Mon avis sur… Vinland Saga T.15 à 17 de Makoto Yukimura

Vinland Saga

Après l’arc dans la ferme de Ketil qui m’a totalement bouleversé, Makoto Yukimura a la lourde tâche de relancer son récit, dans lequel Thorfinn a trouvé un nouveau but à sa vie et une voie vers la rédemption. Il souhaite s’installer avec Leif et Einar au Vinland, afin de créer un pays de paix qui serait épargné par la guerre. Un but noble et un beau rêve, mais qui semble des plus difficiles d’accès. Ainsi, si la partie précédente se déroulait en un lieu unique pour mieux mettre en scène la renaissance de notre héros, celle-ci va nous faire voir du pays !

Thorfinn et Einar, enfin libres, retournent avec Leif Eriksson en Islande, terre natale de Thorfinn, dans l’espoir d’y trouver le financement nécessaire à l’établissement d’une colonie au Vinland. Seul Hafdan, l’homme le plus riche de la région, aurait les moyens de financer leur expédition. Si l’homme semble intéressé par l’exploitation du Vinland, il ne voit pas d’un bon œil l’absence de garanties de Thorfinn. Pourtant, pour fêter les noces de son fils avec le belle-sœur de Leif, qui préfrèrerait quant à elle partir à la découverte du Monde, Hafdan fait un étrange cadeau à Thorfinn …

Ces trois tomes sont d’une grande richesse, puisqu’ils introduisent déjà un certain nombre de nouveaux personnages, dont certains rejoindront notre groupe (en l’occurrence, tous ceux que vous voyez sur les couvertures des tomes). Le tome 15 se focalise sur le retour de Thorfinn chez lui, et ses retrouvailles avec sa famille. Cette partie introduit un élément nouveau dans la série, à savoir un humour bien plus appuyé, que l’on aura de cesse de voir dans les tomes à venir. En effet, que ce soit dans ses interactions avec sa sœur, ou dans les nouveaux personnages introduits, on retrouve de nombreux traits d’humour qui sonnent toujours très juste à mes yeux. Sur ce point, le nouveau groupe de héros que l’on est amenés à suivre désormais, dans leur route vers la Grèce (premier point afin de récolter l’argent nécessaire au voyage pour le Vinland), crée une dynamique de récit certes classique, mais diablement réussie. Ainsi, on a « Gros yeux » (qui s’appelle également Thorfinn) en guise de comic relief des plus réussis.

Mais le tome 15 introduit également de nouveaux personnages majeurs, en particulier Gudrid, une jeune femme souhaitant devenir marin, et qui fuit son mariage arrangé avec Sigurd. Les deux personnages sont très réussis, Sigurd étant quelqu’un de totalement ridicule sous ses airs d’homme puissant, alors que Gudrid charrie une thématique passionnante sur le statut des femmes (dans la société viking de l’époque, mais qui trouve une forte résonance aujourd’hui). Un personnage très attachant et passionnant, qui risque de rester pour de bon si l’on se réfère à la réalité historique.

Ainsi, ce quinzième tome donne l’impulsion aventureuse à cette nouvelle partie, qui se crée d’emblée sa propre identité, plus orientée sur le voyage et l’humour, sans pour autant renier les bases importantes du récit (notamment via Thorfinn, qui porte toujours le poids de son passé sur ses épaules).

La suite du récit permet d’apporter encore du neuf dans notre équipage, avec l’arrivée d’un bébé du nom de Karli et d’un chien, seuls rescapés d’un village dévasté par la guerre. Le chien porte sur son visage légèrement brûlé les stigmates de la violence, et me touche de ce fait particulièrement, quand Karli apporte de son côté une touche d’humour supplémentaire dans les interaction qu’il crée entre les différents personnages. Mais c’est surtout le personnage de Hild, introduite à la fin du tome 16, qui marque particulièrement.

Il s’agit d’une jeune femme dont la construction est en miroir par rapport à celle de Thorfinn, puisqu’elle est une victime directe de notre héros, à l’époque où il était mercenaire. En effet, ce dernier a tué son père, et elle a juré vengeance. Ceci donne l’occasion d’un tome 17 bouleversant, dans lequel les deux se livrent à un duel des plus tendus, pour s’achever d’une façon qui m’a énormément touché. Encore une fois, les événements rappellent à Thorfinn le poids et la responsabilité qu’il porte sur les épaules, et le fait de rappeler l’homme qu’il a été et celui qu’il est désormais fonctionne toujours aussi bien sur moi. Ainsi, Thorfinn ressort encore une fois grandi de ce duel, tandis que Hild s’impose comme un personnage magnifique qui restera désormais avec notre groupe de héros.

En résumé, ces trois nouveaux tomes de Vinland Saga relancent l’intrigue avec talent et intelligence, en proposant une ambiance différente de celles que l’on a connu dans les deux premières parties, tout en restant parfaitement cohérente vis-à-vis de ce que l’auteur a mis en place depuis le début. Le parcours de Thorfinn vers la rédemption et la paix me touchent toujours autant, et c’est je pense l’élément qui me plait le plus dans ce récit aux multiples thématiques, développées avec toujours autant de talent !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.