Mon avis sur… Vinland Saga T.18 à 21 de Makoto Yukimura

Vinland

 

Alors que le tome 22 de Vinland Saga vient de sortir, je me suis dit qu’il était temps de faire le point sur l’arc en cours, débuté dans le tome 18, à savoir La bataille en mer Baltique. Ainsi, je vais évoquer les tomes 18 à 21 en attendant d’avoir lu le 22 qui aura droit à son billet à lui tout seul (après tout, une telle série mérite qu’on en parle le plus souvent possible). Le tout en évitant au maximum les spoils, bien évidemment !

Au terme d’un combat qui a presque coûté la vie à Thorfinn, Hild a accepté de lui laisser un sursis jusqu’à ce qu’il ait honoré sa promesse de créer un pays de paix au Vinland. La chasseresse rejoint l’équipage afin de garder un œil sur lui. Peu après avoir repris la route, le groupe fait halte à Jelling pour acheter des provisions pour le voyage. Tous ignorent que Thorkell et son armée y sont stationnés et que Floki, en pleine guerre de succession des Jomsvilings a débarqué aussi…

Cet arc est l’occasion de faire revenir plusieurs visages connus, comme l’indique le résumé ci-dessus. C’est ainsi que l’on peut profiter du retour de Thorkell, toujours aussi drôle de par son excès dans sa soif de guerre, ainsi que Floki, dont la fourberie est toujours sans égal dans la série. Leur retour sera l’occasion de creuser un peu de nouveaux antagonismes et de relancer l’aspect « bataille » de la série, avec plusieurs camps aux objectifs opposés qui s’affrontent.

Et bien évidemment, Thorfinn et son groupe se retrouvent pris au milieu de tout ça, notre héros devant une fois de plus trouver en lui les ressources pour éviter de revenir vers la guerre. Ceci est d’autant plus compliqué que la guerre semble l’appeler encore une fois, certains souhaitant même faire de lui un nouveau dirigeant. Mais c’est surtout une confrontation inévitable avec un certain personnage qui va le plus le mettre à l’épreuve. Car comme toujours depuis l’arc de la ferme de Ketil, Thorfinn reste le centre du récit et celui qui est le plus rudement mis à l’épreuve. Cette mise à l’épreuve s’incarnant en partie dans le personnage de Garm, un jeune assassin qui semble invincible, assoiffé de combat, cherchant à trouver un adversaire à sa mesure, et qui jette évidemment son dévolu sur Thorfinn.

Et au milieu de tout ceci, plusieurs groupes se forment pour autant d’intrigues entremêlées. Que ce soit nos héros qui se retrouvent séparés, Thorkell qui fait sa vie de son côté, le nouveau personnage passionnant Baldur, ou Sigurd qui se retrouve encore embrigadé dans tout ceci, chaque sous intrigue se révèle passionnante et contribue à la fluidité et au rythme de l’ensemble. De plus, le tout est saupoudré d’un humour qui fonctionne toujours très bien, sans jamais désamorcer les situations dramatiques. Un beau numéro d’équilibriste qui trouve sa plus parfaite représentation dans l’évolution de Sigurd, qui se révèle à la fois charismatique et pathétique, un personnage décidément très réussi, comme tous les autres par ailleurs.

Enfin, comment ne pas évoquer un petit chapitre bonus, qui vient clôturer le tome 19 si ma mémoire ne fait pas défaut, raconté du point de vue de la chienne que nos héros ont nommé Maman de Karli. Ce court chapitre de quelques pages m’a véritablement bouleversé pour une raison simple, en seulement quelques pages, l’auteur traite d’un sujet qui me touche énormément, à savoir les traumatismes chez les animaux. En effet, nous savons aujourd’hui que les animaux peuvent être marqués par certaines expériences, et le mangaka nous montre que la chienne rêve la nuit de ce qu’elle a vécu et de la violence des hommes, qu’elle n’est pas en mesure de comprendre. Un chapitre court mais brillant qui m’a rappelé l’histoire courte « Good Boy » de Batman Rebirth, écrite par Tom King.

En résumé, cet arc de la Bataille en mer Baltique de Vinland Saga est encore une fois maitrisé de main de maître par Makoto Yukimura qui arrive brillamment à développer chacun de ses personnages et ses nombreuses sous intrigues, le tout dans une histoire globale toujours aussi passionnante ! Je l’ai déjà dit, mais cette série fait partie de mes plus belles découvertes de 2019 et est pour moi un indispensable, tout simplement.

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.