Shibuya Hell T.1 & 2 : récit de poisson-zombie à la sauce catastrophe

Shibuya Hell

Je ne suis pas très habitué au genre horrifique dans le manga, et l’arrivée prochaine de Shibuya Hell le 3 juin prochain est l’occasion pour moi de m’y frotter un peu. J’ai eu la chance de recevoir les deux premiers volumes qui paraîtront simultanément grâce à Pika que je remercie au passage. Ce seinen est en cours depuis 2016 au Japon dans le Monthly Gangan Joker de Square Enix, avec déjà 7 tomes parus, et on la doit à Hiroumi Aoi.

Vous pouvez trouver toutes les informations concernant la série ainsi qu’un extrait de plus de 60 pages sur le site de l’éditeur via ce lien. Ceci étant précisé, de quoi parle ce titre ?

Shibuya, quartier ultra branché de Tokyo. 14h50.
J’ai toujours espéré qu’un événement bousculerait un jour mon quotidien de lycéen un peu morne. Le genre de rebondissement que le cinéaste amateur que je suis peut voir dans ses films préférés… mais pas ce genre-là. J’ai vu des passants se faire dévorer par ces… poissons géants, qui sont apparus tout à coup, flottant partout dans le quartier… Ces créatures sont réelles. Ce ne sont ni des effets spéciaux ni des trucages. Et elles ont faim de chair humaine. Moi et d’autres survivants tentons de leur échapper, mais tout porte à croire que nous sommes bel et bien coincés dans cet enfer…

Le personnage principal introduit dans le premier tome est un gros cinéphile, et ce n’est pas anodin puisque le titre est fortement ancré dans deux genres très codifiés du cinéma : le film catastrophe et le film de zombie. Deux genres axés sur la survie dans lesquels on retrouve bien souvent des personnages très différents contraint de s’entraider pour s’en sortir. C’est aussi le cas ici, car les codes du genre sont respectés assez scrupuleusement dans l’ensemble, et c’est un régal pour moi qui adore les récits catastrophes type Le Jour d’après ou 2012 de Roland Emmerich, mâtinés de 28 jours plus tard ou L’Armée des morts (qui me parlent plutôt bien aussi). Cette déférence envers des genres très codifiés sera peut-être une des limites du récit pour certains, en tout cas dans le premier tome qui se montre plutôt classique. Ce point est pour moi une qualité, appréciant particulièrement les récits de genre qui se conforment aux codes classiques.

HajimeOn se retrouve en effet à suivre Hajime, jeune lycéen passionné de cinéma, qui va se retrouver contraint de survivre alors que le quartier de Shibuya se trouve littéralement pris dans un bocal dont on ignore l’origine, et qui se remplit de poissons volants et voraces. Sa fuite va l’amener à rencontrer diverses personnes très différentes, allant de la wanabee idol à la femme flic, en passant par les yazukas. L’occasion dans le premier tome de voir que certains se révèlent très altruistes dans cette situation extrême, alors que les pires instincts des autres font surface. Encore une fois, tous ces codes sont très classiques du genre, et son ici employés avec talent si bien que le premier volume passe à toute vitesse, réservant son lot de stress et de frissons. On est face à un récit maîtrisé, efficace et qui va droit au but, bien soutenu par une esthétique très qualitative, avec des character design assez shonen malgré la violence graphique, le tout fonctionnant parfaitement.

Mais ça, c’est juste le premier tome, car dès le second, on suit un autre personnage que notre héros, et c’est là que l’auteur emprunte une voie inattendue. Ce fameux nouveau personnage est surnommé Le Furet de Shibuya, Furetet je ne vous révélerai rien le concernant car il est clairement celui qui fait basculer le récit vers un autre niveau, et je tiens donc à vous laisser la surprise. Toujours est-il que c’est un personnage très haut en couleur, impossible à réellement saisir pour le moment, mais vraiment fascinant.

Et alors qu’on se croyait sur des rails classiques avec la survie pour maître mot, on se rend compte que le récit recèle des mystères et des surprises inattendues. Car si on se pose d’emblée la question de l’origine de ces poissons (les personnages eux, n’ont pas le luxe de se la poser, trop occupés à survivre), d’autres vont déjà apparaître dans ce second volume, que ce soit concernant le Furet de Shibuya, mais également d’autres éléments, à l’image d’un chapitre de clôture très court qui donne l’impression qu’on se retrouve dans un autre récit, entretenant encore plus le mystère autour de tout ceci.

Vous l’aurez donc compris, la parution conjointe de ces deux premiers tomes est une excellente idée de la part de l’éditeur, car si le premier nous met sur des rails très classiques, utilisant les codes du genre de façon scrupuleuse, c’est pour mieux déjouer nos attentes dès le second volume qui propose un personnage très inattendu que l’on prendra grand plaisir à suivre, et des développements riches en mystères et en promesses. Et si on ajoute à cela l’esthétique de qualité, le découpage efficace et un rythme et une ambiance très travaillés, on tient là une entrée en matière de qualité qui donne très envie de connaître la suite des événements !

