Mon avis sur… Asadora ! T.2 de Naoki Urasawa

Asadora

Il y a des auteurs qui ont une importance toute particulière à nos yeux, dont le seul nom suffit pour qu’on ait envie de lire leurs séries. Naoki Urasawa en fait très clairement partie pour moi. C’est certainement mon mangaka préféré, car très prolifique et chacune de ses séries est passionnante. Je n’ai pas encore découvert toute la richesse de son oeuvre, mais j’en ai déjà lu assez pour savoir que chaque titre d’Urasawa est en soit un petit événement. Je serai même tenté de dire que si l’on s’intéresse au manga, cet auteur est un passage obligé au même titre que certains autres. Et du haut de ses 60 ans, il continue d’enrichir son oeuvre, avec la série dont il est question ici : Asadora !

J’avais déjà dit tout le bien que je pensais du premier tome, qui posait le cadre d’un récit encore une fois très ambitieux, à la structure narrative complexe, aux personnages attachants et à l’ambiance de qualité. Voyons donc ce qu’il en est avec ce second tome, qui épaissit encore le mystère auquel on est confronté…

2020, un monstre géant attaque Tokyo pendant les JO…1959, un typhon s’abat sur la ville de naissance d’Asa, et le monstre semble déjà y être pour quelque chose… L’épopée d’une jeune fille courageuse dont le destin semble lié à un monstre géant unique !

JungleCe second tome s’ouvre donc sur une séquence assez mystérieuse, déconnectée du récit tel qu’il nous était raconté dans le premier volume. Exactement comme la scène d’ouverture de ce dernier finalement, qui nous montrait Tokyo à feu et à sang pendant les JO de 2020. Ici, on suit un groupe de personnage visiblement en quête du fameux monstre géant. On se retrouve donc avec une nouvelle pièce de ce fameux puzzle.

Mais sitôt cette séquence passée, on reprend là où on s’était arrêté avec Asa et le vieux pilote qui continuent de distribuer des onigiri pour aider la population sinistrée, tout en recherchant la famille de cette dernière. Urasawa déroule donc son récit de façon linéaire, s’il n’y avait pas à chaque volume une séquence d’introduction qui fait épaissir le mystère tout en nous faisant comprendre que le récit va avoir des proportions largement plus importantes que ce que l’on voit ici.

L’auteur prend son temps pour poser ses personnages, même si en fin de tome on a un petit bond dans le temps. Et je le précise car on sent déjà que le travail sur la temporalité va avoir une importance. Il nous a d’emblée teasé l’année 2020, alors que le récit commence en 1959, nous faisant ainsi la promesse d’une fresque épique centrée sur son héroïne, qui passera de petite fille à adulte (en tout cas, on peut le supposer).

Ainsi, c’est très compliqué de parler de ce second tome seul, tout comme c’était déjà compliqué de parler du premier. Urasawa étant selon moi un auteur dont tout le génie apparaît à la lecture globale de ses récits. Bien entendu, chaque tome d’Asadora ! est un très beau moment de lecture même pris indépendamment, mais l’auteur étant coutumier des structures de récits complexes, elle ne peuvent être pleinement appréciées que lorsque toutes les pièces du puzzle ont été assemblées. C’est tout du moins comme ça que je vois la chose. De ce fait, aborder cette série au fil des tomes est un exercice particulier, mais c’est également très plaisant pour moi qui ait découvert les différentes séries de l’auteur d’une traite. Cela me laissera le temps d’élaborer des théories, de me prendre la tête sur tel ou tel détail au fil des relectures (qui seront surement nombreuses), tout en développant un rapport toujours plus pointu à la série.

Asa

Pour revenir sur ce second tome en particulier, il étoffe comme il se doit notre duo principal ainsi que certains personnages secondaires, mais nous donne surtout un premier aperçu du fameux monstre qui dévaste tout. Des photographies de celui-ci étant mises en avant comme un élément potentiellement important pour la suite, Asa souhaitant découvrir de quoi il en retourne. De ce fait, on épouse le point de vue de la fillette qui deviendra jeune fille, et la perspective de la suivre sur une quête de plusieurs années est vraiment alléchante.

En terminant ce tome, on termine donc l’introduction de ce qui promet d’être une belle fresque fantastique, dont le mystère ne demandera qu’à être percé au fil des tomes. On a la confirmation que l’auteur nous prépare un récit ambitieux et complexe comme il en a le secret, avec en prime un personnage principal des plus attachant en la personne d’Asa. L’invitation que nous fait Urasawa est très belle, je ne peux que la suivre !

21 commentaires

  1. Hâte de lire mon tome également, ça commence à prendre un beau tournant et ça me rappelle ses autres titres comme 20th Century Boys ou Billy Bat où il fallait aussi faire marcher notre cervelle. J’espère juste qu’il saura conclure pour une fois ^^!

    Aimé par 1 personne

    • Vous m’intriguez avec cette histoire de vraie fin.
      Je n’ai pas encore tout lu d’Urasawa, mais j’ai le sentiment qu’il aime bien les fins ouvertes ou qui questionnent si je me base sur Monster et Pluto, mais ce n’est pas pour me déplaire.

