecture, tant tout a été très vite. Et si le tome 8 reste celui qui m’a le plus impacté avec sa séquence finale formidable, cet avant dernier volume est également d’une très grande classe et nous amène vers une conclusion que j’espère grandiose.

Ainsi, arrivé au terme de ce volume encore une fois parfaitement ciselé, je suis plus que jamais impatient de lire le suivant qui conclura toute cette histoire menée de main de maître. Il reste un certain nombre d’éléments en suspens, si bien que Boichi va avoir fort à faire pour tout conclure comme il se doit, mais j’ai confiance en lui pour mener à bien son récit en nous offrant un bouquet final à la hauteur aussi bien dans l’action que dans l’écriture. J’ai confiance en Boichi, qui a démontré tout au long de la série qu’il était en pleine possession de ses moyens, déroulant un récit d’action ultra intense tout en restant très exigeant en terme d’écriture et de thématique. Rendez-vous le 2 septembre pour la conclusion de cette série qui risque fort d’être marquante !

6 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.