Shibuya

36 commentaires

  1. Oh, s’il y a effectivement des codes de films de zombies, la série pourrait bien me plaire. J’avais beaucoup apprécié Le dernier pub avant la fin du monde, Bienvenue à Zombieland et le comics The Walking Dead. Bon, comme c’est à moi de me l’offrir, ça ne sera pas pour tout de suite mais je me le note !
    Ça c’est passé comment pour que pika t’envoie des tomes ?

    Aimé par 1 personne

    • J’ai eu un échange avec eux via un formulaire sur leur site. Ils m’ont répondu par mail après quelques temps en me proposant 3 nouveautés (Shibuya Hell n’en fait pas partie donc je devrai recevoir encore quelques tomes).
      Ils m’ont un peu questionné sur mes stats, mais tout s’est fait très facilement.
      Ils m’ont aussi demandé si des nouveautés m’intéressaient en dehors des 3 proposées, du coup j’avais cité Shibuya Hell et un autre titre.

      Ça prend juste un peu de temps pour qu’ils répondent car je pense qu’ils doivent avoir beaucoup de demandes.

      Aimé par 1 personne

      • Ah d’accord, c’est pas si compliqué que ça dans la forme.
        Bon, je vais attendre que le blog grandisse un peu. Et surtout qu’on passe début juillet pour voir ce que donne le changement de formule. Et après, j’irai peut-être m’aventurer dans toutes ces histoires. 😋

        Aimé par 1 personne

      • Oui, j’ai fait pareil, et j’ai tenté. Il ne faut pas avoir trop d’attentes je pense. Pika sont les seuls à m’avoir donné une réponse positive. Certains n’ont pas répondu, ce que je peux comprendre. Un éditeur m’a dit qu’actuellement ce n’était pas possible mais de revenir vers eux en fin d’année. Et il y en a un pour qui quelque chose pourrait se faire, on verra.

        Je pense que ça peut le faire pour toi. Tu publie de façon régulière et tu as quand même un petit cercle autour de toi. Après, je ne suis pas du tout spécialiste de la question.

        Aimé par 1 personne

  2. Ah tiens , tu les as reçu ? Je savais pas que tu faisais du SP. 😉
    J’avais lu le premier tome il y a quelques mois, c’était effectivement très sympa ! Avec un peu de chance, je vais recevoir les miens pour ce week-end 😍

    Aimé par 1 personne

      • C’est bien, je suis vraiment content pour toi !

        Oki, je te dirais ça, de toute façon j’en ferais un avis d’ici que ça sorte. je me demandais justement si je devais attendre la date de sortie ou pas pour en parler xD

        Aimé par 1 personne

      • En général, s’il y a un embargo c’est précisé, mais je sais que j’attends d’être proche de la sortie pour en parler, c’est une habitude que j’ai pris, comme ça les lecteurs peuvent l’acheter genre une semaine plus tard ^^
        Avec un peu de chance je les reçois demain ! Le premier tome était sympa mais la fin m’a laissé perplexe, donc j’attends le suivant xD

        Aimé par 1 personne

      • J’ai aimé le premier car il allait sur des rails classiques d’un genre qui me parle. Mais le second s’en écarte un peu et est beaucoup plus surprenant. Et il introduit un personnage qui m’a fasciné du coup je l’ai trouvé encore mieux.

        Aimé par 1 personne

      • Oui, c’est ce qui m’inquiète un peu, surtout que le manga compte déjà 8 tomes au Japon. Je me dis que si on a une succession de one-shot, ça peut lasser, faut voir. Les saisons c’est bien, comme sur L’île infernale, mais là on a des saisons de 3 tomes par exemple.

        Bref, va falloir voir comment tout ça évolue, mais j’aime bien le concept en tout cas ^^

        Aimé par 1 personne

      • Ah d’accord ! C’est bien alors ! Car justement à la fin du tome 1, je me souviens être resté dans le flou suite à la dernière planche.
        Rhaaaa, il me faut trop le tome 2 en fait *-*

        Aimé par 1 personne

  3. Humm comment te dire que je déteste quand tu écris des articles comme celui-ci ? De prime abord, n’étant pas fan du genre, je ne pensais pas acheté ce titre, mais voilà que je me surprend à vouloir le précommander … Pas merci hein 😂

    Aimé par 1 personne

    • Pas de rien dans ce cas 😁

      Pour le coup j’étais intrigué par ce titre mais je ne souhaitais pas l’acheter car j’ai trop de séries en cours, mais ce fût vraiment une excellente surprise. Je te conseille quand même de chercher d’autres avis autour, car je sais que le titre divise entre ceux qui apprécient et ceux qui sont déçus. Et je ne voudrais pas que tu fasse partie du 2e camp si c’est moi qui t’ai donné envie.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.