Mon avis sur… Bip-Bip Boy T.3 de Rensuke Oshikiri

Bip-Bip Boy

Alors que j’avais bien apprécié les deux premiers tomes, je n’avais toujours pas investi dans le dernier volume de Bip-Bip Boy (je dis dernier, mais un quatrième tome est sorti au Japon entre temps). Et c’est suite au visionnage de l’adaptation animée de Hi Score Girl que j’ai décidé de m’y mettre enfin, tant cet anime m’a plus (vous pouvez le constater en lisant mon avis via ce lien). Voyons donc si ce troisième volume est aussi réussi que les deux précédents !

L’histoire incroyable de Rensuke Oshikiri, l’auteur de High Score Girl (Netflix), un loser né avec des pixels à la place des neurones.

J’avais expliqué dans mes avis sur les deux premiers tomes que j’avais accueilli ce manga avec une légère méfiance, du fait que les œuvres résolument nostalgiques ne sont pas franchement mon truc à l’origine. Et j’ai finalement beaucoup aimé car les divers chapitres (un peu déconnectés) permettaient de mettre en perspective la passion de l’auteur pour montrer en quoi le jeu vidéo (ou toute autre passion finalement) contribue à notre construction identitaire et à notre rapport aux autres. De ce fait, l’humour vraiment réussi du titre se mariait avec un propos très intéressant, en même temps qu’il nous proposait une sorte d’instantané de la culture et de la jeunesse japonaise d’une certaine époque. Et ce troisième volume est toujours totalement dans cet esprit, mais j’ai eu le sentiment d’y trouver encore quelque chose en plus.

Car si ces histoires sont toujours aussi drôles et intelligemment écrites, j’y ai trouvé aussi une certaine forme de mélancolie, ou tout du moins un aspect finalement assez triste lié au caractère de l’auteur. Car comme dans les deux autres volumes, à aucun moment il ne cherche à enjoliver son portrait, et s’il met en avant tout le plaisir apporté par sa passion, il ne nie pas non plus les problèmes qu’il a rencontré dans son enfance et encore aujourd’hui. De là découle une mise en avant assez triste je trouve du mangaka, montrant ses failles de façon très honnête, notamment au détour d’un chapitre concernant les problèmes légaux survenus lors de la publication de High Score Girl. Tout cela contribue à renvoyer au lecteur otaku un miroir de ce qu’il est peut-être, et à mettre en avant l’idée d’une forme d’enfermement, voire même de dépression chez Oshikiri. Et c’est vraiment ce point qui ressort le plus de ma lecture.

Car les passages avec le Oshikiri adulte sont vraiment chargés de ces émotions difficiles, même s’il y a du positif. Et finalement, le reste du volume a également un peu de cet aspect. L’auteur se demande notamment s’il n’est pas passé à côté d’un certain nombre de choses durant sa jeunesse, que ce soit dans la scolarité, son rapport aux filles ou autres. Et il finit par s’enfermer dans une forme de critique de lui-même assez dure et très touchante pour le lecteur que je suis. En cela, il donne à son récit une direction inattendue, mais qui le rend finalement marquant. Car il y a une vraie forme d’universalité dans la façon dont le mangaka se remet en question, tant ses tourments peuvent être partagés par tout un chacun.

Au final, comment conclure sur cette lecture que j’ai trouvé vraiment particulière et qu’il m’a fait un effet très fort ? J’ai tenu à insister sur l’impact émotionnel et le ton assez triste de ce dernier volume, car au-delà des éléments très amusants, j’ai été touché par ce portrait, qui est celui d’un artiste qui se remet beaucoup en question, mais surtout d’un individu comme nous tous, qui a ses failles, ses blessures et ses regrets. Et qui essaie d’avancer au mieux malgré ses défauts (qu’ils soient réels ou dans sa tête). Le jeu vidéo en définitive devient une béquille pour cet homme, et qui l’aide aussi à avancer. C’est peut-être ce qu’il veut nous dire au final : la vie est difficile, et il faut savoir saisir les choses qui nous font du bien pour réussir à faire face et aller de l’avant. Un très beau message parfaitement mis en avant.

bip-bip-boy-3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.