Mon avis sur… Demon Slayer T.7 de Koyoharu Gotouge

Demon Slayer

C’est toujours un plaisir de retrouver Demon Slayer, car sous des apparences assez classiques, les développements de personnages (surtout les démons) et d’univers sont vraiment réussis et arrivent à donner un ton et une ambiance vraiment particulière à la série. Et alors qu’elle continue d’exploser les records de vente au Japon, ce septième tome en français vient encore me réjouir !

Après leur violent combat contre les démons et grâce aux soins prodigués par Shinobu, l’un des neufs piliers des pourfendeurs de démons, Tanjiro et ses compagnons ont pu guérir de leurs blessures et ont appris à maîtriser la technique du souffle permanent. Une nouvelle mission les attend : ils embarquent à bord du train de l’infini avec Rengoku, le pilier de la flamme, afin de tuer un démon qui s’y cache !

J’ai coupé le résumé par rapport à ce qui est écrit sur la quatrième de couverture, car il révèle très légèrement un élément en lien avec le pouvoir du démon que nos héros vont affronter. Car une fois remis de leurs blessures et leur entrainement terminé, notre quatuor monte à bord du fameux train et fait la rencontre de Rengoku, le pilier de la flamme. Ce dernier transpire la classe, et fait assez rare chez les pourfendeurs, il est plutôt sympathique et ne fait pas peur… Toujours est-il qu’il attend que le démon se manifeste, et tout le tome s’articule autour de cet affrontement (qui ne s’achève pas encore à la fin du volume).

Mais, comme on pouvait s’y attendre, le démon a encore une fois une forme très originale et se bat également avec des techniques qui lui sont propres. Je ne vais d’ailleurs rien vous révéler à ce sujet, tant je trouve une fois de plus l’idée excellente. Je le dis à chaque nouveau volume, et je vais le répéter ici, mais le travail sur la caractérisation des démons est vraiment une des grandes forces de la série, et ils arrivent bien souvent à voler la vedette aux héros.

Cependant, si le nouvel ennemi présenté ici est une fois de plus très réussi, l’auteur/trice parvient à développer très intelligemment Tanjiro dans l’action. Car le pouvoir du démon agit sur la conscience de ses adversaires, et est l’occasion de raviver le traumatisme de la mort de la famille de notre héros, le temps d’une séquence émotion très réussie. Encore une fois, le travail émotionnel est un des éléments centraux de la série, lui conférant une ambiance très mélancolique où chaque personnage semble porter une grande souffrance en lui, les démons étant sans doute ceux qui ont la plus lourde croix…

Je n’en dirai pas tellement plus sur ce volume, ne voulant rien vous dévoiler, et comme il est majoritairement orienté action, je n’aurai pas grand chose à rajouter si ce n’est que les postures en combat, en particulier celles de Tanjiro, sont toujours aussi belles. Un dernier point intéressant à noter, le volume contient au début une scène très sympathique entre notre héros et Kanao, qui trouve un prolongement dans le mini chapitre supplémentaire à la fin.

Enfin, un dernier petit mot concernant la traduction, puisque c’est un point qui fait beaucoup parler. Si je ne suis en aucun cas apte à la juger, il faut savoir que Panini a écouté les critiques et certains points semblent avoir été corrigés, notamment le chiffre qui remplaçait le kanji dans l’œil des démons appartenant aux douze lunes. Cette fois-ci, le kanji est bien présent, et une note en indique la traduction afin d’être au plus proche de la version originale.

En résumé, ce nouveau volume de Demon Slayer ne fait peut-être pas énormément avancer l’intrigue mais a le mérite de nous présenter un nouveau personnage très sympathique, et met nos héros aux prises avec un nouveau démon très réussi. Sa façon de se battre permettant encore une fois d’appuyer l’ambiance si particulière de la série et son aspect émotionnel. Un tome 100% action qui n’oublie cependant pas de développer ses personnages, comme tout bon nekketsu se doit de le faire !

9 commentaires

  1. Très bonne article ! Et concernant le choix des traduction comme remettre les Kanjis dans les yeux c’est une bonne idée qu’ils ont eu ! Et d’autres traductions changent aussi comme la : tête baissée à fond dans le tas de Inosuke qui passe en Charge du Sanglier qui est que mieux. Mais il faut dire aussi qu’ils ont changé de traducteur, ce n’est plus Arnaud Takahashi mais Xavière Daumarie qui a déjà traduis Vinland Saga et d’autres mangas !

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup pour ce commentaire. Et effectivement, il me semblait bien qu’il y avait eu des modifications pour certaines traductions, mais je n’avais pas les autres tomes sous la main pour vérifier. Donc je me suis contenté de préciser le cas que j’avais encore en tête avec le Kanji dans l’oeil.

      J'aime

      • Holà, c’est pas pour tout de suite sur le blog vu que j’ai presque des articles prévus pour tout mars déjà mais tu aura une partie de mon avis en avant-première 😉

        Aimé par 1 personne

      • L’article est écrit et il sort le 02 avril mais voilà une partie rien que pour toi :
        il s’agit d’un tome particulièrement réussi encore une fois. Avant de monter dans le train, on développe des personnages pour les aider à ressembler à Tanjiro, qui apparaît encore une fois comme la personne qui a tour compris sur comment survivre et surtout vivre dans son univers. Et une fois montés à bord, les pouvoirs du démon permettent également d’excellentes idées sur les poids que portent Tanjiro et Rengoku, ce qui force encore plus le respect quand on les voit se démener à la fin du tome dans cet affrontement particulièrement original. Bref, énorme réussite et j’ai juste hâte de la suite.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.