      J'aime

      • Justement la fin de Monster au regard du travail sur le reste de la série elle est quand même bien en deçà de ce qu’on peut attendre. On peut dire fin ouverte ou on peut dire qu’il n’arrive pas à apporter une réelle conclusion à ses séries 😁 si je ne dis pas de bêtises il me semble d’ailleurs pour 20th que dans la perfect édition qui doit sortir cette année il y a un nouveau chapitre de fin (j’avais lu ça je ne sais où quand ça sortait au Japon). Si c’est bien le cas ça ne sera que la 3 ème fin de la série puisqu’il avait déjà écrit 21st Century Boys comme nouvelle conclusion de son manga

        Aimé par 1 personne

      • C’est possible qu’il ait du mal à conclure.
        Pour Monster, la fin fait sens pour moi par rapport à ce que j’interprète sur la globalité du récit et la question du monstre en chacun de nous.

        Pluto m’avait davantage surpris avec sa petite scène en plus ajoutée apres ce qui semblait être un point final au récit, et qui finalement pose énormément question.

        Pour 20th CB, je ne l’ai pas encore lu,mais la nouvelle édition sera l’occasion de rattraper ça, mais si effectivement il y a encore un ajout de chapitre alors qu’il avait déjà fait 21rst CB, ça donne l’impression qu’il n’arrive pas à se satisfaire de sa conclusion.

        Aimé par 1 personne

      • Et les premières aussi, en mode « tiens je te file une pièce du puzzle 1000 pièces, démerde toi avec ! »

        Malheureusement je crois que la serie a un rythme de parution assez lent, on est à 3 tomes parus au Japon donc il faudra s’armer de patience.
        Mais quelque part je suis content car c’est mon premier Urasawa que je suis en direct, c’est une expérience particulière pour moi.

        Aimé par 1 personne

      • Oui, au début ça m’a déstabilisé, je me suis dit « OK, et le truc chelou en 2020 on en reparle plus ? » et en fait, après je me suis plus préoccupé de la situation de Asa, et j’avais limite oublié l’accroche du départ.

        C’est mon tout premier Urasawa, mais ça me donne envie de tester d’autres titres, surtout que j’ai lu pas mal d’avis sur Monster et Happy (notamment chez toi je crois). Mais comme c’était un peu vieux j’étais pas motivé, mais là, si c’est du même calibre, je signe direct ^^

        Aimé par 1 personne

      • Monster c’est un chef-d’oeuvre absolu, je te conseille de te jeter dessus.
        Pluto aussi est génial. Happy est un peu en dessous mais ça reste super, dans un style totalement différent.
        Et j’ai aussi adoré Mujirushi, qui est moins apprécié pourtant.

        Je n’ai pas encore lu 20th Century Boys mais une médiathèque que je fréquente les a, et j’ai commencé à acheter Billy Bat, mais je ne lirai que quand j’aurai au moins 10 tomes 😁

        Tout ça pour dire qu’Urasawa, c’est vraiment du lourd !

        Aimé par 1 personne

      • J’avais testé Pluto a l’époque, mais j’avais pas accroché, j’suis pas fan de l’univers d’Astro Boy.
        Par contre, ouais, Monster et Happy me tentent bien !
        20 Century Boys aussi, je crois qu’une édition Perfect est dans les tuyaux pour la rentrée. Et il y a aussi le manga sur le judo qui arrive chez Kana je crois.
        Billy Bat par contre, j’ai regardé, il y a des tomes en rupture éditeur, alors je vais attendre un peu 😁

        Aimé par 1 personne

      • Oh mon Dieu, je ne savais pas qu’il y avait des ruptures pour Billy Bat, il va falloir que je me presse et que je me jette sur les réimpressions.

        Effectivement, j’ai vu la news passer pour 20th century boys, je pense les acheter du coup, sauf si le manga ne me plaît pas, chose hautement improbable.

        C’est Yawara le manga de judo qui arrive chez Kana, un de ses plus vieux titres.
        Il y a aussi Atchoum chez eux qui arrive dans quelques temps, un recueil d’histoires courtes.

        Aimé par 1 personne

      • J’espère que tu les trouveras !
        De mon côté, je vais tester Happy et Monster (1 tome de chaque pour commencer) et si ça me plait, je prendrais les suivants, ce qui ne va pas arranger mes finances 😅

        Les 3 autres titres, je les prendrais au fur et à mesure de leur sorties 😍

        Aimé par 1 personne

      • Tu sais, actuellement le tome 1 de Monster est ma référence en terme d’introduction de série en manga, je serai fort étonné que tu ne poursuive pas après ça.
        Surtout que la serie n’est dispo plus qu’en volume double, donc tu auras deux fois plus de chances d’être happé !

        Aimé par 1 personne

      • Oui j’ai vu ça ! Un beau pavé !

        Je viens de faire le calcul, si je dois prendre l’intégralité de Happy et Monster, j’en ai pour 300€… ça attendra le mois prochain je crois. Là je vais d’abord prendre les tomes 1 pour commencer 😁

        Aimé par 1 personne

  2. Je ne voulais pas lire ton article avant de l’avoir lu moi-même : maintenant, c’est fait ! Je te rejoins, cette histoire m’a l’air d’être assez complexe et épique, je suis hypée pour la suite par ce deuxième tome, et je sais qu’il en fera de même avec le troisième, puis le quatrième, etc…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.