Mon avis sur… My Hero Academia T.21 de Kohei Horikoshi

My Hero Academia

Souvenez-vous, il y a deux mois, je vous expliquais à quel point le tome 20 de My Hero Academia m’avait plu, du fait d’une grande richesse, d’un travail émotionnel et thématique de qualité. Il s’achevait notamment en mettant l’accent sur Endeavor, aux prises avec un brainless dopé aux emphets alors qu’il avait amorcé un changement pour devenir lui-aussi un symbole, comme l’était All Might. Un changement bienvenu pour un personnage passionnant. Voyons donc si le tome 21 continue sur cette excellente lancée.

Pour Endeavor, enfin officiellement numéro un, c’est la consécration… Cependant, s’il est premier dans les chiffres, il ne l’est pas encore dans le cœur de la population ! Conscient du problème, Hawks, le nouveau numéro deux, lui propose d’enquêter avec lui sur de possibles apparitions de Brainless…

Mais, une fois sur place, ils se retrouvent aux prises avec un adversaire monstrueux, bien plus fort que les précédents ! Gravement blessé, le héros incandescent saura-t-il reprendre le flambeau du symbole de la paix ?

Comme l’indique le résumé, le tome précédent s’était achevé sur un Endeavor blessé, et même vaincu en apparence par le brainless. Sauf que s’il est mis en avant sur la couverture, ce n’est pas pour rien, vous vous en doutez. Et il trouvera au début de ce tome les ressources en lui pour prendre le dessus et vaincre son adversaire. Cette fin de combat, très intense, m’a surtout plu pour la façon dont le héros est mis en avant, dressant un parallèle avec All Might afin de montrer son changement et le fait qu’il commence à devenir le nouveau symbole dont les gens ont besoin. Et même si cela ne se fera sûrement pas en un jour, c’est un énorme pas en avant pour Endeavor, qui continue d’être un des personnages les plus passionnants de la série à mes yeux.

Et par chance, cet excellent début est confirmé par les séquences suivantes, qui continuent de le mettre en avant et de souligner son évolution, mais dans un contexte bien différent. Je vous laisse le plaisir de découvrir ce qu’il en est, mais sachez que c’est encore un développement qui m’a bien plu, et qui accompagne très logiquement l’évolution globale du personnage.

Malheureusement, une fois quitté notre héros, je dois dire que le reste du tome fut bien plus laborieux. On se retrouve chez les élèves, avec une épreuve qui voit s’affronter les seconde A et B en équipes. Et en l’occurrence, ça n’a vraiment pas réussi à me passionner. Le but d’Horikoshi semble être de remettre un peu en avant des personnages délaissés, mais cela fait surtout une grosse pause dans le récit, et lorsque l’on est dans le cadre scolaire, je préfère largement mettre l’accent sur la vie quotidienne et les sentiments des personnages que sur des affrontements dénués d’enjeux.

Ainsi, si tout cela peut quand même se révéler sympa afin de voir des alters connus ou non en action, et les stratégies mises en place pour les contrer, je me suis quand même un peu ennuyé à la lecture de cette deuxième partie de tome, qui a finalement créé un sentiment mitigé en moi. Pour moi, on se retrouve finalement face à un tome anecdotique dans la série, et je serai même tenté de dire qu’il s’agit là de celui qui m’a le moins plu depuis le début. Ce qui n’est pas grave en soi, même les grandes séries ont des coups de mou, et ça ne m’empêche pas d’attendre encore le volume suivant avec impatience, mais j’espère que l’on va vite reprendre le fil de l’intrigue, d’autant plus qu’un nouvel élément en particulier a été mis en avant dans ce tome.

En résumé, ce nouveau volume de My Hero Academia est en deux temps à mes yeux. Dans un premier temps, il est passionnant et intense, avec tout le traitement d’Endeavor, alors que dans un second, il m’ennuie un peu avec des événements dénués d’enjeux. Un gros coup de mou pour ce qui est à l’heure actuelle le volume le moins convainquant de la série à mes yeux. Mais garder un niveau constant de qualité n’est pas toujours facile, et je fais confiance en Horikoshi pour relancer son histoire rapidement afin de retrouver le niveau qui fait que je suis fan de sa série !

 

7 commentaires

    • Oui, la première partie est excellente et continue de faire de Endeavor un de mes personnages préférés.
      Pour Livraddict, c’est surtout qu’ils mettent des petits mots en fonction des notes, et je me base davantage sur ça que sur le chiffre. Dans les faits, j’aurai plutôt mis 12, mais je crois qu’on passe de « Moyen » (pour le 14 que j’ai mis) à « Mauvais » ou un truc du genre, et là ce serait un peu trop fort quand même.

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.